Avis sur

Juliette des esprits (DVD)

Evaluation générale (1): Evaluation totale Juliette des esprits (DVD)

3 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 8,00 EUR à 27,85 EUR  

Tous les avis sur Juliette des esprits (DVD)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Juliette des Esprits

4  24.02.2010

Avantages:
*  *  *

Inconvénients:
*  *  *

Recommandable: Oui 

Axel52

Plus à mon sujet:

Membre depuis:20.10.2009

Avis:251

Lecteurs satisfaits:22

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 6 membres de Ciao en moyenne: très intéressant


Boitier 1 DVD :

Langues : Français, italien.
Sous-titres : Français.


Bonus :

- Analyse du film
- Bande-annonce


Prix : +- 10 €


^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^


Date de sortie cinéma : 22 octobre 1965
Date de reprise cinéma : 11 février 2004
Film disponible en DVD depuis le : 4 novembre 2009

Réalisé par Federico Fellini
Avec Giulietta Masina, Valentina Cortese, Sandra Milo, etc.

Titre original : Giulietta degli spiriti

Long-métrage français, allemand, italien.
Genre : Comédie dramatique

Durée : 2h19 min

Année de production : 1965


^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^


La frontière entre le réel et l'imaginaire dans Juliette des Esprits de Federico Fellini, en 1965.
Inspiré de "L'image Temps" de Gilles Deleuze (livre), et sa vision du néo-réalisme. Pour ceux qui n'ont pas vu le film, je vous conseille vivement de le voir, ne serais-ce que pour comprendre ce qui va suivre.


"Quant à Fellini, dès ses premiers films, ce n’est pas seulement le spectacle qui tend à déborder sur le réel, c’est le quotidien qui ne cesse de s’organiser en spectacle ambulant […]
Le réel se fait spectacle ou spectaculaire, et fascine pour de vrai. Le quotidien est identifié au spectaculaire. Fellini atteint à la confusion souhaitée du réel et du spectacle, en niant l’hétérogénéité des deux mondes, en effaçant non seulement la distance, mais la distinction du spectateur avec le spectacle." (Gilles Deleuze)


Contrairement à des cinéastes comme Rossellini et Luchino Visconti qui avaient pour motivation de montrer le réel et de lui donner une importance majeure, Fellini, s’inspirant sans doute de Antonioni, décide de choisir une autre orientation : celle du regard qui transcende la réalité pour lui donner une autre dimension et ouvrir les portes de nouveaux univers fantasmatiques.


Fellini n’a jamais caché son attirance pour le monde du spectacle, de la caricature et des variétés.
Dès son premier film en tant que réalisateur, on ressent cette prise de conscience de l’effet de réel du cinéma de l’après guerre.
Mais on ressent également un besoin de creuser plus loin, et de définir ses personnages par le rêve, la mémoire, et les fantasmes.
Pour Fellini, l’identité est une part intégrante du réel, voir même l’unique forme de réel.

Photos pour Juliette des esprits (DVD)
  • Juliette des esprits (DVD) 18372589.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20040130_034002 - J
  • Juliette des esprits (DVD) 18372598.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20040130_034222 - J
  • Juliette des esprits (DVD) 18372597.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20040130_034207 - J
  • Juliette des esprits (DVD) 18753938.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20070321_090443 - J
Juliette des esprits (DVD) 18372589.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20040130_034002 - J
Juliette des esprits (DVD)
Sans connaissance identitaire, c’est la porte ouverte à l’imagination.
Ainsi, l’enfance à une part importante dans le néoréalisme et plus particulièrement dans le cinéma de Fellini.
C’est en passant dans l’âge adulte qu’on retrouvera cette nostalgie du passé, et cet émerveillement pour le monde du spectacle.


Dans Les Feux du Music-Hall, il n’était pas très difficile de mélanger spectacle et réel, vu qu’il s’agissait de suivre une troupe d’artistes dont c’était le quotidien. Dans La Strada, la limite entre réel et spectacle était plus claire, mais les personnages vivaient tout de même de leur art et c’était donc une évidente part de leur vie, donc du film.


Dans Juliette des Esprits, il n’est pas question de spectacle direct, bien que les personnages secondaires qui évoluent autour du principal (Juliette) ont cette excentricité qu’ont souvent les personnages de Fellini.
Ils semblent tous déconnectés, caricaturés et dignes d’une scène de théâtre. Pourtant, c’est le personnage de Juliette qui semble en dehors de tout.
Le fait qu’un des seuls personnages "normal" soit en réalité le seul en dehors de la réalité va aider tout au long du film à gommer la limite entre imaginaire et réalité. On accède ici à des situations purement optiques et sonores, qui incluent des deux pôles : objectifs et subjectifs, réel et imaginaires, physique et mental.


L’identité est le facteur qui détermine la réalité, et lorsque le personnage de Juliette est chamboulée dans son identité (son mari la trompe, quelques conflits dans son enfance avec sa famille, et on lui demande d’être plus féminine), elle perds ses repères, et par conséquent le public aussi, vu que nous voyons le monde à travers ses yeux.
Elle redevient telle une enfant, donc plus sensible et plus apte à voir ce qui l’entoure.
Le résultat est une série de situations purement optiques, qui deviennent encore plus visuelles lorsqu’elles deviennent des hallucinations du personnage.
Fellini a repris ce principe du néo-réalisme de créer des situations optiques, et l’a poussé à l’extrême.
Le personnage (Juliette) est devenu une sorte de spectateur, contrairement aux films du réalisme comme ceux d’Hitchcock. Ici, le réel est devenu une réalité à déchiffrer, toujours ambiguë.


En effet, il devient vite clair que certaines images sont subjectives : les fantasmes du personnage de Juliette. Mais le réel et l’imaginaire se mélangent et on tend à l’indiscernabilité du réel et de l’imaginaire. Au début du film, les fantasmes se manifestent comme des esprits, puis comme des personnages n’apparaissant que lorsque Juliette ferme les yeux.


Elle-même avoue lors de la scène du début sur la plage qu’elle voyait des choses étant enfant, en fermant les yeux.
Fellini filme les restes de l’inconscient enfantin, nourrit par le spectacle.
Dans Juliette des Esprits, le grand-père de Juliette est partit avec une ballerine, et cet évènement a clairement marqué l’imagination de celle-ci.
La vie de Juliette est soudainement traversée par des esprits, et le film devient une œuvre picturale représentant les fantasmes d’une femme qui ne sait plus qui elle est.
La libération du personnage passera donc par la prise de conscience de son moi. C’est un véritable voyage intérieur qui lui permettra de réaliser non seulement qui elle est mais ce qu’elle désire.
L’enfance de ce personnage est essentielle et évoquée à plusieurs moments, au point que Juliette se retrouve dans son souvenir de l’époque et finit par se libérer elle-même de son rôle de martyr à la fin du film.
Image très symbolique que de voir Juliette âgée détacher et sauver une Juliette enfant des flammes.


Grâce à un espace déconnecté (chez sa voisine), Fellini crée un refuge pour son personnage, et donc une source infinie pour l’imagination.
Les décors sont impressionnants et, alliés aux costumes, tout semble devenir irréel.
Notre logique habituelle est balayée et on s’habitue doucement à cette nouvelle réalité, qui devient pourtant de plus en plus étrange.
Les distances ne semblent plus importantes et tous les personnages semblent se rapprocher dans ce nouveau monde :

"Le monde mental d’un personnage se peuple d’autres personnages proliférants, si bien qu’il revient inter mental et abouti à une vision plate, impersonnelle : notre monde à tous"


Ici, en effet, une multitude de personnages étranges font leur apparition. Une grande partie des fantasmes de Juliette y sont représentés.
Le principal étant une représentation de la sexualité en un personnage, celui de Susie.


Juliette des Esprits se veut une œuvre construite et maîtrisée.
Bien que ce soit un film fantastique et presque ‘alien’ dans le cinéma de Fellini, il a su pousser à l’extrême cette confusion entre le réel et le spectaculaire, tout en exploitant l’image pour la rendre plus visuelle et l’amener dans une autre dimension optique, loin de l’image-action de l’ancien réalisme.

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


ANECDOTES :
(Allociné)


Anecdote 1 :

Après La Strada et Les Nuits de Cabiria qui vaut à l'actrice un Oscar et un Prix d'interprétation à Cannes, Juliette des esprits est le troisième portrait que fait Federico Fellini de son épouse Giulietta Masina, en 1965.
Vingt ans plus tard, le nostalgique Ginger et Fred marquera les retrouvailles du cinéaste et de sa muse.


Anecdote 2 :

Juliette des esprits est le premier long-métrage de Federico Fellini en couleurs. L'onirisme dans lequel baigne ce film se prêtait particulièrement à un travail chromatique sophistiqué.
En 1962, le réalisateur avait déjà abandonné le noir et blanc pour le court-métrage réalisé dans le cadre du film à sketches Boccace 70.


Anecdote 3 :

En 1967, Juliette des esprits obtient le Golden Globe du Meilleur film étranger.


Anecdote 4 :

Juliette des esprits décroche deux nominations aux Oscars, l'une pour les décors, l'autre pour les costumes.
Depuis 1939, pour la catégorie "directeur de la photographie", et depuis 1940 pour les décors et les costumes, l'Académie des Oscars établit deux listes, l'une regroupant les films en noir et blanc, l'autre les films en couleurs.
Deux récompenses sont donc décernées pour chacune de ces trois catégories, une séparation qui dure jusqu'en 1967.
Cette année-là, pour la première fois, on ne fait plus la différence entre films en couleurs et films en noir et blanc, ceux-ci étant devenus très rares...
En 1967, c'est Bonnie and Clyde d'Arthur Penn qui obtient une statuette pour la photographie. Sur les quatre autres films en lice, un seul est en noir et blanc : De sang-froid, de Richard Brooks.


Anecdote 5 :

Avec ce film, Federico Fellini collabore de nouveau avec Ennio Flaiano.
Celui-ci est le coscénariste attitré du cinéaste italien depuis son premier film, Le Cheik blanc en 1952, jusqu'à Juliette des esprits, en 1965.
Par la suite, Bernardino Zapponi qui coécrira les scénarios des films de Fellini jusqu'à La Cité des femmes en 1980.


Anecdote 6 :

Juste après Juliette des esprits, Fellini a le projet de réaliser un film intitulé Il viaggio di G. Mastorna.
Ce film racontait le voyage au royaume des morts d'un violoncelliste, que devait interpréter Marcello Mastroianni.
Mais les obstacles se multiplient et Fellini, en conflit avec le producteur Dino De Laurentiis, doit abandonner le projet. Après sa participation au film à sketches Histoires extraordinaires, Fellini reviendra au long-métrage avec Satyricon, sorti en 1969.
Il reste une trace d' Il viaggio di G. Mastorna puisqu'en 1992, Milo Manara publiera une bande dessinée à partir de l'histoire écrite par le réalisateur italien, qui collaborera à cette adaptation.


$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


Merci d’avoir pris la peine de me lire.


Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
barbotine

barbotine

12.03.2010 15:27

Jolies Photos ! Bonne idée de parler d'un film de Fellini ! ( Je ne connais que " La Strada " ).... Ta description de l'histoire me fait penser à 1 film d'Orson Welles: " Le proçès "....( je ne sais pas pourquoi, d'ailleurs, peut-être pour le côté surréaliste ou fantastique )....

Cougnoux

Cougnoux

11.03.2010 19:41

inconnu

diehia

diehia

25.02.2010 03:09

je ne suis pas certaine que j'apprécierais particulièrement le film (les goûts et les couleurs), par contre, l'avis, "j'adhère" à 100% ! :)

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Juliette des esprits

Juliette des esprits

Juliette vit dans un joli pavillon de la banlieue aisée de Rome. Mais son mari ...

plus

annonce

6,84 € Amazon Marketplace DVD 100 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace DVD

Juliette des esprits

Juliette des esprits

Juliette vit dans un joli pavillon de la banlieue aisée de Rome. Mais son mari ...

plus

annonce

10,61 € Amazon DVD 778 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Habituellement expédié sous 24 h.​.​.

     Plus  

Amazon DVD



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Juliette des esprits (DVD) a été lue 1431 fois et a été évaluée:

exceptionnel (25%) par:
  1. diehia
  2. Moimoi53

"très intéressant" (75%) par:
  1. barbotine
  2. Cougnoux
  3. lastar.com
et aussi par 3 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
Ligne verte (La) (DVD) Ligne verte (La) (DVD)
Réalisateur : Frank Darabont - Acteurs : Tom Hanks, David Morse, Bonnie Hunt, Michael Clarke Duncan, James Cromwell - EAN : 7321950025794 - Warner Home Vidéo
336 Avis
Achetez-le pour seulement 3,89 €
36 Fillette (DVD) 36 Fillette (DVD)
Réalisateur : Catherine Breillat - Acteurs : Delphine Zentout, Berta Dominguez D., Olivier Parniere, Etienne Chicot, Jean-Pierre Léaud - EAN : 3346030016503 - Arcades Vidéo
Ce produit n’a pas encore été évalué. Evaluer maintenant
Achetez-le pour seulement 15,00 €
L'échange (DVD) L'échange (DVD)
Acteurs : Jeffrey Donovan, Angelina Jolie, John Malkovich - EAN : 5050582605914
4 Avis
Achetez-le pour seulement 3,48 €
publicité