Pan-Pan

4  05.09.2002

Avantages:
peut rester seul pendant les vacances

Inconvénients:
moins affectueux qu'un chat ou qu'un chien

Recommandable: Oui 

teheran

Plus à mon sujet: Bof !! J'écris plus pour ciao. Sorry..Je me consacre à des ateliers d'écriture et à résoudre mes pro...

Membre depuis:22.01.2001

Avis:69

Lecteurs satisfaits:21

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 17 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Pour ses trois ans, ma fille a reçu un lapin nain qu’elle a directement baptisé Pan-pan, en souvenir du célèbre dessin animé de Disney, intitulé "Bambi".

A 5 ans il déambule, gros et gras, dans son petit domaine : une bande de terre au fin fond de la cour.
Lors de son achat, je me suis bien sûr procuré une cage confortable, mais les premiers beaux jours arrivant, nous l’avons laissé en liberté dans la petite cour attenante à notre maison.
Depuis lors, pour son plus grand bonheur, il n’a plus jamais réintégré sa cage, même lorsque le froid frappe à la porte.

Le vendeur m’avait signalé que le lapin nain était fragile, qu’il fallait lui maintenir une température constante de 18° et lui éviter tout courant d’air.
Au début, ma fille le sortait comme un bébé dans sa poussette, enroulé de couvertures de peur qu’il ne prenne froid.
Avec le temps, elle s’est lassée… Son petit compagnon était surtout devenu trop remuant et bondissait hors de sa couche...

Nous le prenions en vacances avec nous, il creusait des trous dans le sable et faisait la joie des autres enfants qui faisaient cercle autour de nous.
La nuit, nous le reléguions dans la salle de bain, car cette petite bête s’attaque à tout ce qui traîne sur les sol, les fils électriques qu’il mâchouille, les chaussures dont il croque les semelles, les vêtements qu’il émaille de trous..
Il m’a ainsi coupé ma ligne téléphonique, mangé la moitié de mon T-shirt, rogné les semelles de mes sabots suédois, dénuder le cordon de mon sèche-cheveux...

Depuis qu’il a son propre territoire qu’il ne quitte plus et qu’il a arrangé à sa façon, il ne pénètre plus du tout à la maison et reste seul pendant les vacances.
Je m’explique : dès qu’il eut pris possession de cet espace, il s’est mis à creuser, creuser, creuser, presque nuit et jour.
Il creusait d’un côté pendant des heures, ensuite rebouchait tout et se remettait à creuser ailleurs.
Jusqu’au jour où il a vraiment trouvé son bonheur...
Un terrier qui doit mener à d’innombrables galeries si j’en juge par la masse de terre déplacée, 40 centimètres de hauteur sur 4 mètres de long (je viens de prendre les mesures..)
J’ai dû retenir la terre à l’aide de bûches pour qu’elle cesse de s’éparpiller sur le sol sous ses coups de boutoir.

Le vendeur nous avait recommandé de le câliner un peu chaque jour, ce que nous faisions au début.. .
A présent, lorsqu’on s’en approche, il pousse des grognements, fait des bonds, mord ou griffe.. ce qui fait le désespoir de mes deux enfants.
Pour le saisir, il faut y aller très doucement en lui caressant le dos et le poser sur un gros coussin, car ses petites pattes ont des griffes acérées et il fait mal sans le vouloir..

Dès que les chaleurs arrivent, il se couche de toput son long comme un gros chat paresseux. Malheureusement, il perd beaucoup de poils qui se collent sur vous lorsque vous le saisissez..

J’ai l’impression qu’il est redevenu à l’état sauvage, d’autant plus qu’il y a mis du cœur pour faire son nid, il s’arrachait des touffes de poils, transportait le foin que j’avais pris soin de lui donner et disparaissait la gueule pleine avec des touffes qui dépassaient de chaque côté de son museau, direction son terrier..

De quoi s’alimente-t’il ?
La nourriture toute préparée qu’on achète dans tous les supermarché, mais également tous mes restes : le pain, les légumes crus et non préparés, les fanes de carottes et de radis, les feuilles de choux-fleurs, les feuilles abîmées des salades, les épluchures de pommes de terre, l'herbe fraîche.. les fleurs coupées… (mais là, je vous mettrais un bémol que je vous expliquerais plus tard..)

Lorsque mes enfants sont en promenade, ils n’oublient jamais de lui ramener sa ration de feuilles de pissenlits et surtout de mouron, cette herbe folle qui pousse partout et qui s’arrache si facilement.
En quelques touffes vite arrachées, vous obtenez rapidement un gros tas de feuilles dont il se délectera en un rien de temps... C’est qu’il est gourmand, notre lapin..
Surtout, n’oubliez pas l’eau, il en fait une consommation sans discrétion.
Lorsque nous nous absentons, la voisine doit absolument lui apporter sa boisson favorite – de l’eau, beaucoup d’eau - car sa casserole se vide rapidement.

J’aimerais obtenir un jardin fleuri, mais tant que Pan-Pan sera en vie, c’est peine perdue !
La moindre racine, le moindre bouton, la moindre feuille, tout est irrémédiablement dévoré et la terre se retrouve aussi damée qu’une autoroute.

Je dois ajouter qu'il est très propre. Sans le lui avoir appris, il fait ses petite crottes dans un coin, toujours le même où elles s'empilent.
Il fait sa toilette quotidiennement comme un gros chat en se léchant avec sa patte qu'il humecte de salive.

J’ai lu quelque part que ces petites vivent environ 8 ans, pensez-y lorsque vous en faites cadeau à votre enfant !

Je viens de retrouver cet avis rédigé l’année dernière pour un autre site…
Depuis lors, notre Pan-pan qui devrait fêter ses 6 ans n’est plus… Un beau jour, il n’est plus remonté de son terrier à galeries.. On pourrait se consoler en se disant qu’il a émigré vers d’autres jardins plus accueillants où les trèfles n’avaient pas été macadamisés..
Hélas, non, c’est matériellement impossible avec ce béton citadin qui pousse comme des champignons des bois…
Il est mort et s’est payé à lui tout seul un bel enterrement. Mourir dans sa tombe, sans déranger personne, tout le monde en rêve…

Dans ma folie de tout récupérer, je lui ai donné des fleurs fanées… Selon le vétérinaire, vu son grand âge, il n’aurait pas supporté les lys et leurs pistils (ou étamines ???) nocifs, bref, l’intérieur des fleurs dont la poussière brune vous colore méchamment les doigts … Je croyais qu’il laisserait des côté ce qui ne lui convient pas…

Adieu Pan-Pan. R.I.P.

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
dreylabi

dreylabi

05.05.2003 15:42

hé oui, contrairement aux chiens qui sont modifiés au max et incapables de retrouver leurs origines, les lapins en liberté retrouvent quasiment immédiatement leurs habitudes ancestrales... Il suffit d'une génération pour que nos lapins domestiques retrouvent tous les caracteres des lapins de garenne... Le laisser en totale liberté à l'exterieur n'etait peut etre pas la meilleure des solutions... Les lapins mangent tout sans savoir faire a difference entre le bon et le mauvais... Quand on dit que les lapins doivent avoir une temperature constante de 18°C, c'est faux. Ils supportent très mal les hautes temperatures, au dela de 25°C ils risquent l'insolation. Par contre, s'ils y ont été habitué progressivement, ils peuvent très bien supporter les temperatures très basses.... Par contre, j'ai toujours entendu dire que le mouron était très toxique pour les lapins alors je me pose des questions.... A++

jerar

jerar

13.09.2002 22:19

Bah tu le retrouveras la-haut..Sinon le passage le + drole c'est quand il etait dans la maison ;0)

viobi

viobi

11.09.2002 17:44

je te l'avais déjà dit à l'époque: les patates aussi, c'est nocif, pour les lapins comme pour les rongeurs. Je rappelle que les lapins ne sont pas des rongeurs, mais des lagomorphes ("en forme de lièvre"!): ils ont quatre incisives en haut et non deux... Adieu Pan-Pan!

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Evaluations d'avis
L'avis sur Lapin nain a été lue 819 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (93%) par:
  1. steny
  2. jlc1
  3. viobi
et aussi par 22 autres membres

"intéressant" (7%) par:
  1. dreylabi
  2. pouci79

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité