Une ruine massive envahie par les herbes

3  24.02.2012

Avantages:
gratuit, découverte intéressante

Inconvénients:
randonnée ardue, ruine trop envahie par les herbes

Recommandable: Oui 

Lee.Neddy

Plus à mon sujet: Travaux dans l'appart', et pas mal de boulot à côté de ça, donc je suis peu présente sur Ciao ! Je p...

Membre depuis:02.04.2010

Avis:249

Lecteurs satisfaits:63

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 27 membres de Ciao en moyenne: exceptionnel

Voici donc un nouvel avis sur un autre château alsacien...
Une autre ruine comme j'aime !

C'est l'avant-dernier que j'ai vu, avant de quitter la région, et c'est celui qui m'a fait le plus souffrir !
Ayant eu des problèmes de santé, j'ai pris énormément de poids en très peu de temps et j'avais de gros soucis avec mes genoux, qui ne supportaient pas mon poids de l'époque. Aussi, ces soucis ont contribué en grande partie à mon calvaire. Un véritable chemin de croix, tant à l'aller qu'au retour !

Revenons-en à ma ruine ! ;)

¤

¤

¤

¤

°o° L'Histoire de l'Ortenbourg °o°

.

Le château de l'Ortenbourg (appelé aussi Ortenberg) se trouve à 443 mètres d'altitude.

Il a été érigé au milieu du XIIIème siècle pour Rodolphe de Habsbourg.

Il passe de mains en mains et devient même un repaire de voyous au milieu du XVème siècle... Jusqu'en 1470. C'est d'ailleurs le bailli de Charles le Téméraire qui fera à nouveau régner l'ordre dans les lieux.

S'en suit encore des changements de propriétaires.

Fait assez terrible : le massacre de plusieurs paysans, au pied du château, durant "La guerre des Rustauds".
Et, bien entendu, c'est durant la Guerre des Trente Ans que le château sera saccagé par les Suédois !

Les ruines repasseront encore entre plusieurs mains (eh oui, ça n'a fait que ça depuis sa construction!)...

¤

¤

¤

¤

°o° En route pour l'Ortenbourg ! °o°

.

Nous (Kifran8 et moi) sommes donc partis de Strasbourg direction Obernai, dans le "pays du Mont Sainte Odile".
Sur plusieurs sites, j'avais repéré qu'on devait ensuite prendre la direction de Dambach-la-ville, puis de Châtenois.

En fait, les indications pécher sur le net étant passables (surtout quand il faut les lire à une personne qui n'écoute rien), j'ai dit à Kifran de prendre la direction du château, vu qu'on voyait très bien celui-ci, et de loin !

Après un "t'es sûre ?" de Môssieu, et une petite gueulante de ma part, il a fait ce que je lui disais... Et c'est donc sans mal que nous sommes parvenus à un parking, dans la forêt, au lieu-dit de Huhnelmuhle.

¤

D'après les sites de randonnées, nous devions mettre une trentaine de minutes à parvenir à l'Ortenbourg (sur place, les pancartes du Club Vosgien affirmait

Photos pour Château de l'Ortenbourg, Scherwiller
  • Château de l'Ortenbourg, Scherwiller ortenbourg 004 - Château de l'Ortenbourg, Scherwil
  • Château de l'Ortenbourg, Scherwiller ortenbourg 005 - Château de l'Ortenbourg, Scherwil
  • Château de l'Ortenbourg, Scherwiller ortenbourg 006 - Château de l'Ortenbourg, Scherwil
  • Château de l'Ortenbourg, Scherwiller ortenbourg 009 - Château de l'Ortenbourg, Scherwil
Château de l'Ortenbourg, Scherwiller ortenbourg 004 - Château de l'Ortenbourg, Scherwil
Château de l'Ortenbourg, Scherwiller
qu'il en fallait 45!). Certains d'eux disaient qu'il s'agissait d'une randonnée facile... Je n'ose même pas imaginer le parcours du combattant que doit en être une qu'ils décrivent comme étant difficile !!!

Pourquoi ?
Eh bien parce que le sentier monte sec au début, qu'il continue à bien monter... et qu'il est escarpé vers la fin ! Mais sérieusement, une vraie galère !!! J'ai cru que j'allais mourir plus d'une fois, et j'avais les genoux explosés ! :)))
Par contre, je n'ai pas lâché l'affaire (bah ouais, je suis têtue et je vais toujours au bout de ce que j'entreprends!) et je suis arrivée en haut, à bout de souffle, les jambes éclatées, presque morte (bah quoi?!) mais au pied de ce satané château fortifié, après un peu plus d'une heure à grimper !!

Petite chose à noter : en route, on a même vu ce qui ressemblait aux vestiges d'une petite chapelle, mais qui était squattée par des cas sociaux qui avaient tagué l'intérieur et laissé trainer mégots et bouteilles de bière cassées ! Pfff... Heureusement, l'extérieur était intact, je vous ai mis une photo...


¤

¤

¤

¤

°o° La Découverte du Château °o°

.

Nous étions donc au pied du château...
Mais point de porte à l'horizon !
D'un côté, des herbes hautes, des ronces et le ravin... de l'autre, un petit sentier emprunté par un randonneur... J'ai décidé de le suivre et de trainer Kifran.

En suivant le troupeau (bon, ok, en suivant LE randonneur !! :Þ), nous nous sommes retrouvés non loin de la porte du château, avec plein d'autres personnes, qui stagnaient près d''''un grand panneau racontant l'histoire du lieu'''... Ils regardaient tous en direction de la porte et n'osaient pas s'y aventurer ! ça m'a paru tellement bizarre que j'ai lu vite fait les informations présentes sur place et me suis ensuite dirigée (avec kifran, qui me suivait à la trace) vers la fameuse porte gothique de l'Ortenbourg...

C'est là que j'ai compris certaines choses...
Les personnes ne voulant pas s'y aventurer nous suivaient (leur avait-on donné du courage?!) mais je pense qu'elles hésitaient à aller plus avant, en voyant les "obstacles" à franchir ! Et moi, pas question que je fasse demi-tour... Parce que, déjà, j'aime pas et ça serait montrer une lâcheté certaine (que je laisse aux hommes ! lol) mais surtout parce qu'il était IMPOSSIBLE d'être deux personnes côte à côte sur le sentier de malade sur lequel je me trouvais !
Donc pas la peine de vous dire que j'étais un peu coincée !
Le sentier était le long du ravin, un ravin flippant et à-pic !! Et nous étions tous à la queue-leu-leu... Non, nous ne chantions pas la chanson de Bézu ! Je pense que certains d'entre nous priaient pour qu'il n'y ait pas un souci d'éboulement ou je ne sais quoi d'autre nous dégageant 440 mètres plus bas, en piteux état... ;D

Comme il pleuvotait (un pipi de moineau), je n'avais pas sorti mon appareil photo numérique car je ne voulais pas le flinguer... et j'avais aussi très peur de le faire tomber là où jamais je n'aurais pu le retrouver (ce qui m'aurait très certainement plongée dans une profonde dépression!) !

Comment ça, ce n'était qu'un mini obstacle, ce sentier ??
Nanméo, attendez un peu, je n'ai pas fini !!

¤

Après ce chemin de la mort qui tue, nous sommes parvenus à un escalier pour géant ! lol ! Chacune des marches faisaient bien 35 à 40 centimètres de haut ! Pas besoin de dire que mes genoux étaient encore plus niqués, si ? (haaannn, zut, j'ai écrit "niqué"... C'est pas beau de FOUTRE ce genre mot dans un avis, je sais, surtout quand on est une fille ! *Private Joke*)

Donc, totalement lessivée après être arrivée en haut de cet escalier aux proportions bien étranges, nous nous sommes retrouvés nez à nez avec le troisième obstacle : celui qui te fait faire caca dans ta culotte quand t'es du genre à déjà flipper ta race en haut d'un escabeau ! :))

¤

Une passerelle... Oui, juste ça ! Mais extrêmement terrifiante pour les personnes ayant tendance à avoir le vertige, comme moi.
En avançant, j'essayais de ne pas regarder où je mettais les pieds mais je ne sais pas pourquoi : mes noeils vifs étaient attirés par les planches en bois composant la bête, mais surtout par les interstices de quelques centimètres qui me faisaient entre-apercevoir le vide...
Franchement, là, c'était pire qu'au Birkenfels et ça foutait les boules !

¤

Enfin, une fois cette passerelle passée, j'arrivais dans ce qui paraissait être une pièce assez grande mais totalement envahie par les herbes hautes et quelques ronces qui ne permettaient donc pas de crapahuter où je le désirais.

Je me suis alors contenter de prendre des photos des murs, des fenêtres et du donjon, qui culmine tout de même à plus de 30 mètres de haut !

Je suis ensuite entrée dans une autre pièce, bien dégagée, elle, et ai repris un cliché... mais de loin car des avertissements nous déconseillaient de trop nous approcher des murs et même de nous rendre dans certains coins, afin d'éviter de nous prendre une ou plusieurs pierres sur la face ! Des barrières en bois nous empêchaient d'ailleurs d'aller où il y avait le plus de risques.
Toute façon, je ne suis pas restée car, à peine j'ai mis un pied dans cette "pièce", je suis tombée sur un troupeau de guêpes ! J'ai donc très vite déguerpie ! :Þ

¤

Après un dernier cliché du panorama, en m'abritant pour ne pas mouiller mon appareil photo, nous avons rebroussé chemin... Cette fois-ci, c'est MOI qui guidait...

¤

¤

¤

¤

°o° L'enfer de la descente... et le Verdict °o°

.

La descente a été plus que laborieuse et j'ai même cru que j'allais me péter une jambe. Heureusement, ça n'a pas été le cas mais j'ai presque autant souffert des articulations qu'à l'aller !!

Au bout d'une bonne quarantaine de minutes, nous étions au parking du Huhnelmuhle, et la voiture était enfin atteinte ! Restait 40 bornes à se taper...

¤

Ce que j'ai retenu de ma randonnée ?
Que c'était une galère sans nom ! C'est celle qui m'a donné le plus de mal.

Ce que j'ai retenu de ma visite ?
Y a des trucs vraiment flippants : le sentier aux abords du château, la passerelle... et les guêpes !! :Þ

¤

J'ai été un peu déçue car peu de parties de l'édifice étaient accessibles et bien visibles, à cause de toutes ces herbes folles...

Mais la ruine est tout de même une belle "pièce" militaire médiévale, dotée de jolies fenêtres (dont des gothiques), de meurtrières, d'un immense donjon et du vestige d'une cheminée.

Par ailleurs, la vue sur la vallée, depuis les fenêtres, est superbe... Je regrette de ne pas avoir pu profiter un peu du soleil (et donc de ne pas voir pu prendre plus de photographies à cause de la flotte).

¤

Au final, on peut se dire que c'est beaucoup de galères pour pas grand chose mais j'en ai tout de même retenu quelques points positifs ! :)

¤

Je vous conseille tout de même de vous y rendre, si vous êtes en parfaite condition physique car, vous l'aurez compris en lisant mon avis, vaut mieux être en pleine forme !

Evidemment, l'entrée du site est entièrement gratuite, comme l'accès à la plupart des ruines de château alsaciens...

¤

¤

¤

¤

Sur ce, je vous remercie pour vos lectures et vous dis à bientôt, pour une nouvelle petite visite, d'une petite chapelle bien sympathique ! ;)

¤

¤

PS : J'ai autorisé mon ex (kifran8, alias Misterchon sur Trivago), à mettre MES photos en ligne sur ce dernier site, donc ne vous étonnez pas si vous les voyez sur son compte (Il le précise d'ailleurs sur sa page http://www.trivago.fr/misterchon-12342m/profil).
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Veve78

Veve78

28.04.2012 20:46

distribution de E : j'aime les visites gratuites :))

Jecath89

Jecath89

07.03.2012 00:19

rEpassée!!!! enfin :)

Jecath89

Jecath89

02.03.2012 16:18

rho je fais n'importe nawak, je revenais mettre mon E mais c'est vrai que j'en n'ai plus!! bon je rEpasse (c'est déja ce que j'ai dit ya quelques jours, mais j'avais pas zoublié!)

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Château de l'Ortenbourg, Scherwiller a été lue 826 fois et a été évaluée:

exceptionnel (89%) par:
  1. Veve78
  2. Jecath89
  3. Valentine68
et aussi par 21 autres membres

"très intéressant" (11%) par:
  1. centori
  2. basstoon
  3. melanie076

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Château de l'Ortenbourg, Scherwiller
publicité