Avis sur

Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra - Daniel Pecqueur, Alain Henriet

Evaluation générale (1): Evaluation totale Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra - Daniel Pecqueur, Alain Henriet

3 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 13,25 EUR à 13,90 EUR  

Tous les avis sur Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra - Daniel Pecqueur, Alain Henriet

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Pour les adeptes de jolies courbes...

3  29.02.2012

Avantages:
toujours sympa

Inconvénients:
manque d'une réelle ampleur

Recommandable: Oui 

Détails:

Dessins

Scénario

plus


Eric17

Plus à mon sujet: "Ecouter et choisir entre les avis, voilà les premiers pas de la connaissance; voir et réfléchi...

Membre depuis:24.10.2000

Avis:1015

Lecteurs satisfaits:152

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 8 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

« La fille de la toundra » est le quatrième et avant-dernier tome de « Golden Cup ». Cette série née il y a moins de dix ans est le fruit du travail de Daniel Pecqueur et Alain Henriet. Le premier se charge du scénario et le second des dessins. Cette saga se déroule dans le même univers que « Golden City ». Je n’ai jamais lu cette dernière. En effet, j’ai rencontré ce monde en me faisant dédicacer le deuxième opus de « Golden Cup » dans une librairie lyonnaise. J’en avais trouvé la lecture agréable et m’étais donc ainsi offert le reste des albums. Dans l’ouvrage qui m’intéresse aujourd’hui, la couverture nous présente une voiture de course jaune en train de rouler à toute vitesse dans une contrée enneigée. Dans les hauteurs, elle est scrutée par un soldat armé. Ce bouquin de format classique est édité chez Delcourt dans la collection « Série B ». Son prix avoisine les quatorze euros.

La quatrième de couverture nous offre le résumé suivant : « Engagé dans la Golden Cup, Daytona est sorti de la route en Sibérie. Parti chercher du secours, il s’est perdu dans une tempête de neige. On est depuis sans nouvelles de lui. Pendant ce temps, le détective Borano recherche toujours Kelly, riche héritière kidnappée par les World Warriors. Pour la retrouver, il n’a qu’une solution : faire parler les morts »

La série nous présente depuis le début deux voire trois intrigues qui se croisent plus ou moins au gré des pérégrinations des différents protagonistes. La première est centrée autour de Daytona, jeune pilote surdoué, qui se trouve engagé dans la « Golden Cup » sur un malentendu. On suit donc les différentes étapes de la course avec ses hauts et ses bas. Dans un deuxième temps, on a assisté dans le premier tome à l’enlèvement d’une riche héritière. Une succession d’événements fait que le détective missionné pour la retrouver se trouve engagé dans la compétition également. Enfin, un grand méchant a mis en place un plan machiavélique pour faire subir à la course un énorme attentat. Pour cela, il a engagé un truck piloté par une créature aux charmes massifs. Donc voilà au milieu de qui navigue notre lecture depuis maintenant quatre tomes.

Une partie de ma curiosité résidait logiquement dans la manière avec laquelle ces différents personnages allaient interagir. Sur ce plan là, j’ai été assez déçu. En effet, les trames restent finalement assez parallèles. Je désespère que tout ce beau monde ne se croise de manière non anecdotique. Je pense maintenant que ces intrigues ne formeront peut-être jamais une seule et même histoire. Ce choix scénaristique est curieux et a comme conséquence que lorsqu’on passe d’une scène à l’autre, on a vraiment le sentiment de passer d’histoire indépendante à l’autre. Cela peut créer un déséquilibre entre les différentes aventures et peut offrir un attrait de lecture inégal. Je trouve que l’album aurait gagné à présenter une narration plus unifiée.

La course de Daytona m’a moins passionné que dans les précédents tomes. Finalement, malgré ses soucis ponctuels au cours de ses étapes, son cheminement suit un trajet ritualisé. On le voit partir, il rencontre quelques problèmes puis finalement s’en sort à moindre frais. Ce n’est pas désagréable. Cela offre une lecture divertissante mais pas nécessairement captivante. Daytona se fait voler la vedette par l’enquête de Borano qui occupe la majorité des pages. Il y a davantage d’événements et de rebondissements dans son parcours. On se laisse porter par cet enlèvement aux conséquences finalement plus complexes que prévu. Là par contre, je suis vraiment curieux de connaitre le dénouement de cette course poursuite. Enfin, le désir incendiaire du grand méchant est en stand-by dans ce quatrième tome. Il est relativement peu évoqué.

La qualité des dessins sont à l’image de celle des opus précédents. Le trait se veut simple, dynamique et s’adresse à un public large. Dans le troisième tome, Henriet nous avait offert des paysages neigeux de grande qualité qui se dissociait des couleurs flashy des voitures. Dans « La fille de la toundra », le dessinateur retrouve toujours cet univers blanc immaculé mais lui donne une autre ampleur en nous offrant des scènes d’action nocturne. Ces moments dans cette atmosphère génère une ambiance assez prenante. Il s’agit d’une vraie réussite artistique. Sorti de cela, le style des illustrations accompagnent parfaitement la lecture agréable de cette aventure.

En conclusion, « La fille de la toundra » poursuit correctement la série mais ne la transcende pas. Cet album marque la garantie que « Golden Cup » ne changera pas de braquet et restera la saga sympathique et divertissante qu’elle semblait être. Ce n’est pas une critique parce que divertir n’est pas la moindre des difficultés. Malgré tout, j’espérais secrètement que la trame se densifie. Ce ne sera pas le cas et ce n’est pas foncièrement grave. Je vais néanmoins me plonger avec appétit dans le cinquième opus qui se révèlera a priori être le dernier. Mais cela est une autre histoire…


Photos
Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra - Daniel Pecqueur, Alain Henriet Couverture
Couverture de l'album. www.fnac.com
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Bacchus17

Bacchus17

01.03.2012 00:14

;o)

AlainTanguy

AlainTanguy

29.02.2012 22:44

Pourquoi pas, même si cela ne s'intensifie pas. Altan

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Golden Cup Tome 4 - La Fille De La Toundra - Daniel Pecqueur:!:Alain Henriet

Golden Cup Tome 4 -​ La Fille De La Toundra -​ Daniel .​.​.

Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints à dépenser sur PriceMinister! ...

plus

annonce

13,25 € PriceMinister 535 Evaluations

Frais de port: 4,40 EUR

Livraison: 2-​5 Jours

     Plus  

PriceMinister

Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra

Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra

Pages: 47, Album, Delcourt

annonce

13,25 € Amazon Livres 767 Evaluations

Frais de port: Livraison gratuite

Livraison: Habituellement expédié sous 24 h.​.​.

     Plus  

Amazon Livres

Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra

Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra

Pages: 47, Album, Delcourt

annonce

13,90 € Amazon Marketplace Livres 99 Evaluations

Frais de port: 2,99 EUR

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace Livres



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra - Daniel Pecqueur, Alain Henriet a été lue 477 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (100%) par:
  1. frolap
  2. janachouette
  3. jculos
et aussi par 5 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Golden Cup, Tome 4 : La fille de la toundra - Daniel Pecqueur, Alain Henriet
publicité