Magasin général (Tome 4) : Confessions - Régis Loisel, Jean-Louis Tripp, François Lapierre

Images de la communauté

Magasin général (Tome 4) : Confessions - Régis Loisel, Jean-Louis Tripp, François Lapierre

Humour - EAN : 9782203016910

> Voir les caractéristiques

80% positif

1 avis de la communauté

Avis sur "Magasin général (Tome 4) : Confessions - Régis Loisel, Jean-Louis Tripp, François Lapierre"

publié le 23/02/2012 | Eric17
Membre depuis : 24/10/2000
Avis : 1138
Lecteurs satisfaits : 155
Plus à mon sujet :
Super
Avantages les dessins, l'empathie vis à vis des personnages, l'atmosphère
Inconvénients rien de bien grave
très intéressant
Occasion de lecture
Qualité de l'objet
Auteur
A oublier/A relire
Public

"Pour les adeptes de "coming out" dans le Québec des années vingt."

Couverture de l'album.
www.fnac.com

Couverture de l'album. www.fnac.com

« Confessions » est le quatrième tome de « Magasin général ». Cette série est née il y a environ six ans de la collaboration entre Régis Loisel et Jean-Louis Tripp. Ils se partagent le scénario et les dessins. C’est la présence du premier nommé qui m’a attiré vers cette saga. En effet, je garde un souvenir très agréable de mes lectures de « La quête de l’oiseau du temps », de « Peter Pan » ou encore plus récemment « Le Grand Mort ». « Magasin général » est actuellement composée de sept tomes oscillant chacun autour des soixante-dix pages. Ils sont édités chez Casterman et sont vendus pour un prix avoisinant les quinze euros. La couverture de l’ouvrage que j’évoque aujourd’hui nous présente Marie et Régis, assis sous un porche et juste éclairés par une lanterne, en train de regarder le ciel. Le calme de la nuit qui les entoure est prégnant. Cette illustration est une belle porte d’entrée vers notre lecture…

L’extrait présenté par la quatrième de couverture est le suivant : « C’est sûr qu’ils vont pas comprendre… - Il faut pourtant bien trouver quelque chose à leur dire. – C’est sûr que tout l’monde à Notre-Dame l’attend de ce mariage-là ! Hic ! - … En particuliers, certaines de mes paroissiennes… - Coudonc, Réjéan, qu’elles aillent au diable ces trois vieilles… Hic ! chouettes ! – Non, Noël ! Les choses ne peuvent pas rester de … hic ! même : il faut trouver une solution. – Ben coudonc, S… Serge ! Marie-la donc ! Hips ! ‘Y a personne qui va aller voir c’qui s’passe dans vot’lit ! Hic ! »

La qualité de cette série vient en partie du fait que chacun de ses tomes a son intérêt propre. Le premier nous présentait le personnage de Marie. Endeuillée au début de la lecture, elle apparaissait comme une femme adorable ayant le cœur sur la main. Le deuxième nous faisait découvrir Serge qui arrivait par hasard dans la petite paroisse québécoise. Il révolutionne le quotidien de chaque habitant et commence à générer plus que de l’indifférence chez notre chère Marie. Le troisième se déroulait dans un climat plus tendu. Des tensions apparaissaient entre Serge et les hommes du village. De plus, Marie avait du mal à comprendre le petit jeu que menait le nouvel arrivant avec elle. L’ambiance était à la zizanie.

Le dénouement de l’ouvrage précédent révélait l’homosexualité de Serge qui permettait d’expliquer clairement sa relation avec Marie. Le problème qui résulte est propre aux petites communautés. Comment gérer le « quand dira-t-on » ? Car tout le petit village de Notre-Dame-des-Lacs attend l’officialisation de la relation des deux « tourtereaux ». Le mariage est sur toutes les lèvres. La thématique de « Confessions » est donc la gestion de cette situation. Malgré l’apparente petitesse de ce thème, la lecture ne souffre d’aucuns temps morts. L’empathie qu’on ressent depuis longtemps pour les personnages fait qu’on se passionne pour le moindre de leur souci. On s’interroge réellement sur la manière avec laquelle va finir cette histoire pas simple dans un petit village dans les années vingt. Le talent des auteurs fait de cette album un moment agréable mais néanmoins moins envoutant qu’à l’habitude. J’ai été moins sensible à l’histoire que dans les précédents tomes. Je pense que le fait que l’intrigue se construite autour de non-dits et de conflits moraux a pour conséquence de nous faire retrouver une ambiance finalement pas si éloignée de celle qui accompagnaient la zizanie du troisième opus. J’aurais apprécié un petit peu plus de joie et de légèreté. Le choix des auteurs a été autre et est talentueusement exploité. Ma remarque n’est ici qu’une affaire de goût.

Les auteurs confirment que l’histoire se construit autour du couple formé par Marie et Serge. Ce choix scénaristique impose que leur relation ne soit pas de tout repos. Il n’y a pas de déception à ce niveau-là car chaque nouvelle parution amène son lot de difficultés dans leur quotidien à tous les deux. Mais « Magasin général » ne se contente pas de nous conter un énième amour impossible. En choisissant l’unité de lieu, on découvre donc une communauté qui vit en vase clos. Le fait de ne jamais avoir quitté Notre-Dame-des-Lacs nous laisse le temps de découvrir de manière précise chacun de ses habitants. On commence à connaitre le caractère de chacun, leurs excès, leurs qualités, leurs défauts. Certains nous touchent, d’autres nous insupportent, certains nous font rire, d’autres nous indifférent. Au final, on découvre une galerie de personnages particulièrement dense. « Confessions » nous fait partager le décès d’un des habitants. On ressent sincèrement la tristesse de ses proches. Les émotions qui accompagnent notre lecture sont nombreuses et variées.

Les dessins sont toujours aussi réussis. Le travail apporté sur chaque planche est évident. Le trait né de la collaboration des deux auteurs offre un style remarquable. Les personnages sont splendides. Sur le plan physique, ils possèdent tous une vraie présence et une vraie personnalité. Chacun fait naitre en nous une première impression à chaque nouvelle rencontre. Aucun ne nous laisse indifférent et c’est le gage d’une lecture active. De plus, leurs sentiments sont particulièrement bien exprimés. Cet album offre beaucoup de moments difficiles et les dessinateurs arrivent à nous faire passer beaucoup d’émotions par le regard ou la posture des personnages. Il y a une subtilité d’un rare talent sur ce plan-là.

En conclusion, « Confessions » est un ouvrage de qualité. On y retrouve l’atmosphère unique que génère « Magasin général ». Je prends vraiment plaisir à retrouver tous ses personnages et leur vie simple. Ce quatrième tome n’est pas mon préféré mais reste néanmoins très agréable à découvrir. Il me confirme malgré tout que j’ai bien fait de me lancer dans cette grande aventure québécoise. J’ai donc hâte de me plonger dans « Montréal », prochain tome de la série. Mais cela est une autre aventure…


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 1052 fois et a été évalué à
100% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • AlainTanguy publié le 23/02/2012
    Je me tâte pour cette série. Altan
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Magasin général (Tome 4) : Confessions - Régis Loisel, Jean-Louis Tripp, François Lapierre

Description du produit par le fabriquant

Humour - EAN : 9782203016910

Caractéristiques Principales

Type: Humour

EAN: 9782203016910

ISBN: 2203016914

Titre: Magasin général (Tome 4) : Confessions

Auteur: Régis Loisel; Jean-Louis Tripp; François Lapierre

Série: Magasin Général

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 05/12/2008