Cheval de Guerre (22 février 2012)

Avis sur

Cheval de Guerre (22 février 2012)

Evaluation générale (12): Evaluation totale Cheval de Guerre (22 février 2012)

 

Tous les avis sur Cheval de Guerre (22 février 2012)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


Joey, grand et majestueux

5  21.02.2012 (04.03.2012)

Avantages:
Belle histoire, émouvant, magnifique

Inconvénients:
aucun

Recommandable: Oui 

jade494

Plus à mon sujet: www.au-sable-fin.com / Facebook : Au sable fin

Membre depuis:15.01.2010

Avis:371

Lecteurs satisfaits:64

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 24 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Le résumé

Tout commence par la naissance de Joey, on le verra grandir et galoper avec sa maman sous les yeux émerveillé d’Albert qui grandit en même temps que lui.

Les parents d’Albert tiennent une ferme, ils ont des ennuis d’argent et ont besoin d’un cheval de labours pour travailler les champs. C’est dans le but d’en acquérir un que le père ira à une vente aux enchères. C’est là, qui rencontrera ce cheval magnifique, ce demi-sang dont il tombera sous le charme. Il l’achètera aux risques de perdre sa ferme.
Albert aura alors la lourde tâche de dresser ce cheval sauvage et de lui apprendre à labourer ce qui, on le verra plus tard dans le film, lui sauvera la vie.

La récolte étant perdue suite à une pluie importante, le père se verra dans l’obligation de revendre Joey à un officier anglais qui promettra d’en prendre soin. Albert désespéré veut s’engager dans l’armée pour accompagner Joey mais il est trop jeune et le règlement est strict.

S’en suivra alors le long périple de Joey qui fera de nombreuses rencontres, qui se retrouvera dans le camp anglais mais aussi dans le clan allemand, et qui rencontrera même un grand-père et sa petite fille qui est atteinte d’une grave maladie.

Les années vont passer, Albert devenu suffisamment âgé va s’engager pour retrouver son cheval et si vous voulez savoir la suite, il faudra aller voir le film ;-)


Les acteurs et le réalisateur


Réalisateur

Spielberg que je ne dois certainement plus vous présenter.

Les acteurs

Jeremy Irvine : un acteur encore inconnu mais qui a cependant joué dans « De grandes espérances » de Mike Newell (2012).

Son rôle : Il joue le rôle d’Albert. C'est un jeune homme courageux qui va se prendre d'amitié pour un cheval qu'il a vu naître. Il fera tout pour sauver son cheval mais aussi pour aider ses parents à ne pas perdre leur ferme.

Emily Watson : Elle a joué dans Miss Potter de Chris Noonan, Le Dragon des mers - la dernière légende de Jay Russell, Ames en stock de Sophie Barthes.

Son rôle : elle joue le rôle de Rose Narracott, la mère d’Albert. C'est une femme forte qui essaye de maintenir sa famille malgré les problèmes de son mari. Elle est courageuse, ne se laisse pas abattre et la réplique que je préfère et qui illustre bien ce qu'elle est : "Je te détesterai peut être + mais je ne t'aimerai pas moins" en parlant à son mari qui pensait qu'avec tout ce qu'il faisait subir à sa famille, un jour sa femme ne l'aimerait plus.

Peter Mullan : Acteur, Réalisateur, Scénariste, Coproducteur britannique, vous avez pu le voir dans Harry Potter et les reliques de la mort où il jouait le rôle de Yaxley. Il a également réalisé le film Neds où il avait également le rôle de M. McGill.

Son rôle : C'est la père d'Albert. Afin de tenir tête a son arrogant propriétaire, il achète un magnifique cheval au lieu du cheval de trait dont il avait besoin pour labourer ses champs. Il mettra donc sa famille dans une situation très précaire. C'est un homme qui souffre et qui noie ses souffrances dans l'alcool. Malgré tout, on voit qu'il tient à sa famille et qu'il veut vraiment s'en sortir.


Mon avis

Je ne suis pas très douée pour faire des critiques de films mais je viens d’aller voir ce film au cinéma avec mon mari et mon fils et je l’ai trouvé tellement magnifique que j’ai absolument tenu à faire un avis dessus.

Le film commence en nous montrant de magnifiques paysages de la campagne anglaise, je ne saurais pas vous dire pourquoi mais dès ces premières images, j’ai été plongée dans le film, je n’ai pas décroché mes yeux une seule seconde de l’écran et ce pendant plus de deux heures. Heureusement qu’il n’y avait pas d’entracte car ça aurait tout gâché.

On pouvait sentir l’émotion des personnes qui regardaient le film dans la salle, il n’y avait pas un bruit, pas un murmure, tout le monde était plongé dans cette histoire merveilleuse. Honnêtement, je n’avais jamais ressenti ça en allant voir un film au cinéma.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en allant le voir. Mon fils voulait absolument venir avec nous mais j’avais un peu peur que des scènes brutales (du style un cheval qui « explose » avec une bombe ») ne viennent le perturber. Mais non, rien de tout cela, le film a été tellement bien fait que oui, il nous montre le massacre des chevaux pendant la 1ere guerre mondiale mais non, on en ressort pas traumatisé et choqué.

Mais le point fort de ce film c’est Joey, car c’est lui l’acteur principal du film. Au départ je pensais voir l’histoire d’un jeune garçon qui voulait absolument sauver son cheval parti pour la guerre mais finalement, ils sont séparés dans 70% du film et c’est l’histoire de Joey que nous allons découvrir. Au cours de son périple, il va rencontrer un bon nombre de personne qui toutes essaieront de lui venir en aide car ils se rendent tous compte que c’est un cheval exceptionnel, Joey viendra lui aussi en aide à un autre cheval avec lequel il s’est lié d’amitié.

Le véritable héros de ce film c’est donc bel et bien Joey et on ne peut qu’applaudir la performance de Spielberg qui a su le mettre en valeur, faire de lui un acteur à part entière surtout quand on sait qu’un cheval ce n’est pas très expressif.

Les autres acteurs du film ne sont pas mauvais, non, mais en fait, on ne les voit que par épisode, il n’y a vraiment que Joey que l’on voit en permanence et c’est surement ce qui fait que finalement, c’est sa performance à lui que l’on retiendra surtout.

Ma scène préférée du film : Celle ou Joey est prisonnier de fil de barbelé et ou l’espace d’un moment, deux camps adverses vont s’unir pour lui venir en aide. Une scène pleine d’émotions et qui montre bien que ces hommes, pour sauver un animal, sont capables d’oublier la guerre et de s’unir.

Le film comporte aussi quelques scènes rigolotes surtout au début lorsqu’Albert essaye de dresser Joey.
Je ne pourrai pas en dire beaucoup plus car je ne veux pas dévoiler trop le film. C’est un film puissant, entre le conte et le film de guerre, que je ne peux que vous conseiller vivement. Il sera probablement pour moi le film à retenir en 2012.

Certains feront peut-être la comparaison avec le roman de Michael Morpugo mais pas moi, car je n’ai jamais lu ce livre.

Certains diront que c’est un film pour enfant mais là encore je ne suis pas d’accord, c’est un film pour tout le monde.

Voilà, j’espère que mon avis vous seras quand même utile et vous donnera envie d’aller voir ce merveilleux film qui ne laisse pas indifférent tant il est riche en émotions.

Merci de vos lectures, commentaires et évaluation.
.
Photos pour Cheval de Guerre (22 février 2012)
Cheval de Guerre (22 février 2012) cheval de guerre
Cheval de guerre
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
marconet

marconet

31.10.2012 10:39

Bel avis pour un film dont je n'ai jamais entendu parler...

cat227

cat227

10.03.2012 19:11

Un avis d'fférent du mien mais bien écrit.

centori

centori

04.03.2012 23:29

en fait malgré ta belle présentation, ce film ne me dis rien.

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Cheval de Guerre (22 février 2012) a été lue 380 fois et a été évaluée:

exceptionnel (37%) par:
  1. cat227
  2. jycede
  3. fragar
et aussi par 7 autres membres

"très intéressant" (59%) par:
  1. marconet
  2. centori
  3. sanncha
et aussi par 13 autres membres

"intéressant" (4%) par:
  1. FABdu19

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Cheval de Guerre (22 février 2012)
publicité