ESPRIT LIBRE?!?

3  11.10.2005

Avantages:
Avoir un compte

Inconvénients:
Gare aux problèmes !

Recommandable: Non 

Kay24

Plus à mon sujet: Prenez une mesure de joie, deux mesures de bonheur, une mesure et demie de rires, et le double en sa...

Membre depuis:08.07.2004

Avis:198

Lecteurs satisfaits:100

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 15 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Bonjour à tous !!! Ceci n'est pas un avis, du moins, un de ceux que vous avez habitude de lire quand il s'agit de lire Kay24… non ! Ceci est plutôt le moyen pour moi de crier ma colère, la plus profonde ! Car, je n'ai plus l'esprit libre, tranquille encore moins, bien que c'est exactement cela qu'on m'a promis. Mais je commence par la fin. Je sais, je sais, je suis en colère et mes mots s'embrouillent. Respire, Kay, respire, ce n'est rien, tu peux le faire !


*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

Ca fait un petit moment que je suis cliente de la BNP Paribas. Heureuse propriétaire (suis-je ?!?) d'un compte chèques, d'une carte bleue bien jolie à mon nom ainsi que d'une autre au nom de mon mari. Jusque là, tout va bien, et j'avoue que je flottais heureusement dans les mers parfois troubles, parfois bien calmes de la vie quotidienne. C'était surtout grâce au bon bateau, au nom poétique Esprit Libre.

Qu'est ce que la formule Esprit Libre ?

a) Un compte chèques, pour commencer. C'est là que votre employé, où une autre organisation, ou particulier vous versera de quoi vivre pendant un mois. Vous disposez donc, d'un endroit où votre argent sera en sécurité (hors usage abusif de la CB ;o)))), d'un carnet chèque et d'une ou plusieurs cartes de payement. Avoir un compte (et des ressources stables) vous ouvre la possibilité de négocier un prêt, de prendre un crédit, de gérer votre argent en le plaçant, etc. Vos revenus ouvrent la possibilité de négocier un découvert, calculé en fonction de vos revenus bien sur, jusqu'à un mois sans frais, tout dépassement étant alourdi d'agios assez dissuasives, ainsi que d'autres mesures fort déplaisantes.

b) Payement reporté d'un mois pour chaque paiement par carte. En mots simples - cela veut dire qu'on achète maintenant ce qu'on veut, sans se soucier… - jusqu'à la fin du mois, quand arrivent toutes les factures. Cela peut être un outil assez intéressant surtout à la fin du mois quand on est un peu court, car tout en payant, nous ne sommes pas pour autant à découvert, du moins pendant 30 jours, mais cela demande aussi une prudence assez importante, pour ne pas avoir, par la suite de mauvaises surprises. Payer par une carte demande une discipline assez sévère : bien compter toutes les dépenses, garder les facturettes et bien calculer avant de mettre votre CB dans l'appareil. Faut savoir s'arrêter, avant qu'il ne soit pas trop tard. Notez aussi que, par rapport aux facturettes que nous recevons, dès un passage par un DAB ou en magasin, n'existent pas toujours pour les achats sur le net, bien qu'un plus grand nombre de sites commence a vous envoyer une espèce de confirmation de votre payement. Ceci dit, l'usage d'une CB est assez fortement déconseillé à tout(e) acheteur(se) compulsif(ve) - sinon, ça fait mal !!! De tout cela, toute personne peut conclure que l'Esprit Libre, et donc TRANQUILE se soigne comme une fleur… et que d'une certaine façon, on est LIBRE que si l'on fait un minimum d'effort et d'attention. Etre sensé, quoi.

c) Visualiser son compte à tout moment - un relevé de comptes tous les débuts du mois, mais aussi en ligne - il suffit de se munir de son compte client (qui figure en bas de la page, après le relevé des opérations financières) et de son code secret. Le code secret est fourni par la banque par l'intermédiaire de votre conseiller financier auquel vous faites la demande.

d) Effectuer des virements, recevoir des fonds, et autres opérations financières deviennent plus ou moins un jeu d'enfant.

e) Avoir un(e) conseiller(e) financier(e), qui est là, au jour le jour, pour vous conseiller sur différentes démarches à suivre, d'éventuels bons coups (si vous êtes en bourse, ou si vous voulez l'être), vous aider en coup de pépin… je reviendrais sur ce point un peu plus tard.

En totale, la formule Esprit Libre possède tout ce dont on peut avoir envie, au moment de l'ouverture d'un compte.

Et pour y accéder, le procédé est plutôt simple :

- se munir de sa CNI ou de carte de résident
- un chèque de votre employé (on peut éventuellement vous demander d'autres fiches de paie, ou d'indemnités, ou RMI par exemple). Pour les RMIstes ou chômeurs, on vous demande la lettre de l'organisation (CAF, ASSEDIC) confirmant votre statut, ainsi que le fait qu'on vous paiera telle somme, pendant tant et tant de temps. Autant dire, que paradoxalement, il est plus facile d'ouvrir un compte en tant que RMIste qu'en tant que chômeur !!! Bien qu'à ce moment là, on ne vous proposera vraisemblablement pas la Carte Bleue Visa, mais plutôt une carte du genre Electron.
- Remplir une demande d'ouverture de comte avec un(e) gentil(le) conseiller(e). D'ailleurs, à l'ouverture ils sont plutôt gentils et souriants - c'est de l'argent potentiel qui rentre, quoi !

Pour clôturer un compte il suffit d'en faire la demande par écrit, en ayant préalablement arrêté tous les prélèvements et en prenant soin de ne plus émettre de chèques - en cas contraire, vous risquez le rejet et poursuites pour usage abusif - donc de gros ennuis en perspective.

Au moment de l'ouverture de mon compte, la fermeture coûtait à peu près 150€. Je pense bien que cela a changé, d'ailleurs, on en a beaucoup parlé en cours de l'année 2004.

Même en étant non-résidant en France, vous pouvez avoir un compte à la BNP, sous condition de l'avoir ouvert au moment où vous viviez encore en France, et de prendre soin de ré alimenter votre compte de temps en temps. L'avantage de garder son compte pour les non-résidents, ou expatriés, pour utiliser la formule exacte est énorme. Non seulement qu'on garde un lien plus qu'important avec son pays d'origine, mais aussi, cela nous protège d'éventuels soucis d'ouverture de compte, si un jour on décide qu'on a marre et qu'on a envie de revenir au pays. Ceci a été mon cas.

Vous voilà, donc, heureux propriétaire d'une belle carte bleue toute neuve, et tout va pour le mieux du monde. Vraiment ? Pas tout à fait, non…
  • .*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*
    Suppression des emplois, en quoi ça me concerne ?
  • .*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

Revenons à la case e) qui parlait d'avoir à son service un(e) gentil(le) (ça c'est provisoire, et dépend bien sur de la personne en face ;o)) conseiller(e) financier(e) - sensé être là, à votre disposition afin de vous aider à gérer au mieux votre compte. C'est à lui (elle) que vous vous adressez pour tout : changer la formule de votre « abonnement », prendre un crédit, changer de montant de votre découvert, faire un placement, etc. Il est là aussi en cas de difficultés qui peuvent survenir, pour vous aider de régler le problème au mieux - une situation peu plaisante, comme un découvert trop important, un dépassement de délais, etc. C'est d'ailleurs lui (elle) qui est sensé vous appeler pour vous prévenir que quelque chose ne va pas. Donc, en tant que client de la BNP, on est tranquille, quoi. On a notre ange gardien qui nous protège. En fait, avec ses temps qui courent, il est, hélas, très fréquent que des postes vides au sein d'une entreprise ne sont pas forcement remplacés. Il arrive aussi, de plus en plus souvent, qu'on réduit le nombre du personnel, pour réduire les coûts. Cela est, en soi, une évidence du marché, malgré le fait que cette même évidence ne nous plaît pas trop. Ainsi, il arrive, à la BNP aussi, qu'on vous vire votre conseiller, et qu'un autre, qui avait déjà ses clients à lui, reprend aussi les dossiers de son ex-collègue. Malheureusement, bien que cela était d'usage dans les temps passés, on ne vous appelle plus forcement pour vous prévenir. Ainsi, il arrive que vous appelez et tombez sur un étranger. De même ce quelqu'un d'autre ne vous appellera pas obligatoirement si vous avez un pépin. Pour une raison très simple - il ne vous connaît pas. Donc, ce sera à l'ordinateur de régir votre compte à sa place. L'inconvénient c'est qu'il peut alors facilement vous arriver le même genre d'ennui qu'à moi !!!
  • .*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*
    Ma triste histoire
  • .*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

Tout commence avec le relevé de comptes du mois de juillet qui n'est jamais arrivé. Est-ce parce qu'on ne me l'a pas envoyé par erreur, ou il s'est tout simplement perdu à la poste, je ne sais pas, cela arrive. L'ennui, c'est que déjà, je n'arrivais pas à réinitialiser mon code secret, pour visualiser mon compte en ligne, alors que j'en avais fait la demande à plusieurs reprises, et à deux conseillères différentes. En fait, le fait que le relevé ne soit pas arrivé, ne me chagrinait pas outre mesure. Je savais que j'étais un peu juste, mais, sachant qu'un virement de Ciao devait arriver (eh oui, les mini-sous de ciao me servent pour l'entretien du compte, vous pouvez m'appeler de tous les noms, mais au moins je suis honnête…), donc, je me disais que je verrais bien le mois prochain.C'était sans compter sur la loi de Murphy ! Il m'est arrivé alors de me retrouver (sans le savoir) à découvert de 2.85€ pendant plus d'un mois !

2.85 ? C'est rien ça ! Eh non, mes amis ! En réalité, ce découvert me coûtera environ 150€ de frais divers (en effet, je viens de me taper 4 lettres d'avertissement en 2 jours, après le silence radio de 2 mois, et chaque avertissement me coûtera environ 22€), en plus des frais de téléphone entre Belgrade et Paris, mis à part tout un paquet de nerfs. Car en plus, non seulement qu'on m'a envoyé toutes ces lettres comme ça, sans avertissement préalable de mon(ma) conseiller(e) chérie (car ils viennent justement d'en mettre un nouveau, à la place de ma conseillère de plus d'un an), mais en plus, n'ayant même pas attendu le délai de dix à quinze jours (le temps que je reçoive les lettres ici à Belgrade), on m'a clôturé mon compte !!! Je l'ai su seulement au moment où j'avais appelé l'Agence de négociation à l'amiable, pour voir comment je pouvais régler le problème ! Ainsi, j'ai su aussi que mon petit virement d'ici n'a jamais abouti, et qu'en plus le virement de Ciao, non plus, vu qu'ils ont tous les deux été initié deux jours APRES la fermeture du compte !!! Ainsi, je viens de perdre mes gains de Ciao dans les méandres infinis des flots informatiques, étant préalablement rejeté lui aussi, alors qu'il aurait pu sauver mon compte, et moi de tout ce bordel.


  • .*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*
    Que faire ?
  • .*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

J'ai alors parlé à plusieurs reprises à une conseillère fort aimable (faut bien le préciser malgré le fait que je suis en colère) de l'Agence de négociation, qui m'a expliqué qu'il s'agissait, malheureusement d'un processus automatisé. C'est vrai que je lui ai demandé (scandalisée, d'ailleurs) comment ça se faisait qu'on me traite comme une voleuse pour une somme de 2.85€. J'aurais volé 100, 500, 1000€, j'aurais compris, mais comme ça… Elle non plus d'ailleurs. Elle m'a proposé l'explication qu'il s'agissait peut être d'un nouveau conseiller, qui n'a pas encore eu temps de faire connaissance avec tous ses clients, et que de là pouvait venir la raison de tous mes problèmes.

Elle m'a conseillé aussi, et je l'ai fait d'ailleurs à l'instant même, de lui faire parvenir une lettre ainsi qu'un chèque (je venais de recevoir un remboursement du Trésor Public, c'est chouette comment quelquefois ça tombe à pic), afin de faire le nécessaire pour réinitialiser mon compte. C'était, il y a trois bonnes semaines. Dans cette lettre, j'ai du signaler, entre autres, mon nom, mes coordonnées privées à Belgrade, les coordonnées malheureuses de mon compte, mon no de téléphone (qu'ils avaient déjà), mon adresse e-mail… On ne m'a plus contacté pendant deux semaines…

Deux semaines plus tard, donc, j'ai appelé et SURPRISE !!! On ne savait même pas qui, parmi la multitude de conseillers s'occupait de mon affaire !!! J'ai du rappeler une chef. Elle non plus n'était pas au courant (bien sur), bien que très gentille. J'ai du lui adresser un mail en détaillant, pour la je-ne-sais-plus-quelle-fois ma longue et triste histoire. Elle devait me répondre demain.

J'ai du relancer, cette gentille chef en question une ou deux fois avant de recevoir une réponse du genre, j'en ai parlé au directeur, c'est en cours.

Il y a deux jours, un conseiller de l'Agence de négociation m'appelait pour me dire que le compte a été réouvert. On attendait que le chèque soit réalisé pour que tout rentre dans l'ordre. En attendant, moi aussi j'ai pu déclencher un virement, que j'attendais depuis un moment et que j'ai du stopper, n'ayant plus de compte.

Aujourd'hui on m'appelle pour me dire qu'on ne trouve plus le chèque qui avait été déposé avec la lettre !!! quelqu'un avait essayé de le mettre sur mon compte sans s'apercevoir que mon compte était fermé !!! Depuis le chèque demeure introuvable !!! Et entre temps mon découvert augmente… Alors que je ne peux rien faire qu'attendre la suite !!! Je sais seulement que ce même pauvre conseiller fait tout son possible pour remettre tout en ordre…

Je sais que tout reviendra en ordre. Mais je vois aussi que pour cela il me faudra attendre encore un moment. Je sais aussi que je ferais attention par la suite. Mais, franchement, avoir un compte dans une banque, n'est pas seulement une partie de plaisir, en voici la preuve.


DONC, que-est-ce que je pense de la formule ESPRIT LIBRE ?


Il faut être clair. On peut être esprit libre et tranquille seulement si l'on met son grain de sel. Cela est clair, même pour ceux qui ne s'y connaissent pas du tout. C'est une attitude sensée.

Donc, j'ai été fautive dans le sens où j'ai du me précipiter sur mon téléphone dès que j'ai vu que mon relevé n'était pas arrivé, j'aurais évité un tas de problèmes. D'autre part, j'aurais pu être en vacances (ce qui n'était pas le cas - explication dans mon avis précédent), et ne pas savoir que le relevé n'est pas arrivé. Donc fautive, mais pas autant quand même.

C'est vrai aussi, que jusqu'à présent, je n'ai jamais eu de problèmes. Cela me blesse-t-il plus, justement à cause de cela ? Peut être. En fait, je n'arrive pas à pardonner à mon conseiller de ne pas m'avoir consulté, au moins par mail, si un appel lui paraissait trop cher.

Je n'aime pas leur automatisation - et surtout leur recours quasi-systématique aux lettres à textes deguelasses qui font que vous vous sentez comme le dernier des sales cons. Le pire est dans le fait qu'on a l'impression que les banques en général adorent ce type de lettres de relance, cela leur fait gagner un argent fou - sans parler que cela vous coûte très cher. L'automatisation provoque aussi le changement du comportement des conseillers… ils ne sont plus tellement à votre écoute, étant donné qu'ils ont davantage de clients à gérer.

L'esprit libre ? Je ne sais plus. Dans quelques jours, j'aurais sur mon compte une somme plutôt sympa sur mon compte. De quoi être confiante dans les jours qui viendront. Confiante ?!? PLUS JAMAIS !!!
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
sopham

sopham

14.05.2006 17:07

tu fais bien de dénoncer leurs arnaques, @ +

Ludivineuh

Ludivineuh

26.11.2005 16:45

pour info, à la Société générale il existe une offre pour les expatriés. Envoie moi un mp pour plus d'infos si ca t'intéresse

laury974

laury974

14.10.2005 22:31

C'est de l'arnaque !

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur BNP: Esprit Libre a été lue 9040 fois et a été évaluée:

exceptionnel (23%) par:
  1. sopham
  2. aschulmann
  3. poupee16
et aussi par 4 autres membres

"très intéressant" (77%) par:
  1. the_seisei
  2. java14
  3. Ludivineuh
et aussi par 20 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité