Truismes - Marie Darrieussecq

Images de la communauté

Truismes - Marie Darrieussecq

> Voir les caractéristiques

62% positif

13 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Truismes - Marie Darrieussecq"

publié le 17/09/2015 | mythiquesolsen
Membre depuis : 21/02/2010
Avis : 722
Lecteurs satisfaits : 122
Plus à mon sujet :
DODO....
Pas pour moi
Avantages Original
Inconvénients Mais ne mène nulle part
très intéressant
Occasion de lecture
Qualité de l'objet
Auteur
A oublier/A relire
Public

"Je n'ai même pas su le finir"

Présentation

"Truismes" est le 1er roman de l'écrivaine et psychanalyste française Marie Darrieussecq, née en 1969. Il est sorti en 1996 et a connu un immense succès, ce qui lui a valu d'être traduit dans plus de 40 pays.

Jean-Luc Godard en avait acheté les droits d'adaptation cinématographique, à l'époque, mais apparemment son projet est tombé à l'eau.


La Métamorphose

La narratrice nous explique que raconter son histoire est nécessaire : "parce que si on me retrouve dans l'état où je suis maintenant, personne ne voudra ni m'écouter ni me croire".

Dès le départ, le ton est tonné : la narratrice évolue dans un univers très étrange qui, empreint d'un sexisme abominable, semble vouloir dénoncer l'image que la société donne à la femme d'elle-même.

La narratrice trouve un emploi dans une parfumerie où on lui explique qu'être belle, c'est l'essentiel. Elle octroie des massages à ses clients, comprenez par là qu'elle se prostitue, et elle deviendra petit à petit la star de la parfumerie.

Mais son corps change, ce qui explique d'ailleurs son succès, et notre narratrice ne peut se l'expliquer. Que s'est-il passé? Qu'a-t-elle donc fait? Pourquoi ses régimes ne fonctionnent-ils pas? Serait-elle enceinte?


????

On comprend très vite quel est le problème de la narratrice : elle se transforme en truie. Entre le titre du bouquin, la peau rose et les rondeurs de plus en plus accentuées de la jeune femme, difficile de ne pas comprendre. Au début je me suis dit pourquoi pas, mais très vite cette question est devenue MAIS POURQUOI? Quel est le but de cette histoire? L'intérêt? Y a-t-il vraiment un fond ou s'agit-il uniquement d'une histoire fantastique n'ayant d'autre but que de divertir?

On pense à "La métamorphose", bien sûr, mais n'est pas Kafka qui veut. Dans "La métamorphose" (qui est loin d'être mon préféré de Kafka, par ailleurs, ce qui me faisait donc partir sur de mauvaises bases), c'est surtout la réaction des gens vis-à-vis du héros qui est intéressante, or dans "Truismes" rien de tout ça : la narratrice se transforme petit à petit en truie, mais encore?

Je me suis demandé si le seul fond dans tout ça n'était pas la critique du sexisme et de l'image abjecte donnée de la femme par la société. La narratrice, en effet, n'est rien de plus rien de moins qu'un objet sexuel et elle ne remet nullement en cause son sort. Son petit ami, Honoré, n'est pas moins horrible que son patron ou ses clients. L'idée est intéressante, mais ça reste malheureusement très léger, et peut-être beaucoup trop tiré par les cheveux pour voir ça comme une véritable critique, en fait.

La narratrice évolue en effet dans une sorte de quatrième dimension. Le tout est réaliste, en soi, outre la métamorphose, et en même temps ça ne l'est pas du tout. Cette histoire de parfumerie est complètement perchée et les nombreuses scènes sexuelles, courtes et somme toute pudiques, n'apportent strictement rien au récit et à la compréhension de tout ce fourbis.


Si quelqu'un a des explications, je suis preneuse

Au début, j'ai trouvé ce livre divertissant et je me suis prise au jeu : cette histoire n'avait ni queue ni tête, certes, mais je me disais que ça allait bien me mener quelque part. Et puis en fait non, si bien que j'ai lâché l'affaire. Ce roman a beau être court (150 pages environ), il me devenait de plus en plus pénible de le lire car il ne me procurait aucun plaisir : l'impression de ne rien en tirer et de perdre mon temps. Monsieur, qui l'avait commencé avant moi, a d'abord lu la première moitié d'une traite pour finalement laisser le bouquin en plan. Il a trouvé ça sympa, m'a-t-il dit, mais apparemment il n'est pas pressé de le finir.

Ce livre est bien écrit, mais sans plus. La narratrice étant très niaise, le ton peut agacer au bout d'un moment, mais il a l'avantage de bien retranscrire la personnalité de la narratrice, encore qu'on n'en sait pas vraiment plus sur elle, en fait, si ce n'est qu'elle est niaise.

Comme vous l'aurez compris, je ne vous conseille pas ce livre que je n'ai même pas su finir, ce qui m'arrive rarement, surtout avec des bouquins aussi courts. Je n'ai pas du tout compris quel était l'intérêt, et encore moins pourquoi il avait eu un tel succès. Si vous savez pourquoi, je serais ravie de savoir ce que vous en pensez!


Incipit

"Je sais à quel point cette histoire pourra semer de trouble et d'angoisse, à quel point elle perturbera de gens. Je me doute que l'éditeur qui acceptera de prendre en charge ce manuscrit s'exposera à d’infinis ennuis. La prison ne lui sera sans doute pas épargnée, et je tiens à lui demander tout de suite pardon pour le dérangement. Mais il faut que j'écrive ce livre sans plus tarder, parce que si on me retrouve dans l'état où je suis maintenant, personne ne voudra m'écouter ni me croire. or tenir un stylo me donne de terribles crampes. Je manque aussi de lumière, je suis obligée de m'arrêter quand la nuit tombe, et j'écris très, très lentement. Je ne vous parle pas de la difficulté pour trouver ce cahier, ni de la boue, qui salit tout, qui dilue l'encre à peine sèche. J'espère que l'éditeur qui aura la patience de déchiffrer cette écriture de cochon voudra bien prendre en considération les efforts terribles que je fais pour écrire le plus lisiblement possible. L'action même de me souvenir m'est très difficile. mais si je me concentre très fort et que j'essaie de remonter aussi loin que je peux, c'est-à-dire juste avant les événements, je parviens à retrouver des images. Il faut avouer que la nouvelle vie que je mène, les repas frugaux dont je me contente, ce logement rustique qui me convient tout à fait, et cette étonnante aptitude à supporter le froid que je découvre à mesure que l'hiver arrive, tout ceci ne me fait pas regretter les aspects les plus pénibles de ma vie d'avant. Je me souviens qu'à cette époque où tout a commencé j’étais au chômage, et que la recherche d'un emploi me plongeait dans des affres que je ne comprends plus maintenant. Je supplie le lecteur, le lecteur chômeur en particulier, de me pardonner ces indécentes paroles. Mais hélas je ne serai pas à une indécence près dans ce livre, et je prie toutes les personnes qui pourraient s'en trouver choquées de bien vouloir m'en excuser."


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 397 fois et a été évalué à
82% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • O-RenIshii publié le 18/09/2015
    Je passe un voile pudique sur les sentiments que m'inspire le fait qu'une psychanalyste dénonce l'image que la société fait de "la femme". Je me bornerai juste à souligner, non sans rire jaune, qu'il ne faut pas trop s'étonner que la Darrieussecq n'ait pas grand chose à tirer (sans jeu de mots, œuf corse!) de ce sujet-là. Bel avis cependant!
  • Bribriquarante publié le 18/09/2015
    Lu, il y a bien longtemps. J'avais quand même apprécié plus que cela. Je le relirais bien pour voir!
  • Jen2604 publié le 18/09/2015
    Au moins, on ne dira pas qu'on n'était pas prévenu LOL !
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Truismes - Marie Darrieussecq

Description du produit par le fabriquant

Caractéristiques Principales

Titre: Truismes

Auteur: Marie Darrieussecq

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 19/03/2000