Avis sur

Take a Look in the Mirror - Korn

Evaluation générale (14): Evaluation totale Take a Look in the Mirror - Korn

 

Tous les avis sur Take a Look in the Mirror - Korn

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Un retour aux sources

5  06.12.2003

Avantages:
c'est du KoRn  !  !

Inconvénients:
je suis fan, désolé

Recommandable: Oui 

Détails:

Textes

Chant/voix

Musique

Arrangements

Créativité


guiman8

Plus à mon sujet:

Membre depuis:01.01.1970

Avis:15

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 13 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Korn est sans aucun doute le groupe qui m’a fait découvrir et aimé la musique. J’ai appris grâce à eux à aller plus loin que la simple idée préconçue qu’ont les gens un peu allergique ce type de musique : « Quoi, du métal ! C’est qu’un mec qui vomi dans un micro ! On comprend rien, d’la musique de sauvage !! ». Et ben non !!
Et aujourd’hui, à l’occasion de la sortie de leur nouvel album Take A Look In The Mirror. J’ai décidé de faire un petit tour d’horizon de ce groupe visionnaire.

<<<< HISTOIRE DU GROUPE >>>>

Leur histoire commence en 1992 à Bakersfield, Californie. Brian (alias Head), James (alias Munky), Reginald (alias Fieldy) et David sont quatre musiciens. Ils font tous partie du groupe LAPD. Un groupe qui ne rencontre pas énormément de succès car il faisait alors partie à l’époque des nombreux clones des géniaux Faith No More. Et puis un jour, le chanteur décide de quitter le groupe. Nos quatre musiciens se retrouvent alors sans chanteur.

Qu’à cela ne tienne, ils décident de monter un nouveau groupe. Ne reste plus qu’à trouver un chanteur.
Un soir, les quatre gars traînent dans un bar en vue d’une probable descente de bières. Ce soir là, un groupe monte sur scène. Ce groupe s’appelle Sex Art. Le chanteur du groupe arrive sur le devant de la scène. C’est un certain Jonathan Davis. Il est torse nu, chétif mais développe sur scène une énergie qui en éblouit plus d’un, à commencer par nos quatre musiciens qui reconnaissent en lui le chanteur qu’ils avaient tant cherché. Ils proposent alors à Jonathan de se joindre à eux. Le temps d’une chanson, Jon surprend tous les autres membres. Le son dégagé était celui d’un groupe qui avait répété pendant un an ! L’alchimie prend forme et trace son chemin inéluctablement. Le travail de Jon à cette époque n’est pas des plus joyeux, en effet il travaille dans une morgue en tant assistant du médecin légiste. Autant dire qu’il n’a rien à perdre. Après quelques hésitations, il décide de tout plaquer pour le groupe qui deviendra le futur KoRn que nous connaissons. Beaucoup de chemin reste à parcourir mais l’histoire a déjà commencé…

A l’origine le groupe s’appelait Creep mais sera vite rebaptisé KoRn. Alors pourquoi KoRn ? Qu’est-ce que ce nom signifie ? Le groupe était convié à une soirée et un mec homosexuel complètement bourré leur a raconté que pendant qu'il baisait (scusez pour la vulgarité de ce mot mais ce sont les siens ^_^) avec son petit ami, celui-ci avait eu la diarrhée et qu'il s'était retrouvé avec de la merde ("corn" en argot) dans la bouche. C'était gerbant et ils se sont dits que "Korn" était un excellent nom.
Des rumeurs circulent sur Internet comme quoi KoRn serait la contraction de Kiddy pORN. Ce n’est qu’une rumeur.

Deux semaines plus tard, premier concert au club du coin California Dreams. Si vous possédez le DVD Deuce, vous pouvez également voir le groupe pendant son troisième concert qui a eu lieu dans un lycée ! Peu après, le nom de Korn circule et arrive jusqu’à l’oreille du producteur Ross Robinson. Celui-ci les convainc à enregistrer une démo dans son studio. Le bijou qui en sortira s’appelle "Neidemeyer's mind" : une démo de 4 titres dont le célèbre "Blind". Quand un jour la démo atterrit sur le bureau du boss d’Immortal Record…qui est emballé. La maison de disque est en effervescence, ce nouveau groupe est tout simplement génial. KoRn, après quelques négociations, signe chez eux. Il est maintenant l’heure pour KoRn d’écrire leur premier album.

La sortie de ce premier album éponyme en 1994 fait figure d’évènement. KoRn ayant déjà fait quelques 200 concerts avant la sortie (avec Marilyn Manson notamment), tout le monde les attendait, les fans étaient déjà là. C’est un succès immédiat. Personne n'a jamais entendu un son pareil, plus tard on appelera ça le néo-métal et plein de groupes ne tarderont pas à imiter KoRn sans jamais les égaler. Les paroles de l'album sont écrites par Jon, il essaie à travers elles d'exorciser les démons de son enfance (les humiliations au lycée, le viol subi quand il avait 13 ans,...).

Deux ans plus tard en 1996, leur nouvel album Life is peachy est un nouveau succès . Les fans, ou plutôt les kidz comme les surnomme KoRn, se multiplient partout dans le monde et le groupe commencent à tourner de plus en plus partout dans le monde. C'est avec LIP que la France découvrent vraiment KoRn, notamment depuis leur apparition à NPA ! Désormais, KoRn est sur toutes les lèvres.

Le monde ne va réellement découvrir KoRn qu'en 1998 avec Follow the leader, le troisième album. Sans Ross Robinson par contre qui s'en est aller découvrir SlipKnoT et autres Soulfly.
FTL se place directement à la 1ère place du top 200 de Billboard. A ce moment, le groupe montre une fois de plus l'attachement qu'il porte à son public : un élève s'est fait virer de son bahut parce qu'il portait un tee-shirt du groupe. Selon le proviseur, le groupe est vulgaire, obscène, immoral,... Un communiqué de presse virulent de la part de KoRn remet les choses au clair et l'élève réintégra son lycée. En plus, il assitera en studio à une session Internet du groupe. Quand un jour, l'association Make A Wish fait savoir à KoRn qu'un gamin en stade terminal du cancer aimerait rencontrer le groupe juste un instant, avant de partir. KoRn se déplace et les instants deviennent des heures, des jours et se traduisent par une chanson qu'ils écrivent ensemble et qui figure sur l'album FTL.

Seulement un an après (tant mieux), KoRn sort une merveille qui s'appelle Issues. Cet album nous donne la confirmation qu'on est en face de génies ! Violent, mélodieux,... tout est là. Et encore un succès mondial !! Pour cet album, le groupe a organisé un concours où ce devait être les fans qui étaient chargés de la conception de la jaquette. Et pour la seconde fois, l'album se place directement numéro 1. Leur meilleur album pour moi !

En 2002 sort Untouchables, qui déroute un peu à la première écoute car il fait moins dans la violence de riffs (à part Here to stay) mais cherche plus la mélodie. A la seconde écoute, j'adore. L'album se place en 2ème place au Billboard (pas mal quand même !).

2003 : 6ème album !!

<<<< MEMBRE DU GROUPE >>>>

James "Munky" Shaffer : Guitare
Il est né le 6 juin 1970 à Los Angeles. Abandonné par ses parents, il fut adopté à 2 ans. Il est d'origine italo-mexicaine. Il a appris à jouer de la guitare dans le cadre de la rééducation de son index gauche qu'il avait coincé dans le dérailleur de son vélo pendant qu'il roulait. Il a rencontré Head au bahut et ont appris à jouer ensemble. C'est lui qui a commencé à jouer sur une Ibanez à 7 cordes en 1991 et qui va donner le son unique de KoRn. Il joua dans le groupe Toy avec Head et David puis dans LAPD avec Fieldy en plus. Son surnom "Munky" vient du fait qu'il ressemble à un singe. Dans le DVD Deuce, il nous montre ses doigts de pieds et...oui, c'est un singe.

Brian "Head" Weltch : Guitare
Il est né en juin 1970 à Hollywood. il a connu Jon et Fieldy au lycée pendant un moment. Après avoir changé d'école, il rencontre Munky et commence une grande amitié. Depuis, il joue ensemble et si l'un ne joue pas avec l'autre, c'est la déprime !
Il est aussi la deuxième voix du groupe sur certaines chansons comme Somebody someone (Issues) ou sur Lowrider (LIP). Il doit son surnom au fait qu'il a une grosse tête. Il l'avoue lui-même dans la vidéo "Who then now ?".

Reginald "Fieldy" Arzivu : Basse
Il est né à Rosedale en Californie le 2 novembre 1969. C'est grâce à lui que KoRn a acquis ce son si unique, leur son d'identité comme je l'appelle : c'est à dire que sa basse claque et claque fort. Fieldy est aussi l'auteur de l'influence hip hop de KoRn. On le connait aussi pour son penchant pour l'alcool, surtout la bière ! Mais c'est aussi un grand sentimental qui pleure devant le Roi Lion ou quand Jon entame Daddy en studio. Aaah ce Fieldy...

David Silvera : Batterie
Il est né le 21 septembre 1972 à San Leandro en Californie. C'est le plus jeune du groupe. Il a toujours voulu faire de la batterie. Sa venue dans le groupe est assez marrante. C'est Fieldy qui le raconte dans "Who then Now ?" Il le raconte mort de rire : "J'ai eu un message sur mon répondeur, un putain de David qui avait treize ans disant 'hey les gars, vous cherchez un batteur ?..." Malgré une hésitation de la part des trois (Fieldy, Munky et Head), il l'engagèrent tout de suite après l'avoir entendu faire une petite démo de ce qu'il savait faire. David frappe aussi très fort sur sa batterie, c'est un des meilleurs de la planète pour moi. Il est aussi considéré comme la grande gueule du groupe. Et puis faut pas trop le faire chier, faut dire que c'est une masse David. Et puis vu qu'il est un peu beau gosse, il en a profiter pour poser pour Calvin Klein ! Il lui est arrivé de ne pas tourner avec KoRn à cause d'un problème au poignet (Tournée Issues), il s'est donc fait remplacé par l'ex-batteur de Faith No More qui a très bien assuré.

Jonathan Davis : Chant
Il est né à Bakersfield en Californie le 18 janvier 1971. Il a vécu une enfance assez tragique. Le divorce de ses parents à 3 ans, le remariage de son père avec un belle mère qui ne l'acceptait pas et surtout le viol subi par un membre de sa famille. Sa scolarité aussi n'est pas de tout repos. Les moqueries et autres humiliations des autres élèves, qui le traitaient de tapette et de gay à cause de son attitude, l'ont profondément marquées. Et maintenant quand ces mêmes personnes reviennent vers Jon et lui demandent pardon, celui-ci leur dit de fermer leur gueule et d'aller se faire foutre. Il le raconte dans la chanson Faget (tapette en anglais). Par la suite, il forma KoRn avec les autres et acquis son surnom "HIV" à cause de son tatouage qui le rappelle chaque fois à l'ordre avant l'acte.

<<<< TAKE A LOOK IN THE MIRROR >>>>

C'est le nom du nouveau bijou que nous ont pondu les ptits gars de KoRn. Un magnifique 6ème album qu'il nous offre pour la fin d'année et nous prouve une fois de plus qu'ils sont là où on ne les attend pas.

Ce qui m'a frappé au départ, c'est la pochette. On remarque tout de suite qu'elle est très travaillée. On est tout de suite plongé dans l'ambiance de KoRn. En plus de ça, l'album est accompagné d'un livret qui contient des photos issues de la collection personnelle de Jonathan Davis en personne qui retracent l'histoire du groupe. Que de souvenir !!

Voici le tracklisting de ce nouvel album :

01. Right Now
02. Break Some Off
03. Counting On Me
04. Here It Comes Again
05. Deep Inside
06. Did My Time
07. Everything I've Known
08. Play Me
09. Alive
10. Let's Do This Now
11. I'm Done
12. Y'all Want A Single
13. When Will This End + [Bonus Track] One (live)


Right Now.
On commence cash avec Right Now. Une intro bien lourde comme on les aime et puis il balance la sauce. Mais il y a une chose qui chatouille mon oreille, la basse. Elle claque comme au début de KoRn ! Je n'étais plus habitué à l'entendre se faire slappé comme ça avec Untouchables où elle était un peu oublié. Et quand Jon nous susurre dans la chanson c'est pour nous en mettre plein les oreilles juste après. On le sent beaucoup plus énervé que sur le précédent album, ce qui n'est pas pour nous déplaire.

Break Some Off.
Attention, c'est une bombe !! L'intro sonne comme une mitraillette. Cette fois-ci, je ne doute plus, mes impressions sur le premier titre se confirme. KoRn a adopté sur TALIM un son très heavy. Les guitares donnent dans le grave à fond, la voix puissante limite bourrin, le slap de Fieldy, ça fait headbanguer tout ça. Vous avez sur cette chanson tout pour déchirer un scène.

Counting On Me.
Pour moi c'est sans conteste le nouvel hymne de cet album, la meilleure chanson de TALIM. La mélodie du refrain emporte tout de suite et la colère de Jon sur la fin, c'est le summum !! A écouter d'urgence ! ^_^

Here It Comes Again.
Une intro envoûtante puis un gros son bien violent qui sonne comme un coupe de massue à chaque fois. Les couplets assurent et après Jon donne dans la violence pour le refrain. Ca y est, on commence à voir où KoRn cherche à nous emmener. Je pense que sur cette musique, ils ont pensé à nous pour les live. Préparez - vous ! ;)

Deep Inside.
Le refrain ressemble à moitié à une valse. Mais attention, une valse version KoRn ça tape dur. Jon a l'occasion de crié fort ici et il s'en donne à coeur joie. Décidément il est très énervé et ça fait mal

Did My Time.
Fieldy merci de jouer si bien pour nous faire profiter de ta basse. Ah ça fait plaisir de l'entendre ! Did my time fait partie de la BO du dernier Tomb Raider, mais bon on leur pardonne. Les prouesses vocales de Jon sont à l'honneure, comme quoi l'après Untouchables n'est pas si loin.

Everything I've Known.
Petite réussite encore une fois. C'est une de mes préférées, le refrain tape fort, on retrouve le KoRn que l'on aime : puissant, efficace et Jon au top de sa forme. Ca fait plaisir !

Play Me.
Je ne préfère pas parler de celle-ci. Duo avec le rappeur Nas. On aime ou on aime pas. Moi je déteste, elle n'a pas sa place sur TALIM.

Alive.
Quoi ??!! Que fait Alive ici ? Bah oui, cette chanson faisait partie de la toute première démo de KoRn (Neidemeyer's mind). Elle est géniale. Si vous voulez un exemple de ce que fait Fieldy avec sa basse, écoutez l'intro de Alive. Terrible !

Let's Do This Now.
Nostalgie, retour de la cornemuse au début, ça donne le sourire. La rage des débuts est revenu je crois, ça ne fait aucun doute. Et un hymne de plus !

I'm Done.
Bonne intro et super riffs, voilà la recette de cette chanson. Du pur KoRn !

Y'all Want A Single.
L'intro me fait marrer, c'est fait à l'ancienne et on s'y prend au jeu. Le rythme entraîne vite et on est embarqué dans leur univers. Un peu cartoon selon moi...

When Will This End.
Un rythme lourd très lourd et lent. Que du bon, il y a longtemps que j'avais écouté un bon truc comme ça. Mmmhh !!

[Bonus Track] One (live)
Quoi !!!! Qu'est-ce que j'entends ? Mais c'est pas du KoRn ça, c'est du Metallica ! C'est une bombe. C'est le live qu'il ont fait au MTV Icon Metallica. Indispensable pour tout le monde. Je les avait déjà vu en live où ils l'avaient déjà réalisé mais là à écouter c'est trop bon. Cool !

Au final, KoRn nous a encore surpris en nous sortant un album très sombre. En écoutant, c'était comme un retour aux sources. Ils nous offrent un son brutal. Je n'en attendais pas moins après un Untouchables qui m'a un peu déçu. Et là plus que jamais, ils sont là et pour longtemps. Ce sont des précurseurs qui n'ont cessé de nous étonner jusque là. Et cet album n'échappe pas à la règle, il en devient un autre objet culte, indispensable pour tout amateur de rock qui veut entendre du nouveau son, bien difficle en ce moment.

Objets indispensables :
DVD Deuce avec le documentaire "Who then now ?" et plein de clips.
DVD Live at Hammerstein
(on les trouve sur www.monsieurprix.com)

Sites officiel et de fans :
www.korn.com
www.klown.fr.st (le site de référence en france)
kornasylum.free.fr (super site !!)
www.korndirty.fr.st (plein de photos)
www.kornmuse.com (plein de news)

Merci de m'avoir lu

@++ ^_^

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
dylfosat

dylfosat

14.02.2006 13:12

Waouh, excellent avis, très développé. Je n'écoute plus vraiment ce style de metal mais Korn me rappelle mon adolescence! Je me suis arrété à "Untouchables" il me semble et dans ce style, Korn fait partie des meilleurs.

radioactifs

radioactifs

04.09.2004 00:04

toi kan tu fais un avis tu le fais pas à moitié ! merci d'avoir lu le mien sur bruce tout puissant!

BrandonLee007redemption

BrandonLee007redemption

24.08.2004 17:12

merci, j'en ai beaucoup appris! Pour moi, KoRn, c'est LE groupe ultime de référence. Je ne vois pas d'autres groupes qui ont le même rayonnement. Et puis, faut dire que Jonathan Davis a une de ces voix! Pour moi, le dernier album est mon préféré, j'avais bien aimé Untouchables mais c'est tellement bon d'écouter ça le matin, dans le bus... Everything i've know est la préférée du chanteur dans le dernier album, pour moi, c'est y'all want a single (le clip et surtout lorsque je l'ai entendu à Bercy!) et I'm Done.

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Evaluations d'avis
L'avis sur Take a Look in the Mirror - Korn a été lue 997 fois et a été évaluée:

exceptionnel (5%) par:
  1. dylfosat
  2. BrandonLee007redemption

"très intéressant" (85%) par:
  1. radioactifs
  2. the666souls
  3. a___h
et aussi par 30 autres membres

"intéressant" (8%) par:
  1. n250689r
  2. Fantomedunetoilefilante
  3. El_Casador

"inintéressant" (3%) par:
  1. Drakonfire

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité