Tintin : Les bijoux de la Castafiore - Hergé

Images de la communauté

Tintin : Les bijoux de la Castafiore - Hergé

Aventures

> Voir les caractéristiques

83% positif

14 avis de la communauté

Avis sur "Tintin : Les bijoux de la Castafiore - Hergé"

publié le 13/09/2017 | sucre_rouge
Membre depuis : 06/04/2009
Avis : 450
Lecteurs satisfaits : 22
Plus à mon sujet :
Je suis prophète en mon pays.
Super
Avantages --
Inconvénients --
très intéressant
Occasion de lecture
Qualité de l'objet
Auteur
A oublier/A relire
Public

"ET QUELS BIJOUX!"

Tintin : Les bijoux de la Castafiore - Hergé

Tintin : Les bijoux de la Castafiore - Hergé

Bianca Castafiore est la seule femme de l'univers Tintin. Le fait que les lecteurs s'en souviennent n'est pas dû au fait qu'elle agisse réellement comme agent déterminant dans les albums mais bien plus par son côté exaspérant souligné par Hergé, ce qui montre à l'avis de quelqu'uns la misogynie de son oeuvre. Dans cet album, elle est sans doute la protagoniste de l'histoire.


Dans la couverture, Tintin est une sorte d'interprète d'Hergé, il se met un doight sur ses lèvres et nous invite à voir l'histoire. Une mélange comme je dis de roman policier et de comédie, pleine de traces la plupart fausses que nous égarent soit à nous soit à Tintin lui-même. La Castafiore s'installe à Moulinsart comme chez elle et materne littéralement le capitaine Haddock qui ne parvient pas à s'échapper de son emprise. Dès son arrivée au château, la Castafiore débarque avec son inculture de « nouveau riche » dans un monde aristocratique auquel elle n'appartient pas « de droit » : La Castafiore : « Comme ils ont du charme ces vieux meubles !... ce lit à baldaquin... de style... euh... c'est de l'Henri XV, n'est-ce pas ? », Nestor : « Louis XIII, Madame » (p.11).


C'est aussi une femme pragmatique qui désenchante le monde naïf et pur entretenu par les personnages masculins. Elle connaît ainsi les rouages de la presse et ne s'offusque pas de l'annonce fantaisiste de son futur mariage avec le capitaine Haddock car, du fait de son statut de vedette, elle en a l'habitude. Hergé nous la présente comme l'archétype de l' « emmerdeuse » qui arrive toujours au mauvais moment, mais c'est pas toujours comme ça, rappellons qu'elle sauve la vie de Tintin et Haddock à "L'Affaire Tournesol" et elle aide aussi à Tintin à "Tintin et le lac aux requins", un album mis dans la colection de Tintin en Espagne mais pas en France.


Mais ici la Castafiore témoigne envers Haddock d'une affection envahissante mais empreinte de la « frivolité » que les réactionnaires attribuent aux femmes. Ainsi, elle ne se souvient même jamais de son nom et l'appelle Kosack, Hammock, Kodack... Elle aussi déforme systématiquement les noms Lampion en « Lampiste » ou « Lanterne », Tournesol en « Tournedos », Nestor en « Norbert ».


Elle montre son intérêt pour les marques et la mode dans un monde qui se veut intemporel et qui ne s'intéresse pas à ce genre de « frivolités ». Cette conversation entre la Castafiore et Tintin en donne un excellent aperçu : La Castafiore : « Ce n'est pas que ce collier-ci ait une grande valeur : ce n'est qu'un bijou de fantaisie. Mais il est de Tristan Bior... et Tristan Bior, on dira ce qu'on veut, c'est toujours Tristan Bior ! » et Tintin de répondre, ignorant de ces choses futiles que seules les femmes connaîtraient : « Euh... évidemment ! » (p. 25).


L'histoire a sa place exclusivement à Moulinsart, cette fois le capitain voit finallement son désir de ne voyager pas fait réel, mais il n'aura pas aucun repos également, car c'est l'aventure laquelle vient vers lui. Il me faut ajouter que le personage de monsieur Boullu, le maçon jamais disponible, est inspiré à quelqu'un qui a travaillé par Hergé. Les oeuvres chez lui ont durée deux ans et un jour, un peu après de la publication de cet album, il a reçu une lettre d'une femme qui lui demandat si le personage Boullu était le même Boullu que ça faisait longtemps lui avait construi une terrasse et si c'était afirmatif, si Hergé savait son adresse actuelle. La présence d'une orchestre en face du château où ont peut y voir à Boullu et au boucher Sanzot est aussi inspirée à une scène réelle vécue par Hergé, et les uniforms et les instruments sont pareils à ceux de L'Orphéon France.


Il y a aussi un clin d'oeil vers les gitans dans cette histoire, parfois accusés de voleurs (les clowns Dupond, bien sûr, y sont d'accord tout de suite) et avec des traces que font soupçonner d'avoir volée l'émeraude de la Castafiore. Mais Tintin se montre toujours convaincu qu'ils ne l'ont pas volé et finallement une pie lui donnera l'ok. Observez qu'il y a aussi le typique gitan toujours méfiant des gadjos mais l'ancienne devineresse, la voix de l'expérience, lui répond: "Pas ceux-ci, pas ceux-ci".


"Les Bijoux de la Castafiore" est un léger roman policier pas parmi les plus populaires albums de Tintin mais en son moment il fut très bien reçu par la critique et par les lecteurs.


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 62 fois et a été évalué à
67% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • jacquesherve publié le 19/09/2017
    À loulou661981 : je me demande comment se positionnent les proches de ton entourage ou ta famille sur les aventures de Tintin. Cependant les bijoux de la Castafiore reste un album à part qui peut déplaire voire ennuyeux par rapport à un album comme l'affaire Tournesol où Coke en Stock où il y a une vraie aventure !
  • loulou661981 publié le 19/09/2017
    toujours pas tenter par Tintin ;-)
  • jacquesherve publié le 19/09/2017
    Exemple de scène qu'on aurait pu imaginer suite à l'attestation des Tsiganes : Un policier interrogeant Miarka : On a trouvé des ciseaux dis moi où as tu caché l'émeraude que tu as volée ? Miarka en pleurant : Mais je n'ai rien volé Monsieur le policier ! Je ne sais pas où elle se trouve ! Le policier : Je saurai comment faire délier les langues ! Miarka : Mais je vous assure que je n'ai rien volé ! J'ai trouvé les ciseaux qui trainaient sur l'herbe et j'ignore à qui ils appartiennent ! Matteo : Je vous prie de la laisser tranquille ! Elle dit la vérité ! Le policier : C'est la jeune fille que j'interroge pas vous ! Et à Miarka : puisque tu ne veux pas avouer tu seras transféré dans un centre pour jeunes délinquants !
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Tintin : Les bijoux de la Castafiore - Hergé

Description du produit par le fabriquant

Aventures

Caractéristiques Principales

Type: Aventures

Titre: Tintin : Les Bijoux De La Castafiore

Auteur: Hergé

Série: Tintin

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 26/09/2001