Pourquoi ma mère me rend folle - Françoise Laborde

Images de la communauté

Pourquoi ma mère me rend folle - Françoise Laborde

> Voir les caractéristiques

100% positif

1 avis de la communauté

Avis sur "Pourquoi ma mère me rend folle - Françoise Laborde"

publié le 03/05/2004 | myline
Membre depuis : 30/06/2003
Avis : 132
Lecteurs satisfaits : 58
Plus à mon sujet :
Excellent
Avantages on se sent moins seul(e) devant la maladie
Inconvénients la maladie
très intéressant
Occasion de lecture
Qualité de l'objet
Auteur
A oublier/A relire
Prix

"Quand la mémoire vous perd..."

Qui n'a pas entendu parler de la maladie d'Alzheimer ?

Décelée il y a presque un siècle par Aloïs Alzheimer, médecin allemand, cette maladie est une forme de démence sénile résultant de la dégénérescence des neurones.

La mémoire, le langage, les fonctions intellectuelles, la motricité s'altèrent peu à peu.

La population française vieillissant, les chercheurs sont exhortés à trouver les remèdes adéquats, voire des moyens de prévention. Je me suis laissé dire qu'il existe à l'heure actuelle trois molécules destinées non à soigner la maladie, mais à ralentir le processus.

600 000 à 750 000 personnes en France vivent actuellement avec cette maladie. Dont ma mère…


C'est la raison pour laquelle j'ai eu envie de lire « Pourquoi ma mère me rend folle », récit de Françoise Laborde.

Vous la connaissez certainement, elle est journaliste à France 2. Elle assure l'interview quotidienne « les 4 vérités » dans Télématin, et présente les journaux de 20 h et du week-end en remplacement de Béatrice Schönberg.
Sa sœur, Catherine, présente la météo sur TF1.

Françoise Laborde, à travers l'histoire de trois filles, explique leurs réactions face à la maladie d'Alzheimer de leur mère « chacune de nous juge la métamorphose de notre mère à la lumière de son histoire personnelle ».

Elle commence par une présentation de chaque protagoniste, sous forme de fiches.

Fiche n° 1 : Mathilde, 46 ans la fille aînée, divorcée, mère de deux enfants. Kinésithérapeute. Nie la maladie de sa mère.

Fiche n° 2 : Clotilde, 45 ans la cadette, divorcée, mère de trois filles. Si j'ai tout compris, il s'agit en fait de Catherine. Pense que sa mère souffre d'une très grave dépression nerveuse.

Fiche n° 3 : Isabelle, 41 ans, la narratrice, en l'occurrence Françoise. Séparée, mère de deux garçons. « N'utiliserait-elle pas la maladie de sa mère pour régler ses comptes avec toute la famille ? »

Fiche n° 4 : Jean, 83 ans, marié depuis 50 ans à Marion, père de trois filles. Le père. Tente de se persuader que sa femme est simplement « fatiguée ».

Fiche n° 5 : Marion, 78 ans, mariée en 1949 à Jean, mère de trois filles. La mère. Il semblerait que les premiers symptômes de sa maladie datent du début des années 90.

Ce livre est découpé en chapitres comme tout livre qui se respecte. Ces chapitres suivent deux chronologies : la chronologie de la maladie : de 1990 à nos jours, et la chronologie de la vie de la famille, vue à travers les trois filles : des années 1960 à nos jours. Trois filles, trois façons d'envisager cette maladie. Plus celle du père, qui a décidé de fermer les yeux.

Je ne vais pas résumer ce livre car est très vite lu (156 pages en collection J'ai Lu). Je préciserai toutefois qu'il est bien écrit, simplement, qu'il est à la fois drôle et émouvant, attachant. Et bien entendu, j'ai reconnu certaines réactions face à la maladie. Mais je n'en dirai pas plus, car c'est plutôt personnel, et cela implique d'autres personnes que moi.

J'ai appris qu'à la suite de ce livre qui a connu un très grand succès, Françoise Laborde a écrit « Ma mère n'est pas un philodendron », que je n'ai pas encore lu.

Ma mère n'est qu'au début de sa maladie. Elle a 72 ans. Depuis plusieurs mois, elle perdait la mémoire, ne savait plus où elle rangeait certains ustensiles, avait besoin d'une liste pour mettre le couvert, des problèmes pour trouver les mots justes, des problèmes pour monter et descendre les escaliers…

Ceci m'a incitée à l'accompagner l'an passé à une « consultation d'évaluation gériatrique et de la mémoire » où elle a subi plusieurs tests et examens. Diagnostic : maladie de type Alzheimer. Elle a commencé un traitement (une des molécules dont je parle au début) et pour le moment, elle est stable. Mais elle n'assure plus seule les tâches ménagères, elle se fait aider par une personne habilitée.

Nous vivons au jour le jour.

« La maladie de Maman nous a permis de réaliser que pour elle, pour eux, nous comptions à peu près autant que des petites cuillères ».

PS : les phrases entre « .. » sont des phrases tirées du livre.

27 septembre 2005 : je me permets de faire remonter cet avis, car je vais m'exprimer sur la suite de ce bouquin... alors au cas où vous auriez la curiosité de lire celui-ci sans avoir à le rechercher...

à bientôt !


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 3381 fois et a été évalué à
83% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • alain35 publié le 06/06/2008
    Un livre qui doit faire comprendre..
  • Nelcie publié le 04/11/2005
    J'ai eu quelqu'un de ma famille qui en a souffert. Beaucoup de courage à toi et ta famille
  • minimiloo publié le 11/10/2005
    Je suis repassée pour le E (que j'avais oublié de te promettre d'ailleurs !) encore bravo pour ton avis
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Pourquoi ma mère me rend folle - Françoise Laborde

Description du produit par le fabriquant

Caractéristiques Principales

Titre: Pourquoi ma mère me rend folle

Auteur: Françoise Laborde

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 03/05/2004