Avis sur

Coffret Blade Runner (DVD)

Evaluation générale (4): Evaluation totale Coffret Blade Runner (DVD)

1 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 20,00 EUR à 20,00 EUR  

Tous les avis sur Coffret Blade Runner (DVD)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


La plus ambitieuse édition de l'histoire du DVD

5  31.03.2008

Avantages:
Panorama exhaustif de tous les aspects de la production de ce film culte

Inconvénients:
Les commentaires audio non sous titrés  !  !  la seule faute de gout de cette édition gargantuesque

Recommandable: Oui 

Matthieu

Plus à mon sujet: Bonnes fêtes à tous, en pleine préparation des écrits du plp, donc peu dispo, mais je pense à vous !...

Membre depuis:01.03.2000

Avis:125

Lecteurs satisfaits:68

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 36 membres de Ciao en moyenne: exceptionnel

Bonjour, je me suis décidé à vous parler des petites pépites de ma collection dvd. Après avoir passé mon concours, je me suis demandé : que faire pour se détendre après ça ? Que faire pour se changer les idées ? La réponse fut évidente, m'installer au fond de mon fauteuil, brancher mon écran LCD, allumer mon LCD et donner à manger à mon lecteur DVD que j'ai si longtemps délaissé.
Il criait famine le pauvre, il était en manque de galette…Alors je me suis lancé à la recherche de galettes perdus dans ma bibliothèque… et là, je tombe sur le coffret DVD BLADE RUNNER que j'ai reçu à Noël!

Une édition 5 DVD qui promet de rendre hommage au film, de le restituer tel que voulu par Ridley Scott son réalisateur, mais également sa version originale, ses versions de travail, agrémenté par de conséquents making of riches en interviews et en modules passionnants pour les néophytes comme pour les fans. Je vous parle de cette édition DVD car elle nous propose un visionnage enfin digne du film : en effet dans la précédente édition du film, au tout début du DVD, nous présentait le film en version légèrement recadrée, avec une image plus belle que celle des VHS mais perfectible au niveau du grain de l'image et de la compression, pas de vrais bonus…


Je vous invite donc à me suivre dans la redécouverte de Blade Runner , un des piliers du cinéma fantastique. Plus qu'un film, un monument !


La genèse de Blade Runner


A l'origine de BLADE RUNNER se trouve une nouvelle de Philip K Dick, grand auteur américain de science fiction qui a contribué à donner ses lettres de noblesse à ce genre de littérature mal considérée.
Do Androids Dream of Electric Sheep ? ou Les robots rêvent ils de moutons électriques ?sert de base à la première adaptation du roman par Hampton FANCHER qui a racheté les droits d'adaptation du livre à l'auteur.
Après avoir travaillé sans relâche sur l'adaptation et afin de surfer sur le succès de films tels que STAR WARS en 1977 ou encore ALIEN, un producteur se lance dans l'aventure. Ridley SCOTT, pressenti pour travailler sur DUNE (film finalement repris par David LYNCH) rejoint l'aventure, un autre auteur (David PEOPLE) reprend en main le script au grand dam du premier auteur qui pense être trahi dans son intention. Les péripéties de l'écriture sont d'ailleurs formidablement relatées dans le deuxième DVD du coffret dans un making of fleuve mais frôlant la perfection !


Si on traduit le titre définitif du film : BLADE RUNNER signifie en français sur le fil du rasoir et nous voyons que cela qualifie parfaitement l'ambiance du tournage et l'ambiance au quotidien de cette production d'envergure. La production du film a été troublée en de nombreuses reprises, du fait du budget limité et des ambitions du réalisateur qui se montrait tatillon sur le design, l'ambiance et les détails du film. Les équipes sont déconcertées par les méthodes de travail de Scott qui tourne beaucoup, gère tous les détails de la production. Le film prend du retard, les conditions sur le plateau sont difficiles. Le désarroi s'immisce dans les rangs de l'équipe technique pour jouer sur le moral des acteurs qui vivent l'aventure de ce film comme un calvaire. Rien de la légende noire du film n'est occulté dans le making of. Mais nous y reviendrons.

Le design du film créé par Syd MEAD qui a également travaillé sur TRON et sur STAR TREK réalise toutes les esquisses de cet univers singulier en 5 mois. L'influence de MOEBIUS est également très présente.

Qui connaît Blade Runner est forcément au courant des polémiques qui ont entouré la fin du film et la voix off qui accompagne certaines versions du film.


L'histoire de Blade Runner


Nous sommes à Los Angeles en 2019 et la ville est devenue une gigantesque métropole, sale, polluée, surpeuplée, métissée, dangereuse et où la publicité est omniprésente. Mais le vrai danger provient des répliquants, sortes de créatures à l'apparence humaine mais qui sont des robots ultra-perfectionnés destinés à faire des taches trop dangereuses pour les humains. Los Angeles, 2019. La ville est devenue une gigantesque mégalopole monstrueuse où règne la surpopulation, la saleté, la publicité omniprésente, et des créatures appelées "répliquants".

Ces répliquants sont des créatures humaines artificielles, utilisés pour des travaux dangereux sur Terre et dans les missions spatiales. La seule différence qu'ils ont avec les humains est- leur absence d'émotion. Quatre d'entre eux sont parvenus à s'échapper, ont tué l'équipage d'une navette spatiale afin de pouvoir

Photos pour Coffret Blade Runner (DVD)
  • Coffret Blade Runner (DVD) Intérieur du livret
  • Coffret Blade Runner (DVD) les 5 DVD du coffret
  • Coffret Blade Runner (DVD) Les 8 photos inédites
  • Coffret Blade Runner (DVD) la lettre de Ridley Scott
Coffret Blade Runner (DVD) Intérieur du livret
le chapitrage de la nouvelle version 2007 du film
s'échapper, voilà pourquoi la police décide de mettre Rick Deckard, un ancien détective devenu blade runner (chasseur de prime) pour les retrouver au plus vite. Aidé par une répliquante sur laquelle on a implanté des souvenirs, l'enquête va se compliquer pour Deckard à la recherche des quatre évadés…

Fiche technique et artistique du film


Blade Runner (Blade Runner), 1982, Ridley Scott, Etats-Unis. Panavision et Couleurs par Technicolor.

Réalisateur : Ridley Scott. Durée : 1h56. Couleurs par Technicolor. Panavision.
Productions : Ladd Company. Distribution : Warner Bros.
Producteur : Michael Deeley.
Producteurs exécutifs : Brian Kelly et Hampton Fancher
Effets visuels : Douglas Trumbull, Richard Yuricich, David Dryer.
Directeur de la photographie : Jordan Cronenweth.
Montage : Terry Rawlins et Marsha Nakashima.
Décors : Lawrence G.Paull.
Scénario : Hampton Fancher, David Peoples d'après le roman de Philip K. Dick "Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques?".
Musique : Vangelis

Interprètes :
Harrisson Ford (Deckard),
Rutger Hauer (Batty),
Sean Young (Rachel),
Edward James Olmos (Gaff),
M.Emmett Walsh (Bryant),
Daryl Hannah (Pris),
William Sanderson (J.F. Sebastian),
Brion James (Leon Kowalski),
Joe Turkel (Docteur Eldon Tyrell),
Joanna Cassidy (Zhora (alias Miss Salomé),
James Hong (Chew), Morgan Paull (Holden), Kevin Thompson III (Bear), John Edward Allen (Kaiser), Hy Pyke (Taffy Lewis), Kimiko Hiroshige (La Cambodgienne), Bob Okazaki (Le patron du Sushi), Carolyn DeMirjian (La prostituée), Kelly Hine (la strip-teaseuse), Rose Mascari (Patron de bar)...


Les caractéristiques des DVD et analyse des bonus

Ce coffret est avant tout réservé aux fans du film pour qui cette exhaustive édition collector est avant tout dédiée, mais également à ceux qui aiment la science fiction tant les bonus sont passionnants et devraient les satisfaire. Il s'agit peut être d'une édition un peu trop riches pour ceux qui ne connaissent pas le film car ils risquent de se sentir oppressés par la masse d'informations et de détails autour du film.
Une vraie édition collector qui sort des sentiers battus, qui a tardé à venir mais qui va combler les fans impatients !

Disque 1 : LE FINAL CUT de 2007

Ce premier disque présente le final cut de Ridley SCOTT datant de 2007 et qui a été projeté en salles l'an dernier. Il d'agit d'une version qui correspond aux intentions initiales du réalisateur.
Le syndrome Georges LUCAS est il en train de s'attaquer à lui puisqu'on sait qu'il a retourné certaines scènes du film avec les acteurs d'origine. Il s'agissait en fait de retourner des petits bouts de séquences afin de corriger les intentions, d'effacer les incohérences du film et les faux raccords des accessoires et des costumes. Bref, rien de vraiment scandaleux… bien que les puristes puissent être heurtés par cette démarche.

D'une durée de 112 minutes, doté d'un mixage 5.1 en français, anglais et italien et de sous titres dans les mêmes langues, ce disque vous permet de découvrir cette version sortie en DVD simple l'an dernier sans aucun supplément.

L'avantage de ce disque est de proposer au spectateur un commentaire audio collégial de Ridley Scott, de Hampton Fancher, de David Peoples, de Michael Deeley, de Katherine Haber, de Syd Mead, de Lawrence G. Paull, de David Snyder, de Douglas Trumbull, Richard Yuricich et David Dryer. Une bonne facon de découvrir les propos du réalisateurs, des auteurs du script, des producteurs et des principaux responsables artistiques et des effets spéciaux ayant œuvrés sur le film.
Le syndrome Warner a encore frappé, ils n'ont pas sous titré ce commentaire audio, ce qui est un manque de respect pour le public qui ne maîtrise pas toutes les subtilités de la langue anglaise. Heureusement, tous les autres bonus sont intégralement sous titrés.
Une petite présentation de Ridley scott en VO sous titrée est disponible avant le visionnage du film, mais d'une durée de 30 secondes elle me semble un peu superflue.

Pour ce qui est de la qualité de ce disque, on peut dire qu'il frôle la perfection tant au niveau de l'image dont la colorimétrie a été entièrement revue et est moins agressive, elle présente des tons plus doux que la précédente édition DVD ou les versions VHS. Le grain est absent de l'image qui est propre et nette. Chapeau au travail de restauration de l'image !

Le son a été entièrement restauré et remixé en 5.1 pour la toute première fois. La piste est très précise et dynamique. Les canaux arrières sont impressionnant surtout si vous optez pour la piste son anglaise qui est une merveille de détails et d'ambiances réalistes. La musique de Vangélis est très bien mise en valeur et immergera le spectateur dans les tourments les plus sombres du film.

Disque 2 : DANGEROUS DAYS : Des temps difficiles : le making of de Blade Runner

Ce disque présente le gigantesque making of du film ! Imaginez un voyage de plus de 3h30 dans les coulisses du film. Il vous présente de façon exhaustive avec nombreuses interviews, films d'archives et extraits du film les premiers jets de l'écriture du scripts, les réécritures, les aléas de la production, tous les aspects de la conception graphique, du choix des acteurs, les effets spéciaux et leurs petits secrets et même la sortie du film et l'explication de ses maigres résultats en salle mais sa résurrection quelques années plus tard grâce à la VHS et à une communauté de fans très active, aujourd'hui encore !

Les anecdotes pleuvent, les petits secrets sont enfin révélés, la langue de bois n'est pas de mise et c'est tant mieux pour nous spectateurs avides de renseignements objectifs et irrités par l'autopromo ! Un must en matière de making of !!!
Cerise sur le gâteau, à tous ceux qui n'auraient toujours pas compris si Deckard est un Répliquant ou non, ce making of vous donnera la réponse de façon très subtile !

Disque 3 : Les trois versions d'archive

Ce disque vous propose les trois versions du film dites d'archive_. Il s'agit de la version américaine du film de 1982, de la version internationale de 1982 et de la director's cut de 1992. La présence de ces trois versions sur un même disque est du à la technologie du seamless branching souvent utilisée pour présenter un film en version longue ou en version courte sur un seul et même disque. Rapellez vous Abyss, terminator 2…


Petit retour sur les différences entre ces trois versions :
===La VERSION US DE 1982=== correspond à la première version du film sortie aux Etats Unis. Contre la volonté du réalisateur, une voix off a été rajouté pendant le film et notamment à la fin. Fin qui a été remplacée par un épilogue heureux, bricolé à la hâte montrant Deckard et Rachael en voiture, souriant et sur une route de montagne, les plans aériens provenant de ruches non utilisés par Stanley Kubrick pour son film SHINING. _Petit détail issu du making of du disque 2_
La VERSION INTERNATIONALE DE 1982
est celle qui est sortie originellement en France en 1982. Le public américain a pu la découvrir en édition criterion il y a quelques années. Elle se démarque de la version US par l'ajouts de plans sanglants et violents .
La DIRECTOR'S CUT DE 1992
a permis à Ridley Scott de pouvoir imposer sa vision sur le film. La Warner lui donne la possibilité de réaliser un montage plus en accord avec sa vision première du film. Ainsi il rajoute douze secondes célèbres : la vision de la licorne qui est en fait issue d'un essai caméra pour LEGEND avec Tom Cruise. Il refait le master pour la VHS et les rajouts posent une nouvelle hypothèse : est si Deckard était en fait un répliquant ?
Cette version expurge les scènes de violence rajoutées dans la version internationale, le happy end est remplacé et la voix off presque entièrement retirée du film.

Les trois versions du film proposent un son anglais en 5.1 et un son français, anglais et italien en 2.0. Chacune des versions est remasterisée tant au niveau du son que de l'image pour un spectacle optimum.

Disque 4 : Bonus supplémentaires

Après le monumental making of du deuxième disque, on peut s'attendre à ce que ce disque ne soit qu'accessoire, voire superflu. Il n'en est rien, il offre de nouvelles perspectives sur le film et nous donnent à voir des éléments encore inédits.

Les bonus sont divisés en 4 sections :

La Création

La création comporte trois modules : le premier s'attarde sur Philip K DICK à travers de nombreuses interviews de membres de sa famille ainsi que des fragments d'interviews que l'auteur a donné et qui revient sur le parcours de l'auteur et ses difficultés à imposer la science fiction comme un genre sérieux.

Le Comparatif entre le roman et le film permet grâce à des interviews croisée du réalisateur et des deux auteurs à la base du script du film de mettre en évidence les différences entre le roman et le film.

Enfin , vous aurez l'occasion d'écouter Philip K DICK dans des extraits d'interviews datant de 1980 et de 1982 sur ses craintes quantà uen éventuelle adaptation d'un de ses romans par Hollywood mais aussi sur sa rencontre avec ridley scott et sur ses divergences quant à l'interprétation des Répliquants.

La Fabrication

Cette partie met l'accent sur les différents aspects de la production du film tels que la conception graphique dans un module incroyablement bien documenté en croquis préparatoires.

Un module consacré aux costume laisse la part belle au créateur Michae Kaplan qui s'exprime sur ses influences pour habiller les roles principaux. Un document vraiment très intéressant !!

Un autre module s'attarde sur la « lumière qui brule » et le travail de Jordan Cronenweth qui a éclairé le film et qui est le père de Jeff Cronenweth qui a été entre autre chose, chef opérateur sur FIGHT CLUB. Comme quoi le génie peut etre héréditaire !

Cette partie se clôt sur des séquences inédites ou alternatives. Elles ne sont pas toutes dignes d'intérêt mais offre au spectateur une vision globale sur tout le travail de recherche tant au niveau du rythme du film que de la recherche du ton général. Vous y trouverez bon nombre de séquences avec la voix off peu inspirée de Harrison Ford, vous comprendrez mieux pourquoi le réalisateur souhaitait les enlever du film. C'est mieux pour la compréhension, mais cela gâche le film.

Longévité

Cette partie aborde essentiellement la question du marketing du film, elle propose des petits modules promotionnels d'époque qui mis bout à bout offrent un original making of abordant tous le aspects du tournage.

Pour compléter cette partie, figurent au menu 6 bandes annonces et spots de publicité, un module sur la conception de l'affiche du point de vue artistique. Intéressant.

Enfin le module Deck le Répliquant : la vraie nature de Rick Deckard répond à cette lancinante question que se posent les fans depuis la sortie du film. Sans trancher la question, ce module permet de croiser les interprétations des acteurs et membres de l'équipe du film.

Pour terminer, les fans célèbres de ce film prennent la parole pour clôturer ce disque rempli à craquer : Guillermo Del Toro, Joe Carnahan (bonnes références), Joseph Khan (à qui on doit Torque et qui ne devrait pas s'en vanter, m'enfin…).

Disque 5 : The Workprint

Dernier disque… ca va ? vous suivez ? un peu long, désolé mais quand on aime un film, on en compte pas ! courage c'est bientôt fini.

Ce dernier disque vous permet de découvrir ""la version de travail du film"". Il s'agit de celle qui a été diffusée lors des projections test, elle ne comporte pas la bande son définitive, ni la voix of définitive. Elle est commentée en VO non sous titrée par Paul Sammon, auteur d'un ouvrage de référence sur le film et qui connait parfaitement son sujet. Dommage !! Cette version du film est plus courte, les scènes sont parfois montées très différemment. Cela tend à nous montrer qu'entre les premières projections test du film et sa sortie en salle, le film a été profondément remanié.

""Documentaire sur la restauration""
Ce module réalisé pour Channel 4 revient sur les aléas de la restauration de ce film, sur les problèmes juridiques qui l'ont entouré, mais également sur le travail qui a été effectué en vue de réaliser l'ultime version du film. Des plans ont du être retourné par le réalisateur notamment avec Johanna Cassidi, le fils d'Harrison Ford et revient sur les quelques retouches infographiques pour effacer les faux raccords du film original. Passionnant et en aucun cas superflu !

Bonus additionnels


Outre un superbe coffret aux reflets brillants, quelques petits goodies supplémentaires finissent de remplir ce coffret d'anthologie qui rend entièrement honneur au film.

Comme vous pourrez le voir sur les photos que je vais joindre à mon avis, un pack de huit photos comparant le travail de Syd Meads et d'autres membres de l'équipe design avec le résultat dans le film. Joli présent pour tous ceux atteints de collectionnite aigue. Un livret de 16 pages expliquant le contenu des bonus est présent agrémenté de belles photos et du chapitrage des différentes versions du film. Très pratique pour ne pas se perdre entre deux versions !

Enfin détail original, Ridley Scott a écrit une lettre à l'attention de tous les fans du film. Détail curieux, elle a été imprimée sur un plastique transparent pour faire un peu plus futuriste. La démarche est excellente, il y explique les motivations de cet ultime remontage.

En conclusion


En plus de réunir toutes les versions de Blade Runner, cette édition "ultime" donne entièrement satisfaction en matière de bonus de qualité. Toutes les versions disponibles du film nous donne un panorama d'une exhaustivité d'aucune commune mesure dans le monde du DVD pour un seul et unique film. Cette édition très sérieuse se démarque par des suppléments produits avec beaucoup de soin et de méticulosité. Malgré leur longueur, ils ne souffrent d'aucun temps mort, ils sont passionnants d'un bout à l'autre. Les fans, les étudiants en cinéma et les curieux y trouveront largement leur compte. Si Blade Runner mis beaucoup de temps pour gravir les échelons de la reconnaissance en qualité d'œuvre majeure du cinéma de science fiction, cette édition DVD prêche pour sa panthéonisation. Un coffret à posséder impérativement !

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Gwenael22

Gwenael22

05.04.2010 20:30

Tout est dit .......... et bien dit : E

zetrukmuch

zetrukmuch

16.07.2008 16:23

C'est assez.........long. Mais drôlement bien documenté et fort bien écrit ! Ridley Scott reste un maitre.

lordsweps

lordsweps

12.05.2008 19:03

Je savais pas qu'ils avaient sorti la totale!

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Blade Runner [Ultimate Edition]

Blade Runner [Ultimate Edition]

Blade Runner - Coffret ultimate Edition en 5 DVD

annonce

20,00 € Amazon Marketplace DVD 100 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace DVD



publicité
En lire davantage sur ce produit
Coffret Blade Runner (DVD) - avis par Axel52 Ca c'est du lourd !
  exceptionnel
Coffret Blade Runner (DVD) - avis par spawn92sb blade ridley runner
  très intéressant
Coffret Blade Runner (DVD) - avis par limo86 Le septième art à l'état pur !
  exceptionnel
Evaluations d'avis
L'avis sur Coffret Blade Runner (DVD) a été lue 2294 fois et a été évaluée:

exceptionnel (48%) par:
  1. Gwenael22
  2. zetrukmuch
  3. lordsweps
et aussi par 21 autres membres

"très intéressant" (52%) par:
  1. Elisa_Hugo
  2. neigesdu73
  3. nemesis56
et aussi par 23 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
Matrix (DVD) Matrix (DVD)
(+) Film culte
(-) Dialogues complexes. À regarder plusieurs fois pour les non informaticiens
390 Avis
Achetez-le pour seulement 1,40 €
Le Hobbit : Un Voyage Inattendu (DVD) Le Hobbit : Un Voyage Inattendu (DVD)
(+) Fabuleux travail de mise en images.
(-) Un peu long peut être ...
2 Avis
Achetez-le pour seulement 4,35 €
2012 (DVD) 2012 (DVD)
Réalisateur : Roland Emmerich - Acteurs : John Cusack, Amanda Peet, Chiwetel Ejiofor, Danny Glover, Thandie Newton - EAN : 3333297606202 - Sony Pictures
9 Avis
Achetez-le pour seulement 2,95 €
publicité