Partager cette page sur

rouge Statut rouge (Niveau 5/10)

Babibouchette

Babibouchette

Aucun profil de membre disponible. La personne que vous recherchez n’est plus membre de Ciao.

Avis rédigés

depuis 27/09/2001

45

Un Secret (3 Octobre 2007) 03/10/2007

Rongés par le secret

Un Secret (3 Octobre 2007) Un dimanche, fatiguée des excès de la veille, je comate devant Vivement dimanche. Drucker est comme d'habitude, insupportable, mais l'invitée, c'est Zazie et j'aime bien Zazie. En cours d'émission, elle est rejointe par Ludivine Sagnier et Patrick Bruel, venus présenter Un secret, le dernier Claude Miller. Ce qu'ils en disent, la bande-annonce, le casting, le réalisateur… tout me séduit et lundi soir, je file au cinéma découvrir ce secret en avant-première (sans savoir que c'en était une en réalité. Je m'en suis rendue compte quand j'ai remarqué que la salle était pleine et que nous n'étions que deux à payer). Un secret, c'est tout d'abord un roman largement autobiographique de Philippe Grimbert, paru en 2004. L'auteur est psychanalyste et s'occupe plus particulièrement d'enfants psychotiques. Un secret, le film, c'est l'adaptation (paraît-il fidèle, je ne l'ai pas lu pour vérifier) de son roman. On y raconte l'histoire de François Grimbert, le fils de Maxime (Patrick Bruel) et Tania (Cécile de France). François, c'est un petit garçon chétif, à la santé fragile, rejeton de deux sportifs au corps parfait. Très vite, on sent le poids du père qui souhaiterait que son fils soit plus fort, plus beau, quitte à être moins doué à l'école. L'enfant a deux soutiens : leur voisine, Louise (Julie Depardieu), qui le chouchoute comme son propre fils et son frère imaginaire, qui est téméraire, musclé, doué en sport… en somme le fils dont son père semble rêver. A la suite de plusieurs ...

Rencontre 14/02/2006

Silence! On drague!

Rencontre En ce début d'année 2006 (que je vous souhaite d'ailleurs heureuse, tant que j'y suis), j'ai pris comme d'habitude une bonne résolution. L'année dernière, c'était de faire du sport et je l'ai tenue: je suis allée à la piscine toutes les semaines et j'ai repris la danse. Cette année, c'est de faire le ménage régulièrement. Et j'ai aussi déterminé la thématique des 365 jours à venir: 2006, année de la séduction! Si je vous ai parlé auparavant de la résolution sportive-que-j'ai-tenu, c'est pour vous prouver que je suis persévérante et que je vais vraiment tenter de séduire… mais séduire qui, où, comment? {~~-- 2006, année de la séduction --~~} Pour une novice en séduction comme moi (si je vous montre des photos de moi il y a 4 ans, vous comprendrez pourquoi je n'essayais même pas! Je laissais venir les rares intelligents et sensibles qui détectaient mon potentiel), il n'est pas particulièrement aisé d'accoster un beau spécimen dans un bar, dans le train ou en boîte. Même si j'ai gagné en confiance en moi tout récemment, je crains encore trop le râteau tendu par le mec en couple ou gay. D'où mon intérêt tout récent pour les structures « Spécial célibataires ». La drague sur internet*, j'ai déjà tenté, pas sur Meetic, mais sur un site suisse du nom de Swissfriends. Problème: je bloque complètement dès que je vois une faute d'orthographe ou qu'on me parle d'emblée de sexe et j'attache trop d'importance aux détails: je n'ai rien contre les gars qui font de la moto, mais ...

Questionnaire par 5 selon Ullice88 08/12/2005

Un fabuleux questionnaire...

Questionnaire par 5 selon Ullice88 ... aux réponses pas forcément fabuleuses, juste sincères. Ullice88 a dit : "Bienvenue à tous dans ce premier Questionnaire par Ullice88 ! L'important est de raconter votre vie, d'être bien sûr honnête. Pourquoi 5 ? Parce que j'adore ce chiffre et puis on le retrouve partout : les 5 doigts de la main, du pied, les 5 petits cochons, Blanche-Neige et les 5 nains… sourires… j'aime… A vous de jouer !" Personne ne m'a demandé de remplir ce questionnaire, mais quand j'ai lu celui d'Ullice88, je me suis interrogée sur les réponses que je donnerais moi, et comme je les avais, je me suis dit que je pourrais en faire un avis. Le voici : ╔════════════════════════════════════════ ║► Les 5 petites choses simples que vous adorez ╚════════════════════════════════════════ 1. Dactylographier. J'adore voir le texte apparaître à l'écran, sentir les touches sous mes doigts, entendre le bruit de mes doigts quand ils les actionnent… 2. Voir que j'ai des messages. Ouvrir Hotmail ...

Marmiton.org 06/12/2005

Parlons bien, parlons cuisine

Marmiton.org Lorsqu'on répond à un questionnaire sur nous-mêmes, typiquement sur Ciao ou sur des sites genre Meetic, il y a toujours une question qui revient : quelles sont vos passions ? C'est là que je m'interroge et que pour être tout à fait honnête, j'atterris sur deux « vraies » passions : la littérature en général et la cuisine. Tout comme je me rappelle difficilement l'époque où je ne savais pas lire (normal me direz-vous), je ne me souviens pas d'une époque où je n'ai pas voulu cuisiner. J'ai toujours mon premier livre de cuisine pour enfants et je me remémore très bien ces samedis matins passés perchée sur une chaise à compter des cuillérées à soupe de farine. Faire à manger, c'était pour moi du domaine de la vocation, mais si j'ai choisi mon autre passion pour en faire un métier (je suis bibliothécaire), c'est parce que je ne voulais pas partager ce que je prépare avec des inconnus. Or, j'ai découvert il y a environ 3 ans un site où tout se partage : les recettes, les conseils, les idées et même la nourriture, lorsqu'on passe du virtuel au réel. Ce site s'appelle Marmiton et, juste derrière Hotmail et un peu avant Ciao, c'est le site auquel j'accorde le plus de clics au quotidien. PRESENTATION DES RECETTES Comment empoigner par le bon bout ce mirifique site et vous donner l'irrépressible envie d'aller le consulter ? Commençons par ce qui en fait sa base, c'est-à-dire les recettes. Sur Marmiton, vous trouverez aujourd'hui 6 décembre 2005 pas moins de 30'974 recettes. ...

Reprise des Négociations - Bénabar 01/11/2005

Tu peux compter sur moi

Reprise des Négociations - Bénabar Mon cher Bruno, Comme le temps a passé depuis cette funeste Saint-Valentin où je t'ai annoncé mon infidélité, préférant la nouveauté offerte par l'un de tes poulains, Aldebert. Cette petite incartade s'est en fait transformé en habitude et Cali, Thomas Fersen, Raphaël et Sanseverino se sont ajoutés au nombre de tes rivaux, sans compter mon ex, Alain Souchon. Chassé de ma platine, tu m'avais promis de réagir et annoncé ton prochain album pour octobre. L'automne est venu et avec lui, nous avons entamé une REPRISE DES NEGOCIATIONS. Même si je t'ai trompé, au fond je suis fidèle, et lundi dernier, jour de sortie de ton nouveau bébé, j'étais à la FNAC. Je te l'avoue, en plus du tien j'ai acheté celui de Cali, mais c'est toi que j'ai écouté en premier, l'impatience me vrillant les oreilles. Très vite, l'évidence m'a sauté aux tympans : tu es vraiment le meilleur ! Si j'étais Jean-Luc Lemoine, je dirais que c'est l'album de la maturité. Tu as évolué musicalement, on ne retrouve plus tout le temps la débauche de cuivre qui égayait tes précédents albums. D'un style très fanfare, tu es passé à des mélodies plus lisses. En fait, tu as découvert les cordes et cela te va bien, cela sied à ta voix. Quant aux textes, ils sont toujours aussi fins, ancrés dans le quotidien et j'ai bien saisi à quel point je t'ai inspiré. Ceci dit, arrête de parler de mes expériences tout le temps, j'ai une vie privée tout de même ! Des sentiments inédits sont apparus. Certes, la déconnade ...

Par S 23/09/2005

Sudo-quoi? Sudoku!

Par S Tout a commencé aux alentours du mois de juillet. La presse suisse romande en a fait de gros titres, affirmant que tout le monde allait succomber, que c'était la nouvelle mode, qu'on allait voir ce qu'on allait voir. Moi, évidemment, j'ai lu les articles, je me suis un peu documentée sur la chose et j'ai essayé. Je fais toujours la même erreur, j'aime savoir ce qui plaît aux gens dans ce qu'on appelle un « phénomène ». A votre avis, pourquoi ai-je lu le « Da Vinci code » alors que je n'aime pas les romans à suspense et que je me suis ennuyée à mes cours d'histoire de l'art ? Et pourquoi vais-je lire le dernier Houellebecq, quand bien même j'ai détesté « Les particules élémentaires » ? Et pourquoi diable ai-je fait un Sudoku sachant que je ferme les yeux devant tout ce qui comporte des chiffres, à l'exception de ma fiche de salaire ? Depuis ce premier Sudoku, j'ai changé, tout le monde le dit. Si vous fouillez dans mon sac, vous trouverez un crayon et une gomme. Si vous me suivez dans les cafés ou les bibliothèques, vous me verrez me jeter sur tous les quotidiens exposés à la recherche de ma dose quotidienne. Pire encore, dans la bibliothèque où je travaille, je découpe clandestinement mes carrés favoris pendant que mon chef prépare les cafés. Ainsi je suis sûre que personne ne me surprendra. Et j'envisage de proposer l'achat d'un troisième quotidien, afin d'avoir une case en plus… J'ai acheté un bouquin qui s'appelle « 100 Sudoku », mais ça fait belle-lurette que je ...

Genève, Suisse 17/06/2005

Voir Genève.... et ne pas s'y ennuyer

Genève, Suisse Il est des clichés qui ont la dent dure et par conséquent une vie longue. Prenons par exemple ceux qui concernent mon coin de pays. De l'extérieur, beaucoup s'imaginent que nous vivons dans des palais immaculés, avec une Tag Heuer à chaque bras (comme Brad Pitt) et que nous roulons tous en Rolls Royce, dans l'incapacité de nous déplacer à pieds avec tout le chocolat et le Gruyère que nous ingurgitons. Bien entendu, nous parlons tous allemand et possédons chacun un bouvier bernois que nous emmenons skier avec nous chaque hiver, dans le voisinage de Roger Moore et de la famille royale de Savoie. Cette petite intro sur les clichés me permet en fait de vous prévenir qu'un autre préjugé est en passe de naître sur Ciao, extrait du clavier d'un vétérinaire alsacien amateur de Riesling : Genève serait une ville ennuyeuse. 127 personnes ont lu son avis à ce jour et cette idée est gravée dans leur cerveau. Je m'étais promis de l'effacer tout de suite, c'était il y a plus de deux mois, mais l'inspiration n'était pas au rendez-vous. Aujourd'hui, je suis prête à en découdre ! ☼oo☼ L'enclave française ☼oo☼ Situés au bout du lac Léman, la ville et le canton de Genève (accolez un bout de campagne à l'agglomération et vous obtenez le canton) est totalement enclavée dans le territoire français. Seuls 5% de ses frontières la relient à la Suisse, d'où ses va-et-vient successifs au cours de l'Histoire entre la République française et la Confédération helvétique. ...

Circus Hostel, Berlin 04/06/2005

L'Eldorado des auberges de jeunesse

Circus Hostel, Berlin Dans ma quête éperdue de l'auberge « charmante-pas chère-hygiéniquement parfaite», j'ai visité plusieurs contrées. Malgré les conseils de mon précieux Routard, mes expériences ont été contrastées… Petits prix, certes, mais toujours un défaut: bruit (Paris et Rome), humidité (Naples), tout (c'est-à-dire, saleté, bruit et cafards: Barcelone). Mais là, est-ce parce que je suis passée à Lonely Planet (oublié dans l'avion d'ailleurs, il nous a vachement servi), j'ai découvert à Berlin une sorte d'Eldorado, qui répond au doux nom de Circus Hostel. Alors examinons cet endroit de rêve… Le lieu de toutes mes convoitises et bientôt des vôtres se situent sur la Rosenthaler Platz, plus précisément au Weinbergsweg. Ceux qui connaissent Berlin ont peut-être déjà tilté. Ils pensent sans doute: « Mmmmmhhh, bouche de métro à deux pas, arrêt de tram et proximité immédiate du Scheunenviertel, le quartier où il fait bon sortir le soir». Je leur répond: « Effectivement, chers Ciaonautes, sans compter qu'Alexander Platz et le Hackesche Markt sont vraiment tout près aussi. Qui plus est, la rue de l'auberge est vraiment sympathique avec toutes ces terrasses ombragées ». Vous l'aurez compris, la première grosse qualité de l'Eldorado des auberges de jeunesse, c'est qu'il est vraiment bien situé. Mais entrons dans ce paradis justement. A gauche, le Circus Café, où vous prendrez votre petit déj'. La formule All-you-can-eat à 4.50€ vous garantit une avalanche de préparations sucrées et salées qui ...

Par A 18/04/2005

Abus sexuels à l'école

Par A Il y a quelques semaines, alors que je cherchais à éviter une scène de boucherie de « Gladiator » (qui est par ailleurs un excellent film, mais là n'est pas mon propos), j'enclenche le télétexte et tombe sur une dépêche de l'Agence télégraphique suisse : un enseignant quinquagénaire a été placé en détention pour abus sexuels et cela s'est produit dans l'école que j'ai fréquentée de ma 5ème à ma 9ème année scolaire. Pas d'autres informations et il est trop tard pour appeler mes parents pour en savoir plus. De toutes manières, un nom et un seul me vient à l'esprit et des images remontent : prof d'éducation physique, cet enseignant prenait un malin plaisir à nous donner le cours dehors lorsqu'il pleuvait à verse, nos T-shirts blancs devenant transparents et moulants. On faisait du rugby ou du football américain, ainsi pouvait-il nous plaquer dans la boue. L'heure venue de passer dans les douches, nous désignions une guetteuse chargée de nous prévenir de son inévitable visite dans les vestiaires. Sans oublier les mains qui se posent sur les fesses pour accompagner une roue ou nous placer sur la ligne de départ… Le lendemain, j'échange de nombreux mails avec ma meilleure amie et ancienne camarade de classe. Elle m'apprend que c'est une ancienne élève qui a porté plainte pour des faits qui se sont passés alors qu'elle était encore mineure. Cela signifie que nous la connaissons, peut-être même bien, et nous réalisons également que les choses sont allées plus loin que de ...

Speedo Jet Junior Polyseal google 12/04/2005

Heureuse comme une taupe dans l'eau

Speedo Jet Junior Polyseal google L’été approche , chers amis Ciaonautes et de ce fait, les corps se dénudent. Comme vous le savez, grâce à ma mignonne et désormais célèbre petite poitrine, je peux me permettre de jouer à fond la carte des dos-nus, ficelles sur les reins et tout le tralala. Mais (parce qu’il y a toujours un « mais »), ce genre de vêtements est bien plus chamant sur un dos joliment dessiné, reliant des bras pas flasques, mais pas trop musclés non plus. Le look de nageuse est-allemande, très peu pour moi ! Or, même si j’ai la chance d’être plutôt mince (je remercie mon métabolisme), je n’ai pas une once de muscles, tout est tendre chez moi. Et ma bonne résolution du 31 étant d’endurcir un peu tout ça, j’ai choisi le seul sport que j’aime bien : la natation. Du coup, depuis le mois de janvier, je me rends deux fois par semaine à la piscine et aligne les longueurs de brasse coulée avec une régularité de métronome. Seulement, la piscine est un endroit dangereux, et ce pour deux raisons. La première, c’est qu’à force d’enchaîner les « tête dans l’eau chlorée » et « tête hors de l’eau chlorée », mes yeux souffrent. Je ressors de la piscine les mirettes rougies et gonflées, à croire que mon chien meurt tous les mercredis et tous les samedis. La seconde, c’est que, étant myope comme une taupe, je ne distingue les gens que lorsqu’ils sont à 50 cm de moi. Et sachant que la piscine que je fréquente présente une cohue semblable à celle d’un Ikea un jour de pluie, vous imaginez le nombre de ...

Par G 25/03/2005

Comment rester ami avec son ex?

Par G Il y a environ 4 mois, après quelques semaines pendant lesquelles notre couple a franchement battu de l’aile, Adrien m’a quittée. Il n’avait pas tort, à force de battre de l’aile, on aurait fini par franchement se fatiguer. Bien que consciente de ce fait, je suis évidemment passée par une phase de désespoir, blessée dans mon amour-propre, baignant dans mes propres larmes. Ca n’a duré que cinq jours. Puis est venu le temps de la colère et de l’envie irrépressible de lui démolir sa belle gueule à coups de batte de base-ball. Défigurée par une splendide crise d’eczéma résultant de ce bouillonnement interne, je maudissais son attitude détestable et la faiblesse qui m’avait conduite à lui consacrer 15 précieux mois de ma vie. Mais, peu après Noël, mon exceptionnelle grandeur d’âme et mon infinie mansuétude m’ont amenée à tout lui pardonner. Oubliés les mensonges, la tromperie et le manque d’égards pour moi, exit les rancunes stériles! On vit dans une petite ville, son oncle va très certainement épouser ma meilleure amie, autant envisager les choses avec sérénité. La page était tournée, il était temps de repartir sur de nouvelles bases et quoi de mieux pour cela que de tenter de devenir amis? Seulement, une ex n’est pas une amie comme une autre. Elle a droit à un traitement particulier et on évitera d’aborder avec elle certains sujets. La majorité des gens n’ont aucune difficulté à déterminer lesquels, mais pas Adrien. Il prend par exemple plaisir à me raconter avec force ...

Masturbation féminine 10/03/2005

Pourquoi n'avons-nous pas quatre mains?

Masturbation féminine A la recherche d’un thème pour mon premier avis en tant que rouge, je fonctionne par association d’idées. Rouge = passion, alors pourquoi pas encore un avis sur mon chouchou du moment, Aldebert? Mais le rouge passion peut amener à parler de sexe. Or, je travaille aujourd’hui jeudi dans un institut oecuménique paumé, à 15 minutes de l’arrêt de bus le plus proche et peuplé d’apprentis pasteurs coincés en ces lieux pendant une année. Vous l’aurez compris, ce château est le palais de la masturbation. Et je suis une branleuse entourée de branleurs… #Masturbatrice précoce# Toute petite déjà, j’avais compris que le tripotage de mon entrejambe pouvait m’apporter de grands bonheurs. Ridge embrassait Brooke à la télé et je dirigeais mes menottes vers ce que je ne savais pas encore être mon clitoris. Court instant de satisfaction se terminant pas des halètements… Peut-être ai-je déjà vécu mon premier orgasme à 8 ans? Mon ignorance en matière sexuelle se dissipant avec l’âge, j’appris que cette pratique se nommait “masturbation”. Mes camarades masculins se vantaient de le faire avec assiduité, les filles prenaient un air dégoûté. Heu, non, moi aussi je trouve ça dégueulasse… Beurk! #Masturbatrice encore# Ceci dit, je continuais. Du simple baiser qui me faisait grimper aux rideaux à 10 ans, je passai au visionnage des cassettes de Sexy Zap de mon grand frère. Il faut dire que mes premiers baisers m’avaient prouvé qu’il en fallait plus pour atteindre le plaisir. Les jeux de ...

Bibliothécaire 19/02/2005

Je suis divine...

Bibliothécaire Après mes revendications sur les petits seins, j’ai décidé d’attaquer un autre sujet qui me fâche, à savoir l’image des bibliothécaires. Parce qu’en plus d’avoir des petits seins, je suis bibliothécaire. Et comme pour couronner le tout je suis suisse, vous aurez un état de la formation et du travail des spécialistes en information et documentation en Suisse. 1. « T’as fait ça parce que tu savais pas quoi faire… » J’ai été inscrite au bibliobus à l’âge de quatre ans. Je devais sans doute être la seule lectrice qui ne savait pas lire! Le bus passait toutes les deux semaines et j’ai été au rendez-vous pendant onze ans. Très vite, j’ai été fascinée par le travail du bibliothécaire. Je le voyais manipuler ces petites cartes avec envie, jouer du timbre sur les échéanciers, m’indiquer avec assurance et comme si cela coulait de source où se cachait mes Oui-Oui et les ouvrages nécessaires à mon exposé sur les chiens de berger. Vers l’âge de 5 ans, je voulais devenir danseuse. Je suis ensuite devenue plus réaliste et je me suis réorientée vers professeur de danse. Mais à 12 ans, ma décision était prise, je serais bibliothécaire. 2. « T’as commencé l’uni pourtant et t’as arrêté pour faire ça… » Arrivée au lycée, j’ai délaissé mon cher bibliobus et fréquenté la médiathèque. Les bibliothécaires m’ont détournée de ma vocation, tellement elles étaient désagréables et incompétentes. J’ai donc pensé faire du journalisme, mais il fallait passer par l’uni et ma seule et unique année ...

Aldebert : L' Annee du Singe 12/02/2005

Bruno, je te trompe

Aldebert : L' Annee du Singe Mon cher Bruno, C’est la première fois que je t’écris, première fois que je prends le risque de marcher sur tes plates-bandes en maniant cette langue française avec laquelle tu joues si bien. Le fait est que l’heure est grave pour nous deux. Un an et demi de passion dévorante, ta voix en boucle sur tous les lecteurs CD que je touche, l’alchimie est totale. J’enchaîne « La p‘tite monnaie« , « Bénabar« , « Les risques du métier » et le « Live au Grand-Rex» avec constance. J’ai expliqué tout ça dans un avis et tout le monde le sait, mon chanteur préféré c’est toi. Seulement, nous sombrons dans la routine Bruno! Un an et demi que j’écoute les mêmes 36 chansons! Je reconnais que tu as fait un effort au mois d’octobre avec la sortie du Live, mais voilà, toujours les mêmes titres, certes amenés différemment, mais ça ne me suffit plus. Et il n’y avait que quatre inédits… Comment veux-tu que je tienne le coup avec seulement quatre inédits? Et puis un jour j’ai entendu parler d’un autre. Tout le monde disait qu’il te ressemblait, que c’était un peu comme ton frère. Va lire l’avis de Kyogirl sur lui, elle le dit tout le temps. Alors j’ai voulu savoir… Le week-end dernier, C4leb (pastille blanche, allez le lire) m’a appris comment télécharger illégalement des chansons. Ne me fais pas les gros yeux, tu as été parmi ceux qui ont signé le manifeste. J’ai tout d’abord tapé ton nom, à la recherche de morceaux de toi que je ne connaîtrais pas et ensuite j’ai entré le sien. ...

Dim (lingerie) 05/02/2005

Stop à l’humiliation des petites poitrines!

Dim (lingerie) Cet avis, comme son titre l’indique, sera l’expression d’une revendication, d’un coup de gueule, en bref, une dénonciation de l’humiliation qu’ont subi deux êtres qui me sont très chers, j’ai nommé: mes seins! O-O Le contexte O-O Hier après-midi, toute guillerette et motivée, je me suis rendue au magasin histoire de m’acheter une nouvelle parure de lingerie, soutien-gorge et string. J’ai deux marques favorites: H&M, quand j’ai peu d’argent et Dim quand je suis pleine aux as. Or, en ce moment, je suis pleine aux as (précision: comme on l‘est quand on a 24 ans et qu‘on vient de finir ses études. Tout est relatif). O-O L’accusé O-O Dim est une marque de lingerie que j’apprécie énormément. Ses articles sont relativement chers, mais ils sont de qualité, réalisés dans des matières agréables qui résistent à plusieurs lavages. Mais leur point fort réside selon moi dans le design de leurs modèles. Petits détails originaux, imprimés sympas, dentelles, couleurs inattendues… en clair, cela correspond bien à mon désir de fantaisie tout en étant élégant et potentiellement excitant. O-O La partie plaignante O-O Niveau poitrine, je n’ai pas été dotée très généreusement par la nature. Je fais un 80B chez H&M (flatteurs!) et un 80A chez Dim. Mais je le clame haut et fort: j’aime mes petits seins! Ils sont ronds, ne tombent pas, je peux porter sans problèmes un dos-nu sans avoir recours à ses horribles soutiens-gorges à bretelles transparentes et deux mains masculines suffisent à ...
Voir plus d'avis Haut de page