Coco-fesses et sable blanc...

5  22.06.2005

Avantages:
paysages fabuleux, densité des touristes faible, océan chaud, etc

Inconvénients:
prix élevés, pas beaucoup d'artisanat local

Recommandable: Oui 

bradsi

Plus à mon sujet:

Membre depuis:14.03.2005

Avis:8

Lecteurs satisfaits:1

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 7 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

PRELUDE
Dis-moi, ma puce, qu'est-ce que tu dirais du Québec pour notre voyage de noces ? Non, tu préfères les Seychelles ? Euh oui... pourquoi pas...
Eh oui, il faut parfois faire des compromis dans la vie. C'est vrai que je n'ai pas le profil type du touriste seychellois. Je n'aime pas le soleil ; la mer d'accord, mais pour quelques brasses seulement, histoire se rafraîchir. Et glander des heures sur la plage ? L'horreur suprême !!!
Ne noircissons pas trop le tableau. J'avais bon espoir de faire de belles ballades dans cette nature préservée, et puis il faut avouer que même si je ne suis pas fan des plages, celles des seychelles rendent plutôt bien en photo ou en film.
Bon allez, c'est d'accord on y va (si avec ça je n'ai pas droit à plein de calins...)

PREPARATIONS PHYSIQUES ET MENTALES
En plus des préparatifs du mariage s'ajoutent les préparatifs du voyage. Quelles îles, quels hôtels choisir ? Les durées, la période, etc.
Ensuite, j'ai un peu honte à l'avouer ici, il faut rendre son corps présentable : quelques séances d'UV pour passer d'un teint "blanc hermite glâbre" à un teint "blanc pâlichon" beaucoup plus tendance, quelques sorties en montagne pour raffernir les cuisses, et bien sûr des longueurs dans l'eau vivifiantes des lacs de chez moi.
Physique, paré.
Passons au mental. Documentaires, bouquins, retour d'expérience de l'amie de la voisine dont la fille y est allée.
Les rumeurs se précisent : l'ennui guête l'innocent touriste... En dehors des activités nautiques, il y a peu à faire. Certains auraient même été un peu déçu ! J'ai peur. Serai-je donc contraint de passer successivement de la plage au lit pendant 15 jours (argh!)?
Je prends sur moi. Un homme averti (et en charmante compagnie) doit pouvoir s'en tirer sans dépression.
Mental, résigné.

LE DEPART
Nous sommes tout excités. Ma femme jubile devant le panneau d'affichage de notre vol pour Mahé.
Le Voyage se passe sans histoire. Lors de l'atterrissage, nous profitons déjà du paysage : le relief de Mahé se dessine peu à peu. Le vert vif de la végétation contraste avec le blanc des plages.
L'océan devient transparent à l'approche des côtes; les coraux et les algues dessinent des taches sombres sur les fonds.
Une fois débarqué, une chaleur moite nous enveloppe. La queue s'organise devant les guichets de douane.
Enfin, une coco-fesse tamponnée sur notre passeport, le séjour peut démarrer !

LE SEJOUR
Tout un petit monde s'active à la sortie de l'aéroport. Aussitôt trié, le touriste est expédié à son hôtel par mini bus ou taxi.
C'est le premier contact avec les routes étroites et tortueuses de l'île.
Nous longeons la côte, ce qui nous donne l'occasion d'admirer les plages, l'océan, et les hôtels où descendent les autres touristes ("comme il est beau ! O zut, c'est pas le notre")
Pour débuter, nous avions choisi un hôtel assez grand avec des activités (eh oui, la plupart des hôtels ne proposent quasiment rien).
Il avait un petit air de village vacances, mais la chambre n'était pas mal du tout : à peu près la taille de notre appartement, un lit king size permettant toutes les folies sexuelles, un coin salon avec vue sur la mer (sisi, au fond, entre les cocotiers).
En parlant de folies sexuelles, pas la peine de penser rester au lit jusqu'à point d'heure.
Le "no disturb" est à peine plus efficace qu'un épouventail dans un champ fraîchement semé.
Certes, la femme de chambre est tenue en respect lors de son premier passage, mais elle ne tarde pas à rôder à nouveau autour de la chambre.
Une fois les renforts arrivés, un siège bruyant et assuré débute, à quelques pas seulement de la porte.
Pour finir, la sonnerie du téléphone retentie ... tu n'as plus le choix, il faut partir... sous la pluie, sans savoir où aller (ben oui, ton excursion super géniale est tombée à l'eau quelques heures plutôt pour cause de mauvais temps).
Non, en fait le personnel des hôtels est plutôt agréable et prévenant. Les dîners à l'hôtel ne sont peut-être pas les meilleurs occasions de manger des plats typiquement seychellois (enfin tout dépend de l'hôtel choisi, bien sûr), mais l'animation y est en général bonne.
A noter que les boissons (eau comprise) sont en supplément, et que le pantalon est obligatoire pour les hommes lors du dîner (les vacances oui, mais un peu de tenue, tout de même).
Une ballade autour de l'hôtel représente déjà une excursion intéressante : hybiscus chargés de fleurs hauts de plusieurs mètres, espèces de palmiers inconnues, cardinaux (petits oiseaux rouges).
Bien sûr, la première journée ne peut se terminer sans une promenade sur la plage. Que dire, sinon que les images des catalogues ne sont pas truquées...
Les plages sont pour la plupart magnifiques : une langue de sable blanc, coincée entre une eau limpide et de grands cocotiers. Le tout parsemé des typiques blocs de granit érodés.

L'eau est vraiment chaude, c'est à dire juste à point pour un frileux comme moi. C'est avec plaisir qu'au terme d'une promenade, nous nous baignions une demie heure, avant de rejoindre notre chambre.
La plongée avec bouteille doit sans doute être sublime, mais si comme ma femme et moi vos oreilles vous hurlent au secours à 2m sous l'eau, vous devrez vous "contenter" des masques et du tuba (le snorkeling).
Mais quelle importance, puisque de nombreux poissons évoluent à 1 ou 2 mètres de la surface, et sont particulièrement peu farouches.
De nombreuses excursions avec au programme du snorkeling sont organisées. Mais vous pouvez aussi louer masque et tuba pour profiter des plages (avec des rochers et de l'eau claire).
C'est vraiment génial de se lever de sa serviette, faire quelques brasses et se retrouver au milieu de poissons multicolores.
Par contre j'ai été étonné de voir autant de coraux morts, que ce soit dans l'eau ou sur les plages. Apparemment, l'été caniculaire de 2003 a grandement amplifié ce phénomène naturel.
De toute façon, avec les changements climatiques engendrés par les pays industrialisés, je ne donne pas chère de ce qui reste... et ce même si par miracle l'homme faisait de réels efforts pour réduire l'impact de ses activités sur l'environnement. Trève de réflexions écolo-pessimistes.

C'est vrai, les Seychelles ne brillent pas par leur architecture, par leur histoire millénaire, ou par leur vie culturelle débourrifante. La plupart des habitations sont de petites maisons de plein pied rectangulaires, avec un toit en tôle ondulée colorée; notre visite du museum d'histoire des Seychelles a pris moins d'une heure; et ne comptez pas trop sur la soirée thématique "l'influence boudhiste aux Seychelles, tout au long du 20°s", ou plus simplement sur la fête folklorique du village d'à côté, car il n'y en aura sûrement pas. Le seychellois coule des jours paisibles dans son petit paradis, alors pourquoi inventer des distractions inutiles ? Pour les touristes ? Ils ont la chance de profiter temporairement de ces joyaux de l'océan indien, alors il ne faudrait pas pousser mémé dans les orties !
C'est justement ce qui à mes yeux renforce le charme des Seychelles : on n'a pas l'impression d'être dans un univers artificiel centré sur le touriste roi. Sorti des hôtels, le touriste se retrouve sur une petite île où la vie suit son cours sans vraiment se soucier de lui. D'ailleurs j'ai trouvé que le tourisme était plutôt discret : plages paradisiaques occupées par une poignée de personnes, lieux touristiques (Vallée de mai, Jardin Royal, etc.) peu fréquentés, nature relativement préservée (rien à voir avec la côte d'azur!). Bien sûr, il y a pas mal de boutiques de souvenir, mais il faut bien ça pour trouver quelques babioles à ramener. J'en profite pour écrire que j'ai été déçu par les souvenirs. Je pensais que l'artisanat autochtone serait plus développé que ça. En fait la plupart des objets vendus sont sans intérêt et chers. Certaines bijouteries de Victoria ont quand même de belles pièces (travail du nacre), et nous avons vu de superbes vitraux (très chers et pas pratique à mettre dans les valises). Sinon, le kokosié, sur la Digue, rassemble la plupart des articles issus de l'artisanat local (à base de nacre, de noix de cocos vraiment travaillées, pas simplement coupées en deux comme dans pas mal de commerces, et de plantes). C'est joli et reste "raisonnablement cher".

Pour profiter au mieux du séjour, ma femme et moi avons rapidement pris le rythme seychellois (enfin au moins leur nonchalence). Levés assez tard, nous restions en général dans les abords de l'hôtel le matin. L'après-midi étaient réservé aux visites "lointaines". Mis à part lors de nos quelques excursions organisés, nous avons pris le bus pour nous déplacer. Je vous le conseille vraiment ! C'est une des attractions phare des Seychelles.
Tout d'abord c'est pas cher (moins d'1 euro/trajet contre 70euros/jour pour la moins chère des voitures). C'est lent (en voiture vous aurez visité l'île en 2 jours, et là vous serez bien emmerdés). C'est à chaque fois une expédition (pas d'horaires ni de plans aux arrêts en général, bus plus lent qu'un homme dans les montés, routes étroites et sinueuses avec vue directe sur les précipices). Le réseau est bien développé, même si au niveau fréquence c'est pas toujours ça.

EPILOGUE
Les Seychelles c'était super génial, et je ne regrette pas d'avoir fait plaisir à ma femme !
Je ne me suis quasiment pas ennuyé, et j'ai fais une moisson de magnifiques photos (vive les numériques).
Mais attention, ce ne sont pas des voyages à faire au pas de course ! Les agités de la pédale d'accélérateur, les afficionados du voyage organisé éclair, les inconditionnels des soirées branchées, tous les vancanciers hyperactifs seront très déçus s'ils restent plus d'une semaine aux Seychelles.

Il me reste encore beaucoup de choses à dire, comme les coins qui m'ont laissés les meilleurs souvenirs, la marque du rhum à ramener, où trouver la plus forte concentration de crabes et plein d'autres trucs aussi passionnants, mais il faut bien terminer. Si j'ai le temps (et le courage) je donnerai des détails pour chaque île. Mais j'espère que vous avez déjà compris que c'est une super destination pour des vacances ou un voyage de noces !


Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
ange_l1308

ange_l1308

16.05.2006 00:10

ton avis est trop fort ! merci pour cette description....

caabrel

caabrel

05.02.2006 03:15

La chose très très importante qui manque cruellement c'est la date!!

NAMERIF

NAMERIF

13.07.2005 11:58

ze veux y aller !

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Général Seychelles a été lue 5657 fois et a été évaluée:

exceptionnel (29%) par:
  1. ange_l1308
  2. caabrel
  3. europe68
et aussi par un autre membre

"très intéressant" (64%) par:
  1. Laurine75
  2. richardbertrand3
  3. stellina80
et aussi par 6 autres membres

"intéressant" (7%) par:
  1. BIZANET

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Général Seychelles
publicité