Avis sur "Un Sac de Billes"

publié le 23/01/2017 | Chanel6
Membre depuis : 29/05/2012
Avis : 214
Lecteurs satisfaits : 30
Plus à mon sujet :
Un dernier avis qui sort de l'ordinaire. A suivre des avis plus conventionnels : livres en perspective.
Bien
Avantages Jeux des principaux acteurs / Decors soignés / Paysages / Mise en scène
Inconvénients Seconds rôles manquants de crédibilité / Clichés par dizaine / Manque d'originalité
exceptionnel
Qualité du Film
Occasion
Public
Histoire
Bonus

"Un sac de billes, de clichés et de fadeur."

Bonjour à vous tous

Le soir de sa sortie cinéma, je me suis rendue voir le film tiré du roman de Joseph Joffo intitulé " Un sac de billes".
Je vous y livre ici mes impressions et mon humble avis qui j'espère vous plaira.
Bonne lecture.

Introduction


Il y a maintes et maintes films qui évoquent la seconde guerre mondiale. Il s'agit d'une période historique qui a inspiré un bon nombre de réalisateurs, des plus brillants aux plus affairistes.

En 1975, Jacques Doillon adapte le premier le roman de Joffo seulement deux ans après sa sortie en librairie. Le film connait un franc succès bien que ses principaux acteurs ne soient pas restés dans les mémoires. Un succès qui s'explique par l'engouement populaire des années 1960 pour la mise en lumière de la sombre période qu'était la seconde guerre mondiale en France, en témoigne le phénomène du " Vieux fusil " ( 1975) ou encore la plus célèbre des " Grande vadrouille " ( 1964).

Si " Un sac de billes " a su éveiller la conscience collective au point d'être adapter quelques quarante années plus tard, c'est parce qu'il s'agit d'une œuvre authentique. Histoire vraie, véritable confession d'un enfant de la guerre, il touche au cœur et nous plonge au cœur de l'horreur.

En effet, son auteur, Joseph Joffo, relate sa propre errance à travers la France pour échapper à l'ennemi. Il décrit avec minutie cette France occupée que les manuels d'histoire évoque à coups de gros clichés. La France libre prend des couleurs et nous devenons ce petit écolier prit dans les tourments d'un conflit qui le dépasse.

La question est maintenant : le remake de 2017 peut -il se hisser à la hauteur de son grand frère des années 70 ?


Un remake


Genre qui fleurie depuis quelques années, le principe du remake est des plus simples : faire du neuf avec du vieux , ou encore s'assurer un franc succès au box office grâce à une réussite passée.

C'est souvent le cas quand on voit le phénomène autour des " Choristes " reécriture de " La cage aux rossignols" ou encore " La fille du Puisatier". Mais depuis peu, cet engouement n'est plus certain. La nouvelle Angelique marquise des Anges a été un flop tout comme la trilogie marseillaise revisitée par Daniel Auteuil.

Un sac de billes : un témoignage

C'est avec l'aide du romancier Patrick Cauvin que Joseph Joffo publie ses confessions en 1973. Dans un livre, il met des mots sur l'horreur de la guerre et la fuite de sa famille vers la France libre. Plus jeune enfant d'une famille juive, il se voit contraint d'abandonner sa capitale natale pour échapper à la Gestapo au printemps 1942.

Pour avoir lu et apprécier cette œuvre, je dois dire qu'elle est des plus touchantes. D'une plume simple et sans fioritures, il mets des mots simples sur son ressenti ce qui confère au livre une forte charge émotionnelle.

Adapter au cinéma un roman confession est un réel défi puisqu'il suppose de mettre des images sur un ressenti et sur de longs monologues intérieur. Si Doillon a su le relever avec brio, allons voir si c'est également le cas de Duguay.

Synopsis


Au printemps 1942, Maurice et Joseph, deux jeunes écoliers parisiens, sont contraints de fuir la capitale pour échapper aux Nazis. Ils quittent leurs parents pour la première fois et seront bientôt confrontés à de multiples dangers au cours de leur voyage tout en demeurant dans l'incertitude que ce conflit ne finisse par cesser un jour.

Fiche technique


Réalisateur : Christian Duguay

Né en 1957 au Canada. Il est notamment connu pour avoir réalisé " Jappeloup" et le remake de " Belle et Sébastien".

Genre : drame
Scénario : Olivier Dahan
Musique : Armand Amar
Production : Marc Jenny
Durée : 1h50
Date de sortie en salles : 18 janvier 2017

Casting

=Dorian Le clech est Joseph Joffo==

C'est tout en finesse que ce jeune acteur interprète le rôle principal du film. Bien que ce soit son premier tournage, il réalise une performance des plus remarquables. Il ne fait nul doute qu'il a un avenir tout tracé dans l'univers du septième art.

=Batyste Fleural est Maurice Joffo=

Batyste Fleural interprète le frère ainé du héros. C'est également sa première expérience au cinéma et il joue avec une crédibilité criante.

=Patrick Bruel est Roman Joffo=

L'acteur chanteur joue ici le rôle du père du héros. Si Bruel est tout bonnement parfait dans "La maison assassinée ", c 'est avec peu de conviction qu'il interprète Roman. Certaines répliques manquent de verve, d'autres semblent mêmes désuètes tant elles manquent d'ardeur et de rage au cœur. A vrai dire, Bruel est tellement terne dans ce film qu'il se fait voler la vedette par deux enfants novices du cinéma. Dommage.

Seconds rôles

=Kev Adams est Ferdinand=

Nombreux sont ceux à considérer Kev Adams comme un bon humoriste. Ce n'est pas mon cas. Mais tous les gouts sont dans la nature, je l'admets. Ici, Kev Adams interprète un résistant. Interprète, c'est beaucoup dire, disons plutôt qu'il singe le résistant à coups de répliques molles et peu convaincues. Venu étoffé le casting, le jeune homme y fait tâche si bien que son execution soulage le spectateur qui n'aura pas à le supporter à l'écran une minute de plus.

=Elsa Zylberstein est Anna Joffo=

L'actrice campe le personnage d'Anna , la maman de Joseph et Maurice. Bien que ses scènes ne soient pas nombreuses, elle livre une belle prestation. Crédible et animée par son rôle, elle fait honneur au casting.

=Christian Clavier est le docteur Rosen=

Clavier interprète le rôle d'un medecin juif enrolé par les Nazis pour effectuer des visites médicales. Il est tout à fait à son aise dans son personnage et nous démontre une nouvelle fois que c'est un acteur des plus talentueux.

Ce que j'en pense


Mon avis sur ce film est des plus mitigés. La réalisation est soignée. J'ai bien apprécié le point de vue adopté par Duguay qui fait honneur à la France en montrant ses plus beaux paysages, ce qui nuance l'atmosphère tendue et le sujet délicat du film. Ce contraste entre les paysages idylliques notamment la promenade des Anglais et les montagnes de la Haute Savoie et les horreurs vécues par les jeunes héros est saisissant et très subtil. Il rappelle celui que font les bons écrivains pour mettre en valeur le caractère du personnage en l'opposant à son milieu.
Les prises de vues sont de qualités tout comme la narration. Le scénario tient la route. Il respecte trait pour trait celui du livre de Joffo et celle du film de 1975.

En revanche, s'il y a bien une chose qui me chagrine en ce qui concerne ce film c'est le manque de subtilité envers les données historiques. Pour faire simple, hormis un milicien interprété par Bernard Campan, tous les français sont braves et courageux, résistants et fiers de l'être. Tous les allemands sont Nazis et représentent les disciples de Satan envoyés sur terre. Je crois que le réalisateur aurait du se rendre au cinéma en tant que spectateur pour voir " Seuls dans Berlin" sorti en salles le mois dernier sur la résistance allemande. Car non, tous les allemands ne sont pas des Nazis chose que ce film ci semble avoir occulté pour sombrer dans les abimes de la caricature et le cliché facile. Un manque de finesse qui devient lourd et pesant. Le comble est de voir une si petite allusion à la milice française durant les dernières minutes du film. Quant aux français qui se sont mis dans la Gestapo, ils ont tout bonnement été rayés du scénario. Ici, les italiens de l'armée de Mussolini jouent aux cartes en plein Nice avec les français, véritables Jean Moulin anonymes.

Ce manque de finesse fait écho à celui de certains acteurs, Bruel en tête. L'acteur joue le verbe terne. Ses répliques sont sans saveurs et monotones. Si bien qu'il peine à se faire une place dans le casting. Les enfants sont davantage convaincants. Ils jouent la rage au ventre et on ne peut que saluer la qualité de leurs performances respectives. Quant aux seconds rôles, si Clavier remplit pleinement sa mission, ce n'est pas le cas de Kev Adams qui semble perdu au milieu d'un film qui le dépasse. L'humoriste devrait ranger définitivement son costume d'acteur puisque sa crédibilité est aux abonnées absents.

Que vous dire de plus. Ce film ne restera sûrement pas gravé dans les mémoires comme un chef d'œuvre du cinéma français. " La rafle " sortie il y a sept ans était davantage chargée en émotions. Il se laisse regarder si les clichés ne vous ecoeurent pas ni les performances moyennes de certains acteurs. Etrangement, ce sont les plus grands noms de l'affiche qui brillent le moins. Les seuls à s'en tirer avec les honneurs sont les deux jeunes acteurs principaux. Sans doute ne peineront-ils pas à trouver un futur rôle. La mise en scène est correcte sans être merveilleuse. Ceux qui ont vu la première version constateront que les différences sont minces voire mêmes maigrissimes.
Enfin bref, une séance vaut mieux qu'un long discours. Je vous invite à voir ce film pour que vous puissiez en juger par vous mêmes et me donner votre avis personnel. Cela m'intéresserait de lire d'autres commentaires pour connaitre votre vision du film.

==Merci pour vos lectures et commentaires==

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 343 fois et a été évalué à
55% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
exceptionnel

Commentaires sur cet avis

  • Chanel6 publié le 28/01/2017
    Merci pour vos lectures et commentaires.
  • limo86 publié le 23/01/2017
    J'ai lu le bouquin quand j'étais gamin, je me passerai donc de ce remake malheureux...
  • neptuna_83 publié le 23/01/2017
    Un film à voir
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Information produit : Un Sac de Billes

Description du produit par le fabriquant

Caractéristiques Principales

Format: DVD

Année d'édition: 2017

Type de Public: 12 ans et plus

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 18/01/2017