Medievil (PSX)

Avis sur

Medievil (PSX)

Evaluation générale (23): Evaluation totale Medievil (PSX)

 

Tous les avis sur Medievil (PSX)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Fortesque ! L'aventure... sans machoire inférieure

5  31.10.2011

Avantages:
Univers très riche, humour, un vrai scénario, le système complet

Inconvénients:
Durée de vie moyenne (une fois le jeu fini, vous n'avez plus qu'à le prêter ou le ranger)

Recommandable: Oui 

limo86

Plus à mon sujet: Waou ! Un premier diamant, et pour mon 100e avis sur le plus beau film du monde. Cool !

Membre depuis:22.09.2011

Avis:125

Lecteurs satisfaits:25

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 8 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Suite et fin de ma revue de jeux rétro...
J'ai en effet gardé le meilleur des jeux de la première Playstation (PS1) pour la fin. Enfin, le meilleur à mon goût.
Aujourd'hui, et pour fêter dignement Halloween, un jeu d'aventure parfaitement adapté : Medievil, sorti en 1998 !

Le jeu connaîtra une suite, Medievil 2, sortie sur PS1 en 2000. Citons aussi Medievil Resurrection, "remake" aux graphismes améliorés sorti en 2005 sur PSP.

{{{ Le jeu : Scénario, Système et Gameplay }}}

Scénario
L'action se passe à Gallowmere, un royaume gouverné par le roi Peregrin, tombé sous la coupe du nécromancien Zarok et de son armée de morts-vivants.
Sire Daniel Fortesque, champion du roi, est censé être glorieusement mort après avoir défait Zarok et ses sbires. Il est en réalité mort dès le début de la bataille. Peregrin lui a tout de même donné une belle sépulture, mais un vaillant combattant tel que Fortesque aurait dû reposer dans le Hall des Héros (là où reposent ceux qui se sont distingués par leurs hauts faits d'armes)... du moins s'il avait connu une fin de héros.
Zarok fut cependant vaincu par l'armée du roi, et disparut pendant un bon siècle.

Mais le voici de retour.
Il lève les morts de Gallowmere et prend le contrôle de ses habitants, pour se constituer une nouvelle armée.
Mais ce faisant, Zarok a aussi fait revenir Fortesque d'entre les morts.
Et Fortesque, c'est vous !
Voici l'occasion rêvée de vous venger, et d'obtenir la gloire que vous méritez.

Votre mission est d'obtenir 9 armes des grands Héros de Gallowmere (que vous obtiendrez en pénétrant régulièrement dans le Hall des Héros), pour vaincre Zarok.
Pour cela, vous allez parcourir les 22 niveaux des contrées de Gallowmere, pour y trouver un Calice des âmes (sauf dans le premier et le dernier). On trouve ces calices n'importe où dans les niveaux, à vous de chercher.
Une fois plein (plus vous tuez d'ennemis, plus il se remplit), un calice vous permet de pénétrer dans le Hall des héros, où les statues des vaillants combattants de Gallowmere vous remettent chacune à leur tour l'une des armes.
Pour finir "parfaitement" le jeu, il faut avoir trouvé les 20 calices : vous trouverez alors votre place dans le Hall des Héros après avoir vaincu Zarok.

Système
Medievil est un jeu d'aventures / plates-formes qui se joue en solo.
Comme dans tout jeu de plate-forme, vous allez parcourir différentes zones, où vous combattrez des ennemis "simples", des "boss" à la fin de certains niveaux (ennemis plus fort, nécessitant des armes puissantes), avant de combattre le "grand méchant", Zarok.

Vous possédez un nombre de points de vie qui ne changera jamais au cours de la partie: 300 points.
En cas de blessure, on peut récupérer des points de différentes façons, dont les deux plus intéressantes et faciles :
  • en buvant des petites fioles que l'on trouve un peu partout (fioles d'énergie), et qui redonnent 225 points de vie. A noter que l'on ne peut pas les garder, il faut les boire tout de suite.
  • en se plaçant sur des espèces de sources de vie, ou "fontaine de jouvence" (bulles vertes montant du sol).

Vous commencez le jeu avec 1 vie. C'est le système assez classique des jeux d'antan : vous avez un certain nombre de vies, et quand vous en perdez une, vous recommencez là où vous êtes mort. Quand vous n'avez plus de vie, la partie est finie.
Mais fort heureusement, vous pouvez augmenter votre nombre de vies, en récupérant des "flacons de vie" (1 flacon = 1 vie supplémentaire). Vous ne pourrez cumuler que 9 flacons en tout.
Attention : Fortesque ne sait pas nager. Tomber dans l'eau (ou d'autres zones liquides) vous fait donc perdre une vie.

Vous pouvez aussi récupérer des pièces d'or.
Elles vous permettront de commercer avec les gargouilles que l'on trouve à différents endroits : elles vous enchantent votre épée, réparent votre bouclier, vous vendent des munitions, le tout moyennant finances.

Lorsque vous commencez le jeu (que Fortesque se réveille dans sa crypte), vous ne possédez comme arme... que votre bras, que vous pouvez détacher pour attaquer au corps à corps ou à distance (il vous revient automatiquement).
On peut trouver d'autres objets dans la crypte, pour partir à l'aventure un peu plus équipé.

En accédant au Hall des Héros, vous obtiendrez des armes de plus en plus puissantes : arbalète, marteau de guerre, grande épée, lances, hache, arcs (3 différents), épée magique, éclairs, bouclier d'or.
Certaines ne s'usent pas, d'autres n'ont qu'un nombre limité d'utilisations. A utiliser à bon escient, donc.
Les armes du Hall des Héros sont données en alternance avec d'autres récompenses, comme des flacons de vie.

Interface
Les graphismes étaient très bons et originaux à l'époque. Je trouve que 13 ans plus tard, ils restent bons.

Je ne vais faire qu'enfoncer des portes ouvertes, tant cela a été dit et redit, mais évidemment, la référence qui vient tout de suite à l'esprit concernant l'univers du jeu, c'est Tim Burton : morts-vivants, paysages torturés et sombres, humour macabre.

L'écran de jeu est avant tout consacré à la vue de Fortesque dans son environnement. Les infos importantes sont affichées en haut de l'écran.
  • en permanence, l'arme actuellement équipée et le score de protection du bouclier
  • selon vos actions, d'autres éléments peuvent apparaître : le symbole du calice avec le pourcentage de remplissage, le nombre de points de vie, le nombre de pièces d'or que vous possédez.

Bande-son
Tout dans la bande-son participe à cette ambiance si "Burtonesque", où le macabre est teinté d'ironie et d'un humour de bon aloi.

Les bruits, tout d'abord, qui en constituent pour moi le principal vecteur : de la porte qui grince au gémissement du mort-vivant, en passant par des gloussements décalés.

La musique donne en fait plus une ambiance d'épopée.
On retrouve quelques accents sinistres, mais elle est visiblement avant tout faite pour souligner vos exploits.

Exploits qui, par contre, seront passablement contredits par le jeu sur certaines voix.
Il y a en effet quelques dialogues dans le jeu. Certaines têtes de gargouilles, par exemple, vous rappelleront que les "exploits" qui vous ont été attribués sont plus qu'exagérés (et cela, dès le début du jeu).
Et votre propre voix ne fait que renforcer votre côté passablement ridicule : sans mâchoire inférieure, difficile d'articuler. Dans les quelques passages où vous parlez, vous ne faîtes que bafouiller (heureusement, tout est sous-titré).

Gameplay
La plupart des boutons sont indispensables dans le jeu, et certains peuvent avoir différentes fonctions selon les cas, ce qui ne facilite pas forcément la prise en main.

Medievil est un jeu mêlant action (combats), adresse et réflexion. Attendez-vous donc à faire jouer à la fois vos réflexes, votre attention et votre sens de l'observation.
Il faut bien lire toutes les informations disponibles, surtout les livres disséminés un peu partout.
Il y a pas mal d'actions possibles : lire un livre, tirer à distance, attaquer, sauter...

Mais en me remettant à jouer, depuis quelques jours, je me suis aperçu que la gestion de l'espace est assez complexe. Les mouvements de Fortesque sont en effet totalement dissociés de votre point de vue sur l'action.
Il faut donc constamment jouer sur les boutons de mouvements de caméra, pour retrouver un champ de vision convenable. Ce n'est pas toujours idéal.

A noter enfin qu'à la fin de chaque niveau, une carte du monde se dévoile petit à petit, avec une possibilité de sauvegarde. Est-il besoin de préciser qu'il est très fortement recommandé de sauvegarder à chaque fin de niveau.
Attention aussi à déplacer Fortesque vers le niveau suivant, sinon on rejoue celui que l'on vient d'achever.

{{{ Mon avis }}}

Medievil a été un grand succès à son époque, de par son originalité, son ambition. A la base, il ne s'agit que d'un simple jeu de plate-forme, mais on y trouve bien plus que cela : un univers.

L'humour décapant se retrouve en premier lieu dans votre dégaine de "héros" (oeil crevé, absence de mâchoire inférieure), dans les railleries des gargouilles...
Mais aussi dans de petits détails qui concourent à créer une ambiance macabre et drôle à la fois, comme les mains qui se baladent dans le cimetière au début du jeu, où les villageoises possédées qui passent leur temps à glousser.

La durée de vie du jeu est moyenne : 9-10 heures de jeu "effectif" pour moi. Ce qui revient à 15-20 heures de jeu total, si l'on compte les fois où l'on reprend le jeu après être mort, où les fois où l'on préfère quitter et reprendre à la dernière sauvegarde.

Surtout, on a un vrai sentiment de suivre une histoire, de vivre une aventure, avec une progression vers un but.
En d'autres termes, on sent un scénario, alors que, comme je le disais plus haut, il ne s'agit que d'un jeu de plate-forme. Mais la richesse de l'univers, le mélange action-réflexion, lui donnent une autre dimension.
Sans compter que l'on va découvrir au fur et à mesure de l'aventure des éléments sur la vie et la mort de Fortesque (surtout au début du jeu), ce qui contribue à l'identification avec le personnage.

Lorsque je l'avais acheté à sa sortie, ce jeu n'avait qu'un défaut pour moi : sa durée de vie relativement courte.
Comme je le disais plus haut, j'ajouterai maintenant la gestion des mouvements et du champ de vision, un peu gênante.

Mais cela n'entache en rien le plaisir que j'ai eu à retomber dans l'univers de Sire Daniel !

{{{ Au final }}}

C'est clairement pour moi un excellent jeu.
Un must absolu pour les jeux rétro... et même pour les jeux de façon générale, toutes périodes confondues.

Bon, pour être honnête, je suis un grand fan de Tim Burton, donc ce jeu ne peut que me plaire, car on y retrouve toute l'ambiance.

Que vous aimiez les jeux rétro ou non, je ne peux que vous en conseiller l'achat.
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Secular

Secular

05.11.2011 14:20

Très bon avis, j'avais entendu parlé de ce jeu à l'époque, mais je n'y ai jamais joué. Ton avis me donne très envie de m'y mettre!

Toph007

Toph007

01.11.2011 09:48

Ah tiens, j'ai eu connu^^

Naulidor

Naulidor

01.11.2011 00:40

Je n'ai pas ce jeu mais rien n'empêche de tomber dessous sur ebay ou sur les brocantes je suppose

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Medievil (PSX) - avis par POUPOUNETTE5 ah...sir daniel !
  très intéressant
Medievil (PSX) - avis par Wanrok Un amour de squelette !
  très intéressant
Medievil (PSX) - avis par chrystele Le retour des morts vivants
  très intéressant
Medievil (PSX) - avis par kleo Un très bon jeu
  très intéressant
Medievil (PSX) - avis par tabel bon jeu playstastion, a acheter
  très intéressant
Afficher tous les avis
Evaluations d'avis
L'avis sur Medievil (PSX) a été lue 536 fois et a été évaluée:

exceptionnel (38%) par:
  1. Secular
  2. ParadizeIndo55
  3. orchidia

"très intéressant" (63%) par:
  1. Veve78
  2. Toph007
  3. Naulidor
et aussi par 2 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité