Cure fatale - Robin Cook

Images de la communauté

Cure fatale - Robin Cook

EAN : 9782253170174

> Voir les caractéristiques

93% positif

9 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Cure fatale - Robin Cook"

publié le 17/09/2008 | nathalie.france
Membre depuis : 07/06/2001
Avis : 215
Lecteurs satisfaits : 189
Plus à mon sujet :
Super
Avantages Très intéressant, bien mené et fait froid dans le dos !
Inconvénients Parfois compliqué, traine un peu sur la fin
très intéressant
Occasion de lecture
Qualité de l'objet
Auteur
A oublier/A relire
Public

"Thriller médical"

.*´¨ )
, ۞.•´ ♣¸.•*¨) ¸.۞•*¨)
(¸.•´ : (¸.•´ : ۞ (´¸.•*´¯`*•.¸♣.
۞¸.•*´¯`*•.♣.•*´¯`*•.¸۞¸.• ; *´¯` *•.♣.•*´

L'AUTEUR

Robin Cook, médecin américain vivant en Floride, est chirurgien de formation. Depuis une vingtaine d'années, il s'est reconverti dans l'écriture, et s'est spécialisé dans les thrillers médicaux. Ses intrigues se déroulent donc dans les milieux médicaux et hospitaliers qu'il connaît parfaitement.

Il est entre autres l'auteur de Fièvres, Vertiges, Manipulations ou encore Avec intention de nuire.

Cure fatale a été publié en 1993 sous le titre original Fatal Cure. D'ailleurs, je trouve que la traduction est mauvaise et je ne l'aurais pas traduit tout à fait ainsi.

.
.


.*´¨ )
, ۞.•´ ♣¸.•*¨) ¸.۞•*¨)
(¸.•´ : (¸.•´ : ۞ (´¸.•*´¯`*•.¸♣.
۞¸.•*´¯`*•.♣.•*´¯`*•.¸۞¸.• ; *´¯` *•.♣.•*´

L'HISTOIRE

David et Angela, tous deux médecins, quittent Boston pour s'installer à Bartlet, petite ville de campagne où l'hôpital local les a embauchés.
Comparée à la vie trépidante d'une grande ville, la vie à Bartlet semble idyllique. Et lors de leur arrivée, tout semble rose : ils sont merveilleusement accueillis par leurs supérieurs, la banque leur accorde immédiatement un prêt et ils deviennent propriétaire d'une superbe maison. Et pour couronner le tout, Nikki, leur petite fille de huit ans, atteinte de mucoviscidose, profite également de l'air plus pur de Bartlet et son état de santé s'améliore.

Malheureusement, tout cela ne pouvait durer bien longtemps et les deux époux vont vite déchanter. Angela est victime de harcèlement sexuel, elle se fait agresser dans le parking de l'hôpital, David subit les remontrances de ses supérieurs pour ne pas respecter leurs exigences économiques, et finalement un cadavre est découvert dans leur maison…

Bref, la vie à Bartlet devient finalement un véritable cauchemar, et quand David, en plus de tout le reste, commence à perdre mystérieusement ses patients les uns après les autres, ils décident de mener l'enquête…

.
.


.*´¨ )
, ۞.•´ ♣¸.•*¨) ¸.۞•*¨)
(¸.•´ : (¸.•´ : ۞ (´¸.•*´¯`*•.¸♣.
۞¸.•*´¯`*•.♣.•*´¯`*•.¸۞¸.• ; *´¯` *•.♣.•*´

MON AVIS

J'ai acheté ce livre sans connaître du tout ni l'auteur ni le sujet, et longtemps j'ai hésité avant de le lire car il ne m'inspirait pas du tout.
Le milieu médical, les intrigues politico-médico-financières, rien de tout cela ne m'attirait. Je me suis finalement décidée à le lire et j'ai été agréablement surprise !

Le style est agréable à lire, sans être trop recherché ni trop basique. Et surtout, le point fort de ce livre est sa " vraisemblabilité " si vous voyez ce que je veux dire.

Le système de santé américain est différent du notre, et je n'y connaissais strictement rien. Ce roman nous permet d'appréhender un peu mieux les problèmes rencontrés, même si parfois les choses sont un peu compliquées et que j'ai parfois perdu le fil.
Mais dans l'ensemble on comprend comment cela fonctionne, on s'y retrouve à peu près et les pratiques des administrateurs, donc le seul objectif est d'économiser de l'argent, y compris si cela se fait aux dépens des patients, sont absolument révoltantes.
Je vous cite un passage particulièrement éloquent, où David se fait littéralement remonter les bretelles par son supérieur :

« Je trouve votre comportement proprement stupéfiant, lui lança-t-il sans même le saluer.
- Qu'est-ce qu'il y a, encore ? rétorqua âprement David.
- Pas plus tard qu'hier, je vous ai précisé ce que nous attendions de vous, martela Kelley. Je croyais avoir été clair. Et j'apprends qu'aujourd'hui vous avez convoqué deux spécialistes n'appartenant pas aux structures de l'OMV au chevet d'une malade dans un état désespéré. Cette initiative totalement irresponsable prouve que vous n'avez toujours pas compris la menace vitale qui pèse sur les soins de santé, à cause de la prodigalité de certains médecins. »
Contenant sa fureur à grand-peine, David ne voulut pas en entendre davantage.
« Une minute ! dit-il en coupant la parole à Kelley. J'aimerais bien savoir ce qui vous permet d'affirmer qu'il est irresponsable de ma part de consulter des spécialistes.
- Mais c'est évident, mon pauvre ami ! lâcha Kelley avec un geste dédaigneux. Cette consultation n'a rien changé à l'état de votre malade, n'est-ce pas ? Elle était mourante, et comme on pouvait s'y attendre elle est morte. Tout le monde en passe par là, tôt ou tard. Et il est parfaitement inutile de dépenser de l'argent ou de perdre son temps à des tentatives désespérées, par définition vouées à l'échec. »
Médusé, David ne pouvait détacher son regard des yeux bleus de Kelley. La stupeur le laissait sans voix. »

Edifiant non ?

Bref, on découvre là des pratiques qui, de toute évidence, étaient monnaie courante dans les établissements hospitaliers américains, et on reste absolument abasourdis devant un tel désintérêt pour des patients et un tel mépris des vies humaines. Je ne sais absolument pas si ceci est toujours d'actualité, et d'ailleurs voici la dédicace du livre :

« Ce livre est dédié à l'esprit qui inspire la réforme de la couverture sociale en cours aux Etats-Unis et au respect de la relation entre le malade et son médecin. Mon vœu le plus cher est que la première ne se fasse pas au détriment d la seconde. »

Si au début du livre cette entrée en matière déroute un peu, on comprend finalement ce que veux dire l'auteur.


D'autre part, on nous dit sur la quatrième de couverture que l'auteur s'est inspiré de faits divers authentiques et c'est absolument effrayant.

Quand David commence à perdre des patients à la chaîne, on commence à tenter de découvrir la cause de ces décès. Les symptômes sont tous identiques - pneumonie foudroyante, fièvre, dérangements intestinaux, salivation abondante - et on cherche désespérément quelle maladie nosocomiale pourrait être à l'origine de ces dégradations.
D'autant plus que des infirmières de l'hôpital présentent elles aussi les même symptômes, sans pour autant qu'ils leurs soient fatals !

Et l'auteur dissémine des indices tout au long des chapitres : visiblement les malades, qui meurent passent tous par les même chambres, ils se plaignent du fait que leur lit électrique ne fonctionne pas bien, et j'en passe. On commence donc à imaginer plein de possibilités et on mène l'enquête de notre côté tandis que David, lui, étonnamment, ne se pose aucune question sur l'hôpital.
Et ça c'est un peu énervant à la fin, car on ne perd quand même pas 6 patients en deux semaines, de la même infection, sans se poser des questions ! Mais non, David, lui, se demande simplement s'il est fait pour être médecin… Donc là je crois que l'auteur aurait pu le faire réagir un peu plus tôt.
Mais il finit quand même par se réveiller, et par comprendre qu'il se passe des choses bizarres à l'hôpital, surtout que le médecin qui occupait son bureau précédemment s'est suicidé après avoir, lui aussi, perdu des patients.

Le livre traîne peut-être un peu sur la fin, entre le moment où David commence à se dire qu'il se passe des choses bizarres et le moment où l'on apprend le fin mot de l'histoire, mais cela ne m'a pas gênée outre mesure.

En tout cas l'intrigue est assez compliquée et les suspects sont suffisamment nombreux pour qu'on ne découvre pas la vérité trop vite. Et finalement, ce que je pensais avoir compris s'est révélé faux, même si j'avais en partie découvert qui était coupable. Mais les choses étaient bien plus complexes.


Bref, c'est un livre que je conseille aux amateurs de thrillers, même si vous n'êtes pas forcément attirés par les intrigues se déroulant en milieu médical, car le livre est bien mené, et on apprend des choses totalement stupéfiante sur des pratiques qui, sans aucun doute, ont bien eu cours aux Etats-Unis.

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 1418 fois et a été évalué à
89% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • jacnat publié le 30/11/2008
    J'ai déjà lu un peu de cet auteur et cela me plaisait bien mais je ne connais pas ce livre-ci. Il ne doit pas manquer d'intérêt non plus ! Bon avis !!!
  • guy64 publié le 02/11/2008
    Quelle grande (et belle) lectrice tu fais dis-donc... moi avec mes quelques revues (et très très très peu de bouquin) je ne fais pas le culturel devant toi... ;)
  • bebelle77 publié le 18/10/2008
    J'ai adoré la description et le passage que tu as repris, je pense que je vais m'en procurer un exemplaire (vais dés que possible sur priceminister)
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Cure fatale - Robin Cook

Description du produit par le fabriquant

EAN : 9782253170174

Caractéristiques Principales

Auteur: Robin Cook

Titre: Cure fatale

Année de Sortie: 1997

Nombre de pages: 509

EAN: 9782253170174

ISBN: 2253170178

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 11/02/2002