Partager cette page sur

bronze Statut bronze (Niveau 7/10)

daubet

daubet

Lecteurs satisfaits: 214 membres
Voir les statistiques du membre

twitter: @WildGunslinger blog: www.wildgunslinger.com

Avis rédigés

depuis 14/09/2000

247

Apple iPad 2 9.7" Wi-Fi 32 Go 11/04/2011

Ipad 2 rêve : comment j'ai croqué la pomme

Apple iPad 2 9.7" Wi-Fi 32 Go Non, vous ne rêvez pas, j’ai bien publié un avis. Je m’adresse ici aux dinosaures du site qui vont s’étonner de me voir sortir de ce que certains ont appelé une pré-retraite. Quant aux lecteurs que le hasard mènera jusqu’ici, pour beaucoup ce sera leur première rencontre avec l’un de mes avis. Pour ces derniers : bienvenue ! Je vais vous livrer mes impressions et mon test de l’ipad 2, tout en vous expliquant les raisons qui m’ont donné envie de l’acheter. Ne possédant qu’un PC fixe à la maison, j’étais à la recherche d’une deuxième solution pour naviguer sur le net, regarder des videos sans monopoliser systématiquement le téléviseur. Je possède aussi un lecteur mp4 Archos (mini-tablette) mais je me suis laissé séduire par Steve Jobs depuis que j’ai fait l’acquisition d’un Iphone4 il y a quelques mois. Mettez un pied chez Apple, et c’est terminé : personne ne vous entendra crier, vous deviendrez un fan-boy et serez tenté par tous les produits Apple. Résultat des courses : je me suis offert ce gadget de luxe. Cela dit, j’en fais un usage plus qu’intéressant, même s’il est vrai que j’aurais pu continuer à vivre sans. N’aie-je pas un peu résumé toute la philosophie d’Apple avec cette phrase ? PRESENTATION L’Ipad est une espèce d’hybride entre un smartphone qui serait parvenu au sommet de son potentiel et un netbook. Concrètement, le nouveau-né d’Apple bénéficie de mensurations à rendre verte de jalousie une top-model : 24 cm de hauteur, 18.5 cm de largeur, pour une ...

Warhawk (PS3) 25/09/2008

L'avis ne tient qu'à un fil

Warhawk (PS3) Mon téléviseur Samsung se sentant un peu seul au bout de quelques semaines, j'ai du faire l'acquisition d'une Playstation (Penn, evilash, private joke) 3 pour pouvoir profiter réellement de ses qualités haute définition. Avec l'arrivée de la PS3 dans mon salon, j'ai pu m'initier aux joies du blu-ray (les robots géants de Transformers et Megan Fox s'en donnent à cœur joie dans mon appartement), et du jeu en haute définition. Si j'ai commencé par jouer à Gran Turismo (un grand classique, stupéfiant de beauté sur cette plate-forme) ou à Formula One, j'ai commencé à lorgner vers les jeux jouables en réseau, pour un maximum de fun. J'ai commencé par essayer un jeu de poker jouable online, avec webcam et micro intégrés bien sympathique pour se mesurer aux adversaires tout en jouant avec sa poker face. Imaginez un site de jeu de poker en 3 dimensions type pkr.com, ajoutez-y une fenêtre pour la video type msn (sauf que c'est de la HD) et vous obtenez un jeu très fun…mais aux possibilités limitées (pas de tournoi programmés). J'ai ensuite essayé Gran Turismo qui ne propose malheureusement que quelques courses et une opposition limitée numériquement. J'ai donc fini par suivre les conseils de mon ami tonyfloyd (qui un jour, écrira un avis sur ciao) et j'ai téléchargé sur le Playstation (Penn) network le jeu Warhawk, jouable uniquement en ligne. J'ai opté pour la version téléchargeable en raison de son prix (30 euros) contre 60 euros pour la version en magasin qui offre une ...

L'incroyable Hulk (23 Juillet 2008) 22/07/2008

Bruce (Banner) Tout- Puissant

L'incroyable Hulk (23 Juillet 2008) En 2003, Ang Lee était engagé par Hollywood pour mettre en scène l'adaptation cinéma de l'incroyable Hulk, succès télévisuel des années 80 et tiré d'un personnage de comics Marvel. Le film, d'une durée de plus de deux heures, n'a pas rencontré le succès escompté, et la vision du réalisateur asiatique a déplu au public (de trop longues scènes explicatives pour quelques grosses scènes d'action too much et un résultat à l'arrivée quelque peu ennuyant). Hollywood ne voulait pour autant pas en rester là, sans doute influencée par le succès commercial de la plupart des adaptations de comics au cinéma ces dernières années. Il a donc été décidé de refaire un nouveau Hulk, quatre ans plus tard, mais par le biais du remake, pour se démarquer totalement du film d'Ang Lee. Là où on aurait pu s'attendre au choix d'un réalisateur pur jus américain, pour donner au film une tonalité correspondant à l'univers Marvel et prendre moins de risque de chocs des cultures qu'avec Ang Lee, les studios ont porté leur choix sur Louis Leterrier, réalisateur bien de chez nous. Issu de l'école Besson, le réalisateur de « Danny the dog » et du « Transporteur 2 », en réussissant l'exploit de convaincre Edward Norton himself d'incarner le géant vert, s'est adjugé la direction de ce remake au budget énorme, et s'est ainsi ouvert la voie vers une carrière à Hollywood. On retrouve donc au casting Edward Norton (« American history X », «Fight club », « L'illusionniste », « La 25e heure »), Liv Tyler (« ...

Hancock (09 Juillet 2008) 15/07/2008

Hancock, mode d'emploi

Hancock (09 Juillet 2008) L'été 2008 est propice aux blockbusters et il faudra compter quelques super-héros parmi les rois du box-office : Batman, Hulk…et Hancock, l'anti-super-héros. Will Smith (« Independance day », « Men in black », « Bad boys ») incarne un personnage doté de pouvoirs, accompagné par Charlize Theron (« L'associé du diable », « Monster », « la légende de Bagger Vance ») et Jason Bateman (« La rupture », « Starsky et Hutch », « Juno », »Le royaume »), dans un film réalisé par Peter Berg (« Le royaume », « Very bad things »). Super heroe movie ou Bad Boy? John Hancock est un héros désabusé, alcoolique, mal aimé et qui n'a pas la langue dans sa poche. Mal rasé, peu regardant sur la finesse des méthodes employées, il aide les forces de police à combattre les malfrats de Los Angeles, mais ne respecte pas les lois, casse tout sur son passage et dit ce qu'il pense aux gens sans se soucier du politiquement correct. Un Bad Boy, en somme... Un beau jour, il sauve un homme (tout en détruisant un train) et se fait huer par la foule, qui désapprouve sa façon d'agir. Hancock est défendu par l'homme qu'il a secouru, qui travaille dans la communication. Il aide alors Hancock à réhabiliter son image. Notre anti-héros aura alors un long chemin à parcourir vers la reconnaissance, et mènera par la même occasion une quête sur son passé dont il ignore tout. Il y a des super-héros. Et il y a Hancock. L'affiche annonçait bien la couleur, en se plaçant directement sur le terrain des ...

The Eye (9 avril 2008) 13/05/2008

Ouvre les yeux

The Eye (9 avril 2008) Le cinéma américain a pour habitude de se livrer aux remakes des films qui ont fonctionné à l'étranger. Non pas par mauvais esprit ou pour piquer de bonnes idées aux voisins, mais parce que les producteurs partent du principe que les codes américains sont immuables et que le public américain ne peut apprécier une œuvre que si elle répond à certains critères. Résultat : ils ne se donnent bien souvent même pas la peine de distribuer chez eux les succès nippons ou européens, persuadés de l'échec commercial de ceux-ci. Ils se contentent selon les cas de faire venir le réalisateur à Hollywood pour lui faire réaliser des films dans l'esprit américain (avec quelques notes personnelles du maître d'œuvre pour rehausser le tout). C'est le cas des Wong kar Wai ( In the mood for love , puis My blueberry nights par exemple), ou des John Woo ( The killer puis Volte-face ) et la liste est longue. La deuxième solution est le remake : on achète les droits, le scénario et on l'adapte au contexte américain. Avec réussite : The ring , Vanilla sky par exemple, ou avec moins de réussite : Les visteurs en Amérique , Taxi . Parfois, le remake est un copié-collé de l'original, avec la reprise des plans au millimètre près, comme Gus Van Sant s'y était essayé en 1998 avec Psycho , remake du film plus connu chez nous sous le nom de Psychose . Le succès des films asiatiques a relancé cette vague de remakes depuis Ring : Dark water , One missed call ont suivi ou suivront très prochainement pour ...

Dhoom (DVD) 21/03/2008

The Dhoom generation

Dhoom (DVD) Par un beau week-end de mars à Fourqueux (traduisez venteux, frais et légèrement humide), j'ai tenté une expérience. Bien sûr, comme pour toutes les activités nouvelles auxquelles je me livre, j'ai été incité à la débauche par quelqu'un. Ici, en l'occurrence, par le dénommé evilash, qui sévit sur ce site depuis plusieurs semaines, en se livrant à de magnifiques analyses sur des films…plus ou moins magnifiques, mais qui ont parfois le mérite d'exister. Et ça, ce n'est pas rien. Bref, cet individu aux goûts cinématographiques parfois exotiques, quelquefois sujets à débat, se trouvant être mon ami, m'a une fois de plus ouvert de nouveaux horizons cinématographiques. Mais cette fois-ci, il n'était pas question du dernier film de The Rock, de JCVD ou de Jet Li…mais plutôt d'un voyage, sensoriel et culturel. En quelques phrases et même finalement en quelques mots, il a réussi à me convaincre à voir un film Bollywood. Je ne peux pas révéler ici la teneur exacte de ses arguments, puisque je perdrais toute crédibilité, toujours est-il que notre ami evilash n'a pas perdu beaucoup de temps avant de sortir son DiViDi une fois à l'appartement. Je me retrouvai donc en quelques minutes plongé dans un univers flamboyant, naïf et chatoyant, à chantonner des mélodies aux sonorités inédites… Evilash étant persuadé que je ne supporterai pas la vision de ce film au-delà d'une durée d'une demi-heure grand maximum et que j'assimilerai le tout à un nanar en moins de temps qu'il ne faut pour ...

Samsung LE-52M87BD 08/03/2008

Le cinéma à la maison

Samsung LE-52M87BD Depuis environ un an, je pensais changer de téléviseur, lassé de comparer avec tristesse ma grosse Philipps 70 cm avec les écrans plats que je voyais fleurir chez les uns et les autres avec de plus en plus de régularité. Après avoir longtemps écouté les arguments contradictoires des défenseurs du LCD et du Plasma, je suis parvenu à la conclusion que le choix du LCD s'imposait, pour l'utilisation que je comptais en faire. Restait ensuite le problème de la taille, qui irait de pair avec mon budget. Oui mais voilà, ce dernier n'était pas défini avec précision non plus. Finalement, j'ai opté pour un Samsung de 102 cm repéré sur le net…pour repartir du magasin avec un 132 cm…rien ne s'est donc passé comme prévu. Il faut d'abord savoir que la plupart des modèles exposés en magasin ne sont bien souvent pas disponibles en stock immédiatement, et ensuite que certaines marques ont pensé à la connectique de manière très légère… Résultat : impossible d'obtenir le modèle souhaité en magasin, et quand vous trouvez un modèle équivalent dans une autre marque, les options ne sont pas celles que vous recherchez. Alors quand vous voulez un LCD Full HD d'une taille d'au moins 102 cm, le choix s'avère rapidement très restreint. Je me suis ainsi retrouvé avec le plus grand LCD du magasin, pour un prix de 2200 euro (après réduction obtenue, mais je viens de constater sur le site de Conforama que le prix de l'appareil était descendu à ce niveau là aujourd'hui). Présentation de la bête ...

Live ! (23 Janvier 2008) 21/01/2008

Dead or a-Live

Live ! (23 Janvier 2008) Il y a certaines invitations que l'on ne peut pas refuser. Aussi, lorsque Monsieur UGC me propose de venir assister à une avant-première en compagnie d'Eva Mendes …je me vois dans l'obligation de chambouler mon emploi du temps, d'annuler des rendez-vous et de me libérer. C'est ainsi que j'ai rejoint l'UGC Ciné-Cité très Bobo de Bercy pour l'avant-première du film Live avec Eva en héroïne. Ce film est réalisé par Bill Guttentag , plus connu aux Etats-Unis pour les documentaires qu'il a réalisé. On retrouve au casting la belle Eva…et c'est à peu près tout pour les têtes connues. Le pitch Si vous avez manqué le début ! Katy est une jeune directrice des programmes pour une chaîne de télévision, confrontée au problème de la baisse d'audimat. Les émissions de télé-réalité ont apparemment fait le tour de tout ce qu'on pouvait imaginer d'original, à moins de sombrer dans le trash le plus répugnant. Lors d'un petit brainstorming, l'équipe de Katy propose toutes les idées novatrices pour monter une nouvelle émission, mais tout le monde se rend compte que rien de neuf ne sort du lot…jusqu'à ce que quelqu'un ironise en lançant qu'on devrait lancer un jeu de roulette russe pour parvenir à captiver à nouveau les gens. Qu'à cela ne tienne, Katy retient l'idée, se débarrasse rapidement de toute notion de morale et entreprend de convaincre son monde que le concept est viable. Les deux plus gros problèmes seront l'aspect juridique d'une part, et la censure d'autre part. Un ...

Les femmes de ses rêves (28 novembre 2007) 01/12/2007

Mari à tout prix

Les femmes de ses rêves (28 novembre 2007) Le piercing de ses rêves Les frères Farrelly sont les rois de la comédie pour adultes aux Etats-Unis. Je leur dois, ainsi qu'à Cameron Diaz , mes plus gros fous rires au cinéma avec Mary à tout prix …il y a déjà dix ans. Après Dumb and dumber, Fous d'Irène, L'amour extra-large et Deux en Un notamment, je n'entretenais plus l'espoir de retrouver une comédie haute en couleur et un peu trash du niveau de Mary à tout prix . C'est pourtant chose faite avec ce nouvel opus, totalement réussi à mon avis. C'est ici un remake auquel se livrent les deux frères, d'un film éponyme des années 70 avec Cybil Sheperd ( The heratbreak kid pour la version originale). On retrouve ici au casting Ben Stiller ( Mary à tout prix , La nuit au musée , Mon beau-père et moi , Starsky et Hutch ) dans le rôle principal, mais aussi Jerry, son papa dans le film et à la ville, Michelle Monaghan ( Mission :Impossible 3 ), ou encore Malin Akerman . Ze Story Eddie a la quarantaine, et se complaît dans sa vie de célibataire endurci. Il a un magasin d'articles de sport, un pote et son père. L'exemple de son pote mené au doigt et à l'œil par son épouse ne lui donne pas particulièrement envie de se mettre en ménage, mais il va se faire rattraper par la pression endurée par tous les célibataires qui ont passé 25 ans. A savoir les remarques balourdes de l'entourage, les situations gênantes… Un beau jour, il rencontre par hasard une belle jeune femme blonde, avec laquelle il entame une romance. ...

Le rêve de Cassandre (31 octobre 2007) 14/11/2007

Deux frères

Le rêve de Cassandre (31 octobre 2007) Woody Allen sort un film chaque année. Cette seule remarque conduit au constat évident que chacun de ses films ne peut être réussi. S'il parvient à conserver un succès régulier, c'est en partie grâce à la qualité des scripts qu'il écrit et à l'inventivité dont il sait sans cesse faire preuve. Allen a entrepris depuis quelques années de se renouveler, notamment en ne se mettant pas systématiquement en scène, ce qui contribue à donner un peu de fraîcheur à ses films et à changer le ton. On retrouve ici au casting les stars hollywoodiennes Ewan Mc Gregor (Obi Wan Kenobi dans les derniers Star Wars en date, révélé il y a plus d'une décennie par Trainspotting), Colin Farrell (Minority report , Miami Vice , Alexandre entre autres blockbusters), et Tom Wilkinson ( Full monthy , Raisons et sentiments , Michael Clayton ). L'histoire Ian et Terry sont deux frères au caractère opposé mais un peu flambeurs. Terry est mécanicien dans un garage et sa petite vie oscille entre sa vie de couple simple et ses petits paris sportifs (course de lévriers). Mais un jour, il rencontre les mauvaises personnes, joue une partie de poker un peu trop chère avec des habitués qui le laissent gagner pour l'appâter…et il retourne jouer pour perdre une grosse somme et contracter une dette qu'il ne pourra pas honorer. Ian travaille avec son père dans un restaurant, mais son ambition le rattrape le jour où il rencontre une jeune actrice aux dents longues, qu'il essaie d'impressionner par tous les ...

Le Coeur des Hommes 2 (24 Octobre 2007) (DVD) 25/10/2007

Au coeur des hommes

Le Coeur des Hommes 2 (24 Octobre 2007) (DVD) Présentation En 2003, Marc Esposito, père fondateur de la revue Première, puis rédac' chef de Studio, se lance dans le grand bain et réalise son premier long-métrage : « Le cœur des hommes ». Malgré une critique mitigée (prévisible puisqu'un journaliste devenu artiste est souvent descendu, quelque soit la qualité de son travail), le film est un succès au box-office. La présence au casting de poids lourds comme Gérard Darmon, Marc Lavoine, Jean-Pierre Darroussin et Bernard Campan avait probablement aidé ce très bon film à devenir un succès. Esposito adaptera son propre roman « Toute la beauté du monde du monde » en 2006, très beau voyage cinématographique dans lequel on retrouvait Marc Lavoine et Zoé Felix (http://www.ciao.fr/ToutelabeautedumondeAvis898154). Le 24 octobre 2007 sort « Le cœur des hommes 2 » suite du premier volet des aventures de nos quatre amis. Les personnages On retrouve les héros du premier volet, à savoir quatre amis ayant subi des revers de la vie (majoritairement amoureux), quatre ans plus tard. Jeff (Gérard Darmon) est un homme proche de la soixantaine, vivant en couple avec Elsa (zoé Felix), une jeune femme avec laquelle il a eu un enfant. Il a acheté une maison dans le Sud de la France à la fin du premier film et quitté Paris. Il annonce à ses amis venus passer les vacances chez lui qu'il retourne vivre à Paris le mois suivant, pour réaliser un projet et pour ne pas rouiller. Il file le parfait amour avec Elsa, même s'il garde ...

Invasion (17 Octobre 2007) (DVD) 18/10/2007

L'invasion du nanar

Invasion (17 Octobre 2007) (DVD) Sorti sur nos écrans le 17 octobre 2007, « The invasion » est un film de commande réalisé par Oliver Hirschbiegel (« La chute », « L'expérience ») avec dans les rôles principaux Daniel Craig (le brillant nouveau 007) et Nicole Kidman (« Les autres », « Jours de tonnerre »). La navette spatiale Patriot s'écrase sur Terre, projetant ses débris sur un périmètre important entre Dallas et Washington. On découvre rapidement qu'une matière a priori végétale a accompagné les restes de la navette sur notre belle planète. Cette matière se révèlera dangereuse et les humains exposés ne seront alors plus que les hôtes d'une espèce extra-terrestre. Carol, psy et mère d'un enfant est alors le témoin de phénomènes étranges multiples : une patiente qui lui explique que son mari n'est…plus son mari, des gens dans la rue qui semblent inexpressifs et dépourvus de tout entrain, un petit garçon ne faisant preuve d'aucune émotion… Son ami Ben est quant à lui médecin et après une analyse d'un fragment de peau récolté sur l'enfant non émotif qui intrigue tant Carol, dénonce l'horrible vérité tant redoutée : on aurait affaire à un organisme vivant…qui viendrait d'ailleurs. Les deux héros blonds décident de s'échapper et Carol va tenter le tour pour le tout pour retrouver son fils, livré à l'ennemi en la personne de l'ex-mari de Carol…lui aussi contaminé et au cœur d'un vaste complot que détecte Carol. Origines « The invasion » est en réalité inspiré par « Invasion of the body ...

Sipahh Pailles aromatisées 09/10/2007

Bob et les vaches à lait

Sipahh Pailles aromatisées ► Bob à Auchan ◄ Bob soupire, passe son panier rouge dans la main gauche et retire son LG de sa poche. Comme son jean est trop serré depuis que Bobette lui a expliqué qu'il fallait revenir au slim pour être à la mode, il a le plus grand mal à atteindre l'objet de son désir. Il décroche et entend la douce voix de Bobette qui lui demande de prendre de la salade et du raisin…ah et puis aussi quelque chose qui pourrait amuser la petite nièce de Bobette, qu'il va devoir se taper tout le week-end à l'appart'. Il grommelle un « Oui, ok, chérie, je prendrai une connerie » et cherche le rayon des sucreries, pour acheter un truc qui pourrait plaire à la petite. Il ne trouve rien d'alléchant et commence à regretter d'avoir proposé de faire les courses à Bobette, qu'il soupçonne d'atteindre une certaine jouissance dans le fait de dépenser 20 euros chaque jour pour faire des courses de dernière minute. Il s'apprête à laisser tomber et à gagner les fruits et légumes quand son œil déjà morne entre en contact avec un petit paquet jaune, sur lequel une vache s'agrippe à une paille débordant de lait. Il saisit le paquet et constate qu'il tient dans ses mains un produit bizarre, dont il peine d'ailleurs à découvrir l'utilité…ou le principe. « Plonge la paille, Aspire », est le slogan qu'il lit sans réellement comprendre en quoi cette paille peut être utile. Il fronce les sourcils, marmonne quelque chose que lui-même ne comprend que partiellement en secouant la boîte de ...

99 F 29/09/2007

Vacances dans le coma

99 F « 99 francs », comme tout le monde le sait, est l'adaptation ciné d'un roman à succès écrit par Frédéric Beigbeder. Connu pour diverses raisons, cet auteur controversé : plagieur selon certains (Marc Gendron et son « Titre à suivre » traiterait exactement le même sujet avec deux ans d'avance), spécialiste du crachat dans la soupe et de la provocation, son parcours prouve tout de même qu'il est doué dans certains domaines. D'abord créatif pour une agence de publicité, domaine dans lequel il excellera et grâce auquel il deviendra riche, il s'essaie ensuite à la critique littéraire, à l'écriture et à la télévision (émissions littéraires notamment si l'on oublie l'échec de son « Hypershow » sur Canal plus), puis éditeur chez Flammarion pendant une courte période. Mais Beigbeder est à mon sens un auteur doué et imaginatif, comme le prouve le succès de ses romans, et notamment de son « 99 francs », qui dépeint l'univers de la publicité et pour lequel l'auteur s'est servi de sa propre expérience dans le domaine pour en illustrer les travers. Il se fera d'ailleurs remercier par l'agence de publicité Young and Rubicam après la parution de son roman. Comme souvent depuis quelques années maintenant, le succès d'un roman trouve une suite au cinéma puisque ce média touche un public plus large, même si certains écrits sont a priori difficilement transposables à l'écran. C'est donc à Jan Kounen que reviendra l'honneur de l'adaptation, l'un des réalisateurs français les plus ...

Planet Terror 21/08/2007

El Wray's anatomy

Planet Terror ★ Le concept Grindhouse ★ Ce concept est un hommage à une vieille franchise américaine proposant des séries B, revisité par Tarantino et Rodriguez et propose deux films, réalisés par chacun des deux amis, et entrecoupés de fausses bandes-annonces délirantes et parodiques. C'est en tous cas ainsi que les anglophones ont pu découvrir ce projet déjanté et original. Bien entendu, en France les choses ne se sont pas passées comme cela, puisque le public européen dans son ensemble aura été privé de la double programmation, aura du se déplacer deux fois pour voir les deux films…et n'aura eu droit qu'à une fausse bande-annonce, au début de « Planet Terror », le film qui nous intéresse ici donc. Le premier volet (« Death proof », voir mon avis sur le sujet si ça vous intéresse) est sorti quelques semaines plus tôt en France. C'était un slasher-road-movie jouissif à tendance parodique. De son côté, Robert Rodriguez (« Desperados », « Une nuit en enfer ») propose un film de zombies. Même si la sortie estivale à une date délicate (14 août) risque de plomber le film, il n'en est pas moins une réussite quasi totale, un cran tout de même au-dessous du premier segment réalisé par Tarantino. Il est d'ailleurs assez curieux de constater comment la promotion d'un film est parfois curieuse, cette double programmation étant passée presque inaperçue en France, la faute à une promotion quasi inexistante, vouant les deux films à un échec commercial presque certain en France. ...
Voir plus d'avis Haut de page