Renover un carrelage ancien à coup sur

5  18.06.2004

Avantages:
Résultat attendu parfait

Inconvénients:
prix

Recommandable: Oui 

goldenaie

Plus à mon sujet:

Membre depuis:17.06.2004

Avis:5

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 6 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Je dis bien à coup sur, car j'ai énormément galéré avant d'arriver au résultat que je recherchais depuis très longtemps !!

Tout d'abord, il est impératif de connaitre la réelle nature du carrelage, car effectivement, le type de traitement à appliquer sur le sol n'est absolument pas le même... et j'en ai fait les frais, encourant ainsi plusieurs essais, et plusieurs décapages....

Après avoir essayé tous les types de traitements possibles, et après en avoir également inventé, je résume ici la manière de faire pour rénover un carrelage ancien, en fonction de sa nature. Je ne parlerai pas des carrelages émaillés datant depuis environ les années 1960.


*Premier cas: Il s'agit d'un carrelage de type "tommettes", non émaillé, d'aspect plutot marron, terre cuite et poreux.

Première étape: décaper le carrelage. Inutile d'utiliser des décapants coutant la peau des fesses. la meilleure facon de procéder est de frotter à l'aide d'un balai brosse le carelage avec une dilution à 10% d'ammoniaque (un quart de verre dans un seau d'eau). Ca sent mauvais, mais c'est efficace (surtout pas de lessive Saint-Marc qui blanchit le carrelage).Laisser agir 10 minutes SANS LAISSER SECHER, puis rincer à l'eau froide. Si le carrelage contient encore quelques traces d'anciennes cires, il sera sans doute nécessaire de répéter l'opération une seconde fois, voire une troisième, etc... Ensuite, si ce carrelage présente des traces blanchâtres, frottez avec un balai brosse avec cette fois-ci de l'acide chlorhydrique à 10%( en gros un quart de verre dans un grand seau d'eau froide) et rincer immédiatement. Enlever si besoin des derniers résidus avec une spatule. Une fois terminé, il est indispensable de laisser entièrement sécher intégralement le carrelage, et de passer un grand coup d'aspirateur afin d'éliminer tous les résidus et toute la poussière (courage, cette étape est la plus pénible).

Il s'agit maintenant de redonner la bonne protection aux tomettes : comme l'indiquent les sites spécialisés, utiliser de l'huile de lin jusqu'à absorption complète. Pour ma part, mieux vaut utiliser un mélange huile de lin 50%+ essence de térébentine 50% + quelques gouttes d'un accélérateur de séchage, car justement, le temps de séchage est interminable...

Après séchage, ce type de carrelage (tommettes) doit être impeccable.

* deuxième type : les carrelages type "ciment"

Les carrelages intérieurs "ciment" (dimensions 15cmx15cm peut etre) sont les carrelages des années 1930, assez poreux, surtout fabriqués en Italie, et représentant des très beaux motifs. Ils étaient posés sur des lits de sable humidifiés, et restent encore maintenant d'une stabilité et d'une resistance incroyables.

Pour la première étape, le décapage, la démarche reste la même que pour les carrelages type "tommettes". Il est cependant possible de ne décaper qu'à l'acide chlorhydrique, car ces carrelages sont un peu plus résistants que les tommettes.

En revanche, pour la seconde étape, ne pas utiliser d'huile de lin, c'est une catastrophe... Une fois étalé, ca parait beau, puis une semaine après, l'huile ressort du carrelage, et fait des marques affreuses. Les produits à base de "polymères" et cires blanches n'y font rien non plus. (chaque essai non concluant s'est suivi d'un redécapage, etc,etc...)

La solution pour ce type de carrelage : le vitrificateur. En effet, il est ecrit absolument nul part, sur aucun pot de vitrificateur, qu'il est possible de traiter ce type de carrelage avec ce produit. Et pourtant, après avoir réalisé un essai sur un endroit non visible, j'étais convaincu...

Concernant la mise en oeuvre, je conseille bien évidemment l'utilisation du vitrificateur le plus résistant, notamment aux rayures, histoire d'être tranquille... Sur cette partie, mieux vaut ne pas faire d'économies. (pour ma part, ultra haute résistance, brillant et bien évidemment incolore!)

Après le décapage, le carrelage sera poreux et aura "soif", donc étaler une première couche au pinceau (et non au rouleau) de vitrificateur dilué avec du white spirit à 50%. Bien laisser sécher les temps indiqué, repasser un petit coup de papier de verre, un coup d'aspirateur entre deux applications. Pour ma part, j'ai passé en tout quatre couches pour être définitivement tranquille.

Vous avez désormais les clés pour rénover comme le mérite un ancien carrelage !

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Nanoue50

Nanoue50

23.02.2009 00:49

Merci j'ai justement du carrelage à décaper!

seliana

seliana

18.06.2004 18:39

bon avis

butchy

butchy

18.06.2004 17:49

bon courage!!

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Evaluations d'avis
L'avis sur Gros travaux (trucs & astuces des ciaonautes) a été lue 88151 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (100%) par:
  1. Nanoue50
  2. vbl69
  3. martien
et aussi par 8 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité