Un métro qui manque de "pêche"

3  28.11.2011

Avantages:
Quelques lieux touristiques desservis

Inconvénients:
Aspect un peu négligé dans l'ensemble

Détails:

Intérêt

Fréquentation et Affluence

Amplitude Horaire

Accueil et Service

Rapport Qualité Prix

plus


jacquesherve

Plus à mon sujet: Passionné d'art et d'architecture, marié

Membre depuis:25.11.2003

Avis:798

Lecteurs satisfaits:61

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 15 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

L'idée de concevoir un métro à Rome remonte à l'entre deux guerres. L'Italie envisageant à l'époque d'organiser une exposition universelle pour 1942, ce qui allait devenir l'EUR, un projet de ligne reliant la gare centrale Termini au secteur où devait se tenir l'exposition universelle au sud de la ville fut lancé.

Déjà en 1932, une ligne desservant la banlieue nord de la ville de Civitacastellana Viterbo fut prolongée en souterrain à Flaminio, de manière à former une ligne suburbaine.

Mais la II° guerre mondiale alla entraîner la suppression de l'exposition universelle - dont de nombreux bâtiments fut construits - et mettre un frein au projet. Les travaux déjà entammés furent interrompus et les portions de tunnels servirent d'abri anti-aérien.

Il fallut attendre la fin des années 40 pour que les travaux soient repris. Il fut à l'origine décidé de concevoir une ligne de type RER inspirée de la Ligne de Sceaux parisienne, à la fois urbaine et suburbaine, avec reprise d'une ligne existante : la ligne Roma Porta San Paolo - Lido di Ostia datant de 1924 qui fut reliée au prolongement de Piramide à Termini.

Une nouvelle branche fut créée vers Laurentina pour desservir le site de l'EUR.

La ligne fut inaugurée en 1955, avec un nouveau matériel roulant aux formes rondouillardes typiques de l'époque aux extrêmités. Il y avait trois missions distinctes : Termini - Laurentina , Termini - EUR et Termini - Ostia.

La nouvelle station terminale de Termini disposait de deux voies : une pour les trains se dirigeant vers Lido, l'autre voie étant réservée aux missions EUR ou Laurentina.

On note à l'époque un design à Termini en raison de son architecture et ses voûtes en arêtes, avec des grandes lanternes éclairées de tubes fluorescents (aujourd'hui disparues) et aussi à EUR Fermi en raison des arcades.

Ce fut aux années 60 qu'on décida de concevoir une vraie ligne de métro entièrement nouvelle, de Ottaviano à Cinecitta avec desserte de nombreux lieux touristiques ( Cité du Vatican, Fontaine de Trevi ou Villa Borghese depuis la station Spagna en empruntant de longs couloirs dotés d'escaliers mécaniques) et une correspondance à Termini (aujourd'hui en cours d'agrandissement).

Les travaux commencèrent en 1964 et s'avérèrent assez difficiles en raison des sites archéologiques et du problème de la traversée du Tibre. Malgré une mobilisation en faveur d'un tracé sous fluvial, le choix fut porté sur une traversée aérienne compte tenu des difficultés liées à la nature du sous sol.

La ligne qui prit le nom de ligne A fut mise en service vingt cinq années après la première ligne qui reçut l'appellation "ligne B". Cette dernière perdit la branche de Ostia Lido qui devint autonome et fut prolongée au nord vers Rebibbia où existe une liaison de bus vers Tivoli pour rejoindre la Villa d'Este.


Compte tenu de la superficie de Rome, il existe de nombreux quartiers comme Trastevere ou le secteur de la Piazza Navona non desservis par le métro. Cependant, en attendant l'ouverture de la ligne C ( métro entièrepent automatique et dont le tracé reprendra en partie la ligne de Rome Pantano) aujourd'hui en construction, une ligne de bus partant de Termini permet de rejoindre la Piazza Navona. Quant à la desserte de Trastevere, une quatrième ligne est prévue.

Malgré quelques interventions artisitques dans certaines stations, l'ensemble manque de "pêche". La plupart des stations sont un peu sombres (malgré la présence de travaux de rénovations) et disposent d'une décoration identique, ce qui rend le voyage monotone, notamment sur la ligne A.

La ligne B paraît moins monotone en raison d'un parcours aérien au sud et du contraste entre les premières stations et les plus récentes caractérisées par un revêtement mural rayé en jaune et gris. Les quais de la station Termini furent remaniés lors du prolongement au nord pour permettre le prolongement non prévu à l'origine.

Les trains d'origine de forme typique furent transférés à la ligne Roma Lido compte tenu de la rampe entre Termini et Castro Pretorio amenant la compagnie qui gère aussi la ligne de Roma Lido et deux autres lignes suburbaines à mettre de nouvelles rames en service.

Comparés à de nombreux réseaux de métro, on pourrait regretter une esthétique sommaire ou vieillissante et aussi la présence d'actes de vandalisme, renvoyant l'image d'un métro peu rassurant.

La présence d'interventions artistiques - bien que ce soit une excellente initiative - ne suffit pas toujours pour humaniser les stations de métro et on espère des améliorations avec l'arrivée de la ligne C qui sera un métro entièrement automatisé sur le modèle de celui de Copenhague.

Espérons que des accords tarifaires soient un jour développés avec le réseau FS et celui d'autobus afin qu'il y ait une grande souplesse pour le voyageur.

De nombreuses voitures dans les années 2000 furent changées. Les nouvelles rames disposent d'intercirculation et de sièges longitudinaux, ce qui facilite la circulation dans les voitures. La ligne de Roma Lido bénéficia également du même matériel. Toutefois, on ressent encore que l'entretien laisse à désirer.

Décevant au niveau de son aspect, le métro reste pratique pour rejoindre les principaux lieux touristiques comme Le Cirque Maxime, le Colisée (le forum n'est pas loin), l'EUR , la Place Spagna (Trinitat dei Monti ou fontana di Trevi), la via del Corso (Flaminio) ou Ottaviano pour rejoindre le Vatican, même s'il reste encore des secteurs éloignés nécessitant l'emprunt d'autobus.

Les deux lignes disposent également de nombreuses correspondances avec le réseau d'autobus et aussi le réseau FS ( Roma Piramide / Roma Ostiense dont la gare datant des années 40 mérite le détour , Bologna ou Termini.

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
littlekang

littlekang

28.11.2011 23:16

Je n'ai même pas fait attention qu'il y en avait un

Derfie

Derfie

28.11.2011 21:43

J'ai bien prie note, à Rome on prend le bus :p merci

felis

felis

28.11.2011 21:29

Je suis un peu sur le cul qu'une telle capitale ait un réseau métropolitain si peu développé. Certes le sous-sol peut etre une difficulté, mais bon. Et les bus, ca ne va pas vite.

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Le Métro de Rome a été lue 559 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (100%) par:
  1. flower27
  2. thienhoang
  3. queenpette
et aussi par 12 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Le Métro de Rome
publicité