Anjou, feu

3  20.05.2006

Avantages:
Un château impressionnant .  .  .

Inconvénients:
.  .  . dont la visite est rapide .

Recommandable: Oui 

madmike

Plus à mon sujet: 28/03/14... Birmingham met en service des bus hybrides électriques, alors que Paris, pourtant codiri...

Membre depuis:16.06.2000

Avis:4125

Lecteurs satisfaits:55

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 25 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Naples vit se succéder les dynasties, Roger le Normand fut éclipsé par Frédéric II de Souabe, les empereurs romains germaniques furent battus par les Anjou, et ainsi de suite, les descendants de Charles Quint et les Bourbons y régnèrent, Joachim Murat en fut roi avant de périr violemment, avant le rattachement final à l'Italie à l'issue de la marche des Mille de Garibaldi et ses chemises rouges.
La cité à l'histoire mouvementée dut être défendue par ses occupants, et les Anjou, branche cadette de la famille de Valois, s'empressèrent de bâtir un Château Neuf, qui paradoxalement est désormais bien ancien, sa silhouette crénelée domine encore la piazza Municipio, vaste espace perpétuellement en chantier qui sépare la vieille ville du centre monumental.
Le monument jadis guerrier est aujourd'hui un simple musée, visité par les touristes de passage dans la métropole calabraise…


L'extérieur impressionne.
Le quadrilatère de pierre blonde s'appuie sur d'impressionnantes tours crénelées noires, massifs édifices défensifs qui rappellent celles du Château d'Angers, la maison mère de cette branche cadette entreprenante qui alla se tailler un royaume dans le Sud de l'Italie faute de l'avoir en France, la silhouette domine encore aujourd'hui le port de Naples, et ferait presque oublier l'immense mais moins haut Palazzo Reale qui est à proximité.
La porte de marbre blanc tranche avec cet édifice moyennâgeux, élégante réalisation de la Renaissance, ajout d'une couronne espagnole désireuse d'inscrire dans la pierre son emprise sur la ville, porte de marbre tranchant sur la pierre, le bas-relief principal montre le triomphe de Ferdinant d'Aragon, en une parade clairement inspirée des triomphes romains, modèle classique dont la Renaissance était fort éprise.

Le château conserve quelques salles historiques.
La chapelle impressionne par sa dimension, halle gothique d'une hauteur presqu'exagérée, elle est cependant un peu nue, l'intérieur n'est guère décoré, à part quelques fresques récupérées dans un autre château, l'extérieur n'arbore guère qu'une rosace et une porte de marbre blanc, autre ajout de la Renaissance aragonaise, glorifiant cette fois-ci la Vierge, le modif principal représentant une Vierge de charité et une prédelle, analogue à celle des maîtres-autels, détaillant quelques épisodes de la vie de ladite.
La chapelle des âmes du Purgatoire voisine est plus petite, elle a été entièrement redécorée à l'époque baroque, ce qui vaut un bel ensemble de peintures et de dorures, alignant les saints et les martyres, en une débauche assez spectaculaire, le maître autel montre l'intercession de l'ermite St Jérôme et du pape St Grégoire en faveur des fameuses âmes du Purgatoire, tandis que Ste Lucie présente les yeux qui lui furent arrachés et Ste Agathe exhibe le sein qui lui sera tranché, une poitrine pourtant bien avenante.
La salle des barons doit son nom à des barons comploteurs, qui y furent arrêtés par un Aragon qui les avait convié à un traquenard, elle est un vaste cube, à la complexe voûte, mais si la dimension fait de l'effet, l'absence de toute décoration déroute un peu, et plus encore les sièges du conseil municipal qui y sont désormais installées, un peu comme si le conseil de Paris siégeait à la Conciergerie !
Enfin la terrasse offre un panorama sur la ville, dont hélas les bâtiments historiques sont souvent dissimulés par des bâtisses sans caractères, et le port très industriel…


Le bâtiment abrite également la pinacothèque municipale.
Cette dernière occupe deux séries de salles, au premier et au deuxième étage, et présente des collections bien modestes, qui semblent un peu le rebut du musée de Capodimonte, il n'y a pas là de quoi s'extasier.
Les noms sont rarement prestigieux, les tableaux sont dans un état pitoyable, par exemple ces deux scènes bibliques de l'école de Bassano sont à peu près invisibles, les tableaux des Bassano sont naturellement assez sombre, une particularité caractéristique de cette famille de peintre, les Dal Ponte, plus connue sous le nom tiré de leur ville d'origine, Bassano del Grappa, mais le sombre ajouté à un vernis visiblement jamais nettoyé depuis des siècles et un éclairage fort quelconque, cela ne rend pas franchement justice à l'œuvre !
L'on peut cependant noter les portes de bronze de la citadelle, encore frappées d'un boulet encastré, et ornées de jolis bas-reliefs représentant justement la prise de ladite forteresse par les troupes espagnoles, et une adoration des mages du Calabrais Marco Cardisco, où l'un des mages n'est autre que le jeune Charles Quint, l'occasion était trop belle pour le peintre de montrer ainsi son dévouement à son souverain !


Le Château Neuf ne vaut pas neuf sur dix.
La silhouette impressionnante du château vaut évidemment le coup d'œil, sans être cependant à la hauteur de son modèle angevin, mais l'intérieur en est finalement assez vite vu, quelques salles historiques seulement et une pinacothèque de second ordre, qui ne comblera pas franchement l'amateur d'arts.
Cela mérite un petit coup d'œil en passant dans le quartier, mais mieux vaut cependant privilégier le Palais Royal voisin, beaucoup plus riche, et être conscient que la visite du château neuf est par définition rapide, son contenu étant plus modeste que son allure…

Note : 6/10


* Castel Nuovo
- près de la piazza Municipio, Napoli
- 32,80 francs (soit 5 euros)


Photos pour Castel Nuovo Napoli, Naples
  • Castel Nuovo Napoli, Naples Photo 16175677 tb
  • Castel Nuovo Napoli, Naples Photo 16175678 tb
  • Castel Nuovo Napoli, Naples Photo 16175679 tb
  • Castel Nuovo Napoli, Naples Photo 16175680 tb
Castel Nuovo Napoli, Naples Photo 16175677 tb
Le château des Anjou
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
willymax

willymax

25.02.2009 15:37

superbe architecture

PICHINOU

PICHINOU

22.05.2006 14:04

FOrtement médiéval en effet... Me rappelle certaines fortifications visitées l'an dernier... en extérieur mais également en intérieur (d'après tes photo).

louchebem

louchebem

20.05.2006 18:04

cela donne envie d aller decouvrir merci

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Castel Nuovo Napoli, Naples a été lue 3355 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (100%) par:
  1. willymax
  2. indrol
  3. foliesage
et aussi par 29 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Castel Nuovo Napoli, Naples
publicité