Otello

Images de la communauté

Otello

> Voir les caractéristiques

100% positif

1 avis de la communauté

Avis sur "Otello"

publié le 25/02/2003 | licorne66
Membre depuis : 01/12/2002
Avis : 329
Lecteurs satisfaits : 48
Plus à mon sujet :
Excellent
Avantages Un Verdi inattendu,et la magie de l'opéra
Inconvénients Quelques bémols ?..
très intéressant
Mise en scène
Chanteurs
Orchestre
Interprétation
A oublier/ à revoir

"Otello, drame d'amour et de jalousie"

Je vais faire comme Verdi, me passer d'"ouverture", et vous plonger directement dans les abîmes noirs de l'Opéra de Lyon, qui s'accordent superbement aux tourments du roi fragile -Otello- sorte de colosse aux pieds d'argile miné par l'amour et la jalousie.

Oui ça commence fort, vous êtes là, suspendu au premier balcon de cet étrange théâtre qui ressemble à un puits très profond, sombre et velouté ; il y a des gens en dessous, des gens en dessus, encore très haut vers un hypothétique plafond, on est comme des insectes nyctalopes accrochés aux parois de leur nid, on n'est plus tout à fait des être humains réalistes puisqu'on va assister à un Opéra : des gens vont chanter au lieu de parler, quelle étrange convention .. Pour vous dire qu'à mon avis, aucun spectacle n'est plus déstabilisant, dépaysant, rien de mieux pour se vider la tête, oser d'autres approches des réalités humaines, devenir le temps du spectacle, quelque chose d'autre ..
Pas d'ouverture dans cet opéra tardif de Verdi! On est tout de suite dans l'atmosphère guerrière et joyeuse d'un retour de victoire, après une tempête dangereuse : j'ai beaucoup apprécié cette brutale mise en condition, tout à fait inhabituelle.
Je vous épargnerai le récit de cette histoire très connue, en voici toutefois un résumé à ma façon :

Otello, roi de Chypre, revient victorieux de la guerre. Il est l'époux très amoureux d'une belle jeune femme, Desdémone -premier point faible- blanche et pure alors que lui est plus agé et noir de peau -second point faible -
Pour d'obscures raisons liées sans doute au pouvoir, Otello est secrètement détesté par son bras droit, Iago ("le traitre Iago"). Celui ci utilisera tout le long de l'opéra le point faible numéro un d'Otello, l'amour de Desdémone et la jalousie qui va avec.
Pour cela, il va utiliser Cassio, jeune capitaine un peu naif, pour éveiller les soupçons du roi (je vous passe les histoires de mouchoir égaré, de rixe provoquée,d'intercession à demander par Desdémone ..) tout cela réussit sans peine à éveiller la jalousie, la tristesse, puis la colère et enfin provoquer le meurtre de Desdémone et le suicide de son époux assassin ..
Le traitre, lui, aura la vie sauve, point d'orgue cruel et inattendu.
Avec cet opéra qu'il a composé vers la fin de sa vie, Verdi change de style : ne cherchez pas dans Otello de grands airs célèbres fredonnés de partout, ni les trompettes d'Aida, ni le tragique voyant de la Traviata. Otello est un drame intimiste, profond, l'amour y est à la fois fort, fragile, funèbre, la jalousie, sans pitié, la haine de Iago, manipulatrice, secrète, inexpliquée, implacable..
Verdi et son librettiste ont totalement intégré le génie de Shakespeare, sa violence, sa mélancolie poignante.
Comment vous restituer la tendresse du duo d'amour, juste avant l'éclosion du drame, entre Otello et Desdémone, puis le monologue accablé du roi se découvrant (à tort) trahi, la faconde convaincante de Iago, la naiveté de Desdémone et de Cassio, qui s'obstinent à se perdre .. Le dernier acte est une pure merveille de poésie funèbre, les héros acceptent leur destin, la victime comme le meurtrier ..

Quelques mots de la distribution maintenant (les noms ne vous diront rien ..)
Direction musicale : Ivan Fischer
Mise en scène : Michel Raskine

Otello : Andrei Lantsov (ténor): il est turkmène et a fait ses études de chant au conservatoir de Kazan!
Iago : Sergei Leiferkus (baryton) il est allemand et sa voix est magnifique
Desdémone : Olga Guryakova : elle est russe, diplômée du conservatoire de Moscou, une merveilleuse et gracieuse soprano lyrique
Orchestre et Choeurs de l'Opéra de Lyon

représentations encore à venir : 25 et 27 février, 2, 4 6 et 9 mars (moi, j'étais à la générale)

Décors et costumes : en harmonie parfaite avec le style de notre Opéra "Nouvel" : intemporels, sobres, mais flamboyants.
Pour ceux qui ne le sauraient pas : maintenant, tous les opéras (enfin ceux que j'ai vus à Lyon) sont "sous titrés" : au dessus de la scène les dialogues s'inscrivent en français, si bien qu'on a aucune peine à suivre l'action!
Je reviens à ce que je disais au début : l'opéra est un spectacle total, il faut savoir outrepasser ses invraissemblances, ses conventions parfois, pour plonger dedans et se laisser convaincre de sa beauté


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 4519 fois et a été évalué à
100% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • Zauberflote publié le 04/03/2003
    Oh! combien je suis d'accord avec toi! La musique de Verdi est tout simplement géniale et le fait de l'écouter en réalité, à l'Opéra, est un instant unique et magique, à ne manquer sous aucun prétexte.
  • mimime publié le 26/02/2003
    bravo ! et invitée.... c'est génial
  • myst22 publié le 25/02/2003
    Merci d'avoir rappelle l'histoire, on ne la connait pas tous, mine de rien, apres tout. En tous cas, ton avis donnerait bien envie de tenter l'Opera, surtout si c'est sous-titre ;) A+
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

annonces "Otello"

Information produit : Otello

Description du produit par le fabriquant

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 25/02/2003