Boursin ail et fines herbes

Avis sur

Boursin ail et fines herbes

Evaluation générale (35): Evaluation totale Boursin ail et fines herbes

 

Tous les avis sur Boursin ail et fines herbes

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


Max, des pains, du raisiné et du boursin !

5  18.04.2003 (01.12.2003)

Avantages:
J’aime assez .

Inconvénients:
Ne se conserve pas très longtemps

Recommandable: Oui 

sacregaillard

Plus à mon sujet:

Membre depuis:01.01.1970

Avis:234

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 52 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Résumé des épisodes précédents : Le Maxou est de mauvaise humeur et rien ne s’arrange lorsqu’il découvre un sachet de came dans son mars. Après avoir quelque peu maltraité le vendeur de l’objet ce dernier lui donne le nom de son patron, un certain Al Lucinogène

Quand on dit que les petits commerces se perdent je crois bien que je vais finir par le croire. La malheureuse échoppe de Ben Iouioui ressemble maintenant à une charcuterie de Pompéi en pleine fusion. Il est temps pour moi de filer si je ne veux pas me faire alpaguer par les roycos survenant dans ces cas là aussi rapidement que les minutes soupe du même nom. Je rencarde Priscilla sur mes dernières trouvailles et lui balance le nom du tordu responsable de la vente de cette saloperie ambulante.

- Al Lucinogène ! Max tu ne sais pas où tu mets les pinceaux, il parait que ce gars là est un véritable vampire.
- Je sais qu’il a les dents longues poupée mais moi les Dracula je laisse ça à Bella Lugosi.
- Je viens avec toi mon cœur, mais mets cela dans ta poche. A mon avis tu en auras plus besoin que ton flingot
- Qu’est-ce que c’est ?
- Du boursin ail et fines herbes, je suis sûr que ton dealer en raffolera

Deux gorilles font les cent pas au pied d’une immense demeure, c’est là que crèche notre soit- disant anti boursin. Priscilla toujours aussi convaincue qu’il s’agit de vampire joue les Buffy et exhibe à leur face un carré enveloppé d’aluminium.
- Attention, mon arme est destructrice ! Elle est composée de six recharges de 16 grammes. Si j’enlève le papier d’aluminium qui l’entoure vous allez brûler vif !
-
Les larbins sont interloqués, visiblement ail ou pas ils ne bougent pas pour autant. Une deuxième solution s’impose, la purée de marrons ! Un coup dans les roustons pour l’un une mandale pour l’autre et mes deux tourtereaux appellent aïe et ouille en espérant que ce soit des potes à eux.
- Je t’ai un peu aidé ma petite folie, mais comme tu le sais le boursin étant un fromage à tartiner je pensais qu’il était l’heure de la distribution des pains.
- J’admets, ces gars là ne sont pas des suceurs de sang mais leur boss je suis sûr que oui ! Tu vas en manger une portion mon lapin, comme ça quand tu ouvriras ton clapet ton gigolo va tomber raide mort !
- Pourquoi tu le fais pas toi-même poupée, moi tu sais le boursin dans le milieu de la matinée je suis pas trop preneur.
- T’es fou, y’a 405 calories à prendre rien que dans les six morceaux !

La baraque ne cache pas d’autres hommes de main. Après être monté à l’étage je trouve le Al au pieu ce qui avouez-le est étonnant pour un vampire. (Note de l’auteur : Je viens de brûler les derniers neurones qu’il me restait rien qu’avec cette phrase !) Après m’être installé sur son lit, je sors le boursin de Priscilla, l’empaffé se réveille.
- Mais qu’est-ce que vous foutez ici ?
- Je t’explique garçon, tout à l’heure je suis passé chez Ben Iouioui acheter du boursin. En passant faut avoir les moyens, 1 euros 80 les six carrés c’est déjà de l’arnaque. Donc en ressortant je me suis dit, Maxou sois pas égoïste, je suis sûr que cette tapette de Al aimerait partager ça avec toi.
- J’ai horreur de l’ail et le matin je suis plutôt café !
- T’inquiète, sois relax je vais t’avouer un truc. Ils appellent ça ail et fines herbes alors qu’il y a tout juste 1,6% de ces deux composants. Tous des truands, tu crois pas Al ? Rassures-toi quand même, t’auras pas le café mais le lait y a ce qui faut dans mon gueuleton. Par contre dépêches-toi de le bouffer parce que ça se garde pas longtemps cette affaire !

Lucinogène commence à se réveiller, d’un geste brusque il extirpe un sulfateur planqué sous son oreiller. Je n’ai que le temps de lui écraser mon carré de boursin sur le nez et de sortir mon Smith et Wesson. Finalement il n’y a pas que le calendos que ce type ne digère pas, la balle que je viens de lui coller dans le buffet ne semble pas non plus à son goût. Je profite qu’il a la bouche ouverte pour lui coller son sachet de came dans le bec. Faut pas énerver Max Imun !
C’est la banane aux lèvres que j’annonce à ma poupée d’amour que toutes ces émotions m’ont donné faim.
- Ça tombe bien ma grosse brute, je vais te faire goûter toutes les sortes de boursin, au poivre à la ciboulette et aux noix de pécan !
- Laisse tomber, je préfère que l’on arrose la fin de cette affaire avec une bonne bouteille de vieil irlandais.

Les gosses du quartier allaient pouvoir bouffer leurs attrape carie sans risque et finalement, n’était-ce pas là l’essentiel du turbin ?

LSD
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Alinea

Alinea

18.01.2004 15:33

Génial...tout à ma lecture, les images défilées façon BD...j'adore!!!

Nad1

Nad1

01.12.2003 20:21

Comme tu écris bien.. c'est chaque fois captivant! Les concepteurs de pub feraient bien de prendre des leçons sur toi..

fannyv1

fannyv1

08.10.2003 23:19

Super original ton avis! Bravo, ça change un peu! Au passage, je suis dingue de ce fromage...

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Boursin ail et fines herbes a été lue 1198 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (100%) par:
  1. Alinea
  2. Nad1
  3. ZEDIRA
et aussi par 82 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité