Le Livre et l'Epée, T1 : La Voie de la Colère - Antoine Rouaud

Images de la communauté

Le Livre et l'Epée, T1 : La Voie de la Colère - Antoine Rouaud

An 10 de la République, dans la cité portuaire de Masalia. Dun-Cadal n’est plus que l’ombre de lui-même. Trahi par ses amis et accablé par la mort de...

> Voir les caractéristiques

100% positif

1 avis de la communauté

Avis sur "Le Livre et l'Epée, T1 : La Voie de la Colère - Antoine Rouaud"

publié le 03/01/2014 | floutch88
Membre depuis : 24/09/2009
Avis : 135
Lecteurs satisfaits : 10
Plus à mon sujet :
beaucoup de boulot en ce moment, peu de temps à accorder à Ciao.....
Excellent
Avantages Un début entrainant
Inconvénients la suite n'est pas encore disponible
très intéressant
Occasion de lecture
Qualité de l'objet
Auteur
A oublier/A relire
Public

"Le Livre et l'Epée.... un duo explosif !!!!"

La Voie de la Colère

Je tiens à remercier le site Livraddict pour m'avoir sélectionnée pour ce partenariat avec les éditions Bragelonne. Et je tiens à remercier la Dream Team Bragelonne pour avoir ajouté ce livre dans leur catalogue et accepté de mettre en place un partenariat avec Livraddict !
Je tiens également à vous dire que j'ai sauté de joie en découvrant ce livre dans ma boite-aux-lettres... et j'ai explosé en me rendant compte qu'il s'agit d'un ouvrage dédicacé !!!

°°° L'auteur °°°

Antoine Rouaud a passé son enfance à écrire des histoires, imaginer des scénarios et composer des chansons, avant de rejoindre le monde de la radio. Il est aujourd’hui concepteur-rédacteur chez NRJ et travaille sur une série de feuilletons audio, pour lesquels il a déjà remporté deux prix. Nouveau prodige de la Fantasy française, Antoine Rouaud obtient dès son premier roman, une sortie internationale dans une demi-douzaine de pays.
°°° L'histoire °°°

An 10 de la République, dans la cité portuaire de Masalia.
Dun-Cadal n’est plus que l’ombre de lui-même. Trahi par ses amis et accablé par la mort de son apprenti, celui qui fut le plus grand général de l’Empire déchu passe désormais son temps à boire dans une taverne. Il s’est détourné de la politique, des aventures, et même de l’Histoire. Mais l’Histoire n’en a pas fini avec lui.

Viola est une jeune historienne à la recherche de l’épée de l’Empereur, symbole de l’ancien régime. Elle sait que Dun-Cadal est la dernière personne à avoir été en possession de la précieuse relique, qu’il aurait cachée pendant les dernières heures de la révolution.
Curieusement, c’est lorsqu’elle met enfin la main sur l’ancien chevalier que débute une série d’assassinats. L’un après l’autre, tous les anciens alliés de Dun-Cadal sont abattus par un homme qu’il a bien connu : l’assassin personnel de l’Empereur. L’ex-général en est convaincu : aucun de ces événements n’est le fruit du hasard. Dans l’ombre se dessine une conspiration qui va bouleverser le destin de chacun. Des secrets vont être révélés au fur et à mesure que Dun-Cadal va raconter son histoire. La véritable histoire.
°°° Un extrait, une mise en bouche °°°

- J'ai cru parler au grand général Dun-Cadal mais il faut croire que je me suis tompée. Regardez-vous... vous n'êtes même pas l'ombre de ce que vous avez été. Juste une écorce vide, sans aucune dignité, qui ne sait que lever son verre avec amertume. J'ai peine à croire que ce que vous avez fait pendant la bataille des Salines soit vrai. A vous voir, comme ça, je ne peux que douter que ayez été autrefois un grand homme.
Pas un seul moment il ne leva les yeux vers elle.
- Oui... vous êtes venu ici pour attendre la mort. Seulement, vous n'avez pas compris ceci. Vous êtes déjà mort. Vous avez beau cacher votre identité dans l'espoir de ne pas ternir votre ancienne image, c'est peine perdue. Quand le monde sara ce qu'il est advenu de Dun-Cadal Daermon... la seule larme versée ne sera pas une larme de tristesse mais bien de pitié.
Elle n'attendit aucune réponse et disparut dnas la foule, suivie du Nâaga. Quand l'air frais de la ruelle estompa les odeurs de sueur et d'alcool, elle se demandait encore si elle avait su le piquer au vif. Sous la pluie, elle ralentit le pas.
- Aie confiance, conseilla Rogant.
Avoir confiance ? On n'avait pas jugé bon de la prévenir qu'il s'agisssait de Dun-Cadal Daermon t non d'un simple soldat.
- Je le connais depuis plus longtemps que toi, continua Rogant. Il sait ce qu'il fait.
Et, comme pour conforter ses dires, une voix retentit dans leur dos.
- Hé !
Viola se retourna lentement. Debout sur le perron de la taverne, Dun-Cadal était plus pitoyable encore qu'assis à sa table. La pluis glissait sur son visage et nul n'aurait su dire si quelques larmes ne s'y mêlait pas.
- Qu'est ce que vous connaissez de Dun-Cadal ? gronda-t-il, des trémolos dans la voix. Vous venez ici, vous vous asseyez à ma table et vous crachez sur ce que j'ai été. Ce que je suis... ce que je serai...
Il serra les poings, chancelant.
- Mais qu'en savez-vous ? s'emporta-t-il? Ce que vous a appris la République ?!
Il avança de quelques pas et se laissa aller contre un mur. La lueur d'un éclair illumina son visage ridé. Il paraissait si... détruit.
- Que savez-vous de mon histoire ? dit-il en levant les yeux au ciel. De ce que j'ai vu, de ce que j'ai fait.... ? Que savez-vous de la bataille des Salines... ?
Viola ne bougea pas. Elle se contentait de le regarder, appuyé contre la façade d'une maison, les bottes couvertes de boue, la veste de cuir craquelée, les manches de sa chemise tachées de vin.
- Alors, racontez-moi.

°°° Mon opinion °°°

C'est ainsi qu'on plonge dans l'univers de Dun-Cadal. Qu'on découvre son histoire et bien plus. Mais je vais trop vite.

Nous voila à Masilia la ville de tous les possible, dix ans après la chute de l'Empire. Viola, une jeune historienne accompagnée de Rogant, va à la rencontre d'un soldat de l'Empire. Ce Dun passe ses journées dans une taverne à boire et à raconter à tout le monde qu'il a caché l'Epée de l'Empereur dans des contrées reculées.
En échangeant quelques mots avec ce Dun, Viola se rend compte qu'il n'est pas un simple soldat, mais un des plus grand général de l'Empereur : Dun-Cadal Daermon. Le général qui a combatu aux Salines.

_Il y a une légende qui raconte qu'un seul homme fit face aux Salines et embrasa notre armée. Ce n'était pas une légende, je l'ai combattu… et j'ai fui comme les autres. Il nous fit plus de dégâts que lors de l'assaut du Guet d'Aëd par dix milles de ses hommes. Parce que lui, nous l'avons craint. S'il y eut un seul héros dans les Salines, ne retenez qu'un nom... Dun-Cadal Daermon_.


Mais le général n'est plus que l'ombre de lui-même et en le piquant au vif, Viola obtient son histoire. Nous la découvrons en même temps que cette jeune historienne. Nous vivons la bataille des Salines (un énorme marais dans une partie reculée de l'Empire) où des paysans locaux ont choisi de se révolter. Dun-Cadal est envoyé par l'Empereur afin de régler cette affaire au plus vite, avant que le feu de la révolution n'embrase l'Empire tout entier. Mais, par un concours de circonstances malheureux, le général est laissé pour mort dans ces marais. Ce n'est que grâce à un adolescent, un gamin d'onze ans qu'il en réchappe.

Voyons... tu me surnommes Échassier, hein ? Rendons la pareille. Comme tu as l'air d'aimer ces bestioles... Ce sera... Grenouille... Je vais t'appeler Grenouille...


A travers des allers retours entre le passé et le présent, on découvre la convalescence de Dun-Cadal au milieu de ces marais, l'obstination de celui qui devient son élève et le plus grand de tous les chevaliers. Comment les deux compères parviennent à traverser les lignes des révoltés afin de rejoindre la capitale de l'Empire. Quelles sont les missions qu'on leur confie. Dun-Cadal se livre sans pudeur à Viola, il lui raconte tout : la peur, les larmes, la foi, les joies et les secrets....
Mais l'Histoire ne s'est pas arrêtée avec la mort de l'Empire... Il n'y a que Dun qui peut y croire. Il n'y a que cet ancien général qui n'accepte pas le changement. Et pourtant, ces anciens amis, ces anciens compagnons d'armes, ceux qui servaient l'Empereur sont aujourd'hui Conseillers. Habillés de la toge blanche, ils prennent les décisions qui leurs semblent les meilleurs pour la République. A l'occasion de la Nuit des Masques, ils sont tous à Masalia. Cette Nuit des Masques promet un autre changement dans l'Histoire.
Mais ils ne sont pas les seuls à Masalia : un assassin vêtu d'une cape verte et d'un masque doré les tue les uns après les autres soit sur des places publiques ou dans leurs palais, ignorant les gardes et les badauds. Pour Dun, seul la Main de l'Empereur, l'assassin personnel de Reyes en est capable.

S'en suit un véritable jeu du chat et la souris entre les différents protagonistes qui s'achève sur une révélation. Je pense que cette révélation devait être importante, car elle clos la première partie et remet en cause une partie de ce que nous venons d'apprendre, de déduire. Malheureusement, je l'avais prévue, donc le renversement de situation bouleversant a fait un flop. Du coup, j'ai été un peu moins enchantée par ma lecture. Avant d'entamer la seconde partie qui reprend certains événements évoqués dans la première partie depuis un autre point de vue. Ce qui implique forcément des répétitions, mais celà ne m'a pas dérangé car l'auteur se débrouille pour nous donner juste ce qu'il faut d'informations : pas de détails superflus, d'actions qui n'apportent rien au récit.

Comme une pièce a deux faces... Il en est de même des événements. Suivant celui qui vous les rapporte, ils changent du tout au tout.


Si la seconde partie est le récit de ce que fut l'Empire, la seconde partie est fortement ancrée dans le présent et dans la République. On se rend compte qu'un complot gigantesque est en cours de réalisation. Chaque personnage est en fait un pion sur un échiquier dont on ne connait pas les limites. On ne sait même pas s'ils interviennent tous ou non. L'enjeu est de taille puisqu'il consiste dans les idéaux de chacun : une des parties veut recréer une sorte d'empire où elle pourra influencer le peuple tandis que l'autre croit en la démocratie pure et dure, en l'Homme.

Au milieu de ces jeux d'influence, des alliances se nouent et se dénouent au fil des pages. Si je n'ai pas été surprise par la révélation de la partie une, j'ai été plus d'une fois bluffée par les conséquences de tel ou tel événement ou par les liens étroits et secrets qui relient différents personnages. Certains d'entre eux portent des masques en permanence et il est parfois difficile de savoir à qui va leur allégeance.
Au centre de l'Histoire le Liaber Dest, un livre indestructible sacré écrit de la main des Dieux qui retrace le destin de tous les hommes (malheureusement perdu) et Eraëd, l'épée de l'Empereur. Ces deux éléments s'ils sont réunis dans les mains d'une même personne lui assurera un pouvoir absolu.

Dans ma main gauche le Livre, dans ma main droite l'épée, et à mes pieds le monde.


Bien sûr, comme tout roman de Fantasy, on retrouve la magie. Ici, il s'agit du Souffle que seul les chevaliers peuvent contrôler. Il y a également une touche de romance, de l'amitié, relation père fils, des dieux et des hommes de foi.... C'est un maelstrom d'émotions, d'actions qui vous prennent et ne vous lâchent pas avant la dernière ligne !

La Voie de la Colère est le coup de coeur Bragelonne pour 2013. En ce qui me concerne, il ne m'a pas transporté outre mesure, mais il reste un très bon roman de fantasy que je vous recommande. En tout cas, moi j'ai hâte de lire la suite !!!
°°° Informations sur le livre °°°

Éditeur : Bragelonne
Collection : Fantasy
Série : Le Livre et l'Epée
Nombre de pages : 469
Date de sortie : 2013
Prix : 23€

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 818 fois et a été évalué à
67% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • aurelie17 publié le 03/01/2014
    Pas tentée mais bel avis.
  • katniss59 publié le 03/01/2014
    Très bel avis même si ce n'est pas mon genre de livres mais le fait que ce soit en plusieurs tomes pourrait me plaire car j'aime bcp les sagas :E
  • Ana69007 publié le 03/01/2014
    Ce n'est pas mon style de prédilection donc malgré ton bel avis, je ne suis pas tentée.^^
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Le Livre et l'Epée, T1 : La Voie de la Colère - Antoine Rouaud

Description du produit par le fabriquant

An 10 de la République, dans la cité portuaire de Masalia. Dun-Cadal n’est plus que l’ombre de lui-même. Trahi par ses amis et accablé par la mort de son apprenti, celui qui fut le plus grand général de l’Empire déchu passe désormais son temps à boire dans une taverne. Il s’est détourné de la politique, des aventures, et même de l’Histoire. Mais l’Histoire n’en a pas fini avec lui. Viola est une jeune historienne à la recherche de l’épée de l’Empereur, symbole de l’ancien régime. Elle sait que Dun-Cadal est la dernière personne à avoir été en possession de la précieuse relique, qu’il aurait cachée pendant les dernières heures de la révolution. Curieusement, c’est lorsqu’elle met enfin la main sur l’ancien chevalier que débute une série d’assassinats. L’un après l’autre, tous les anciens alliés de Dun-Cadal sont abattus par un homme qu’il a bien connu : l’assassin personnel de l’Empereur. L’ex-général en est convaincu : aucun de ces événements n’est le fruit du hasard. Dans l’ombre se dessine une conspiration qui va bouleverser le destin de chacun. Des secrets vont être révélés au fur et à mesure que Dun-Cadal va raconter son histoire. La véritable histoire.

Caractéristiques Principales

Auteur: Antoine Rouaud

Titre: Le Livre et l'Epée, Tome 1 : La Voie de la Colère

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 03/01/2014