Partager cette page sur

orange Statut orange (Niveau 6/10)

valtameris

valtameris

Aucun profil de membre disponible. La personne que vous recherchez n’est plus membre de Ciao.

Avis rédigés

depuis 15/07/2011

202

Nina Ricci Premier Jour - Eau de toilette pour Femme 05/08/2012

Une eau de toilette fruitée à croquer !

Nina Ricci Premier Jour - Eau de toilette pour Femme Bonjour à tous. Aujourd’hui je me sens assez en forme pour participer dans un avis court et aussi précis que possible à la campagne d’août consacrée aux rubriques Voyages et Beauté. J’ai choisi de vous présenter un parfum pour commencer car le beau temps s’y prête. Le trimestre dernier j’ai eu envie tout d’un coup d’un parfum floral à base d’essence d’orange de Sicile dont je raffole, ou qui se démarque des molécules aldéhydes synthétiques olfactivement puissantes mais assez lourdes en été. C’est donc avec cet objectif que j’ai fait le tour des flacons qui s’offraient à mon odorat en parfumerie. J’ai testé de tout, à dire vrai j’ai trouvé le choix assez réduit dans les parfums que je ne connaissais pas et finalement je me suis orientée vers Nina Ricci dont je connaissais quelques produits. En plus ça me faisait plaisir, je suis d’origine italienne comme la célèbre couturière et parfumeuse ;) . . ¤•••¤ PREMIER JOUR, Nina Ricci ¤•••¤ J’ai choisi un flacon de 50 ml de Premier jour après avoir constaté que la personnalité se démarque de celle d’autres parfums floraux. Premier jour est une eau de toilette « beaucoup pour soi, un peu pour les autres » pas entêtante et plutôt printanière et estivale dont il faut s’asperger généreusement pour la remarquer. Ne vous fiez pas aux apparences, cette discrète a un caractère persistant qui se remarque quand on met le nez dessus et encore un peu après la douche. Délicate et fleurie elle n’en est cultive pas moins un certain goût du ...

Oeuvres: Tome 1, Philosophie - Denis Diderot 28/07/2012

Révisons nos classiques pendant l'été ^_^

Oeuvres: Tome 1, Philosophie - Denis Diderot Je conclus cette campagne Loisirs & Medias finissante avec une opinion sur un recueil des œuvres d’une de nos gloires nationales, Denis Diderot (1712-1784). J’entends déjà les râles : « Han nannnn pas un avis sur un philosophe !!! ». Rassurez-vous, je ne vais pas refaire le monde en 2 pages, ma critique porte sur l’objet et non sur le contenu ^^. Je cherchais il y a 6 ans les contes du philosophe, je ne les ai trouvés qu’en fascicules dans une édition pas très belle. Lorsque j’ai remarqué dans le rayon ce Tome 1 de l’œuvre du philosophe, j’en ai fait l’achat malgré le prix de 25,76 € car après l’avoir rapidement feuilleté j’ai constaté qu’il regroupait plusieurs des dialogues qui m’intéressaient. J’ai payé cet ouvrage assez cher, son prix s’explique tant par le choix du papier et du format que par la densité de son contenu. . . ¤•••¤ DIDEROT Oeuvres, Tome 1 Philosophie ¤•••¤ L’édition des Œuvres de Diderot est signée par Laurent Versini, elle est publiée aux Editions Robert Laffont en 1997 dans la collection Bouquins et comprend cinq tomes : • Tome 1 Philosophie • Tome 2 Contes • Tome 3 Politique • Tome 4 Esthétique – Théâtre • Tome 5 Correspondance a) Le Tome 1 non illustré (à l’exception de la 1ère de couverture) contient 1600 pages en édition brochée dans un format papier se rapprochant du Jésus (13,2 cm × 19,7 cm × 4,1 cm). b) Imprimés sur papier bible les caractères sont en taille 7 à 10, c’est plutôt petit je ne pourrais pas lire cet ouvrage sans mes lunettes. ...

La Mer Regarde (DVD) 26/07/2012

L'amour dans l'entre-deux-mers.

La Mer Regarde (DVD) Sur les 30 longs métrages réalisés par Akira Kurosawa, je ne connaissais pour ainsi dire rien de la filmographie du grand cinéaste japonais. J’avais vu au cinéma une de ses dernières réalisations Rhapsodie en Août et très récemment j’ai eu la chance de voir le sublissime Rashômon sur Y avant qu’il ne soit supprimé à la demande des ayants-droits. Ce long métrage m’avait laissé un souvenir marquant, aussi lorsque j’ai repéré dans les bacs de mon point de vente « La mer regarde » je n’ai pas réfléchi très longtemps pour l’acquérir car je me le sentais de parfaire ma culture cinématographique. Akira Kurosawa (1910-1998) avait trouvé son inspiration dans les contes héroïques ou dans les rapports entre classes sociales. Plusieurs de ses réalisations sont basées par exemple sur des nouvelles de Shakespeare (Ran), Gorki (Les bas-fonds) ou Dostoïevski (L’idiot). Réalisateur et scénariste, on lui doit notamment, parmi ses films les plus connus en France : - Rashômon, ce long métrage des années 1950 est un véritable chef d’œuvre de narration non linéaire et philosophique, - Les sept samouraïs, plus connu il est vrai dans sa version américaine des Sept Mercenaires, - Kagemusha l’ombre du guerrier sorti en salles en 1980, - Ran, sorti en salles en 1985, - Dersou ouzala. Akira Kurosawa avait rédigé le scénario et une partie du storyboard de « La mer regarde » presque dix ans avant sa sortie en salles. A la suite d’un accident de tournage qui le laisse invalide en 1995, il n’a pas pu ...

Hypothermie - Arnaldur Indridason 21/07/2012

Vous ne verrez plus l'Islande avec le même regard après ça ! ^^

Hypothermie - Arnaldur Indridason La campagne de Juillet de Ciao étant dédiée aux Loisirs et aux Médias, je m’en donne à cœur joie avec mes bibliothèques. Comme il me faut le temps qu’il faut pour présenter un livre, fut-ce un roman policier, j’ai été obligée de limiter mes ardeurs à l’étagère des auteurs nordiques. . . ¤•••¤ HYPOTHERMIE d'Arnaldur Indridason ¤•••¤ Arnaldur Indridason est un écrivain islandais d’une cinquantaine d’années. Historien de formation, il se consacre à l’écriture depuis une vingtaine d’années. Ses romans ont été régulièrement récompensés de prix prestigieux dans la catégorie Policiers. L’un d’entre eux a fait l’objet d’un film : La cité des jarres (Myrin). Hypothermie a obtenu le prix du Meilleur polar des lecteurs de Points. Ce volume de 37 chapitres et 351 pages a été traduit par Eric Boury, il a paru chez Points en mai 2011. Ce roman est le 6ème de la série mettant en scène le commissaire Erlandur et ses collègues. Dans ce thriller, on aborde le domaine des enquêtes spéciales. Spéciales parce qu’il arrive à Erlandur d’enquêter de son côté, sans mandat, sur des affaires non élucidées mais closes. Visiblement, le commissaire n’a pas besoin de convoquer le parlement pour avoir accès aux archives même si cela déplait à ses collègues. Il est sur deux affaires, un suicide qui pourrait cacher un meurtre (et plus si affinités) et une disparition qui remonte à une trentaine d’années. Les disparitions sont la hantise d’Erlandur, on va comprendre enfin pourquoi dans cet opus. Sa ...

Hiver Arctique - Arnaldur Indridason 20/07/2012

Un être vous manque et tout est dépeuplé.

Hiver Arctique - Arnaldur Indridason Voilà un polar qui était complètement dans l’actualité d’il y a 3 ans, et qui forcément le reste un peu puisque l’Islande s’est fait prendre dans le sinistre pièges des taux d’emprunt. Ce roman d’Arnaldur Indridason, le 5ème de la série dont le héros est le commissaire Erlandur, ne traite pas de la crise financière, il dévoile en revanche un pan de ses conséquences sur la population. Vous vous rappelez peut-être que l’Islande était montrée en exemple pour son développement hyper rapide qui a attiré à elle des milliers de travailleurs étrangers, lesquels sont majoritairement repartis lorsque le travail vint à manquer. En effet, des milliers de chantiers ont été arrêtés faute de crédits. C’est donc dans la communauté étrangère d’Islande, méconnue car peu nombreuse, que nous entraîne l’auteur islandais. Il ne sera pas question d’argent, mais des difficultés d’intégration de ces centaines de jeunes un pied en Islande un pied dans le pays d’origine de leurs parents. . . ¤•••¤ HIVER ARCTIQUE, Arnaldur Indridason ¤•••¤ Si je m’en tiens à la 1ère de couverture qui représente un immeuble collectif « typique » islandais, ce thriller a été récompensé du prix Clé de verre du roman noir scandinave. Ce n’est que le 3ème, il en viendra d’autres. Hiver arctique a paru en Islande en 2005. Traduit en français par Eric Boury il a été publié chez Points en 2010. Prix : 7,50 € les 405 pages d’un polar qui débute par un sonnet lugubre de Stein Steinarr, célèbre poète en Islande : « … ...

Le Secret de Chimneys - Agatha Christie 17/07/2012

A la recherche du diamant caché !

Le Secret de Chimneys - Agatha Christie Saviez-vous que la reine du crime britannique avait mis en vedette d’autres investigateurs dans ses fictions que Miss Marple et Hercule Poirot ? Dans son second roman policier on voit apparaître le couple Beresford, puis dans son troisième roman le colonel Race qu’on reverra dans Mort sur le Nil. C’est dans son quatrième roman, Le secret de Chimneys, publié en 1925, que le superintendant Battle fait son apparition. On le retrouvera lui aussi ultérieurement dans d’autres enquêtes en pointillés aux côtés Poirot et Race dans Cartes sur table. Les demeures, elles aussi, font une belle carrière dans les nouvelles d’Agatha Christie puisque Chimneys sera de nouveau le lieu d’autres épisodes sanglants dans Les 7 cadrans, paru en 1929. Ce roman qui mentionne l’Afrique et mêle des enquêteurs internationaux est un des premiers du genre d’Agatha Christie. Par la suite elle évoquera les pays qu’elle visitera seule ou avec son second mari. . . ¤•••¤ LE SECRET DE CHIMNEYS, Agatha Christie ¤•••¤ L’ouvrage de 249 pages en ma possession a été édité dans la collection Le Masque en 1989. Traduit par Juliette Pary, il compte 30 chapitres, pas de sommaire et une bibliographie de la collection Le Masque. Il m’a coûté 12 Francs. . Résumé : Tout avait commencé de la façon la plus classique qui soit : un prince déchu cherchant à récupérer son trône sollicite l’appui discret des Britanniques. En échange de quoi, les compagnies anglaises se verraient concéder l’exploitation des pétroles du ...

Un Cadavre Dans la Bibliotheque - Agatha Christie 15/07/2012

Vous ne verrez plus votre bibliothèque du même oeil après ça ^^

Un Cadavre Dans la Bibliotheque - Agatha Christie Je marque une petite interruption dans mes contributions dédiées aux auteurs nordiques pour faire un petit crochet chez nos voisins d’outre Manche (j’entends comme un ouf de soulagement ...). Il est bon, j’en ai conscience, de varier un peu les plaisirs afin de ne pas gaver mon lectorat le plus fidèle. Si on me servait de la tarte au citron à tous les repas, je ferais la goule, donc aujourd’hui je vous invite à boire un thé et déguster un apple pie chez Miss Marple ! J’ai toute la collec’ des Hercule Poirot et des Miss Marple, on m’en a fauché quelques-uns mais j’ai pu reconstituer une grande partie de la centaine de polars publiés par Agatha Christie. C’est d’ailleurs assez drôle, j’ai benné pas mal d’ouvrages à mon dernier déménagement mais les Agatha Christie, il n’était ni question de les jeter ni question de les vendre car j’avais investi tout mon argent de poche pour les acquérir un à un. Rassurez vous, à petit budget d’ado petite édition, forcément je les ai tous dans la collection poche. . . ¤•••¤ LE CADAVRE DANS LA BIBLIOTHEQUE, Agatha Christie ¤•••¤ Ce polar d’Agatha Christie est un de ceux que j’ai le plus lus quand j’étais adolescente bien que ce ne soit pas mon préféré. Sur Y on trouve de petits bijoux à visionner en version originale, en particulier le téléfilm The body in the library basé sur le roman éponyme avec Joan Hickson dans le rôle de Miss Marple. J’dis ça j’dis rien (Méfiance la hadopire est toujours en embuscade). Je décris l’objet en ma ...

L'homme du lac - Arnaldur Indridason 14/07/2012

On pique une tête dans le marigot ?

L'homme du lac - Arnaldur Indridason Ce 4ème thriller d’Arnaldur Indridason bouge les lignes d’une manière si originale que je me suis totalement impliquée dans ma lecture, ne lâchant le roman qu’une nuit pour dormir je l’ai fini le lendemain comme affamée. Lorsque j’ai acheté ce livre rien ne laissait présager que j’allais me délecter de cette nouvelle enquête car je commençais à être un peu lasse des avatars personnels du commissaire Erlendur, et pourtant c’est grâce à lui comme si l’auteur avait senti qu’il était urgent de rebondir que j’ai persévéré sans effort dans la série. Je vous parle d’une série, ce qui suppose un certain nombre d’ouvrages ? Eh bien oui, les aventures du commissaire Erlendur ne sont pas du prêt-à-jeter, elles ont commencé en 2000 et durent depuis puisque l’auteur en est à son 8ème exercice et que deux suites ne sont pas encore traduites en français ! Arnaldur Indridason disait que son commissaire Erlendur ne passerait pas le cap des 11 enquêtes, j’espère bien que c’est faux mais que si c’est le cas il continuera le genre polar. Quoiqu’il en soit, je n’ai que 7 de ses thrillers sur mes étagères, il sera temps d’aviser d’ici là. Dans cette édition à la couverture sombre et glacée, le roman est précédé d’une courte présentation de l’auteur et de sa bibliographie. Au bout des 37 chapitres et 406 pages, la liste des policiers édités chez Points vous attend. Traduit par Eric Boury et édité chez Points Policier, L’homme du lac a raflé le Prix du polar européen du Point 2008. Pour ceux ...

Balzac Et La Petite Tailleuse Chinoise (DVD) 13/07/2012

Quand la Chine s'éveillera ....

Balzac Et La Petite Tailleuse Chinoise (DVD) Dans le pack de DVD que j’ai achetés pas cher ces deux derniers mois il y avait quelques nanars et des pépites dont le film de Dai Sijie. . . ¤•••¤ BALZAC ET LA PETITE TAILLEUSE CHINOISE de Dai Sijie (DVD) ¤•••¤ Ce long métrage est sorti en salles en 2002, soit 10 ans tout juste. On trouve deux éditions sur le marché, le coffret sorti en 2003 et l’édition simple que j’ai achetée sortie en septembre 2011, elle est donc toute fraîche et infiniment moins coûteuse que l’édition luxe. J’ai payé le support 2,99 €. Le film est en version française, on ne bénéficie pas du choix de réglage des paramètres, par contre on a le chapitrage qui va de 1 à 12. Avant d’attaquer directement le film, j’ai préféré visualiser les interviews pour me faire une idée de la réalisation. Outre le long métrage il contient quelques bonus dont je suis tentée de dire qu’ils sont essentiels pour se faire une idée du pourquoi et du comment de sa réalisation : * L’interview du réalisateur, de la productrice, de l’équipe photographie et des acteurs principaux, * Le making of * La bande annonce * et l’ inévitable cortège de publicités indispensables au sponsoring du support. Dai Sijie est parfaitement bilingue chinois-français. Il s’exprime presque sans aucun accent et les constructions de ses phrases ne sont ni alambiquées ni fautives. Je l’apprendrais à la fin du film il vivait en France depuis plus de 20 ans au moment du tournage. La productrice Line Fayolle explique dans quelles circonstances ...

La voix - Arnaldur Indridason 12/07/2012

Ce Père Noël n'était pas un enfant de choeur !

La voix - Arnaldur Indridason Ce roman a bien mérité son prix du roman policier, je l’ai trouvé un peu long à se mettre en mouvement alors que l’enquête démarre dès la première page, mais quand ça démarre il y a du grain à moudre. Dans ce 3ème opus des aventures du commissaire Erlandur, on voit qu’il a rencontré sa « douce » mais qu’elle n’est pas totalement libre de ses choix, qu’Elinborg a pour ambition de réussir dans la grande cuisine, qu’Eva Lind après s’être reprise est sur le point de sombrer à nouveau. LA VOIX d’Arnaldur Indridason est édité chez Points, l’édition s’orne du bandeau « Grand prix de littérature policière 2007 », à côté de cela il a obtenu deux autres prix. C’est un pavé de 401 pages enrichi d’une préface de quelques lignes consacrée à la présentation de l’auteur et des ouvrages suivants cette publication, et d’une bibliographie des auteurs édités dans la collection Points. . Le synopsis : Mauvaise publicité pour l’hôtel de luxe envahi par les touristes ! Le pantalon sur les chevilles, le Père Noël est retrouvé assassiné dans un sordide cagibi juste avant le traditionnel goûter d’enfants. La direction impose la discrétion, mais le commissaire Erlendur Sweinsson ne l’entend pas de cette oreille. Déprimé, assailli par des souvenirs d’enfance douloureux, il s’installe dans l’hôtel et en fouille obstinément les moindres recoins … Dans cette édition, un poème lugubre extrait de l’ouvrage d’un poète allemand évoque le thème principal de l’intrigue. . Le bouquin : Les faits se ...

La femme en vert - Arnaldur Indridason 11/07/2012

S'aimer, de gré ou de force et au nom des conventions sociales.

La femme en vert - Arnaldur Indridason La femme en vert est un thriller qui évoque le problème grave de la maltraitance et de la pression sociale institutionnalisée qui impose aux victimes son carcan de préjugés, les contraint à subir au nom du qu’en dira-t’on alors qu’elles voudraient reprendre leur liberté et dire « je ne t’aime plus, quitte moi ou je pars mais fous moi la paix, lâche moi la jambe ». Ce roman décrit patiemment comment le tortionnaire réussit à sauver les apparences en s’appuyant sur des pratiques d’évitement complices qui le font passer pour quelqu’un au-dessus de tout soupçon et sa victime pour responsable de sa souffrance. Islande et auteurs scandinaves au programme jusqu’à la fin du mois. Ah ne traînez pas les pieds (déjà que ça paye misère), l’Islande attire entre 25.000 et 34.000 voyageurs français tous les ans. Ca semble peu mais l’île n’est pas bien grande et réellement habitée que sur son pourtour maritime. C’est du reste à Reykjavik que nous entraîne Arnaldur Indridason, auteur islandais, dans son roman La femme en vert. Dans une série d’avis courts mais néanmoins précis (je vais essayer ^^) je me prépare à publier une série de contributions relatives à un auteur que j’ai apprécié lors d’une mise en avant promotionnelle d’auteurs nordiques à la librairie L’œil écoute à Paris (Montparnasse si ça intéresse quelqu’un) (non je n’ai pas d’actions dans cette librairie, j’y suis cliente depuis 25 ans c’est tout) (à côté il y a un marchand de glaces qui propose des cornets de glace à la ...

La cité des jarres - Arnaldur Indridason 08/07/2012

L'Islande en juillet (dans ma bibliothèque)

La cité des jarres - Arnaldur Indridason Les auteurs nordiques, vaste sujet quand on ne connaît ni la Scandinavie, ni ses lieux appartenant, ni la langue, ni le patrimoine, rien quoi. Mais ça me tentait, tout le monde m’en disait du bien depuis des lustres, donc il fallait que je m’y colle. Après avoir lu Paaslinna j’y ai pris goût, j’ai cherché d’autres auteurs féconds. Arnaldur Indridason m’a été conseillé par une vendeuse de la FNAC qui m’a remis tout une liste d’auteurs scandinaves. Après investigation sur la toile, on en disait que du bon et qu’un de ses ouvrages avait fait l’objet d’un film. J’ai essayé de dégoter le film Myrin (Jar City) sur Y mais rien à faire, à cause des fameux droits d’auteur j’imagine. Toujours est-il que j’ai trouvé le roman, son premier édité en français, parce qu’il en a commis d’autres avant celui-là, et je l’ai acheté. Alors pour celles et ceux que ça intéresse (pour les autres je vous propose un avis quiche à suivre), je me lance dans une description concise de l’ouvrage. . . ¤•••¤ LA CITE DES JARRES d’Arnaldur Indridason ¤•••¤ Synopsis : Un nouveau cadavre est retrouvé à Reykjavik. L’inspecteur Erlandur est de mauvaise humeur ; encore un de ces meurtres typiquement islandais, un « truc bête et méchant » qui fait perdre son temps à la police. Des photos pornographiques retrouvées chez la victime révèlent une affaire vieille de quarante ans. Et le conduisent tout droit à la « cité des jarres », une abominable collection de bocaux renfermant des organes. . Décryptage de ...

Ludwig Van B. (DVD) 07/07/2012

Mieux vaut entendre ça qu'être sourd !

Ludwig Van B. (DVD) Aujourd’hui je vous présente le DVD sorti en 2000 d’un film de 1995 retraçant dans une version semi fictionnelle une partie de la vie de Ludwig Van Beethoven. Ce long métrage qui est une vraie découverte pour moi n’est pas d’hier je vous le concède, mais en même temps le sujet est intemporel puisqu’il s’agit d’un film sur la vie et les amours de Ludwig Van Beethoven. . . ¤•••¤ LUDWIG VAN B (Immortal beloved)., Bernard Rose ¤•••¤ La jaquette est expressive, on voit un trio de jolies femmes en haut et le visage de l’interprète masculin en bas qui prend l’air inspiré d’un vrai dur de dur (on dit que Beethoven était un homme mal commode). Le support est sous-titré en français, anglais et allemand, néerlandais, tchèque et danois, au format PAL DVD9 couleurs, le son Dolby 5.1. Le DVD contient en bonus : * la bande annonce, * un documentaire « beloved Beethoven », * quelques extraits : coulisses du film et interviews * des commentaires du réalisateur britannique Bernard Rose ainsi que sa filmographie, * une biographie de Beethoven, * 11 minutes de partitions du compositeur tout au long des menus. Le commentaire de 30 minutes du réalisateur est en anglais mais on dispose dans les bonus de la possibilité de sous-titrages en plusieurs langues. Le producteur et les interprètes expliquent les raisons pour lesquelles ils se sont investis dans ce long métrage. J’ai apprécié ces bonus au moins autant que le film, bien que les acteurs s’écoutent un peu parler. On y apprend notamment, ce ...

Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen - Arto Paasilinna 06/07/2012

Quand la marmotte mettra le chocolat dans le papier mauve ....

Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen - Arto Paasilinna Un dernier Paasilinna pour la route chers ciaonautes affligés par les départs en congés de vos lecteurs. Ne partez pas sans une bonne adresse de librairie sur votre lieu de villégiature, ainsi qu’un gros sac pour ranger tous vos achats avant de rentrer ^^. Je finis donc mon cycle Arto Paasilinna, et après un bref intermède DVD je vous proposerai de mieux connaître un autre romancier nordique dont je raffole. . . ¤•••¤ LE BESTIAL SERVITEUR DU PASTEUR HUUSKONEN, Arto Paasilinna ¤•••¤ Aujourd’hui, il sera question d’un ours, ma foi assez mal léché, et d’un pasteur relaps complètement déjanté. Ca promet oui je sais, c’était ce que je m’étais dit lorsque j’ai acheté ce roman de mon finlandais préféré. Vous le trouverez s’il vous tente dans la collection Folio (F8) au prix de 6,80€. Dès que le roman est un peu plus épais il est plus cher, celui-ci comporte 363 pages + 1 sommaire en bout de parcours. . Le synopsis : Le pasteur Huuskonen traverse une mauvaise passe. Même la pratique du javelot ascensionnel, sport a priori inoffensif, lui cause des ennuis. Comme si cela ne suffisait, il s’attache à un ourson orphelin nommé Belzéb. Il lui construit une tanière pour l’hiver, l’y rejoint avec une charmante biologiste, s’y adonne à des plaisirs peu platoniques. Il n’en fallait pas moins pour que sa femme et son évêque le congédient …Huuskonen et Belzéb vont partir à l’aventure. Un long périple de la mer Blanche à Odessa et Malte, en quête d’un sens à leur existence. . Le roman ...

Le Cantique de l'apocalypse joyeuse - Anne Colin Du Terrail, Arto Paasilinna 05/07/2012

Et en bonus, la fin du monde !

Le Cantique de l'apocalypse joyeuse - Anne Colin Du Terrail, Arto Paasilinna Après un bref intermède dans la rubrique arts ménagers, je reviens à la campagne de Juillet 2012 portant sur les Loisirs et les Médias dont les livres (!!!) en vous présentant un roman d’Arto Paasilinna à lire absolument, que ce soit sur la plage, à la veillée ou dans les transports en commun. Ce livre peut être lu par tous à partir de 16 ans (en dessous je crains que le sel de l’histoire échappe un peu aux très jeunes). Que celles et ceux qui se demandent si je lis d’autres auteurs que ce diable de finlandais se rassurent, j’en lis beaucoup d’autres mais ces derniers mois j’ai consacré l’essentiel de mon budget aux auteurs nordiques ce qui explique que, mes lectures étant assez récentes, je me fasse le plaisir de vous les proposer. . . ¤•••¤ LE CANTIQUE DE L’APOCALYPSE JOYEUSE, Arto Paasilinna ¤•••¤ Dans les romans que j’ai achetés de cet auteur, celui-ci est le plus réjouissant. L’idée de départ constitutive du roman n’est pas très originale en soi, la trame n’en est pas moins très élaborée comme une dentelle du Puy. On ne perd jamais le fil de l’histoire à condition d’accepter d’entrer dans le jeu, et pour cela il suffit de se laisser porter par l’échafaudage des théories alter-écolo-mondialistes, autrement dit farfelues, de Paasilinna. Ce que vous devez savoir à propos de cet auteur prolifique hélas arrêté dans sa production littéraire par la maladie est que s’il n’a jamais intégré les grandes écoles, les divers métiers manuels qu’il a exercés dans sa jeunesse se ...
Voir plus d'avis Haut de page