Avis sur

Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS)

Evaluation générale (1): Evaluation totale Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS)

1 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 13,88 EUR à 13,88 EUR  

Tous les avis sur Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Quand les ninjas s'attaquent aux dongeons...

4  28.09.2008

Avantages:
Jouabilité tip top, joli arsenal, dongeons tortueux, chouette humour, challenge

Inconvénients:
Realisation et ia sommaires, morts faciles et penalisantes

Recommandable: Oui 

Détails:

Graphisme

Son

Durée de vie

Jouabilité

plus


myst22

Plus à mon sujet:

Membre depuis:13.12.2002

Avis:56

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 14 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Mais quelle drôle d'idée ils ont eu, les gars de 505 games, la societé responsable de la distribution du jeu « Izuna, The Legend of the Ninja » en Europe, de sortir le jeu aussi tard. Il est sorti au Japon bien deux ans avant suivi par la version americaine plusieurs mois après. La consequence, c'est que le jeu est sorti en France après ou quasiment à la même periode que des jeux du même genre plus recents et plus allechants de visu pour le public, un choix commercial un peu étrange, quoi. Mais passons.


'Izuna : Legend of a Ninja', sorti en Mai 2008 sous nos latitudes, est un dungeon-rpg. Si le terme ne vous dit rien, sachez que c'est en fait équivalent au hack'n slash ou ce qu'on nomme aussi du 'porte-monstre-tresor' : Ca consiste basiquement à traverser des niveaux en éliminant des monstres et en recuperant de l'équipement et divers objets avec quand même un aspect d'évolution du personnage et de ses capacités. En gros, un jeu de rôle qui a tendance à bannir l'exploration ou la recherche et mets en sourdine le scenario . Ils existent sous de multiples formes mais parmi les plus connus sont la serie des Diablo. Justement, comme Diablo premier du nom, Izuna se deroule au sein d'un seul et unique village d'où on ne sort jamais puisqu'on y trouve les inevitables commerçants qui fourniront de l'équipement et divers services contre des expèces sonnantes et trebuchantes mais aussi des passages pour 6 dongeons dont il faudra nettoyer successivement les étages genererés aleatoirement au cours de l'aventure, chacun abritant un gardien à vaincre.

Avant d'aller plus loin, je prefère vous prevenir, autant les illustrations sur la boite et dans le livret sont agreable, autant la realisation du jeu est très sommaire, du genre plus proche d'une super nes ou d'une game boy advance, avec des personnages et monstres peu detaillés et des decors plutôt vides, en particulier dans les dongeons même s'ils proposent des environnements variés. Et ce ne sont pas seulement les graphismes qui sont de la vielle école, le reste du jeu l'est aussi complètement : Une fois qu'on est entré dans un dongeon, il n'y a que deux moyens de s'en sortir entier, arriver au bout et en vaincre le gardien ou utiliser un talisman special qu'il faut avoir la chance de trouver parmi les tresors des divers étages. Mourir (et ça arrivera souvent) fait perdre tout son or et tous ses objets, et seuls ceux que vous auriez laissé dans votre reserve au village sont épargnées. Il y a le même resultat pour les petits malins qui essaieraient d'éteindre la console en étant dans une situation difficile dans l'espoir de reprendre la partie avant d'être entré dans le dongeon. . On peut heureusement realiser une sauvegarde temporaire au moment de passer d'un étage à un autre (une sauvegarde qui éteint la console et qui disparaît quand on reprend la partie), ce qui évite de devoir faire les dongeons d'une traite, surtout les derniers qui vont vers la centaine d'étages, et la mort ne fait pas perdre l'experience, ce qui fait qu'on ne perds pas tout et qu'il y a quand même la possibilité de vaincre par la suite. Ca n'empêche que le jeu a d'entrée de quoi rebuter la majorité des joueurs, par son apparence et/ou par sa sauvegarde et le coté impitoyable de la mort dans le jeu que beaucoup trouveraient trop contraignants. Sauf que pour les acharnés du genre, il y a quand même plus corsé sur Nintendo Ds :
Shiren the Wanderer, sorti en avril 2008 en France, est un jeu dans lequel non seulement la mort du heros ramène au niveau 1, mais il faut le nourrir, sans compter que le challenge sur deroule au fil de plusieurs dongeons et villages. Pire, c'est en realité le remake du premier volet d'une serie de dungeon rpg prestigieuse au Japon, les Mystery Dungeon realisés par Chunsoft dont en fait Izuna Legend of a Ninja s'est inspiré deja pour le coté old-school. A noter que les derniers volets de cette serie des Mystery dungeon sont les Pokemon Dongeon Mystère (Equipe de secours Bleue, explorateur du temps et explorateurs des Tenèbres) qui, s'ils proposent moins de challenge, beneficient, eux, d'un univers connu. Et en s'éloignant de l'inspiration mystery dungeon, on tombe sur pas mal de titres de ce genre variés sur Nintendo Ds comme Orc&elves, Etrian Odissey et Deep Labyrinth. Bref, au moment où le jeu est sorti au Japon il y a deux ans, le dungeon-rpg n'était pas vraiment representé mais ça n'a plus été le cas à la sortie française. Alors, que peut vraiment offrir Izuna : legend of the Ninja au milieu de toute cette concurrence ?
C'est ce que je vais m'atteller à vous presenter, et il y a de quoi car ce jeu a ses atouts.



D'abord, le scenario.
Ca pourait être malvenu de parler de scenario dans un dungeon-rpg car effectivement, il n'y a pas énormement à en dire. Izuna, le personnage que l'on dirige dans le jeu (vous

Photos pour Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS)
  • Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS) Izuna
  • Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS) Les dieux
  • Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS) Persos
  • Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS) Obscurité
Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS) Izuna
La police de caractères de la version americaine a quand même nettement plus de punch que pour la version européenne.
vous en doutiez, hein ?) a pour but de vaincre les uns après les autres six dieux dans les dongeons que chacun garde pour lever les maledictions qu'ils ont lancé sur le village et sans surprise, la trame est tournée sur le fait de devoir enchaîner les fameux dongeons dans l'ordre même si on ne pourra pas entrer dans un nouveau dongeon tant que les discussions neccessaires ne le debloquent. Ca reste quand même sommairen et c'est vite fait. Il y a une subtilité, c'est que chaque dieu vaincu offre un orbe qui permettra à Izuna de lever sa malediction sur divers personnages. C'est la plupart du temps ce qui va justifier le fait que les differents marchands du village deviendront disponibles au fur et à mesure puisque liberés de leurs maledictions respectives.
Mais ce qui est vrai pour le fond ne l'est pas vraiment pour la forme, le jeu a une ambiance particulière que l'on devine normalement dès son titre puisque le titre original (Gôma Reifuden Izuna), fidèlement traduit dans la version americaine (Izuna : Legend of the unemployed Ninja) signifie 'Izuna : La legende de la ninja au chômage'. Scenaristiquement, cela s'explique parce qu'au debut du jeu, le petit clan de quatre membres dont fait partie Izuna erre après avoir été chassé par leur seigneur, puisqu'il était devenu inutile en temps de paix, avant de debarquer dans le village du jeu. Mais c'est aussi une marque d'humour qui poursuit le jeu du debut à la fin. En effet, Izuna est naïve, orgueilleuse, flemmarde, gourmande et surtout trop gatée par le chef du clan ce qui lui vaut des dialogues bien marrants avec les habitants du village et même avec les dieux . D'ailleurs, les autres personnages ne sont bien sûr par en reste avec une gallerie bien sympathique de personnalités diverses mais tout aussi tordues en particulier avec la malediction des dieux qui affecte leur comportement.
Au passage, c'est le clan d'Izuna lui-même qui fait que le paisible village soit la proie de la colère de ses six dieux puisqu'il s'empare du joyau sacré en offrande pour eux. Et si Izuna, la seule épargnée, ne prends pas la poudre d'escampette, c'est bien pour sauver les membres de son clan, pas specialement pour le village en lui-même.
Bref, cette derision, presente dans tout le jeu est bien sympa et plutôt bien depeinte puisque les images fixes utilisées pour dialogues et qui representent les personnages sont jolies et soignées. Ce qui est dommage, c'est qu'on voit de moins en moins de dialogues puisqu'ils interviennent juste chaque fois qu'on a battu un dieu, à la fin des dongeons (sachant que les dongeons sont de plus en plus longs) et c'est aussi à ce moment-là qu'ils se renouvellent pour les personnages du village. Ca n'empêche qu'on retrouve cette derision dans le livret et l'inventaire et en tous cas, elle tranche avec le coté impitoyable du jeu.

Mais l'essentiel du jeu, c'est l'élimination de monstres et de dieux et on a affaire de quelque chose de plutôt sympathique. Ca se joue avant tout dans les objets disponibles, très divers que l'on trouve sur le sol des dungeons ou dans les magasins du village.
D'abord, Izuna ne pourra équiper que trois sortes d'armes et armures mais chacun se decline en une douzaine de 'modèles' qui ont leur proprietés propres comme une épée qui a une chance de convertir un ennemi ou une griffe très puissante qui fait perdre de la vie quand on l'utilise. Elle peut aussi se servir d'une panoplie d'armes ninjas (shurikens, bombes, étoiles à épines) aux applications diverses mais qui auront toutes comme but de blesser, des pillules aux effets divers et surtout les talismans qui permettront de realiser des sorts.
Pour ces deux dernières categories d'objets, et c'est là que c'est très interessant, le jeu accorde une certaine liberté sur ce qu'on veut en faire : Basiquement, une pillule, soit on la jette à un adversaire pour le forcer à l'avaler soit on fait Izuna l'ingurgiter elle même. Alors c'est clair que c'est suicidaire de lui faire prendre une pillule explosive ou d'offrir une pillule qui augmente l'esquive à un ennemi (mais au moins on est tout à fait libre de le faire) mais le choix n'est pas aussi trivial t pour les autres; il y en a une qui oblige l'utilisateur à foncer droit devant lui jusqu'à heurter un obstacle, selon la situation on peut privilegier l'une ou l'autres des possibilités. Quand aux talismans, bouts de papiers avec des isncriptions magiques, le choix est plus vaste. Comme pour les pillules, on peut choisir de les utiliser directement ou de les jetter à un ennemi avec quelques fois des petites differences d'effet, donc avec un même talisman declencher un sort de feu autour d'Izuna ou provoquer une explosion au niveau d'un ennemi, avec un sort de téléportation fuir une nuée de monstres ou en envoyer un ailleurs pour pouvoir recuperer tranquillement les objets sur place, et j'en passe même si là encore la question ne se pose pas pour certains. On peut aussi coller ces parchemins sur une arme pour pouvoir affecter ses caracteristiques ou lui ajouter des proprietés, et en avançant un peu dans le jeu on a la possibilité de rendre le processus plus efficace grâce à certains objets et des marchands. Ce n'est bien sûr pas illimité et il faudra veiller à la limite acceptable par l'arme pour éviter qu'elle ne se brise (car elle a une solidité). En plus, une arme n'acceptera qu'un nombre limité de talisman selon sa nature. Les autres caracteristiques de l'arme comme son attaque ou sa defense sont par contre tout à fait aleatoires de même que le coût des parchemins, qui varie dans une certaine fourchette, une autre particularité du jeu.
Bref, non seulement ces objets sont au final plutôt interessants et permettent de jouer avec varieté, mais le fait qu'une mort est très desavantageuse oblige à deployer tout cet arsenal dans ces dongeons au lieu d'être tenté de le delaisser si le jeu sauvegardait la progression à chaque étage, par exemple. Plusieurs details renforcent cet aspect, du genre une limite dans le nombre d'objets portés pour encourager à choisir finement ce que l'on va conserver ou utiliser, sachant qu'il y a aussi des objets pour retrouver de la vie ou de la magie, le fait que le niveau de la barre de magie affecte la force de frappe d'Izuna ainsi que le fait qu'utiliser regulièrement une même arme la rends plus efficace.
Ensuite, on ne tombe pas dans la monotonie au fil des dongeons, les developpeurs ont fait en sorte d'ajouter progressivement des élements notament des pièges planqués sur le sol aux effets divers et de plus en plus tordus ainsi qu'un bestiaire aux proprietés interessantes : Un monstre va diminuer la barre magique, un autre brulera les parchemins, encore un autre fabriquera des pièges et j'en passe. L'arsenal aussi s'étoffe, d'ailleurs, ainsi que les magasins, ce qui permet d'acheter directement les talismans au lieu de devoir les trouver dans les dongeons, et les retirer plus ou moins bien des armes où on les a placé.
Notez aussi que le jeu est en fait du semi-temps réel à la manière des Mystery Dungeon ou même d'autres jeux comme Orcs & Elves. C'est à dire que quand on fait avancer ou agir Izuna, les ennemis vont agir ou bouger à leur tour. Tant que vous ne ferez rien, les ennemis ne feront rien non plus. Ca permet d'avoir tout le temps de choisir quoi faire tout en gardant un rythme dynamique. C'est juste dommage qu'ils aient conservé ça quand on se deplace dans le village, ce qui fait que les personnages qui bougent (en même temps) ne sont pas faciles à rattrapper, heureusement ce ne sont jamais des personnages neccessaire pour faire avancer la trame. Autre aspect dommage c'est que les monstres n'ont aucune intelligence artificielle particulière, ils vont juste foncer vers Izuna pour la frapper en évitant les obstacles et aleatoirement utiliser leurs pouvoirs. Il n'empêche qu'au final les monstres finissent par tenter d'encerler Izuna quand ils sont nombreux et c'était peut être le but recherché par les developpeurs. Mais ça participe au fait que les dieux ne sont pas très durs à vaincre puisqu'ils se content quasiment de taper.


Tout ça pour dire que le massacrage de monstres dans le jeu est mine de rien à la fois subtil et complet et s'accompagne d'une jouabilité efficace.
En fait, le jeu utilise tous les boutons. Pour frapper et faire apparaître l'inventaire, mais aussi un bouton qui permettra d'accellerer histoire de ne pas trainer inutilement quand il b'y a pas de mosntre, un autre pour bloquer le mouvement d'Izuna, histoire de la faire se tourner dans le sens qu'on veut pour pouvoir frapper un monstre en particulier, un autre pour permettre d'utiliser les diagonales et enfin un autre qui correspond à un menu rapide qui est un menu rapide : C'est le bouton L, en le maintenant et pour chacun des boutons sur lequel on appuie en même temps, Izuna va utiliser une de ses armes ninjas (si elle en a un exemplaire, bien entendu) : L et A permettra de lancer un shuriken, L et X des kunais, etc...Ce qui est beaucoup plus rapide d'aller les selectionner dans l'inventaire. Et une petite fenêtre qui apparaît quand on appuie sur L rappelle les differents raccourcis ce qui est très pratique en cas d'oubli.
Justement, niveau visibilité, c'est du tout bon puisque si le jeu n'utilise pas l'écran tactile, il exploite le double écran : L'écran du bas est complètement devolu au combat contre les monstres avec juste l'inventaire, le mini-menu du bouton L et les commentaires plutôt dicrets qui peuvent y apparaître. En haut, il y a un portrait d'Izuna en image fixe qui change à peine selon la situation (une tête pour quand elle a un bonus, une autre quand elle se fait frapper et une dernière neutre) qui n'a pas vraiment d'utilité mais il y a aussi toutes les informations classsiques telles les barres de vie, de magie, le niveau, l'experience, l'or ,les niveaux d'attaque et de defense mais surtout aussi la pratique carte de l'étage qui se revèle au fur et à mesure qu'on le visite avec des symboles correspondant au bonus, ennemis et aussi l'escalier suivant si on la trouvé (car on est libre de descendre si on trouve l'escalier). C'est aussi cet écran qui affiche les dialogues.
Cette interface claire ainsi que la jouabilité simple mais efficace permettent d'évoluer aisément dans les dongeons et se consacrer pleinement à la gestion des objets et l'attaque des monstres. Le tout est accompagné de musiques sympatiques du type Japon medieval, pas transcendantes mais plutôt agreables, Izuna beneficie d'une voix digitalisée pour marquer certains statuts qui lui tombent dessus on peut l'entendre aussi parfois, elle ou d'autres personnages dans certains dialogues mais ça reste marginal.

Bref, j'ai pris ce jeu en version americaine il y a environ un an alors qu'il n'y en avait encore pas beaucoup de dungeon-rpg en france sur Ds. J'ai d'abord été attiré par la jolie boite puis par l'humour ainsi que le coté old-school, car j'aime bien ce style. Finalement, j'ai été conquis par les possibilités de jeu et le challenge qu'il proposait. Alors, c'est vrai que même si on a accès à un dernier et immense dongeon dongeon à la fin, l'aventure n'est pas monstueusement longue si on s'y met serieusement mais on peut toujours s'y remettre à nouveau puisque les étages sont aleatoires et pourtant labyrinthiques à souhait. Ca n'empêche que c'est un jeu qui ne pardonne pas et n'est absolument pas grand public. On peut avoir la frustration de perdre juste avant d'arriver au bout d'un dongeon une arme sur laquelle on avait mis plein de talismans à peu de choses près et il vaut mieux être bien vigilant en jouant afin ne pas perdre bêtement, surtout que le fait qu'il y ait des étages et des repartitions de monstres aleatoires font qu'il peut arriver qu'on soit encerclé sans quasiment ne rien pouvoir faire mais d'avoir pu faire l'étage d'avant sans problème notable. Je trouve tout ça particulièrement stimulant,même si c'est susceptible de taper sur les nerfs..
Finalement, il n'y a ni multijoueur, ni utilisation du tactile, ni un niveau technique élevé, ni cinematiques, c'est juste du dungeon-rpg solo simple et efficace et il le fait très bien. Par contre, je trouve dommage que les étages de dongeons ne changent jamais de taille ou le fait qu'il n'y ait qu'une seule sauvegarde.

Le jeu a été realisé par Ninja Studio, équipe du developpeur japonais Success dont les jeux sont rarement arrivés en France. Distribué par Atlus au Japon et aux Etats-Unis, il a été édité par 505 Games chez nous et il y a une autre consequence en dehors du retard : Le jeu aux Etats Unis et au Japon a beneficié d'un chouette site web bourré d'artworks, de wallpapers, d'avatars, des descriptions concernant le jeu et mêmes des mini-dialogues entre les personnages utilisant les images fixes du jeu. Bien sûr, il n'y a rien de tout ça pour l'Europe.
Pour finir avec mes griefs envers cette version européenne, ils ont utilisé une autre police de caractères, beaucoup plus classique pour le titre sur la boite alors que l'originale et l'americaine étaient très sympas, beaucoup plus en accord avec le coté ninja et japon medieval. Par contre, je n'en sais pas plus, sur la traduction notament, puisque je n'ai pas essayé cette version.

En tous cas, Izuna n'est apparue en France que dans ce jeu là mais a par contre apparement les faveurs de Success puisqu'il l'ont fait apapraitre dans deux autres de leurs jeux : Windy Windam, jeu de combat 2D sorti uniquement au Japon an Juillet mais qui n'est parait-il pas genial et Rondo of swords, un rpg tactique bien sympatique sorti aux Etats Unis en Avril où Izuna est un des nombreux personnages cachés.
Et il y a bien sûr le second volet, the Unemployed Ninja returns, sorti aux Etats Unis en Juillet qui, en plus d'être plus soigné graphiquement, permet d'incarner plusieurs personnages de la serie qui évoluent en duo dans les dongeons, plusieurs villages, trois sauvegardes, plus de monstres et objets et une trame avec plus de rebondissements. Je vous mettrai un avis quand 505 games le distribuera... peut-être dans deux ans. Mince , j'avais dit que j'arrêtais de leur casser du sucre sur leur dos.

En tous cas, 'Izuna : Legend of the Ninja' est vendu à 30€, même un peu moins selon les endroits, donc dans le gamme inferieure de prix des jeux ds, ce qui est interressant si le concept vous convient, bien sûr. Etant donné qu'il y a eu des cas d'acheteurs du jeu qui ont été frustrés par la difficulté, il doit pas mal se trouver en occassion aussi.

Site officiel americain (en anglais, bien sûr) : http://www.atlus.com/izuna/
Les images sont des wallpapers et artworks consacrés au jeu ainsi que des captures recuperées sur divers sites de jeux video. Elles concernent toutes les version americaine, par contre.

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Jexx33

Jexx33

14.01.2009 16:15

Très très complet

petitemarinette

petitemarinette

13.11.2008 00:16

bravo, c'est un avis très fouillé que tu nous présentes là!belle soirée!

kevalgo

kevalgo

09.11.2008 00:38

J'vais voir pour le trouver d'occaz' !

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Izuna : the legend of the ninja

Izuna : the legend of the ninja

L'excentrique jeune ninja Izuna encourt la colère des dieux dans cette action ...

plus

annonce

13,88 € Amazon Marketplace Jeux Video 99 Evaluations

Frais de port: 23,00 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace Jeux Video



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS) a été lue 1135 fois et a été évaluée:

exceptionnel (23%) par:
  1. Jexx33
  2. petitemarinette
  3. Obispier
et aussi par 2 autres membres

"très intéressant" (77%) par:
  1. Ramzy49726
  2. kevalgo
  3. jujubel
et aussi par 14 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
Lego Legends of Chima : Le Voyage de Laval (Nintendo DS) Lego Legends of Chima : Le Voyage de Laval (Nintendo DS)
Aventure, Action - Sortie : 2013 - Public : 7+
Ce produit n’a pas encore été évalué. Evaluer maintenant
Achetez-le pour seulement 19,99 €
Les Schtroumpfs 2 (Nintendo DS) Les Schtroumpfs 2 (Nintendo DS)
Aventure, Action - Sortie : 2013 - Public : 3+
Ce produit n’a pas encore été évalué. Evaluer maintenant
Achetez-le pour seulement 18,50 €
N+ (Nintendo DS) N+ (Nintendo DS)
Action
Ce produit n’a pas encore été évalué. Evaluer maintenant
Achetez-le pour seulement 5,35 €
Tags en relation avec Izuna: The Legend of the Ninja (Nintendo DS)
publicité