Avis sur

La Nuit De L'Iguane (DVD)

Evaluation générale (1): Evaluation totale La Nuit De L'Iguane (DVD)

3 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 4,09 EUR à 9,90 EUR  

Tous les avis sur La Nuit De L'Iguane (DVD)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


On a tous quelquechose en nous de Tennesseeeeeeee (air connu)

5  28.02.2012

Avantages:
Une adaptation distanciée et ironique de la pièce de Tennessee Williams

Inconvénients:
Une édition DVD d'une qualité technique assez médiocre

Recommandable: Oui 

O-RenIshii

Plus à mon sujet: "When injustice becomes law, rebellion is a duty."

Membre depuis:09.08.2010

Avis:54

Lecteurs satisfaits:17

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 17 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Pour ce nouvel avis, je vais quitter (provisoirement) l'univers des polars et du cinéma d'horreur pour vous parler d'un petit bijou découvert il y a un peu moins de deux ans grâce à une diffusion sur la chaîne TCM (sans laquelle je serais bien malheureuse les soirs de pluie... même les soirs où il ne pleut pas d'ailleurs!). "La Nuit de l'Iguane" est le 22ème long-métrage de l'immense John Huston, une figure de proue du cinéma américain de l'époque puisqu'on lui doit de grands classiques tels que "Le Faucon Maltais", "Le Trésor de la Sierra Madre", "Key Largo", "Quand la Ville Dort", "La Charge Victorieuse", "African Queen", "The Misfits", "Reflets dans un Oeil d'Or", "Fat City" ou encore cette bouleversante adaptation de James Joyce qu'est "Gens de Dublin", dont je parlerai sans doute un jour ici. Une filmographie fort éclectique, comme vous pouvez le constater, mais au sein de laquelle se démarquent un intérêt indéniable pour les adaptations littéraires (ce qui n'est guère surprenant de la part de ce baroudeur cultivé qui comptait Ernest Hemingway parmi ses amis), ainsi qu'une thématique récurrente, celle de la relativité de l'échec.

En ce sens, que John Huston ait pu réaliser une adaptation d'une pièce de Tennesse Williams, en l’occurrence "La Nuit de l'Iguane", n'a, au fond, rien de bien surprenant. Ce qui l'est davantage, c'est la manière dont il s'y est pris : à contre-courant de toutes les adaptations précédentes du célèbre dramaturge, Huston dédramatise la tension sexuelle de la pièce d'origine, introduit ces éléments d'ironie et de comédie qui lui sont coutumiers, et montre une sympathie évidente pour un personnage féminin à la sexualité très libérée à une époque, le début des années 60, où on ne rigolait pas du tout avec ces choses-là. En équilibre entre gravité et légèreté, dialogué avec esprit et bénéficiant un casting cinq étoiles (Ava Gardner, Richard Burton, Deborah Kerr, Sue "Lolita" Lyon!), "La Nuit de l'Iguane" évoque les rapports hommes-femmes et les tensions sexuelles avec une ironie et une distanciation surprenante, nous invitant avec force clin d’œils complice à ne pas prendre tout ceci plus au sérieux que cela ne le mérite. De nos jours, on parlerait presque d'un film "fun"!
LA FICHE TECHNIQUE

# Réalisateur : John Huston

# Interprètes :
Ava Gardner
Richard Burton
Deborah Kerr
Sue Lyons
Grayson Hall

# Scénario : Anthony Veiller et John Huston d'après l'œuvre de Tennessee Williams

# Musique : Benjamin Frankel

#1er assistant réalisateur : Tom Shaw

# Assistants-réalisateur : Jaime Contreras, Terry Morse Jr.

# Directeur de la photographie : Gabriel Figueroa

# Ingénieur du son : Basil Fenton-Smith

# Costumière : Dorothy Jeakins

# Maquilleurs : Eric Allwright, Jack Obringer

# Coiffeurs : Agnes Flanagan, Sydney Guilaroff

# Directeur artistique : Stephen B. Grimes

# Monteur : Ralph Kemplen

# Producteur : John Huston, Ray Stark, Alexander Whitelaw (Sandy Whitelaw), Emilio Fernández pour la Metro Goldwyn Mayer (MGM) et Seven Arts Pictures
L'HISTOIRE

Larry Shannon est un pasteur qui aime beaucoup les alcools forts et les très jeunes filles, deux penchants qui ne sont pas très compatibles avec l'exercice de sa profession. De fait, cela lui vaut d'être suspendu de ses fonctions pour cause de "fornication". Le voilà donc en plein cœur du Mexique, devenu guide pour un groupe de touristes américaines seules menées par la revêche Miss Fellowes. Très vite, Shannon succombe aux avances de Charlotte, une lolita très jeune et très entreprenante. Ce qui entraine la colère de Miss Fellowes qui décide de faire renvoyer Shannon par tous les moyens. De nouveau en proie à des démons auxquels il espérait échapper, Larry Shannon décide de conduire malgré elles ses touristes dans un hôtel isolé, tenu par un vieil ami auprès duquel il espère trouver de l'aide et du réconfort. Il apprend que ce dernier vient de décéder, mais le tourmenté pasteur va trouver deux alliées précieuses en Maxine, la très impétueuse veuve de son ami, et Hannah, une artiste peintre de passage à l'hôtel avec son grand-père.

RIEN D'HUMAIN NE ME DÉGOUTE, SAUF SI C'EST CRUEL OU VIOLENT

Les adaptations des pièces de Tennessee Williams ont donné lieu, à quelques rares exceptions, à d'excellents films : "Un Tramway Nommé Désir", "Soudain l'Eté dernier", "La Chatte sur un Toi Brûlant", "Baby Doll", "L'Homme à la Peau de Serpent", "Propriété Interdite", "La Ménagerie de Verre"... De grands films, à l'atmosphère lourde et pesante comme les bayous de Louisiane, où la tension sexuelle des personnages génère des drames d'une violence inouïe. Vous ne trouverez rien de tout cela dans "La Nuit de l'Iguane" : l'atmosphère poisseuse et lourde a été diluée dans une bonne louchée d'ironie (le gros plan sur la tête de poisson tranchée net lorsque Hannah évoque le nom de Miss Fellowes) et quelques gouttes de burlesque (désopilante scène de la baston en musique, dans la paillote sur la plage). Un humour distancié qui se reflète dans les dialogues, pétillants et spirituels, tout comme dans le jeu des acteurs : Richard Burton surjoue la frustration sexuelle de son personnage en n'hésitant pas à le rendre parfois ridicule, tandis qu'Ava Gardner et Deborah Kerr gardent leur dignité en toutes circonstances.

Le résultat est d'une légèreté surprenante et nous invite à explorer l'univers de Tennessee Williams sous un angle complètement nouveau. Libéré de sa lourdeur démonstrative et de sa théâtralité d'origine, "La Nuit de l'Iguane" est un tableau drôle et implacable de ce que l'écrivain anglais Tobias Smollet appelait "the farce of life", des rapports humains et surtout des rapports hommes-femmes. Détournant, non sans un certain courage, la misogynie coutumière du dramaturge comme celle, plus violente encore, de la psychanalyse qui était alors très en vogue à Hollywood (Hitchcock sort son "Pas de Printemps pour Marnie" la même année!!), John Huston dévoile le caractère profondément cynique de Shannon, cet homme qui définit un détournement de mineur comme le détournement d’un adulte par une mineure. Un discours malheureusement encore répandu de nos jours (comme l'a montré la sinistre affaire Polanski il y a deux ans), auquel le cinéaste américain apporte une réponse implacable lors de la scène de séduction sur la plage : filmant le corps de Charlotte en maillot de bain, il montre son postérieur en gros plan puis enchaîne avec un contrechamp sur un Mexicain qui observe la jeune fille, assis sur la plage devant la paillote. La lubricité du regard de cet homme empêche toute identification, ni même la moindre sympathie du spectateur, qui en fin de compte trouve son attitude bien plus obscène encore que celle de Charlotte.

A la veulerie du pasteur érotomane, John Huston oppose deux très beaux portraits de femmes : la tempétueuse Maxine (Ava Gardner, géniale), fausse mégère dissimulant mal un cœur gros comme la Terre, assumant une sexualité très libérée avec ses deux "beach boys", mais secrètement attirée par Shannon. Son dilemme amoureux nous vaut une des plus grandes scènes du film : lors d'un bain de minuit, Maxine entreprend avec ses deux boys une chorégraphie surprenante, les étreint pour ensuite les repousser. Sa silhouette revient alors en pleine lumière, nous invitant à comprendre que son choix est fait.

L'autre femme, c'est Hannah (Deborah Kerr dans un étonnant contre-emploi), artiste fauchée, errant avec son grand-père, poète nonagénaire. Pondérée et sage, elle aidera Shannon à se libérer de ses tourments au cours d'une formidable scène, j'ai presque envie de dire "séance" même si en guise de divan, notre pasteur se retrouve ligoté à un hamac! A l'hystérie de Shannon, s'engageant dans des élucubrations sur le besoin vital qu'éprouverait les femmes à enchaîner les hommes, Hannah lui répond en s'ouvrant à lui avec une sincérité et une empathie totale, exorcisant ses démons en lui racontant comment elle-même est parvenue à exorciser les siens. Une scène magnifique où la grande Deborah montre si besoin était l'étendue de son talent, et dont le climax est marqué par cette phrase anthologique : Nothing human disgusts me Mr. Shannon, unless it's unkind or violent("Rien d'humain ne me dégoûte, M. Shannon, sauf si c'est cruel ou violent"). Une phrase qui résume une belle leçon de vie, et un film qui aborde des thématiques graves avec une légèreté et un humour qui nous invitent à ne pas prendre les choses de la vie plus au sérieux qu'elles ne le méritent...

le DVD

L'édition DVD n'est vraiment pas folichonne techniquement : ainsi, l'image est de qualité médiocre, avec des blancs ternes et des contrastes assez approximatifs, ce qui est ennuyeux quand on pense à l'importance du travail sur la lumière sur certaines scènes. Le son, en version française comme en version originale, est en mono d'origine, et la piste française s'avère nettement plus audible au niveau des voix. On se rattrape tout de même avec les suppléments. Outre les traditionnelles bandes-annonces, on y trouve deux petits documentaires très sympas : le premier, "La Nuit de l'Iguane : le pari de Huston", amusant quoique assez anecdotique, est intéressant en ce sens qu'il relate l'ambiance de tournage, dont on peut dire qu'elle a été assez tendue. Le deuxième, "Sur la piste de l'Iguane", est un documentaire de tournage nous présentant John Huston lui-même au travail, ses méthodes, le déroulement d'une journée de tournage telle qu'il l'envisageait. Absolument INDISPENSABLE pour les cinéphiles en général, et les fans du Grand John en particulier.
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
barbotine

barbotine

22.03.2014 03:59

Un avis très parfaitement détaillé , comme j'Aime !!!! --- E ----

papillotte01

papillotte01

24.04.2012 14:49

j'adore ton titre bien en adéquation....pour le film jamais vu !

muriel123

muriel123

29.02.2012 09:20

Pas vraiment tentée, mais s'il passe à la témé pourqoi pas !

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
La Nuit de l'iguane

La Nuit de l'iguane

De Huston John - Avec Burton Richard - Gardner Ava - Kerr Deborah - Lyon Sue - ...

plus

annonce

4,09 € Amazon Marketplace DVD 100 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace DVD

La Nuit de l'iguane

La Nuit de l'iguane

De Huston John - Avec Burton Richard - Gardner Ava - Kerr Deborah - Lyon Sue - ...

plus

annonce

8,64 € Amazon DVD 783 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Habituellement expédié sous 24 h.​.​.

     Plus  

Amazon DVD



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur La Nuit De L'Iguane (DVD) a été lue 517 fois et a été évaluée:

exceptionnel (35%) par:
  1. barbotine
  2. papillotte01
  3. muriel123
et aussi par 3 autres membres

"très intéressant" (65%) par:
  1. juuuuu59
  2. Bouhouhou
  3. aligator75
et aussi par 8 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
Ménage à trois (Pocket) (DVD) Ménage à trois (Pocket) (DVD)
Acteurs : Nikolai Batalov, Lyudmilla Semyonova - EAN : 3346030020548
Ce produit n’a pas encore été évalué. Evaluer maintenant
Achetez-le pour seulement 6,00 €
Tout Va Bien On S'En Va (DVD) Tout Va Bien On S'En Va (DVD)
Réalisateur : Claude Mourieras - Acteurs : Laurent Poitrenaux, Michel Piccoli, Natacha Régnier, Miou-Miou, Sandrine Kiberlain - EAN : 3346030009093 - Montparnasse
2 Avis
Achetez-le pour seulement 13,90 €
Les grandes personnes (DVD) Les grandes personnes (DVD)

Ce produit n’a pas encore été évalué. Evaluer maintenant
Achetez-le pour seulement 9,95 €
publicité