Avis sur

Apple MB528 iPod Touch (2.GEN.) 8 Go

Evaluation générale (10): Evaluation totale Apple MB528 iPod Touch (2.GEN.) 8 Go

1 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 60,00 EUR à 60,00 EUR  

Tous les avis sur Apple MB528 iPod Touch (2.GEN.) 8 Go

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


IPOD TOUCH 2G 8GB: Touchez pour voir...

5  18.03.2009

Avantages:
Ergonomie exceptionnelle, Expérience multimédia addictive, désign à couper le souffle .  .  .

Inconvénients:
Pas de Bluetooth, Egaliseur sans mode user, Verrouillage logiciel excessif de la part d'Apple .

Recommandable: Oui 

Détails:

Design

Qualité du son

Poids

Rapport qualité/prix

plus


QUASAR64

Plus à mon sujet:

Membre depuis:20.06.2005

Avis:5

Partager cet avis sur Google+

TEST DE L’IPOD TOUCH 2G 8Go


Introduction :

2ème version du baladeur le plus « fun » d’Apple, ce Touch 2G (pour deuxième génération) s’appréhende davantage comme une évolution d’une première mouture qui ne pouvait s’exonérer de la critique sur deux petites faiblesses : le manque de touches pour moduler le volume et l’absence de haut-parleur comme sur l’Iphone. C’est justement sur ces deux points qu’Apple fait évoluer son baladeur. Mais c’est aussi au niveau du Design que la firme de Cupertino retouche…son Touch…D’abord la face arrière, elle bombe désormais le torse et épouse parfaitement le creux de la main, on parle de design « elliptique ». Sur la face avant, le cerclage qui entoure l’écran devient métallique et apporte une cohérence esthétique indéniable. L’objet est assurément très beau et sait attirer le regard.

Il existe d’ailleurs une véritable filiation technique avec L’Iphone 3g puisque le Touch est presque identique mais amputé du module téléphonique et orphelin de la puce GPS. C’est paradoxalement le revers de la médaille puisque le Touch en viendrait presque à vous faire regretter de ne pas avoir craqué directement pour un Iphone 3g. Reste tout de même, en ce qui concerne celui-ci, le verrou de l'abonnement téléphonique lié au terminal qui empêche un accès plus facile à ce concentré téléphonique d’Apple.

Mais revenons à notre sujet d’étude, à savoir le Touch 2g, et ouvrons la boîte…


Déballage.

Chez Apple, on se présente comme un acteur écologique engagé et on se propose de fait, de réduire à minima le packaging afin d’impacter le moins possible sur l’environnement. Ainsi, et comme le laisse entrevoir le coffret de petite taille, il ne faut pas s’attendre à trouver beaucoup de choses à part le précieux. Le Touch est la (ouf !) comme déposé sur un drap blanc. Sous un film plastique, est présent un adaptateur pour le dock, les écouteurs et un minuscule chiffon en microfibre. Un mini guide papier de démarrage rapide vient compléter cette généreuse dotation…(rires). Apple est chiche, pour le prix de la bête il pousse jusqu’à « oublier » le chargeur secteur pourtant indispensable et pour le coup, plus écologique que le port usb de l’ordinateur qu’il faudra laisser allumé pendant au moins 4 heures afin qu’il recharge complètement le Touch.

En détail


Le Touch possède une robe flatteuse à l’œil. Sa face arrière effet miroir vous permettra d’apprécier votre plastique en reflet, malheureusement, au milieu d’une multitude de traces de doigts. En effet, la moindre empreinte devient très visible et on comprend d’un coup, pourquoi Apple livre un petit chiffon magique dans sa boîte. Si vous êtes du genre maniaque, ce petit chiffon ne devrait plus vous quitter. De plus, cette magnifique surface se révèle très sensible et enregistre vite la moindre rayure. On peut donc tout de suite préciser qu’il faudra obligatoirement investir dans une protection de type étui / housse, ce qui évidement, ne manque pas en rayon…

La face avant est beaucoup moins sujette à ce genre de désagréments. La vitre protectrice qui recouvre l’écran est solide. Pour lui, peu de risque en terme de rayures. Cet écran est panoramique, il est de 3,5 pouces (diagonale visible) dans une résolution de 480 x 320 pixels à 163 pixels par pouce. Il aime lui aussi beaucoup les traces de doigts mais c’est un petit peu le prix à payer avec le tactile.

Sur la partie supérieure, nous trouvons le bouton « Marche / veille » qui comme son nom l’indique, permet la mise en route ou la mise en veille.

La prise casque stéréo 3,5 mm se situe sur la partie inférieure du baladeur à droite du Dock Connector.

En bas de la grande dalle on trouve le bouton « Home » qui est le centre névralgique de la partie non tactile. C’est par ce bouton que vous revenez à l’écran d’accueil dans toutes les situations. Un appui sur ce « Home » ferme également automatiquement l’application que vous quittez…génial…et simple ! Chez Windows Mobile, nous connaissons tous le gestionnaire de tâches par lequel il faut passer car ce système à la fâcheuse habitude de garder les applications ouvertes et donc, de consommer de la ram (mémoire). La grande force d’Apple est de simplifier au maximum le déplacement dans le système et d’éviter à l’utilisateur lambda de gérer toute une partie un peu rébarbative pour certains et qui plus est, pas forcément ludique. C’est particulièrement ergonomique dans le temps d’utilisation. Vous accédez intuitivement à toute la puissance logicielle sans difficulté.

Au dos, une pastille en plastique noir localise l’antenne Wi- Fi.

La mystérieuse puce secrète…

Dans les entrailles de la bête, une mystérieuse puce secrète non utilisée existe. Après analyse, il semble que nous soyons en présence d’un composant de type Bluetooth non activé par défaut mais bel et bien présent ! A quoi bon implémenter une puce Bluetooth pour ne pas s’en servir ? Disons qu’au regard des informations dont nous disposons aujourd’hui, nous pouvons conclure que cette puce sera probablement mise en service dans une prochaine mise à jour de l’os. Il sera dès lors sans doute possible d’utiliser un casque relié par liaison Bluetooth.

ITunes

Nous ne pouvons-pas aller plus avant dans notre test de l’Ipod Touch sans faire un petite présentation rapide du très (trop ?) célèbre programme d’Apple, à savoir Itunes. ITunes, c’est le centre nerveux sur PC / Mac du Touch, le « concentrateur » de données et surtout, le passage obligé pour faire fonctionner le baladeur. Souvent décrié pour ce verrou informatique apposé à son produit, Apple reste ferme sur ce point : si vous voulez un Touch, vous serez contraint d’utiliser Itunes ! Rien, pas même la mise en service de l’appareil, ne pourra se faire sans que vous ayez au préalable ce programme installé sur le PC / Mac. Bien évidement, dans l’approche marketing, la firme à la pomme met en avant la performance de cette application maison et valorise cette union par défaut mais ce caractère d’obligation donne souvent lieu à la critique dans le sens ou Apple « verrouille » trop son produit. Sony procède un peu de la même manière avec sa PSP. Tout est discutable…mais objectivement, Itunes, pour obligatoire qu’il soit, n’en demeure pas moins un très bon programme à mon sens. Il convient simplement de pouvoir en apprécier le fonctionnement pour optimiser l’expérience et c’est sans doute davantage sur cet aspect des choses que pour ma part, j’entends émettre une réserve. En effet, Itunes n’est pas un modèle d’ergonomie pour le novice, la première approche peut surprendre et tout le monde ne veut pas nécessairement se perdre des heures dans la rubrique d’aide.


Reste les faits : Itunes est très puissant et son mariage avec le Touch devient finalement idéal avec le temps. La synchronisation est performante et rapide, le chargement des données et automatique et la relation programme / Touch est évidente et complète. Nous ne pouvons faire l’économie de cette application, mieux vaut donc l’appréhender avec confiance et optimisme…après tout, il existe bien des programmes sous l’environnement Windows qui ne sont pas non plus des modèles de simplicité.


Mise en route

On donne donc vie à l’unité par un appui sur le bouton « Marche / veille » situé au dessus de l’écran et qui va diffuser la précieuse alimentation dans tous les circuits de notre petite merveille. Nous verrons plus loin que la gestion de l’énergie à fait l’objet d’une optimisation sur cette deuxième version. La dalle tactile s’illumine et le logo à la pomme apparaît fièrement en son centre. Oui, il s’agit de bien rappeler que vous tenez un produit Apple. Et pour ceux qui, comme moi, sont des Windowsiens depuis toujours, il est très excitant de plonger avec ce Touch dans le fameux monde du Mac puisque le système d’exploitation de cet Ipod reprend les grandes lignes de l’architecture de son grand frère présent sur les ordinateurs de bureau. On se retrouve donc avec une version light (Mac OSX Mobile) parfaitement stable et rapide. La légende dit que les plus grands musiciens composent sur Mac et ce n’est peut-être pas complètement un hasard tant l’os apparaît intuitif et accessible.


Précisons à ce stade que la qualité de l’écran est visible. Celui-ci est net, dispose d’une excellente luminosité et diffuse une couleur fidèle et ce même en plein soleil. Sa taille est évidement un sérieux atout, il est d’ailleurs probable que ce soit tout simplement la taille idéale pour ce type de baladeur. On note une variation dans le rendu par rapport au Touch premier du nom avec un écran qui tire légèrement sur le jaune. Le même constat est fait entre l’Iphone et l’Iphone 3g. Apple argumente qu’il s’agit d’une nouvelle génération de dalles plus performantes dans la définition.

Le chargement de l’os est rapide. On arrive donc assez vite sur une page générale d’accueil qui présente une série d’icônes, c’est la qu’il faut nous arrêter un instant pour comprendre les trouvailles technologiques d’Apple et entrevoir la puissance logicielle présente sous le doigt. Le doigt justement…il va glisser sur la dalle avec une certaine frénésie et faire véritablement vivre cet Ipod pour une expérience inoubliable. Le tactile tout le monde connaît et il est aujourd’hui en passe de devenir la norme pour les appareils mobiles. Dans un proche avenir, cette technologie va même envahir le bureau et s’implanter grâce au prochain système d’exploitation Microsoft qui va gérer les écrans tactiles. Apple va plus loin dans le concept avec une approche encore plus dynamique grâce au multi touch.

Le multi touch c’est quoi ?

En définition tactile, une dalle standard va réagir à la pression du doigt sur une position de l’écran par un appui léger ce qui va créer le contact. En multi touch, la dalle est réactive en plusieurs points en même temps car l’écran comporte une couche de protection sur une surface capacitive qui détecte la pression des doigts à l’aide de champs électriques. Il transmet ensuite ces informations à l’écran LCD sous-jacent. Notons qu’avec cette technologie il est donc possible d’agir complètement sur plusieurs évènements en différentes positions de l’écran et de diverses manières. On peut ainsi : faire défiler du texte, toucher une option, pincer avec deux doigts pour agrandir une image ou la réduire etc…
Précisons encore qu’avec le multi touch, un stylet classique devient inutilisable car il n’opère une pression qu’en un point de l’écran et son action ne sera donc pas prise en compte.

Maintenant que le multi touch n’à plus de secret pour vous, partons à la découverte de l’aspect logiciel des choses et faisons une revue de la page d’accueil standard en débutant par la section « mère » de l’Ipod, à savoir la barre localisée en bas de l’écran et qui regroupe la partie musique,vidéos, photos, iTunes.


LES SECTIONS

Musique

On se trouve ici au cœur de l’Ipod, dans une partie logicielle très importante qui organise votre musicothèque. Toute l’expérience d’Apple est ici exprimée. Nous trouvons différentes options à l’écran:

-Listes : présentation qui reprend les choix généraux (Génius, On the Go,Play- list).

-Podcasts : comme son nom l’indique, une synthétisation sous forme de vignettes de vos podcasts avec titres, nombre d’épisodes. Une pastille bleue est présente sur la droite de la vignette, elle réagit en se remplissant au fur et à mesure de l’écoute pour vous indiquer à quel niveau vous êtes lorsque vous revenez à la liste des podcasts. Très utile !

Le type de fichier est également renseigné avec par exemple, une icône télévision à la droite du titre pour un podcast vidéo. Pour accéder le fichier, on « touche » la vignette pour arriver au contenu détaillé qui précise la durée, le temps d’écoute restant avant la fin (il reste x minutes) et la date. Cette partie podcasts est véritablement une réussite et propose une approche concrète et interactive. Du coup, bien évidement, on en profite pour s’abonner à de nombreux flux mais attention, il convient de garder à l’esprit que le volume de ces données peut vite devenir conséquent, la mémoire est donc à surveiller dans cette configuration 8Go !

-Morceaux :présentation sous forme de liste de tous les morceaux présents sur l’Ipod. Encore une fois, Apple innove avec une sorte de règle répertoire présente sur la droite de l’écran. Celle-ci offre le loisir, en cliquant sur une lettre, d’accéder directement au morceau alphabétiquement correspondant. Pour le reste, on trouve du grand classique avec le titre des morceaux, les auteurs…A noter une option de lecture « Aléatoire » en début de page qui, une fois cliquée, démarre de manière aléatoire donc, la lecture de toutes les pistes.

-Albums : présentation qui regroupe comme attendu tous les titres d’un album.

-Autre : présentation plus exhaustive avec intégration des sections « Artistes », « Livres Audio », « Compilations », « Auteurs » et « Genres ». Dans cette partie, nous avons accès à un onglet « Modifier » qui permet d’agencer comme on le souhaite la barre active située au bas de l’écran. On peut ainsi faire glisser une icône et la déposer dans la règle pour la personnaliser et accéder à ses options favorites. C’est une nouvelle fois un modèle d’ergonomie au quotidien.

A noter :

1- Génius est une option incluse dans la section musique qui permet de générer une écoute raisonnée de vos titres en retrouvant, dans votre musicothèque, des morceaux de même esprit, de même style, pour créer des mix. Génius est une astuce ludique pour revisiter tout votre contenu et redécouvrir des pistes oubliées. Il nécessite d’être activé via Itunes et génère l’envoi de certaines de vos données vers Apple.


2- La fenêtre de lecture se compose d’une barre de défilement avec le temps, une icône de lecture en boucle, l’option Génius (voir ci-dessus) etc…On retrouve en haut le titre du morceau et l’auteur. Deux boutons cliquables : un pour le retour et un qui donne accès aux titres disponibles de l’auteur par une animation à 360°. En bas de la fenêtre, un bouton retour rapide, lecture / Pause, avance rapide. Dessous, la barre de progression. Dans le milieu de la fenêtre on retrouve la photo de l’album / Titre.

Vidéos

L’architecture générale de la partie « Vidéos » est plus ou moins identique à la section musique mais il existe une simplification dans les options. Ainsi, on note une présentation (unique) sous forme de vignettes avec la durée de la vidéo le temps restant à regarder,le titre et un indicateur matérialisé par un cercle bleu. On « touche » le titre et l’Ipod lit le fichier automatiquement en format paysage (basculement fluide avec effet). Une barre de temps (active par un curseur rond que l’on peut bouger) est disponible en haut de l’écran ainsi que le retour rapide, la lecture / Pause et l’avance rapide sur la partie inférieure. On dispose également d’une option d’agrandissement / réduction d’image pour optimiser la lecture en adaptant la restitution.

L’Ipod se révèle être un redoutable lecteur vidéo mais il reste pénalisé par sa faible compatibilité sur les formats vidéos. En effet, ne cultivez- pas l’espoir de lire du Divx en natif sur le baladeur Apple car celui-ci demeure très « fermé » en la matière et il vous faudra malheureusement passer par la fastidieuse étape de la conversion vidéo via un logiciel tiers. Ce n’est pas insurmontable pour quelqu’un de patient certes, mais c’est tout même un point noir de l’Ipod et cela est d’autant plus dommage que l’appareil semble très à l’aise sur ce terrain.

Photos

Classique dans son approche, l’application photos n’en demeure pas moins efficace. Nous trouvons une page « Albums Photo » avec une vignette « Photothèque ». Une fois « touchée », s’affiche alors une page mosaïque composée de miniatures avec un curseur de lecture dans la section inférieure. A l’utilisation, un simple appui sur une des miniatures permet de lire le fichier photo en mode portrait. La barre d’information disponible en haut de l’écran précise la position de la photo dans l’organisation de l’appareil et dispose d’un bouton cliquable pour retourner à la photothèque. En bas de l’écran nous retrouvons une icône d’options avec trois choix : « Utiliser en fond d’écran », « Envoyer par courrier », « Assigner à un contact », sur la droite un curseur retour pour revenir à la photo précédente, un curseur lecture pour déclencher une lecture continue des photos (avec des effets de transition paramétrables) et un curseur avance pour aller à la photo suivante. Dans la pratique, un basculement de l’Ipod et vous passez en format paysage avec une photo visible en plein écran. A tout moment dans la photo, un simple double- tape sur l’écran permet de passer en mode zoom automatique. Il suffit ensuite de faire glisser la photo pour en parcourir chaque détail, de pincer pour pour dézoomer etc…c’est fluide, c’est ludique, c’est attractif et pour tout dire c’est diablement pratique ! Pour résumer, encore une application réussie.

iTunes Store

Cette section est dédiée au célèbre iTunes Store, sorte de magasin de musique d’Apple qui va vous permettre de parcourir le catalogue en ligne de manière dynamique et interactive puisque vous pourrez écouter des extraits de morceaux. Différents choix de navigation sont possibles : « Sélection », « Classements », « Recherche », « Podcasts » et « Téléchargés ».


LES APPLICATIONS


A la première mise en service, vous aurez une page d’accueil par défaut avec les icônes suivants :

- Safari : il s’agit du célèbre navigateur Internet d’Apple qui bien évidement est présent en natif sur le Touch ; c’est un excellent outil qui sait adapter les pages du web pour une exploitation sans faille sur l’appareil. Il devient presque jouissif de surfer avec le Touch d’autant que la mise en application de la technologie multi touch apporte un confort incomparable en terme de lecture grâce au zoom / dézoom rapide au doigt. On « pince » pour un agrandissement rapide d’une page, on double-tape pour revenir à la taille normale, on retourne le Touch pour passer automatiquement en format paysage par basculement…bref, difficile de faire plus performant sur un navigateur mobile. Finalement la petite faiblesse réside dans la partie compatibilité, en effet, Safari ne gère pas le flash. C’est d’autant dommage qu’une grande partie du web intègre aujourd’hui cette technologie. Vous aurez donc une petite fenêtre à la place de l’animation flash qui ne sera pas chargée. Le reste de la page s’affichera cependant sans problème. Une mise à niveau serait la bienvenue dans une prochaine mise à jour…


- Calendrier : une application claire et intuitive qui propose l’essentiel sur une page productive. Gestion classique des évènements et synchronisation possible avec Outlook pour les PC. Ajout d’un évènement (enfin !) avec descriptif complet et alarme. Présentation en liste, jour ou mois. Bref, un outil connu mais qu’Apple arrive à rendre convivial.


- Mail : un des gros points forts de cet appareil ! La gestion des comptes est fluide et la configuration est très simple. Une fois le paramétrage de vos boîtes réalisé, l’appareil se connecte par simple pression sur le compte de votre choix et en relève rapidement le contenu. Le Touch gère également le mode push et peut donc s’actualiser en temps réel. Un signal sonore (discret au demeurant) prévient de l’arrivée d’un nouveau mail et l’icône « Mail » de la page d’accueil affiche un petit compteur rouge avec le nombre de nouveaux messages non lus. L’ouverture des pièces jointes est un jeu d’enfant et le Touch peut démarrer les diaporamas en un clin d’œil puisqu’il supporte le format Power Point. En revanche, Apple oblige, le format audio de Microsoft n’est pas géré. On se prend très vite au jeu de l’application « Mail » qui est très régulièrement ouverte. Apple prouve que l’on peut allier ergonomie et simplicité. Les mails vous suivent partout. Précisons tout de même qu’il est évidement nécessaire d’avoir accès à un réseau Wi-Fi pour pouvoir relever ses mails puisque l’appareil ne possède pas de module téléphonique pour passer par le réseau mobile.

- Contacts : Comme son nom l’indique, cette application propose une gestion de vos contacts. Le mode édition permet de rentrer des informations pertinentes : Prénom, nom,n° de téléphone,adresse électronique, site web,autre champ…la synchronisation Outlook est possible. Sur la partie droite de l’écran, on trouve une règle alphabétique cliquable pour accéder aux contacts. Une sorte de concept du vieux répertoire papier revisité par Apple, le genre de petit détail qui fait toute la différence en terme d’ergonomie.



- Youtube : Il s’agit d’une version spécifique Apple du célèbre site de vidéos en ligne. La chargement est rapide, la navigation fluide et l’application offre différentes options : sélection, Populaires, Signets,Recherche, Autres. Une vignette s’affiche en regard de chaque vidéo ainsi que, le titre, la durée, l’auteur et le classement en étoiles. Le chargement en ligne des vidéos est rapide et la lecture fluide.


- Bourse : La thématique de cette application est, comme on l’imagine, la cotation boursière. Esthétique au niveau graphique, elle permet en un coup d’œil d’avoir un accès en temps réel aux données. Le CAC apparaît en haut d’un tableau de valeurs. En partie basse d’écran existe un mini graphique qui trace une courbe indicative sur différentes périodes. En option, on peut rechercher une valeur. Bref, c’est efficace même si pour une gestion poussée ou pro cela sera vite insuffisant.

- Plans : Basée sur une base technique Google, cette application est tout simplement stupéfiante aussi bien graphiquement que techniquement. On peine à croire que la géolocalisation soit si intuitive et pourtant…à l’ouverture, une fenêtre apparaît et demande l’autorisation d’utiliser le lieu actuel. Il suffit alors d’accepter pour que « Plans » s’anime et…au miracle…vous localise sur une carte ! Comment est-ce possible sans puce GPS ? Tout simplement en utilisant votre point d’accès Wi- Fi (ce qui implique donc que vous acceptiez la localisation de votre box sur le réseau). Bluffant ! Vous pouvez recentrer sur votre position, calculer un itinéraire…et choisir un affichage de : Plan (mode carte), Satellite (image) ou un mode mixte combinant les deux. Une très belle application qui, couplée à Google Earth va vous occuper.


- Météo : Soleil ou pluie dans votre ville ? Météo présente sous une forme synthétique l’essentiel de l’information météo avec une jolie présence graphique (soleil, pluie, nuages, lune etc…) Plusieurs villes sont programmables en « glissant » son doigt sur l’écran et l’actualisation se fait via le net. HTC intègre une application ressemblante à ces terminaux sous Windows mobile.

- Horloge : le titre est la aussi évocateur. Vous trouverez ici le regroupement de diverses fonctions liées à l’horloge : alarme, chronomètre, minuteur. Le paramétrage est aisé et les alarmes se déclenchent correctement, en outre la présentation du compteur est très originale.


- Calculette : Surprise ! En mode portrait, la calculatrice est basique mais en mode paysage, celle-ci se transforme en calculatrice scientifique dans un très bel effet visuel.

- Notes : Au démarrage, un post-it virtuel « Nouvelle note » s’affiche avec par défaut la date du jour et l’heure. Il suffit alors de saisir votre note à la volée. Une fois terminé, un appui sur « Ok » valide l’enregistrement et des options apparaissent en bas : note précédente, envoyer la note, supprimer la note, note suivante. Simple intuitif une nouvelle fois. Dommage en revanche que ces notes ne soient pas dans la synchronisation d’Itunes car du coup elles ne peuvent pas s’afficher dans Outlook. Cela reste donc de l’enregistrement local sur l’appareil.

- Réglages : Cette partie regroupe tous les accès aux réglages du Touch et des applications sur la machine. En voici le contenu:

- Wi-Fi : actif : non actif – choisir un réseau – confirmer l’accès

- Nouvelles données : mode push – plage de relèvement – avancé (config)

- Luminosité : réglage manuel – capteur d’ambiance actif / non actif

- Général : information machine (mémoire etc…) – fond d’écran- sons – réseau – service de localisation – verrouillage auto – verrouillage par code – restrictions – date et heure – clavier – international – réinitialiser

- Musique : égaliseur de volume actif / non actif– vitesse livres audio – égaliseur (presets) – volume maximum actif / non actif

- Vidéo : démarrer (depuis le début, dernière lecture) – sous-titres codés actif / non actif – sortie télévision (écran large actif / non actif) – type de signal télévision (PAL etc…)

- Photos : afficher chaque photo pendant x secondes – type de transition (balayage etc…) – boucle actif / non actif - lecture aléatoire actif / non actif

- Mail, Contacts,Calendrier : gestion des comptes – ajouter un compte – mode affichage mail (afficher 25 derniers, 50 derniers etc…) – gestion du mode aperçu ( aucun, une ligne etc…) – taille des caractères (petite, moyenne etc…) – vignettes A / Cc mode actif / non actif – confirmer suppression – m’ajouter en Cci mode actif / non actif – signature (champ à remplir) – compte par défaut (définition) – contacts : ordre de tri (Nom Prénom etc…), ordre d’affichage (Nom Prénom etc…) – calendrier : alerte nouvelle invitation mode actif / non actif, heure locale mode actif / non actif, fuseau horaire.

- Safari : moteur de recherche par défaut (Google) – sécurité : java script mode actif / non actif, modules externes mode actif / non actif, bloquer les « pop-up » mode actif / non actif, accepter les coockies mode actif / non actif – effacer l’historique – effacer les cookies.

- Vos applications : réglages suivant les applications.


App Store : C’est sans doute l’application du Touch la plus puissante et la plus innovante du baladeur multimédia. Elle ouvre la porte sur un monde riche et en perpétuel évolution puisque c’est une sorte de kiosque d’applications pour l’Iphone et le Touch. Le portail regroupe des applications payantes et gratuites classées par thèmes (jeux, santé etc…) qui vont offrir à votre machine une ouverture ludique et pratique unique. Côté ludique justement : à l’origine le Touch était déjà un baladeur performant, mais grâce aux applications de l’Apple Store et à sa puissance matérielle il est aussi rapidement devenu une console de jeux capable de rentrer sur le terrain occupé par la PSP et DS ! C’est dire l’ouverture en terme de marché pour Apple et ses partenaires éditeurs…Dès lors, inutile de préciser que vous trouverez une section jeux particulièrement étoffée et fréquentée. Pour inscrire une application dans la mémoire de l’appareil rien de plus simple, faites votre choix, rentrez le mot de passe de votre compte et le téléchargement débute. Tout le processus d’installation est ensuite complètement automatisé et l’application se matérialise sous la forme d’un nouvel icône dans vos pages d’applications. A noter que vous accédez également à l’Apple Store depuis Itunes et que vous pouvez aussi télécharger une application. Celle-ci est incluse dans une section dédiée et à la prochaine synchronisation de votre Touch avec le PC /Mac elle sera installée. Encore plus fort : à chaque connexion du Touch avec votre box ou à chaque ouverture d’Itunes, une vérification de mise à jour est initiée et une indication s’inscrit sur l’icône « App Store » en page d’accueil du Touch ou dans Itunes. Il vous reste alors à accepter la mise à jour de l’application et l’installation de la nouvelle version du programme s’installe…Génial encore ! App Store préfigure aujourd’hui de ce que seront les portails multimédias de demain, c’est dire l’avance d’Apple même si des géants tels que Nokia par exemple exploitent eux-aussi désormais des portails semblables. Difficile de résister assurément à cet aspect du Touch, on en abuse souvent et on se dit que sur ce coup, Apple colle parfaitement à l’attente des utilisateurs.


Le Son

Le son est naturellement une partie très importante du baladeur car même si sur le Touch le spectacle est avant- tout visuel il n’en demeure pas moins qu’en mode musique vous passerez par le casque offert dans le package, le haut- parleur étant davantage une solution d’appoint permettant de partager de façon ponctuelle avec d’autres personnes par exemple. Le casque, ce sont en fait des écouteurs désign Apple qui se reconnaissent au premier coup d’œil. Le circuit son à toujours été un élément commenté par les puristes sur les Ipod. On accuse Apple d’être sur ce point un peu moins performant que la concurrence. Je confirme pour avoir, à titre de comparaison, un Samsung P2 que la restitution est plus fine sur celui-ci que sur le Touch mais sans que cela soit rédhibitoire. En clair, l’utilisateur lambda trouvera facilement son bonheur avec ce qui lui est proposé. J’avais en ce qui me concerne une réelle inquiétude sur le volume distribué, il est en fait très acceptable et permet une bonne immersion sonore. Les différents présets d’égalisation permettent de créer une ambiance mais on ne trouve toujours aucun mode user ce qui est dommage. Samsung va plus loin sur ce point.


La Batterie

On le sait, le nerf de la guerre pour ces machines nomades c’est la consommation d’énergie. Toutes les puces sont gourmandes…Le Wi-Fi en particulier. Par l’absence du module téléphonique, le Touch gagne évidement en autonomie et disons-le tout net, grâce à un bon travail d’optimisation devient très performant sur ce critère. Même en utilisant le Wi-Fi intensément vous serez tranquille pour des heures de plaisir avec votre baladeur. Le point noir réside en fait dans la conception puisque la batterie n’est pas amovible et obligera donc à passer par Apple pour la changer en fin de vie. Heureusement, la technologie Lithium-Ion Polymère utilisée vous assure de très nombreux cycles de rechargement avant de décliner. Un bon point donc pour le Touch dans la bataille de l’autonomie car à quoi sert d’avoir un appareil ultra-performant si c’est pour ne se servir que de la moitié des fonctions par manque d’énergie ?

L'HEURE DU BILAN

Sincèrement la machine d’Apple possède un sacré pouvoir de séduction inutile de le nier. Le Touch dispose d’une architecture technique très enthousiasmante, d’un os aujourd’hui devenu une référence puisque identiques à celui de l’Iphone à quelques applications près, d’un environnement logiciel attractif et pour tout dire, d’une réputation qui n’est plus à faire.

Est-il pour autant le baladeur multimédia ultime ?

- Non évidement…c’est bien connu, la machine parfaite n’existe-pas mais on reste davantage avec ce baladeur sur une petite liste de défauts mineurs ou des manques qui peuvent êtres temporaires.

- Notons par exemple l’impossibilité actuelle de connecter un casque Bluetooth ce qui apparaît d’autant plus étonnant que ce type de baladeur est la cible idéale. Le surprenant c’est que la puce existe dans l’appareil. La concurrence est sur ce point plus performante avec de nombreux appareils qui disposent de « la dent bleue ». Apple serait bien inspiré de s’ouvrir rapidement à cette technologie il me semble.

- Le circuit son du Touch n’est pas le meilleur et un mode user est absent dans l’égaliseur ce qui est regrettable car l’appareil est tout de même dédié en priorité à la musique et se doit de répondre à un certain niveau d’exigence en la matière. On peut en effet considérer que l’acheteur qui passe les 200 euros pour ce type de baladeur pourrait prétendre à une certaine richesse dans les options d’écoute.

- Si on ne cesse de louer à juste titre l’os dans l’utilisation quotidienne, il faut également noter cette persistance agaçante chez Apple de vouloir tout contrôler et tout verrouiller. Ainsi, on se retrouve, pour donner dans l’image, avec une voiture de sport avec un énorme moteur très puissant mais qui avance à la vitesse d’une voiture sans permis. Pas d’ouverture sur les formats vidéos, compatibilité minimale sur les formats en audio, synchro restreinte sur les programmes Windows…à la longue ce type de démarche peut être un peu contre-productive et ne participe pas à réaliser le rêve de l’uniformisation que le public appelle pourtant de ses voeux.

Pour le reste : désign, fonctions, simplicité d’utilisation, énorme potentiel…après deux mois d’utilisation, ce Touch ne me quitte plus. Il en vient même à me faire regarder l’Iphone avec gourmandise car c’est une évidence qui s’impose, il ne lui manque plus que d’être en plus un téléphone ! Mais je garde quand même mon Nokia pour le moment tout en profitant de l’expérience procurée par cet extraordinaire baladeur multimédia.


Conclusion : Sur cette deuxième génération Apple fait encore plus fort en proposant un produit unique qui devient LA référence. Cher évidement, mais c’est bien plus qu’un baladeur, c’est un Ipod…

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
DarkZero

DarkZero

22.03.2009 17:16

Dans ce cas, désolé pour mon erreur. "E" comme promis.

QUASAR64

QUASAR64

22.03.2009 14:57

Cher DarkZeo, ces deux avis sont effectivement les miens et par conséquent identiques. Je publie sur le blog que vous citez depuis peu et sur Ciao en même temps. La double publication était évidement volontaire et j'ai fais le choix de ne pas écrire deux articles différents vu le temps passé. Heureux en tous les cas de votre visite sur notre blog (n'hésitez-pas à y revenir) et à votre lecture de cet article sur Ciao. QUASAR64.

DarkZero

DarkZero

20.03.2009 18:26

Peut-être que je me trompe et que cet avis est à vous, mais le même est présent sur ce lien : http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/00/54/96/ipodtouch.pdf J'ignore si c'est votre blog, mon évaluation restera tant que je n'aurais pas la preuve du contraire. Néanmoins, si je me trompe, je modifierai l'évaluation en "E", car il s'agit d'un excellent avis. Je suis désolé si c'est une erreur, mais si ce n'en est pas, je maintiendrai mon évaluation en "Inintéressant".

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Apple iPod touch 2G 8 Go noir

Apple iPod touch 2G 8 Go noir

Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints à dépenser sur PriceMinister! ...

plus

annonce

60,00 € PriceMinister 535 Evaluations

Frais de port: 8,65 EU...

Livraison: 2-​5 Jours

     Plus  

PriceMinister



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Apple MB528 iPod Touch (2.GEN.) 8 Go a été lue 3906 fois et a été évaluée:

exceptionnel (67%) par:
  1. milou8
  2. Shokora

"très intéressant" (33%) par:
  1. DarkZero

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
publicité