Partager cette page sur

bleu Statut bleu (Niveau 3/10)

boucles0

boucles0

Aucun profil de membre disponible. La personne que vous recherchez n’est plus membre de Ciao.

Avis rédigés

depuis 03/09/2006

38

adbux.org 15/07/2007

Adbux : J'ai gagné 174$ en 3 mois !

Carte smiles 14/01/2007

La carte de fidélité Smiles, decevant

Concertos pour Piano - Rachmaninov 17/09/2006

Rachmaninov ... LE MEILLEUR COMPOSITEUR AU MONDE !

Concertos pour Piano - Rachmaninov Rachmaninov : Le plus talentueux des compositeurs Concerto n°2 : « Moderato » : Vous ouvrez lentement les yeux. Vous vous réveillé lentement… L'image qui s'imprime sur votre rétine s'affine de plus en plus. Vous sortez abruptement du flou musical… Soudain, la splendeur d'un ensemble d'instruments à cordes s'imposent à vos oreilles. La beauté de la Russie vous émerveille. Paysage enneigés, majesté d'un pays. Cette musique me fait penser à une femme idéale que je ne pourrais toucher qu'avec les yeux. Quel sentiment de perfection musicale. Teinté de nostalgie, ce morceau est porté par une mélodie absolument fantastique. Des mots seuls ne pourront jamais décrire quelles émotions on peut ressentir à l'écoute de ce titre. A mon avis le meilleur et le plus connu de l'œuvre de Rachmaninov. 6m25s : Tristesse et musique grave, événements dramatiques…. Puis d'une note de trompette, une marche militaire enivrante s'empare de nos cœurs, à un rythme effréné, nous essayons de suivre tant bien que mal, la rigueur du tempo dicté par les percutions. 10m03s : Sublime passage au piano, quelques frêles notes s'affichent en dégradé, amenant au thème final …. « Adagio sostenuto » : Morceau tiré d'un rêve….. propice à la réflexion sur soi. La pureté de la clarinette donne une couleur très chaleureuse, et la timide mélodie fait de ce titre une merveille. 5m00s : Le réveil s'entame, la musique s'emballe, vers des pointes d'intensités musicales…. 9m30s : retour au thème principal abordé ...

Greatest Hits - Lenny Kravitz 16/09/2006

Lenny Kravitz .... Le talent au bout des doigts

Greatest Hits - Lenny Kravitz Lenny Kravitz Geatest hits : « Are you gonna go my way » : Guitares hurltantes et aggressives, rythme posé et bien encré. Voix éraillée, Lenny Kravitz, nous offre un titre qui nettoie les oreilles ! La batterie est très présente sur la bande son, conduisant le reste des instruments avec force et détermination. Oui, ce titre s'écoute tête baissée, le pied sur l'accélérateur. Les guitares s'en donnent à cœur joie pour notre plus grand bonheur ! « Fly away » : Morceau plus charismatique que le précédent. On est ici dans un tempo plus chaloupé, et un thème musical et des paroles plus « cosmiques ». La batterie se fait plus discrète laissant place à la voix du chanteur. Kravitz a une belle diction et prononce les mots d'une façon suave et lente, donnant un contraste avec le rythme du titre. Laissez vous porter par ce titre aérien ! « Rock and roll is dead » : L'introduction du titre est un peu lourde et sans intérêt. Ici, Kravitz veut faire de la musique de « gros dur », mais ça ne passe pas du tout ! Le titre est répétitif, que ce soit pour les paroles que les guitares qui inspirent l'ennui. Bref appuyez sur Fast Foward :-p « again » : Les 15 premières secondes font penser à la BO d'une série d'adolescents. J'ai l'impression de regarder Dawson Creek. Mais heureusement, après 15 secondes d'angoisse, une bouffée de charisme vient embellir le titre. Cadence lente, guitare assagies, un morceau assez relaxant, mais que se fera éclipsé par d'autres titres bien meilleurs ...

The blues brothers, (DVD) 16/09/2006

Blues brothers.... Inimitables!

The blues brothers, (DVD) Blues brothers Ce films commence dans un centre pénitencier En prisonnier incarné par John Belushi est tiré de sa cellule car aujourd'hui il est libéré. Pendant une bonne minute, le prisonnier est conduit vers la sorite à travers tout le pénitencier. Dans une scène formidable, un policier déprimant lui rend ses affaires puis il sort et là commence le film sur cette musique so blues ! Jake, tels que s'appelle ce prisonnier, est attendu à sa sortie , est attendu par son frère Elwood. Ce film vous replongera dans l'ambiance des US du début des années 80. A noter les apparitions d'Aretha Franklin ( voir photos) et d'autres chanteurs blues dans de long passages musicaux. Hé oui, ne pas oublier que ce film est parsémé de scènes chantées. La mission de nos deux héros est de trouver 5000 dollars pour sauver un orphelinat. Bon, je vous en raconte pas plus, mais sachez que Jake et Elwood (voir photos) seront pourchassés dans ce film par des néo-nazi, une ex-femme dingue incarnée par Carrie Fisher, un groupe de contry, et bien sur … la police ! Le film est parsemé de phrases cultes et d'un grand style propres au Blues Brothers. Les poursuites en voiture sont assez nombreuses et sont les meilleures que j'ai vu jusqu'à aujourd'hui. Vous allez me dire : « pour les poursuites en voiture, il y a le film Taxi ? » Et je vais vous répondre, regarde Blues Brothers, et vous saurez ce que « poursuites en voitures » veut dire. Disons que nos héros sont parfois poursuivit par une ...

Empire du soleil (L') 16/09/2006

L'empire du soleil ... le chef d'oeuvre meconnu

Empire du soleil (L') L'empire du soleil : Quelle merveilleuse fresque historique sur une période que l'on a pas l'habitude d'entendre parler. Un peu d'histoire, en 1941, Shanghai était sous occupation japonaise, sauf une petite partie de cette ville réservée aux hommes d'affaires étrangers, etc… qui participent à la vie économique du pays. Ainsi, cette ville était divisée entre une partie pauvre, la partie occupée, et une partie riche, la zone de « concession internationale ». L'histoire : Nous suivons la vie dorée d'un petit garçon d'une dizaine d'années James Graham, dont le père est un industriel britannique. James vit dans un univers de luxe loin des privations de la zone occupée. Cependant, l'attaque de Pearl Arbor marque la fin de ce luxe, car tout Shanghai devient occupé. Tous les privilèges de la concession internationale tombent, et James se retrouve séparé de ses parents lors d'un mouvement de foule. C'est là que James va devoir se débrouiller seul, se retrouvant seul à la rue, dans un pays si effrayant. Il va se retrouver au final dans un camps de prisonnier, ou il va apprendre à vivre dans des conditions rigoureuses. Avis : Spielberg nous fait partager le point de vue d'un enfant dans une guerre. Il réussit grâce a une réalisation de qualité à transcrire de manière fidèle ces faits historiques. A savoir que ce petit garçon a vraiment existé, et il est interviewé dans les bonus. Cette personne âgée maintenant revient sur sa vie et explique plusieurs scène du film en ...

Stargate Sg-1, Saison 6, Intégrale (DVD) 16/09/2006

Stargate saison 6. Une saison de transition

Stargate Sg-1, Saison 6, Intégrale (DVD) · Stargate SG-1 : Voici le contenu du coffret · · 1 Épisode 1 : Rédemption - 1re partie · 2 Épisode 2 : Rédemption - 2e partie · 3 Épisode 3 : Réunion · 4 Épisode 4 : Prisonnière des glaces · 5 Épisode 5 : L'expérience secrète · 6 Épisode 6 : Abysses · 7 Épisode 7 : Résistance · 8 Épisode 8 : Acte de bravoure · 9 Épisode 9 : L'union fait la force · 10 Épisode 10 : La reine · 11 Épisode 11 : Prométhée - 1re partie · 12 Épisode 12 : Evolution - 2e partie · 13 Épisode 13 : Hallucinations · 14 Épisode 14 : Ecrans de fumée · 15 Épisode 15 : Paradis perdu · 16 Épisode 16 : Métamorphose · 17 Épisode 17 : Secret d'État · 18 Épisode 18 : Les rescapés · 19 Épisode 19 : La porte des rêves · 20 Épisode 20 : En quête du passé · 21 Épisode 21 : La prophétie · 22 Épisode 22 : Pacte avec le diable Daniel Jackson tire sa révérence pour cette nouvelle saison. Oui, Shanks désirait se consacrer au théâtre. Mais enfin il revient dans la saison 7. Il est remplacé par Corin Nemec qui incarnait « Parker Lewis » dans la série éponyme pour ceux qui connaissent. Cette saison à mon humble avis marque un grand tournant dans la qualité de la série. En effet, les effets spéciaux sont de plus en plus beaux et crédibles. Quant au scénario, il se densifie d'épisode en épisode. Bien évidement, pour le spectateur qui débarque à la saison 6 , il ne va rien comprendre*, c'est le petit défaut de la série. Sinon, cette saison s'offre un nouveau générique tout beau ...

Samantha, Oups ! (DVD) 15/09/2006

Comment devenir une blonde en 3 leçons

Samantha, Oups ! (DVD) Samantha et Chantal, les Laurel et Hardy des temps moderne ! La série qui a le jingle le plus poilu de l'histoire de la télé ! Humour complètement à l'ouest, d'une rare stupidité, des petites capsules de 5 minutes entièrement écrites par une bande de fous alliés, mais qu'est ce que c'est bon ! Samantha représente vraiment tous les travers de la blonde, et c'est à mourir de rire. Uniquement intéressée par le fait que ses chaussures soient assorties avec ses boucles d'oreilles, Samantha se retrouvera dans les situations les plus cocasses. Accompagnée par Chantal, qui ne relève pas vraiment le Q.I du couple, nos deux personnages aux perruques ébouriffantes vont nous faire partager leur vie …. trépidante ! Que ce soit au marché, à la salle de gym, au bureau ou à la maison, la vie de Samantha est remplie de problèmes métaphysiques d'une grande profondeur qui ne trouvent jamais de solution. Du point de vue réalisation, de nombreux effets sonores eux aussi d'une stupidité sans borne, agrémentent toutes les petites scénettes. Le montage est rapide, nerveux, ce qui donne une énorme pèche au programme. Sur le DVD, il y a aussi des bonus totalement absurdes et décalés voir même pas drôles, mais c'est tellement pas drôle que cela en devient au final très drôle, vous me suivez ? Sur les menus DVD, il y a aussi des petites musiques rigolotes lors du choix des scènes. En conclusion, Samantha, c'est un DVD qui fait honneur aux grosses blagues d'abrutis. A noter qu'il ne faut ...

Absolution - Muse 14/09/2006

Absoution ; un petit coin de paradis ......?

Absolution - Muse En voiture tout le monde, le train pour Muse Absolution est sur le point de partir ! Attachez vos ceintures et préparez vous à écouter un son venu d'ailleurs….. Analysons ensemble quelques pistes de l'album : « Intro » - Fade in sur un son de marche militaire glaçante de quelques secondes. « Apocalypse please » - introduction au piano rappelant le compositeur russe Rachmaninov. Un piano très grave et imposant par sa puissance, qui donne une couleur particulière à ce morceau, une couleur assez sombre. L'ensemble de la bande son est extrêmement riche de détails en arrière plan qu'il est agréable de distinguer. Une mélodie mécanique propre à Muse, assurant un cadence militaire à cette composition, entrecoupée de moment musicaux en chœur plus doux suivit de montées en puissance. J'espère que vous avez composté vos billets car le voyage au cœur de l'album absolution continue….. « Time is running out » - accompagné par des claquements de doigts rythmés, c'est d'abord la grande classe sur cette piste qui commence doucement. Puis, montée en puissance des guitares et du chanteur menant à une explosion enragée et démentielle. Une grande musicalité sur ce titre, et des performances vocales inégalée. Les passages de fortes et de faibles intensités s'alternent donnant un morceau réelle dynamique au morceau et une force indéniable. Ces alternances permettent de mettre en valeur les moments de forte intensité dans le morceau. Jubilatoire ! « Sing for absolution » - mélodie ...
Voir plus d'avis Haut de page