Avis sur

Homme Des Hautes Plaines (L') (DVD)

Evaluation générale (1): Evaluation totale Homme Des Hautes Plaines (L') (DVD)

4 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 1,99 EUR à 14,30 EUR  

Tous les avis sur Homme Des Hautes Plaines (L') (DVD)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Le dernier dinosaure (partie 4)

5  22.03.2003 (25.06.2003)

Avantages:
-  -

Inconvénients:
-  -  -

Recommandable: Oui 

sacregaillard

Plus à mon sujet:

Membre depuis:01.01.1970

Avis:234

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 72 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Un écran trouble, l’on distingue à peine un paysage desséché et l’arrivée d’un cavalier solitaire.
Plus ce dernier avance et plus l’ensemble s’éclaircit. Sur un plan large l’on peut deviner la destination de l’étranger. Un village typique de l’ouest américain fabriqué à la va vite sûrement pour quelques pépites d’or traînant dans la montagne. L’homme passe devant un petit cimetière précaire dressé aux portes de la ville. Pas un regard pour ces quelques morts, une seule chose l’attire comme un aimant, la pancarte de bois où l’on peut lire, « Lago ».

L’étranger traverse Lago très lentement dans un silence quasi religieux. Les quelques habitants croisés se figent dans leur travail en cours pour le dévisager. Du croquemort à la bigote, tous semblent apeurés par ce cavalier fantomatique. Puis un claquement de fouet perce le silence. Un gros plan, un regard de haine et tout se précipite. Trois morts, un viol, l’homme des hautes plaines n’a pourtant pas fini de faire parler de lui.

- Comment t’as dit que tu t’appelais déjà ?
- Je n’ai rien dit

Nous sommes en 1973, Eastwood s’est enfin débarrassé de son personnage de cow-boy au cœur tendre traîné tant de fois dans la série « Rawide ». Reconnu comme un interprète aux choix eclectique sachant prendre des risques de par les sujets abordés dans ses films, Clint se sert de sa nouvelle notoriété pour faire tourner à plein rendement sa maison de production. Au rythme d’un tournage par an, il enchaîne films d’action et scénario plus fouillé avec le même succés. « High plains drifter » est l’occasion pour lui de faire son premier western en tant que réalisateur. La première chose que l’on remarquera dans ce long métrage et sans aucun doute le mélange de trois tendances. L’ambiance tout d’abord très proche des films tournés par Sergio Léone. Le ton ensuite qui lui se rapproche beaucoup plus des westerns américains typiques. Et enfin ce qui deviendra la patte de Clean le prétexte d’un genre pour nous asséner des vérités parfois peu flatteuses à entendre. Effectivement derrière le western se cache un thème des plus intéressants. La lâcheté d’une masse de villageois face à un lynchage perpétré par des truands. Déjà développé dans des films comme « Le train sifflera trois fois » ou « L’homme aux colts d’or » Eastwood va cependant encore plus loin. Le justicier se rendant indispensable aux villageois exigera de ces derniers toutes les bassesses possibles et inimaginables en les méprisant tout le long de sa vengeance. Tous liés par la même hantise aucun d’eux ne réagira aux brimades de l’étranger. Si l’on voulait trouver une morale à cette histoire il suffirait de comprendre qu’une masse humaine semble plus apte à fermer les yeux sur une faute commune qu’un seul homme face à son propre péché.

« Oublier et fermer les yeux c’est notre devise ». Hélas si l’on peut retarder l’échéance de la lâcheté il reste qu’un jour ou l’autre cette dernière vous revient obligatoirement en pleine face. Une solution existe cependant, engager un mercenaire pour se protéger de ses anciennes tares.
- Combien prendriez-vous pour nous protéger de ces truands ?
- Il faudrait pour cela que j’aime cette ville et je ne l’aime pas beaucoup
- Pourtant c’est une ville très pratiquante
- Vous les aimez alors défendez les
- Et si on vous offrait tout ce que vous voulez ?
- Vous dites tout ?
Ce tout deviendra bien pire que la peur initiale des villageois. Eastwood nous montre à quel point un village entier peut s’avilir pour obtenir un semblant de protection. L’étranger une fois engagé n’aura de cesse de faire ramper la communauté à ses pieds. Malgré cela il entraîne quand même les hommes à se défendre. Tous se prêtent au jeu pensant que de toute façon ce n’est pas eux mais ce mercenaire qui réglera leur problème.
Eastwood fit construire Lago en dix jours près d’un lac réputé pour être encore plus salé que l’eau de mer. Toute la production dut se plier aux rigueurs du climat et surtout à la sècheresse du lieu. Autre particularité ce film fut tourné en continuité ce qui est très rare au cinéma. Je m’explique, lorsque qu’un réalisateur tourne son film il possède déjà tout le découpage des scènes. Cet avantage permet de tourner les séquences dans le désordre afin de gagner du temps si pour exemple la séquence numéro 2 se trouve au même endroit que la séquence numéro dix. Dans le cas de l’homme des hautes plaines la chose était impossible à réaliser le début représentant une ville banale, le milieu du film nous amenant à découvrir l’ensemble du lieu repeint en rouge et la fin nous montrant cette dernière brûlant jusqu'à sa destruction totale.

- Fais attention et n’oublies pas que tu fais peur aux gens et que c’est dangereux
- C’est plutôt ce qu’ils savent d’eux qui leur fait peur. C’est ce qu’il y a dans leur âme qui leur fait peur.

L’un des points forts de ce long métrage est sans conteste la photographie. Clint fit encore une fois appel pour cela à Bruce Surtees déjà présent sur de nombreux plateaux à ses côtés. Pour vous donner une idée du talent de ce monsieur c’est lui qui fut chargé de mettre en image le fameux film, « la planète des singes » (je parle bien entendu de l’original et non du piètre remake de Burton). Les images de Lago repeinte en rouge sont à couper le souffle et rehaussées à leur juste valeur dans la version DVD. Autre anecdote, l’homme des hautes plaines voit le retour à l’écran de Billy Curtis acteur nain devenu célèbre en un seul film, « Le magicien d’oz ».

Western atypique par la complexité de son sujet où l’on ne cherche pas à se venger du mal mais simplement de la cause de ce mal « High plain drifter » est devenu par la suite l’un des classiques du genre tout en restant finalement inclassable. Il rapporta la modique somme de 7100. 000 dollars. Fan du genre je le placerais pour ma part dans les dix meilleurs de la spécialité. Encore une fois dès sa sortie certains critiques donnèrent une connotation politique au film d’Eeastwood l’analysant comme une satyre de la classe moyenne. Clint lors d’un interview eut la réponse la plus sage qui soit en proclamant : « J’ai un grand respect pour la classe moyenne parce que ce sont ces gens là qui permettent que les choses négatives changent dans ce monde». John Wayne lui même après la projection envoya une lettre de protestation à notre réalisateur lui signifiant que son film ne montrait en rien le véritable esprit du pionnier américain, esprit qui selon lui révélait la grandeur d’âme de l’Amérique. Notre dinosaure ne répondit pas sachant au fond de lui-même que cet acteur en fin de carrière ne faisait en fait que pleurer un genre en voie de disparition. Un an avant les deux hommes avaient un projet de film en commun, la maladie de Wayne et leurs divergences d’idées enterrèrent le projet à jamais. Dommage quand l’on songe à la très belle passation de pouvoir que cela aurait pu nous offrir.

- Je n’ai jamais su votre nom
- C’’est celui que tu graves

L’inconnu repart vers les hautes plaines, plus il s’éloigne et plus l’image devient floue au point bientôt de ne plus rien distinguer…

LSD


Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
sebcom25

sebcom25

23.08.2004 19:17

merci du conseil

Fangorn

Fangorn

05.05.2003 13:13

Clint est un géant...Il faut avouer qu'il a tourné peu de navet!

Pickwick

Pickwick

06.04.2003 12:56

Ca y est, je suis de retour parmi vous. Je vais faire en sorte de me mettre à jour de mes alertes le plus rapidement possible car tu ne m'as pas épargné (près de 950 alertes en tout). Gros bisous. Ingrid.

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
L'Homme des hautes plaines

L'Homme des hautes plaines

En abordant pour sa deuxième réalisation les rives du western, Clint Eastwood ...

plus

annonce

1,99 € Amazon Marketplace DVD 99 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace DVD

L'Homme des hautes plaines

L'Homme des hautes plaines

En abordant pour sa deuxième réalisation les rives du western, Clint Eastwood ...

plus

annonce

9,38 € Amazon DVD 767 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Habituellement expédié sous 24 h.​.​.

     Plus  

Amazon DVD



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Homme Des Hautes Plaines (L') (DVD) a été lue 1942 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (100%) par:
  1. sebcom25
  2. mimime
  3. Fangorn
et aussi par 69 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
Wild Wild West (DVD) Wild Wild West (DVD)
Réalisateur : Barry Sonnenfeld - Acteurs : Will Smith, Kevin Kline, Salma Hayek, Kenneth Branagh, Ted Levine - EAN : 7321950171750 - Warner Home Vidéo
72 Avis
Achetez-le pour seulement 5,91 €
Impitoyable (DVD) Impitoyable (DVD)
Réalisateur : Clint Eastwood - Acteurs : Jaimz Woolvett, Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman, Richard Harris - EAN : 7321950125319 - Warner Home Vidéo
9 Avis
Achetez-le pour seulement 2,09 €
Mort Ou Vif (DVD) Mort Ou Vif (DVD)
Réalisateur : Sam Raimi - Acteurs : Russell Crowe, Gene Hackman, Sharon Stone, Leonardo Dicaprio, Tobin Bell - EAN : 3333297617086 - G.C.T.H.V.
12 Avis
Achetez-le pour seulement 5,88 €
publicité