La Montagne

Images de la communauté

La Montagne

> Voir les caractéristiques

70% positif

2 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "La Montagne"

publié le 12/04/2001 | alain00720
Membre depuis : 01/10/2000
Avis : 138
Lecteurs satisfaits : 91
Plus à mon sujet :
Moi de retour? Non non non je ne suis jamais parti
Bien
Avantages on loupe pas un seul chien écrasé
Inconvénients aucune analyse
très intéressant
Fréquence de lecture
Consultation sur Internet
Ton
Qualité du style
Achat ou emprunt

"Demandez le journal"

A Clermont tout le monde parle « du journal » pour désigner La Montagne. Car depuis de très nombreuses, trop nombreuses années, il a le monopole sur une bonne partie de la région Auvergne. Comment est ce possible ? Cela est difficile à dire, mais ce journal collectionne les particularités. Il fut fondé au début du XXe siècle par Alexandre Varenne et réussit le tour de force de continuer à paraître sous l’occupation et surtout de continuer à paraître à la libération. C’est à ma connaissance le seul journal en France dans ce cas, c’est à dire qui ne fut pas condamné pour collaboration ni condamné à fermer ou à changer de titre. Ce journal est toujours indépendant, non, il n’appartient à aucun groupe et c’est encore la veuve d’Alexandre Varenne (Le fondateur NDLR) qui possède la majorité du capital. Beaucoup de monde est d’ailleurs inquiet sur le devenir après la disparition de Mme Varenne.

Après ces quelques considérations, passons à ce qui m’intéresse vraiment c’est à dire le Journal que je lis assez régulièrement et qui est, je le répète, Le journal de Clermont et de sa région.

Tout d’abord le format du journal est encore immense et ne permet pas la lecture dans le métro, le tramway ou le TGV (c’est de l’humour, y a pas de métro de prévu à Clermont, le tramway pour dans 10 ans et le TGV pour dans 30 ans). Il faut donc de grands bras ou une grande table pour contempler la une. Elle est généralement constituée d’un grande actualité nationale ou internationale sur un quart de page avec photo couleur et toujours complétée par quelques nouvelles très locales et sans grands intérêts.
La page 2 est la préférée de mon papa, c’est celle des accidents de la route des crimes et autres faits divers croustillants. Et son autre lecture est bien évidement les Avis d’obsèques pour voir si le cousin de la voisine du beau frère d’un collègue de travail ne serait pas mort par hasard. Mon grand père adorait aussi cette page et s’amusait à dire qu’il surveillait pour voir s’il était pas dedans (malheureusement il y a fait son passage depuis et ne me raconte plus aucune blague).
S’en suivent quelques pages sur l’actualité culturelle de la région et de Clermont , puis des pages très locales spécifiques à chaque édition (il en existe au moins 5 rien que pour le Puy de Dôme). Vous trouverez par exemple les délibérations du conseil municipal de Nébouzat qui a décidé de rénover le chemin communal. L’arrivée du gendarme Dupont à la brigade de Châteauguay, le pot de départ en retraite du greffier du tribunal, la dernière inauguration du conseiller général lors du dernier banquet des anciens d’AFN.

On passe rapidement sur la page nationale et la page internationale pour aller au cœur du journal ; les sports, tous les sports et surtout ce qui se passe au niveau local.

Les programmes TV sont fades et enfin la dernière page est un peu la page lecture facile avec des news internationales et toujours quelques sujets pas trop sérieux et la météo locale ! va t il pleuvoir ce soir ou est ce que je peut semer mes carottes ?

J’ai également oublié de citer , les petites annonces, le roman feuilleton, les cours de bourses, les cours du marché aux bestiaux de Sancoins, les offres d’emplois.

Voilà vous avez feuilletez le journal régional et vous vous dites : « et ça se vend ? ». Oui tous les jours à environ 200.000 exemplaires si ma mémoire est bonne. Pourquoi ? Il est le seul et surtout on trouve dedans toutes les nouvelles des chiens écrasées et c’est quand même très intéressant de connaître le devenir du chien de son voisin.

L’autre avantage de ce journal est qu’il ne fait pas double emploi avec un journal d’opinions et d’analyse comme le Monde, Libération ou le Figaro. Pas de tribune d’un auteur connu, pas d’éditorial digne de ce nom, pas de dossiers d’analyse politique ou économique, non rien de tout cela seulement du local. Pareil pour le sport, vous pouvez acheter L’équipe car on ne parle quasiment que de sport local et un peu de foot et de rugby au niveau international, mais toujours pas d’analyses, seulement des comptes rendus qui sont souvent achetés à d’autres journaux régionaux pour les matches à l’extérieur ! !
Les nouvelles ne sont pas toujours fraîches : la semaine dernière un meurtre a été annoncé avec 4 jours de retard pour ne pas nuire à l’enquête de police (y a au moins un journal en France qui respecte le secret de l’instruction). Mais, il faut les comprendre, si ils se fâchent avec la police, qui va remplir la deuxième page ?

Pour résumer, ne pas lire le journal (la Montagne) c’est se couper de la vie locale , mais ne lire que le journal (la Montagne) c’est se couper de toutes analyses et ouverture d’esprit sur le monde.

Donc chaque matin faites votre tour chez votre marchand de journaux et achetez la Montagne , L'équipe, le Monde, Les échos et vous serez bien informé !
Comme complément indispensable à la Montagne pour se tenir informer des chiens écrasés et du dernier tracteur acheté par le cousin Albert de votre voisin (vous savez bien le Louis de Nébouzat qu’est marié avec la Paulette, la fille de l’Yvonne du Plantadis) : LE SEMEUR HEBDO. Vous trouverez aussi dans cet hebdomadaire le programme officiel de toutes les messes de la semaine.

Le dimanche La Montagne laisse la place à Centre France dimanche qui est exactement la même chose avec en plus les suppléments TV et Fémina du Figaro, et certains voient dans cela un indice de l’intérêt du groupe Hersand qui serait à l’affût de puis des années pour s‘emparer de mon journal.

Depuis le début de l’année, le groupe Centre France a lancé sa télé locale ; Clermont première et vous savez ce que l’on fait à Clermont première ? On lit le journal à l’antenne ou presque pour donner les informations. On se croirait presque au temps de feu Radio Auvergne (ancêtre des années 60 des locales de radio France ) dont tout le monde disait à l’époque qu’on entendait le journaliste tourner les pages de la Montagne et lire les articles en guise de journal radiophonique. Mais laissons ces légendes de coté et je vais réfléchir à un article sur cette nouvelle chaîne de télé.

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 19667 fois et a été évalué à
88% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • loloe73 publié le 08/09/2005
    "y a au moins un journal en France qui respecte le secret de l’instruction"---->C'est bien vrai ça......
  • luigi_di_bari publié le 01/10/2001
    ha ici courrier de l'ouest, ouest france .. ils se ressemblent tous exepté les infos locales .. bye - luigi
  • axior publié le 29/09/2001
    Si Hersan reprenait ce journal, ce ne serait pas forcément une catastrophe: en matière d'infos locales, ils sont assez champions.
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Information produit : La Montagne

Description du produit par le fabriquant

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 12/04/2001