Avis sur

Musée Carnavalet, Paris

Evaluation générale (1): Evaluation totale Musée Carnavalet, Paris

 

Tous les avis sur Musée Carnavalet, Paris

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


Si Paris m'était contée : l'histoire en 122 planches.

5  24.02.2012

Avantages:
gratuit pour tous, accessible mobilité réduite, toilettes, photos autorisées

Inconvénients:
pas de doc à l'accueil

Recommandable: Oui 

Détails:

Intérêt

Fréquentation et Affluence

Amplitude Horaire

Accueil et Service

Rapport Qualité Prix

plus


valtameris

Plus à mon sujet:

Membre depuis:15.07.2011

Avis:202

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 10 membres de Ciao en moyenne: exceptionnel

Si l’histoire de Paris vous intéresse, il y a un musée à ne pas manquer, c’est le musée Carnavalet.

Situé dans le quartier du Marais, il loge ses collections dans deux hôtels, l’hôtel de Sévigné et l’hôtel Saint-Fargeau, reliés l’un à l’autre par une longue galerie. L’ensemble est entouré de jardins ouverts au public au printemps et en été.

L’endroit présente un très grand intérêt, tant au niveau des collections que du quartier lui-même.
.
.
.

¤•¤•¤•¤ MUSEE CARNAVALET, Paris, France ¤•¤•¤•¤

Le musée qui a ouvert ses portes en 1880, est dédié à l’histoire de la capitale, depuis l’établissement de ses premiers habitants jusqu’à l’avènement de la République de Thiers. Il est question dans ce musée, de présenter les faits et les personnes publiques qui ont forgé l’histoire de France à Paris, peu importe qu’elles y fussent nées ou pas. Il faut ainsi s’attendre à voir traiter l’histoire de la monarchie, mais la vocation du musée est essentiellement de présenter la contribution des citoyens à l’édification d’un nouvel état de droits, celui dans lequel nous vivons aujourd’hui.


¤•¤ Le quartier ¤•¤

La rue de Sévigné est située dans le quartier du Marais, elle a été ouverte au milieu des plates-bandes d’un couvent qui se trouvait là. Le Marais est un lieu symbolique de la construction de Paris.

Comme son nom l’indique, ce quartier s’est bâti dans l’ancien lit de la Seine, cet ancien lit de la rivière reste en fait le sien, quand la Seine déborde elle rejoint son ancien tracé de façon naturelle. Dans les temps géologiques ancien, la Seine passait un peu plus haut qu’aujourd’hui puis elle a dévié son lit laissant sur la rive droite un marais insalubre qui ne sera curé et urbanisé qu’au Moyen-Age par la volonté d’un roi (Charles V) qui voulait y faire construire un palais et des jardins pour échapper au contrôle des Parisiens.

L’hôtel Carnavalet date de la Renaissance, il connaît de très nombreux propriétaires et affectations avant d’être transformé en musée de la vie parisienne et agrandi avec l’annexion de l’hôtel Saint-Fargeau. Madame de Sévigné qui choisit cet hôtel pour résidence donne elle-même son nom son nom à la rue.

Si vous voulez en savoir un peu plus, en évitant les légendes urbaines :
http://carnavalet.paris.fr/fr/accueil


¤•¤ Les collections ¤•¤

Elles ne couvrent pas la totalité de la formation de Paris. On ne découvrira pas dans ce lieu énormément de pièces du Moyen-Age, période qui dispose déjà d’un musée à Cluny. Un choix a été fait, celui de présenter des œuvres à partir du XVème siècle.

Les 122 salles du musée Carnavalet contiennent toutes sans exception des oeuvres très intéressantes ou exceptionnelles, d’une très grande rareté, pour ainsi dire uniques. Sans compter l’Orangerie. Aussi, vais-je dans cette contribution vous donner un aperçu de ce que vous pouvez y admirer :

•~~~• Orangerie : Paris préhistorique
Paris s’est en fait développée au confluent de la Marne et de la Seine et en aval à Bercy (un ancien port) on a retrouvé des embarcations et des poteries attestant d’un habitat humain plus ancien que celui de Nanterre. La discussion court toujours pour le titre de « vrai titi parisien », mais en tous cas Paris n’a connu ses premiers établissements en pierre que pendant la période gallo-romaine.

•~~~• Maquettes : Ces maquettes sont très anciennes, elles sont la reconstitution du Paris historique, quartier par quartier. On voit comment Paris est passée d’un petit bourg aux ruelles étroites et insalubres à une superficie de 105 km².
•~~~• Mobilier
•~~~• Boiseries
•~~~• Peintures
•~~~• Porcelaines et céramiques (je suis à la fête là)
•~~~• Horloges
•~~~• Bustes
•~~~• Jardins à la française


Au total plus de 600.000 œuvres, le spectacle est partout et dans les moindres détails, du mobilier aux mascarons, même si incontestablement la peinture joue le premier rôle à Carnavalet. Bien que l’hôtel ait été habité en continu depuis sa construction, certaines boiseries ne sont pas d’origine, elles formaient le décor d’autres hôtels parisiens disparus. Sauvées de justesse de la destruction et restaurées elles ont été amenées au musée pour y être exposées.

Les œuvres sont des originaux, certains artistes n’ont pas acquis une grande notoriété mais certaines œuvres portent des signatures prestigieuses. Un tableau de Philippe de Champaigne notamment, du mobilier Boulle.

Comprendre l’histoire de France au travers des évènements politiques parisiens, sur 5 siècles, en commençant avec quelques rares œuvres flamandes, puis la présentation des personnages publics de la Renaissance, notamment les échevins de Paris, les rois et reines Valois (François 1er) et Bourbon (à partir de Marie de Médicis).

L’exposition finit dans les années 1950 avec un saisissant portrait en pieds de Juliette Greco voisinant avec les belles dames de la Belle Epoque mais avant cela il faudra en passer par la Révolution Française et la Commune.

En ce moment on peut admirer des groupes de céramiques montrant la vie des artisans et ouvriers parisiens, cette exposition de miniatures fait pendant à l’exposition « Balthard » dans les salles du musée même.

Quelques sobres céramiques de Sèvres et de Nevers, plus loin la très pompeuse porcelaine dorée parisienne à décor, les miniatures sont admirables : des coffrets, des montres, des horloges, des services. Dans les salons de réception et des boudoirs, les lustres sont eux-mêmes de véritables œuvres d’art.

On peut voir une reconstitution de la chambre de Madame Elisabeth, avec des meubles récupérés au Temple.

Des coffres du XIVème siècle font tapisseries face à des cheminées Renaissance qui font la bûche.

Une galerie entière consacrée à l’avènement et à la chute de Louis XVI, expliquant comment les Parisiens sont passés de l’espérance d’un âge d’or au désir irrépressible de liberté et de droits égalitaires. La lecture des évènements en peinture est étourdissante, et en même temps poignante quelque part. Dans les salles dédiées à cette période qui se continue avec la révolution, l’empire et la restauration, on peut voir les tables des Droits de l’Homme, les hommes qui ont participé aux Lois. On comprend particulièrement bien la vocation de ce musée dans ces salles, où les œuvres dépeignent de manière crue le démantèlement des édifices religieux et aristocratiques, comment l’œuvre de sauvegarde du patrimoine a été entreprise, qui sont les hommes publics qui ont forgé l’état démocratique dont certains étaient issus du peuple. Notamment le révolutionnaire Legendre, qui devint sénateur en fin de carrière, était maître boucher parisien, son portrait rappelle que la corporation des bouchers a toujours été liée aux émeutes et révolutions parisiennes (c’est peut-être pour cela que certains consacrent aujourd’hui une visite annuelle à Rungis tôt le matin ;p). On peut également voir un saisissant portrait de Lenoir.

La somme des œuvres exposées est telle que je ne peux en faire le tour dans un seul avis. J’ai pris une centaine de photos et encore ne me suis-je arrêtée que parce que la mémoire de mon appareil était comble. J'ai eu un faible pour les boudoirs parfaitement reconstitués, les salles de la Belle Epoque. La salle des échevins m'a amusée, on voit ces représentants en colloque pour discuter de la préparation d'un diner d'accueil pour le roi, c'est dire leurs préoccupations ^^. Je vous recommande cette salle, vous verrez que les visages sont effacés, comme s'ils n'avaient jamais été peints ou finis.

Carnavalet est un musée qui se mérite, il faut y consacrer une bonne partie de la journée. En moins de 3 heures je crains qu’on ne fasse que survoler les œuvres. Sachez toutefois que de plus en plus souvent, certaines salles sont fermées au public pour travaux, en ce moment par exemple les salles Louis XIII et Louis XIV ne sont pas accessibles ce qui est vraiment dommage.

Le spectacle est également au sous-sol où on peut rejoindre l’Orangerie où sont exposés les objets trouvés à Bercy et la période gallo-romaine (même si à vrai dire il n’y a qu’une salle à voir). Enfin, en venant à Carnavalet on ne se contente généralement pas de visiter le musée, car tout le quartier fleure bon le passé historique de Paris. Je vous conseille la location d’un audioguide et le port de chaussures bien confortables pour visiter le quartier du Marais.


¤•¤ Informations pratiques ¤•¤

L’adresse du musée : 23 rue de Sévigné – 75003 Paris
Accès : métro Saint-Paul, et bus 29, 96, 69, 76
Ouvert : tous les jours de 10h à 18h, sauf lundi, jours fériés, dimanches de Pâques et de Pentecôte. La caisse ferme 45 minutes avant la fermeture. Quoiqu’il en soit il faut 3 bonnes heures pour visiter toutes les collections lorsque toutes les salles sont ouvertes au public.
Prix de l’entrée : gratuit !

C’est une des particularités de ce musée, l’accès aux collections permanentes est entièrement gratuit pour tous. En revanche les collections temporaires sont payantes (mais certaines sont également gratuites). Le musée accueille les groupes scolaires, l’affluence y est constante mais on peut quand même admirer les œuvres sans se piétiner.

Les visiteurs peuvent louer un audioguide pour 5 € et 2h45 d’écoute (ce qui n’est finalement pas trop cher) et télécharger leur brochure en ligne laquelle c’est pratique contient des plans de visite.

L'accueil est correct, la propreté est au-dessus de tout soupçon, par contre demandez un plan car on ne vous le proposera pas. On peut en télécharger un sur le site Internet du musée. Les cartels sont nombreux (pas de panneau) mais pas toujours en phase avec l'oeuvre la plus proche.

Pour être complet sur le sujet de la vie parisienne, un autre lieu à visiter : la crypte archéologique de Notre Dame où sont exposés les objets accessoires et utilitaires du peuple gallo-romain et les catacombes de Paris (ah je sais c’est bizarre, mais c’est la vie aussi ;p).


Bonne visite à tous et à bientôt pour de nouvelles aventures ^_^
.
.
.
.

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Nausicaa08

Nausicaa08

29.02.2012 09:47

rEpassée ;)

Nausicaa08

Nausicaa08

28.02.2012 09:00

Un musé gratuit ! Cool, celui là faudra y faire un tour! ;) Je rEpasse!

NANOUTT18

NANOUTT18

25.02.2012 09:43

En plus si c'est gratuit compte tenu de l'ampleur des collections permanentes c'est franchement une aubaine!!!

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Musée Carnavalet, Paris a été lue 645 fois et a été évaluée:

exceptionnel (100%) par:
  1. Nausicaa08
  2. NANOUTT18
  3. limo86
et aussi par 7 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité