Cassinomagus, Chassenon

Avis sur

Cassinomagus, Chassenon

Evaluation générale (1): Evaluation totale Cassinomagus, Chassenon

 

Tous les avis sur Cassinomagus, Chassenon

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


Pour rester en bons thermes

5  28.02.2012

Avantages:
Excellent état de conservation, visite guidée très intéressante

Inconvénients:
Aucun

Recommandable: Oui 

limo86

Plus à mon sujet: Waou ! Un premier diamant, et pour mon 100e avis sur le plus beau film du monde. Cool !

Membre depuis:22.09.2011

Avis:125

Lecteurs satisfaits:25

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 15 membres de Ciao en moyenne: exceptionnel

Aujourd'hui, petite présentation d'un "parc archéologique" en Charente : Cassinomagus !

Il s'agit d'un lieu de fouilles que l'on peut visiter, et il y a aussi quelques animations.


{{{ Le parc }}}

Cassinomagus est le nom d'une ville gallo-romaine, qui s'appelle actuellement Chassagne.

Elle se trouve donc en Charente, à mi-chemin entre Angoulême et Limoges. Mais à vrai dire, on est plus proche de Limoges et tout près de la région Limousin.
Pour s'y rendre, le mieux est de prendre la nationale (N141) qui relie Angoulême et Limoges, et de sortir à Etagnac.

Prendre ensuite la direction Chassenon/Cassinomagus.
Ce sera l'occasion de commencer à remonter le temps en prenant la "route Richard cœur de Lion" (n'oublions pas que ce fameux roi est un régional de l'étape : il a été comte de Poitiers dans sa jeunesse...).

Bref, nous arrivons à Cassinomagus.
Le lieu est très bien aménagé.
Nous entrons dans un grand bâtiment moderne où on achète les billets d'entrée.
On y trouve une petite exposition permanente, quelques bouquins sur l'archéologie et l'histoire gallo-romaine, ainsi qu'une salle de projection où passe un film sur le site.

Quelques infos pratiques.

Les horaires d'ouverture varient selon la période de l'année.
Pour résumer, plus on est dans une belle saison, plus l'amplitude horaire des visites est importante.
J'y suis allé il y a quelques jours, et le site n'est ouvert qu'entre 14 et 17h30.
De la fin novembre à la mi-février, le site est fermé, sauf pour les groupes, et encore il faut réserver.

Les tarifs sont eux aussi très variés.
Si vous voulez visiter le parc et les jardins tout seul comme un grand, cela ne vous coûtera que 5 euros (moins si vous bénéficiez d'un tarif réduit).
Pour 50 centimes de plus, vous pouvez bénéficier de l'audioguide (une espèce de gros écouteur qui déclenche un commentaire à des endroits précis).
Enfin, pour 7 euros, vous bénéficiez d'une visite guidée d'un peu plus d'une heure. C'est ce que j'ai choisi.
Vous avez aussi les billets combinés, qui donnent droit à une visite et une soirée d'animation (le jeudi, en été).

Pour plus de précisions, voir le site du parc, très complet :
http://www.cassinomagus.fr

Je vous invite donc à visiter ce magnifique endroit.


{{{ Back to the IIème siècle }}}

Le site de Cassinomagus tel que nous pouvons le visiter date du IIe siècle après Jésus-Christ.
Les thermes (photo 1) sont dans un état exceptionnel de conservation, je dois dire que je n'ai pas souvenir d'en avoir vu d'aussi complets, sauf peut-être à Pompéi (et encore, pas sûr, c'était il y a longtemps).

A l'époque, Cassinomagus est une ville assez importante, située sur la fameuse Via Agrippa, qui reliait Lyon à Saintes, en passant par Clermont-Ferrand et Limoges.
Un peu en dehors de la ville, on pouvait trouver un sanctuaire avec des thermes. C'est cette partie que l'on peut visiter.

Un sanctuaire ?
Le site comprenait en effet un temple dit "de Montélu", dont il ne reste plus rien, si ce n'est les fondations.
Il faisait pourtant 27 mètres de haut, ce devait être quelque chose...

Il y a aussi de vagues traces d'un théâtre.
Probablement parlantes pour un archéologue, mais honnêtement, quand on n'y connaît rien, on ne voit rien...

Mais donc, la partie la plus intéressante, et de loin, ce sont les thermes.


{{{ Des thermes bigrement bien conservés }}}

La première chose qui frappe, en approchant des thermes, c'est donc leur excellent état de conservation.
Par endroits, les murs font 7 mètres de haut (photo 2). Et quand on pense qu'à l'origine, le bâtiment faisait bien 15 mètres de haut, on se rend compte de son côté imposant.

La guide nous explique la raison du bon état des bâtiments.
Ces thermes auront eu une durée de vie assez courte : environ deux siècles. Elles seront ensuite utilisées comme entrepôt, puis seront peu à peu pillées : tout le plomb et le bronze des canalisations et chaudrons a disparu.
Le temps fera son œuvre. Comme le terrain est en pente, les thermes, qui se sont effondrés sur eux-mêmes, seront recouverts par la terre. C'est ce qui permettra leur excellente conservation.
Il faudra attendre 1958 pour qu'un groupe de passionnés rachète le terrain et remette à jour les thermes, dont l'emplacement avait été, selon la légende, trouvé par des gamins de Chassagne qui en avaient fait leur terrain de jeu.
Plus tard, des archéologues professionnels prendront la relève.

La deuxième chose qui frappe, ce sont les toitures en briques qui les recouvrent.
La guide nous explique, mais on s'en serait douté, que cela permet la bonne conservation des thermes.
L'inconvénient, c'est que les photos seront un peu sombres...


{{{ Entrons dans les thermes }}}

Les thermes de Cassinomagus ont été construit selon une figure symétrique quasi-parfaite.
Il existait deux entrées (encore enterrées), qui permettaient d'accéder aux différentes salles, presque toutes en double.
"Presque", car le côté gauche comprenait plus de pièces chaudes que le droit.
La photo 3 vous montre un schéma des thermes, avec les deux entrées et le parcours à emprunter.

Car attention, on ne venait pas comme ça aux thermes ! Il fallait suivre un cheminement précis.
On commençait d'abord par entrer dans des pièces à température ambiante, avant de passer dans une "salle tiède" pour habituer le corps.

On pouvait alors passer dans les piscines chaudes (photo 4). On constate que seule une partie des dalles est restée.
Les autres ont dû être volées, mais on peut toujours voir la trace du mortier qui les soudait aux autres (photo 5).

On venait aux thermes pour se laver, bien entendu, mais aussi pour guérir.
La présence d'un temple à proximité y est sans doute pour beaucoup, mais ceux qui souffraient de maux divers faisaient de petites offrandes aux dieux pour demander une meilleure santé.
Et puis, les thermes étaient aussi un important lieu de mixité sociale : tout le monde s'y croisait, et certains venaient même y faire leurs affaires. Comme nous l'a expliqué notre guide, il était courant de donner ses rendez-vous d'affaires aux thermes.

Une fois lavé et détendu, on repartait alors dans une salle tiède, nouvelles transition avant de passer dans une série de piscines froides, puis de finir par une salle de massage.


{{{ Et maintenant, les coulisses }}}

L'intérêt, évidemment, quand on visite un monument historique aussi bien conservé, ce sont les parties qu'on ne voit pas toujours, les coulisses (photo 6).

En ce qui concerne des thermes, c'est tout le système de chauffage qui est intéressant.
C'est même passionnant !

Première chose à savoir : dans des thermes, les fours tournent 24 heures sur 24, tous les jours de l'année.
Le risque, si la température baisse, c'est l'effet chaud-froid, qui peut détériorer le bâtiment.

Nous pouvons donc aller jeter un œil à ces fours (photo 7), regroupés en deux parties. Eh oui, souvenez-vous, les thermes sont doubles, donc deux "Cours de chauffe".
Les fours chauffaient d'énormes cuves en bronze, remplies d'eau. Une fois chauds, l'eau et l'air alimentaient les piscines et les systèmes de chauffage.

Les pièces froides ou tièdes étaient chauffées par le sol et les murs, dans lesquels passaient des tuyaux où circulait la chaleur.
Certaines salles disposent d'un système de chauffage par le sol très élaboré, l'hypocauste (photo 8). Ici, c'est de l'air chaud qui remonte par le sol. A l'origine, la salle est couverte de petites colonnes de dalles, de plus en plus grosses, sur lesquelles est posé le sol. En remontant, l'ai chaud réchauffe le sol.
Nos ancêtres n'avaient donc pas froid aux petons !

Pour les piscines, on peut voir sur la photo 9 une des tranchées qui assuraient ce chauffage par le dessous.
L'eau était ainsi chauffée, ainsi que les pourtours ! Toujours pour éviter que l'on prenne froid aux pieds.

Avec une douzaine de fours qui fonctionnent en continu, on imagine que les besoins en bois étaient importants.
Mais une fois le bois brûlé, il faut bien évacuer les cendres.
De petites salles, appelées salles cendrier servaient ainsi à les stocker (photo 10).


{{{ Au final }}}

J'espère vous avoir donné une bonne impression de ce lieu tout-à-fait étonnant, et qui sait, vous avoir aussi donné envie d'y passer faire un tour.

Je ne peux rien vous dire sur les animations qui sont organisées en été, d'abord parceque je viens tout juste de découvrir ce parc, et soyons honnête, parceque je me méfie de ce genre d'attraction.
Mais ça peut être très bien.

Quoi qu'il en soit, si le sujet vous intéresse, je vous invité déjà à voir le site internet que je mentionnais :
http://www.cassinomagus.fr/
Dans la rubrique "ressources", il y a trois visites virtuelles très bien faites, qui vous donneront une petite idée du lieu, et compléteront cette présentation.
Photos pour Cassinomagus, Chassenon
  • Cassinomagus, Chassenon Cassinomagus, Chassenon
  • Cassinomagus, Chassenon Cassinomagus, Chassenon
  • Cassinomagus, Chassenon Cassinomagus, Chassenon
  • Cassinomagus, Chassenon Cassinomagus, Chassenon
Cassinomagus, Chassenon Cassinomagus, Chassenon
Les thermes
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
bigboo

bigboo

20.03.2012 19:25

Ca m'intéresserait beaucoup je pense

Jecath89

Jecath89

02.03.2012 10:31

très bel avis!

annelefevre

annelefevre

29.02.2012 13:11

Tiens je vais aller faire un tour sur les visites virtuelles!

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Cassinomagus, Chassenon a été lue 738 fois et a été évaluée:

exceptionnel (80%) par:
  1. Jecath89
  2. annelefevre
  3. fragar
et aussi par 9 autres membres

"très intéressant" (20%) par:
  1. VintageVenus
  2. megateuf83
  3. nemesis56

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité