Avis sur "Peter Pan (DVD)"

publié le 19/03/2017 | jerem77
Membre depuis : 26/11/2006
Avis : 631
Lecteurs satisfaits : 49
Plus à mon sujet :
Passionné de cinéma, je posterai régulièrement des critiques des films que j'ai vu récemment. Je remercie énormément tous ceux qui lisent et notent mes avis. Ça m'encourage beaucoup à continuer.
Excellent
Avantages musiques, histoire, effets spéciaux, animation, personnages attachants, répliques
Inconvénients hormis le commentaire audio, cette édition est pauvre en bonus
exceptionnel
Qualité du Film
Occasion
Public
Histoire
Bonus

"On s'envole, on s'envole, on s'envole !"

Peter Pan (DVD)

Peter Pan (DVD)

14ème classique de Disney, chef d’œuvre des studios, Peter Pan, est l’adaptation de la pièce de James Matthew Barrie créée en 1904. Critiqué sévèrement par le public à sa sortie aux États Unis en 1954 puis jugé un peu plus positivement par la suite lors de ses ressorties, Peter Pan est à l’image de l’esprit de Walt Disney qui n’a jamais renoncé à son enfance. Un peu de poussière de fée et envolez-vous vers la deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin : direction le pays imaginaire…


Fiche Technique

Réalisé par Clyde Geronimi, Wilfred Jackson et Hamilton Luske

Genre : Animation, Aventure

Film Américain

Durée : 1h13 environ

Contenu de cette édition


- Commentaire audio de Roy Disney
- Chantons ensemble les musiques du film

Une édition pauvre de chez pauvre niveau bonus. Seul la remasterisation du film et le commentaire audio donne un semblant d’intérêt. A condition que vous ayez la motivation de lire les sous titres en même temps que vous visionnez le film. Pour ce qui est du bonus Chantons ensemble les musiques du film, ce n'est purement et simplement qu'une activation des paroles des chansons pendant la vision du film. Si vous vouliez en apprendre plus sur la conception du film, préférez donc l'édition Bluray voir l'édition Dvd collector sortie en 2007.


Dernier point, la figurine de la fée clochette accompagnant le dvd que j'ai soigneusement pris en photo est une figurine Disney Infinity.

L’histoire

A Londres, chez la famille Darling, rien ne va plus. Wendy, l’ainée des trois enfants, devient une grande fille et va devoir passer sa dernière nuit dans la chambre de ces deux frères. C’était sans compter sur l’arrivée de Peter Pan, jeune garçon vivant au pays imaginaire, île où vivent enfants perdus, Indiens, pirates, sirènes, qui l’a choisit elle et ces frères pour l’accompagner dans une aventure dépassant les rêves les plus fous…


Les personnages


Peter Pan : Ce jeune garçon qui a 12 ans pour toujours parce qu’il refuse de grandir, habite au pays imaginaire où il est le leader des enfants perdus, de jeunes orphelins. Peter, il est fier, il est insouciant et il a de quoi puisqu’il est capable de voler sans ailes. Et quand il ne passe pas ses journées à s’amuser ou à taquiner son Némésis, le Capitaine Crochet, il se rend à Londres chez les Darling pour écouter Wendy raconter des histoires à ces frères. Un soir, il sera obligé de rentrer dans sa chambre afin de récupérer son ombre qui c’est égarée.

Wendy : L’ainée des enfants Darling, une famille aisée vivant à Londres. Âgée de 12 ans, elle a déjà l’instinct maternel, prenant toujours soin de ces frères. Ça ne l’empêche pas pour autant de rêver de Peter Pan et du pays imaginaire. Ce qui a le don d’agacer son père qui considère que cette dernière est trop grande pour croire encore en ces histoires farfelues et doit quitter la chambre de ces frères. Tout comme Peter Pan, Wendy ne veut pas grandir.

Jean : Le cadet, il est n’a que huit ans et pourtant, il est déjà très mature. C’est un bon stratège. Lui, Michel et sa sœur Wendy, croient que Peter Pan/Le Capitaine Crochet/Les enfants perdus existent réellement et en ont fait leurs héros de jeux.

Michel : Le petit dernier des trois enfants Darling. Il aime se bagarrer avec son frère Jean en imitant les batailles entre Peter Pan et le Capitaine Crochet. Michel, il ne se sépare jamais de son ours en peluche. Il rêve de pouvoir partir au pays imaginaire et rencontrer les indiens et les pirates. Bien qu’étant un petit garçon de quatre ans déjà en soif d’aventure, il aime aussi qu’on s’occupe de lui et qu’on lui raconte des histoires. Il est très proche de Wendy.

La fée Clochette : Petite fée aux cheveux blonds, aux yeux bleus et dotée de pouvoirs magiques, elle est la partenaire de Peter. Physiquement, même si cette dernière est complexée par la largeur de ses hanches, elle ressemble à s’y méprendre à l’actrice Marilyn Monroe (officiellement, les dessinateurs se sont inspirés de Margaret Kerry). Clochette, elle a son petit caractère et ne s’exprime que par des sons de clochettes produits par les mouvements de son corps. Seules les personnes connaissant le langage des fées peuvent la comprendre. Comme elle est sous le charme de Peter, elle montrera signe de jalousie allant jusqu’à la colère lorsque ce dernier rencontrera Wendy. Cette jalousie conduira la petite fée à faire de mauvais choix. C’est grâce à la poussière d’atmosphère de Clochette si Wendy et ses frères pourront s’envoler vers le pays imaginaire. Clochette, icône/emblème de la magie, du rêve, et surtout de l’univers Disney. La petite fée, on la verra apparaitre dans chaque film lors de l’apparition du logo des studios.

Le Capitaine Crochet : Face à Peter Pan, James Crochet, Capitaine du Jolly Roger où il y dirige un équipage de pirates. Ce dandy moustachu, trouillard, est pourtant cruel. Parce que, quelques années auparavant, Peter lui avait fait une petite blague en lui tranchant la main gauche puis l’avait jetée en pâture au crocodile. Lors de cette mésaventure, notre pirate est devenu paranoïaque. Le reptile ayant trouvé sa main à son goût, le poursuit sans relâche depuis en se léchant les babines rien qu’à l’idée d’avaler le reste…s’il le peut ! Depuis, Crochet veut se venger, prêt à tout pour capturer Peter, son ennemi de toujours. Crochet a beau être sérieux, froid, intelligent et dangereux, il fait rire lorsqu’il se comporte comme un enfant, perdant totalement ces moyens dès qu’il entend le bruit d’un tic-tac. Un méchant drôle. Pas étonnant que ce soit l’un des plus grands méchants de l’univers Disney.

Monsieur Mouche : L’assistant du Capitaine Crochet envers qu’il manifeste une grande loyauté, exécutant aveuglément tous ces ordres. Mr Mouche, c’est un petit bonhomme âgé, rondouillard, maladroit, myope, alors que pourtant, il ne regarde jamais à travers le verre de ces lunettes.

Les enfants perdus : Les compagnons de Peter Pan. Un groupe au nombre de six. Six garçons portant des déguisements d’animaux. Cuby, un garçon enrobé porte un déguisement d’ours, Foxy, un renard, les jumeaux, un raton laveur, Tootles, un putois, et Rabbit, un lapin. Les enfants perdus passent le plus clair de leur temps dans l’arbre du pendu, leur repaire, à dormir. Quand ils ne dorment pas, ils s’amusent sur l’ile et se bagarrent entre eux. Malgré leur comportement sauvage, ils se protègent mutuellement.

Nana : La chienne des Darling. C’est la bonne, la nounou des enfants. Très pointilleuse en matière de rangement.

Georges et Marie Darling : Les parents de Wendy, Jean et Michel. Toute cette famille Londonienne vit dans une maison chic. Georges est un homme colérique, s’emportant facilement pour n’importe quelles raisons. Marie est elle plus calme, compréhensive par rapport à ces enfants. Elle a gardé son âme d’enfant et croit en Peter Pan et au pays imaginaire. Tout le contraire de son mari.



Rêvez votre vie en couleurs… C’est le secret du bonheur !

Quoi ?! Je n’ai toujours pas parlé de ce classique de Disney ?! Grand temps il était de lui consacrer une critique. Une grande critique pour un grand film. Des adaptations de Peter Pan, il y en a eu des tonnes. Cependant, la version Disney a sa propre identité avec son action et son évolution des personnages qui lui sont propre, tout comme la conception de son histoire.

Peter Pan de Disney, c’est un récit unique mais soyez rassuré, toujours fidèle à l’œuvre originale. Ce film possède sa propre magie, tenant une place importante dans l’univers de Mickey. Vous avez dû le remarquer, on est loin de se que nous proposait Blanche Neige et Les Sept Nains ou Cendrillon. Walt Disney, il aimait le fait de voir des enfants voler. C’était magique. Et comme « magique », c’est ce qui définit les Disney, vous connaissez la suite.

Quel fan ou non de Peter Pan n’a jamais rêvé de voir le jeune garçon entrer dans sa chambre et lui proposer de l’emmener au pays imaginaire pour y vivre une aventure fantastique?

Une aventure d’une petite heure et quart, et pourtant, vous allez vivre quelque chose de fort. Faire la connaissance des enfants perdus dans l’arbre pendu puis faire un saut dans la réserve des indiens, discuter avec les sirènes de la Lagune, délivrer Lily la tigresse tout en ridiculisant le Capitaine Crochet et terminer par un combat singulier contre ce dernier, sur son bateau, le Jolly Roger. Disney a réussit à rendre ce rêve impossible, possible.

Enfants et adultes voyageront dans deux mondes complètement opposés. La transition, Disney arrive brillement à la retranscrire, tout en douceur nous faisant passer du réalisme bluffant de Londres au monde irréel qu’est le pays imaginaire. Grâce à l’utilisation d’une caméra multiplane (système créé par les studios Disney), l’effet de profondeur donne cette surprenante sensation de voler aux cotés de nos héros.

Même si certains diront que ce n’est qu’un film d’animation, ce film fait aussi bien que ce que l’on retrouvait à l’époque dans le long métrage de Superman. Immersion quasi-totale, on survole Londres sous un ciel étoilé. Avec cette séquence accompagnée d’une chanson dont nous reparlerons un peu plus loin, Disney allie l’extraordinaire au merveilleux. Tellement poétique. Plus de doutes possibles, Peter Pan incarne tout ce pourquoi Disney est Disney.


Peter Pan, c’est une ode à l’aventure, proposant aux enfants et aux adultes, une rencontre avec le rêve. Pour petits, ce film veut leur montrer qu’il faut profiter de leur enfance, du monde magique qu’ils se sont créés pour que, quand le temps sera venu pour eux de devenir des adultes, d’avoir une vie épanouie. Pour les plus grands, continuer de rêver, continuer de faire travailler leur imagination, garder leur âme d’enfant tout en étant des adultes responsables et surtout, ne pas oublier qui ils étaient et les aventures réelles ou irréelles qu’ils ont vécus étant petit.


« Wendy : Mais Peter, comment est-ce qu’on va là-bas ?

Peter : En volant bien sûr ! »

Souvenir d’enfance

Peter Pan, symbole même de la jeunesse et de l’insouciance. Le mythe de l’enfant qui ne voulait pas grandir. Pour lui, le monde des adultes c’est beurk. Trop de responsabilités, on ne s’amuse plus. Notre héros vit avec les enfants perdus au pays imaginaire, un monde où on peut rester jeune à jamais, où on joue, où on fait ce que l’on veut quand on veut.

On ne connait pas le passé de Peter. Passé qui ne sera dévoilé que dans Hook, la suite en version filmique des aventures du jeune garçon. Dans Peter Pan, on remarque cependant que pour notre héros, les mamans, ça va devenir sacré, c’est rassurant, on en a tous besoin et ce, même si la sienne, il l’a oublié au point de ne plus savoir ce qu’est une mère et à quoi elle peut bien servir.

A travers cette petite heure et quart jonglant moments comiques, moments touchants, de jolis messages ressortent de ce film. Disney trouve encore les mots justes pour faire en sorte que les enfants apprennent les valeurs importantes de la vie humaine :


- L’amour parental (la douceur, la tendresse d’une mère),
- La jalousie (Clochette et les sirènes en sont l’exemple parfait),
- Un enfant peut être fort (Peter Pan qui tient tête aux pirates adultes),
- L’importance de croire en ces rêves,
- Prendre ses responsabilités,
- Profiter de son enfance,
- Être bien élevé (ranger sa chambre, aller au lit quand on nous le demande).



La philosophie de Disney incarnée en un seul film

Certaines et certains relèveront quelques stéréotypes. Toutes les femmes, mamans en devenir, doivent visiblement savoir coudre, bien entretenir une maison, s’occuper d’enfants, savoir faire à manger et rester à sa place. L’homme c’est quant à lui la figure autoritaire, celui qui ne fait preuve d’aucune souplesse et ce, même lorsqu’il s’agit de ces enfants. Il a renoncé à tout ce qu’il était étant petit, c’est quelqu’un de dur. Ce qui ne manquera pas d’en faire la victime de nombreuses moqueries (papa Darling, le Capitaine Crochet, Mr Mouche).

D’ailleurs, dans Peter Pan, avec les pirates, on voit que le monde des adultes est violent et ennuyant. Tout le contraire du monde des enfants. Pas étonnant que Peter n’ait jamais voulu grandir et qu’il compte rester un enfant à vie. Si seulement on pouvait faire pareil dans le monde réel. Néanmoins, le passage à l’âge adulte, il sera vers la fin présenté comme quelque chose de positif grâce à l’évolution d’un personnage en particulier.

La musique, élément fondamental dans le monde de Disney puisqu’elle va jouer sur nos émotions. Le monde de l’enfance, on est en plein dedans que ce soit visuellement ou musicalement. Une musique enfantine pour Jean et Michel , la flute de Pan pour Peter Pan, de l’accordéon pour les chants de pirates, des tambours pour les Indiens, une douce mélodie pour Maman Darling, une musique sérieuse et mature pour papa Darling, une musique digne d’un ballet dansant où toutes les émotions de notre petite Clochette y seront illustrées, chaque protagoniste se voit attribuer son propre thème musical.

S’ajoute à ça ces petites mélodies qui accompagnent certains gestes de nos personnages histoire d’ajouter de l’humour ou du drame, puis quelques chansons qui ici, seront toujours accompagnées d’un chœur. Celle à retenir le plus : « Tu t’envoles », véritable hymne à la liberté, à l’imaginaire et aux rêves qui se réalisent. N’oublions pas pour autant le non moins célèbre tic-tac du crocodile qui mangerait bien l’autre main de Crochet.


Au final, Peter Pan, c’est un pur chef d’œuvre, un classique de Disney à voir et à revoir. Une aventure amenant son lot de rebondissements, de bravoure, et de magie. L’animation des personnages attachants et charismatiques est fluide, les musiques somptueuses, à l’image des décors/effets spéciaux/chansons/musiques. On regrettera juste que l’aventure soit si courte mais qu’importe, on a eu le sentiment d’avoir vécu tellement de choses en l’espace d’une petite heure que le plaisir sera bel et bien au rendez-vous. Un film accessible aussi bien aux plus petits qu’aux plus grands.


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 120 fois et a été évalué à
83% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
exceptionnel

Commentaires sur cet avis

  • limo86 publié le 31/03/2017
    Je n'ai jamais vu ce grand classique Disney... Et il y en a pas mal d'autres qui me restent à découvrir.
  • Silencer publié le 22/03/2017
    Mazette: quel avis! En tous cas à la hauteur du film: bravo...
  • claire002 publié le 20/03/2017
    Nous l'avons aussi. Très bon avis.
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Peter Pan (DVD)

Description du produit par le fabriquant

Réalisateur : Hamilton Luske - Buena Vista Home Entertainement

Caractéristiques Principales

Nom: Peter Pan

Editeur: Buena Vista Home Entertainement

Format: DVD

Type de Public: Tous publics

Réalisateur: Hamilton Luske

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 24/09/2006