En direct du studio 102

4  30.09.2004

Avantages:
Découverte des coulisses, intérêt de l’émission

Inconvénients:
Attente, changement de programme

Recommandable: Oui 

lili-souris

Plus à mon sujet:

Membre depuis:09.02.2003

Avis:93

Lecteurs satisfaits:53

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 35 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Assister à l’enregistrement d’une émission de télé faisait partie de la liste des choses que je voulais faire depuis que je suis en région parisienne.

J’ai fait quelques recherches sur Internet pour voir ce que je pouvais trouver à ce sujet et suis assez vite tombée sur des propositions pour assister à « Ca se discute ». C’est une émission que j’apprécie, même si je connais mieux sa petite sœur « Jour après jour » qui fonctionne sur un principe similaire mais en prime time le lundi. En effet, « Ca se discute » est diffusé sur France 2 en deuxième partie de soirée chaque mercredi à 22h40 et dure environ 2 heures. Ne me couchant pas souvent après 23h-minuit, je ne suis donc pas une spectatrice assidue.

Message personnel : Jean-Luc, si tu m’écoutes, trouve une autre tranche horaire !

-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

Trêve de plaisanterie, ce magazine télévisé est produit (ReservoirProd) et présenté par Jean-Luc Delarue.

Le principe est assez simple : un thème est débattu par émission. Il porte sur des questions qui peuvent tous nous concerner, d’ordre général et les invités qui serviront d’exemples et d’appui à la réflexion seront des cas particuliers. Les questions peuvent aussi soulever quelques tabous ou sujets délicats.

Les invités apportent un témoignage en répondant aux questions de l’animateur et un film est diffusé sur chacun d’eux pour montrer quelle est leur situation par rapport au sujet, quel est leur quotidien et apporte de l’eau au moulin. Les sujets étant souvent délicats et intimes, j’admire le courage de ces personnes qui se livrent et étalent une part importante de ce qu’ils sont à la télévision.

-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

Début septembre, j’ai vu sur le site HYPERLINK "http://www.billetreduc.com" www.billetreduc.com (« réservation à prix promo de spectacles et concerts ») qu’aurait lieu le jeudi 23 à 14h45 un enregistrement sur le thème du paranormal et du 6e sens. Ca a attiré mon attention et j’étais curieuse de savoir ce qui se dirait dans cette émission. Deux copines ont pu m’accompagner et nous avons réservé par le biais du site précédemment nommé. En fait, ce n’est pas le moyen le plus économique car il faut confirmer la réservation par téléphone et l’appel coûte 1.17 euro (de mémoire…) plus 0.34 euro la minute et je suis restée 1 minute 13 au bout du fil à taper 50 fois sur # ou * puisque les numéros surtaxés aiment nous faire perdre notre temps pour mieux nous faire dépenser de l’argent ! Il faut savoir au passage que l’on ne peut pas réserver plus de 2 places à la fois. Par conséquent, il faut 2 coups de fil si vous souhaitez vous déplacer à 3…

Sur place, un concurrent du site : HYPERLINK "http://www.acces-public.com" www.acces-public.com nous distribue des publicités pour assister à « Ca se discute », « Vis ma vie » ou encore « J’y vais, j’y vais pas ». Leur numéro (0925 16 97 97) est facturé 0.15 euro la minute donc ça revient peut-être moins cher, à moins qu’ils ne fassent durer le plaisir 10 minutes… ?

-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°
Le jour J, nous sommes arrivées dans le hall 20 minutes avant l’heure mais il aurait été possible de venir davantage au dernier moment. On attend debout pendant une bonne heure… largement le temps de voir la Tour Eiffel par les bais vitrées…

Dans la file, pas mal de monde. Derrière nous, des gens un peu… beaucoup… bizarres et passionnément investis dans le monde irréel des enregistrements d’émissions télé. Ils citent quelques unes de leurs expériences en la matière, parle de celui auquel ils assisteront le lundi suivant, seulement 4 jours après. Vivraient t’ils leur vie par procuration ?

Tour à tour, on finit par être accueillis : en donnant nos noms, on sait dans quel public on sera : celui qui est visible à l’écran, et dans lequel se trouvent les familles et amis des personnes venues témoigner, ou celui qui est juste au dessus. On remet aux premiers des cartons jaunes (sic) avant qu’ils se rendent aux vestiaires et aux seconds, dont nous faisions partie, un carton blanc.

En arrivant dans le studio, on voit en bas le plateau et les gradins. On reconnaît naturellement bien le décor et découvre davantage les coulisses mais sans rien de très surprenant à ce niveau. On peut repérer de ma place 3 caméras sur pieds tout à côté du plateau et d’autres caméramans avec du matériel mobile. Mais nul doute qu’il y en a d’autres !
Un photographe de France 2 arrive un peu avant le début pour prendre les différents invités.

Nous patientons 50 minutes à une heure. Nous avons la chance d’avoir des sièges plutôt confortables avec qu’en bas, ce sont des bancs (4 heures dessus, ça peut fatiguer le dos !).

La partie haute du public est loin d’être remplie et tous les sièges vides sont couverts par des draps sombres. J’étais bien placée au deuxième rang au centre juste à côté de la régie du côté de l’invitée. A ce sujet, je me demandais qui était cette femme qui se faisait maquiller et remaquiller et coiffer et recoiffer et il s’est avéré que c’était Anna Gavalda. Il s’agit de l’auteur de l’assez célèbre « je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » et qui a un nouveau livre à son actualité (d’où ce petit coup de promo…).
Elle n’est pas intervenue pendant l’émission mais a juste répondu à 1 ou 2 questions au début et à la fin. Ses propos ne se sont pas illustrés de par leur originalité. Elle a été très brève et n’a pas réussi à développer davantage quand Delarue lui tendait des perches. En gros, elle a dit que la question du débat était importante… Un peu décevant de n’entendre que ça.

Sur le plateau, pas mal d’agitation… La réalisatrice, avec son casque sur la tête dirige son petit monde, les plans à filmer sont répétés, le début d’un reportage est essayé et là… grande découverte ! Le thème a changé !! Tout le monde autour de nous se pose des questions : ce n’est plus sur le paranormal ? Et bien non… A la place, nous verrons une émission parlant des enfants à l’hôpital : « comment se construire quand on grandit à l’hôpital ? ». Soit !

Les invités arrivent peu à peu et s’installent dans les sièges. On leur pose leur micro.

Juste avant de commencer (vers 16h15), la réalisatrice nous explique quand applaudir sur le générique, à l’entrée du présentateur… Elle demande de ne pas mâcher de chewing-gum et c’en est tout pour les explications.

-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

Toum clap toudoum clap toum clap toudoum clap (reconstitution du générique et des applaudissements !) : l’émission commence et tout sera filé, sans aucune pause jusqu’à 18h55.

Jean-Luc Delarue pointe le bout de son nez seulement au moment du générique et entame son introduction. J’ai toujours eu l’impression qu’il parlait vite mais là… On a plus de mal à suivre le rythme effréné de ses phrases. Hop hop hop, on sent l’habitude lorsqu’il coche durant toute l’émission des trucs sur ses feuilles en y jetant des coups d’œil réguliers.

On fait la connaissance de :

Vanessa, 9 ans, qui a subi de la chimiothérapie et de la radiothérapie.
Son témoignage sera assez bouleversant :
« tu avais des amis à l’hôpital ? » « oui » « et tu gardes contact avec eux ? » « ils sont décédés…, les 4 ». La salle est refroidie… On va pleurer ? Hum ? Comment est-ce qu’à cet âge on peut encaisser de telles épreuves ? Sans compter que ses amies d’école l’ont fuie à cause de la perte de ses cheveux, que les gens la regardent de travers dans la rue…

Coline, 5 ans, 6 opérations subies pour une maladie plus que rare, c’était la première fois qu’une telle opération était réalisée. Les parents sont tous les 2 sur le plateau et on sent qu’ils reviennent de loin. Leur couple a survécu mais difficilement. La femme est très attachante, elle a été trompée par son mari, a failli perdre également sa fille et elle est là, assise, avec une force et une sérénité assez particulières.

Liliane, 5 ans. Elle est venue avec son petit monstre en peluche bleu nommé Cookie. Elle semble ne plus se souvenir de grand-chose concernant l’hôpital et sa leucémie en dehors du fait qu’elle faisait de la trottinette sur sa perfusion et qu’elle a inventé un personnage, nommé Jack, pour l’aider à vaincre sa maladie.

Yann, jeune enfant venu avec Oui-Oui, qui souffre d’un cancer du système nerveux et sort de l’hôpital.

Saïdou, collégien malade depuis qu’il est petit et doit souvent aller à l’hôpital. Il refuse de s’amuser un seul moment à l’hôpital, à la différence des plus petits qui racontent les moments de jeu. Il y a vraiment une dimension grave chez lui et sa mère (il y a de quoi vous me direz mais certains ont l’air d’envisager les choses sous un autre aspect).

Emilie, 11 mois, n’est pas là mais sa mère témoigne. Elle est née en pesant 1.100 kg, est descendue à 950 g… Le médecin a dit d’entrée de jeu à sa mère qu’elle ne devait pas s’attacher à son enfant ! Opération à cœur ouvert…

Je ne vais pas développer davantage le contenu de l’émission car il ne s’agit pas là du sujet principal de l’avis.

-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

De notre côté, là-haut, nous regardons tour à tour le plateau, les télés de la régie (pour ne pas voir les invités que de dos) ou l’un des écrans géants installés en hauteur.

Pendant les reportages, des hôtesses apportent des verres d’eau aux invités ou à quelques spectateurs en bas mais pas n’importe lesquels. Je ne connais pas leurs critères de choix ! Les invités sont remaquillés etc.

Le son des reportages est réellement très fort ! C’est sans doute pour que ça passe bien à la télé et que les commentaires ne ressemblent pas à un bruit de fond !

Delarue est très pro, fait son boulot et ne passe pas de temps sur le plateau en dehors de son temps de parole à l’antenne. On voit qu’il est vraiment sympa avec les enfants (et ça reste dans la version diffusée), il essaie de les amuser un peu, montre une certaine compassion.

Dans la salle, il faisait bon, température normale pour un intérieur en septembre. Il ne faut, par contre, pas avoir envie d’aller aux toilettes par exemple car il n’est pas possible de ressortir. Les hôtes sont plus ou moins agréables.

Nous sommes ressorties vraiment contentes d’être venues, c’était très intéressant et nous avons presque oublié la longue attente du début.

-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

L’émission a été diffusée 6 jours après : le 29 septembre. Je n’ai pas encore tout vu mais je n’ai rien remarqué de particulier au niveau du montage. Sur un tel sujet, je ne vois d’ailleurs pas ce qui aurait pu être « arrangé ».

-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°-°

Voici les prochains enregistrements, à titre d’exemples pour les thèmes et au cas où vous souhaiteriez y aller :

Le jeudi 7 octobre
14h45 : Que savons-nous de nos enfants ?
19h : Qu’est-ce qui détermine l’identité sexuelle ?

Le jeudi 21 octobre
14h45 : Les filles des cités
19h : Y a t’il un âge pour tomber amoureux ?

Ils ont lieu Studio 102 à la Maison de la Radio – 116, avenue du Président Kennedy dans le 16e à Paris. Métro Ranelagh (il faut marcher 5 minutes) ou RER C Kennedy.

Vous pouvez consulter sur Internet en tapant le nom de l’émission (il y a aussi un accès à partir du site de France 2) les anciens sujets, les appels à témoins et d’autres informations.


Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
dragonette

dragonette

08.06.2006 15:05

super interessant je tenterai bien si j'étais à Paris!

geishalin

geishalin

14.03.2006 13:12

J'adore Delarue et ses emissions et j'ai aimé lire le côté coulisse. Et en plus sans fautes d'orthographe ce qui est agréable. Bravo et merci

Xiaozhu

Xiaozhu

04.11.2005 22:22

Super intéressant ces infos de première main ! C'est une émission que j'apprecie, tout depend des sujets bien sur, mais il y a parfois une grande sensibilite dans le choix des invites.

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Evaluations d'avis
L'avis sur Ca se discute a été lue 573 fois et a été évaluée:

exceptionnel (18%) par:
  1. Xiaozhu
  2. myline
  3. bisoo
et aussi par 10 autres membres

"très intéressant" (79%) par:
  1. willymax
  2. dragonette
  3. pelagie57
et aussi par 55 autres membres

"intéressant" (3%) par:
  1. Lhilou
  2. La-vie-est-trop-injuste

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité