808s & Heartbreak - Kanye West

Images de la communauté

808s & Heartbreak - Kanye West

1 CD(s) - Rap - Label : Roc-A-Fella - Distributeur : Universal Music - Date de Sortie : 01/12/2008 - EAN : 602517872790

> Voir les caractéristiques

60% positif

2 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "808s & Heartbreak - Kanye West"

publié le 26/12/2009 | desarticulee
Membre depuis : 23/11/2009
Avis : 42
Lecteurs satisfaits : 8
Plus à mon sujet :
Super
Avantages -
Inconvénients -
très intéressant
Textes
Musique
Arrangements
Créativité
Chant/voix

"Kanye West is a jackass."

Welcome to Heartbreak

Welcome to Heartbreak

Je me lance dans cet avis puisque ça m'étonne que la plupart des albums de sir West aient été évalués mais pas lui. Ci-dessous une présentation relativement elliptique de Kanye West, parce que sinon on en a pour la nuit, et d'anecdotes en anecdotes je vous emmenerais un peu trop loin.

---------KANYE WEST

Kanye Omari West est né le 8 juin 1977 à Atlanta. Il n'a jamais passé de diplôme, même s'il a commencé à the International Academy of Art and Design and Technology de Chicago. Il s'est fait connaitre en temps que producteur, notamment du Blueprint de dear Jay-Z. Il est devenu le beatmaker de pas mal d'artistes bien placés sur la scène hip-hop aux Etats Unis. De productions en productions, d'albums en fracture de la mâchoire et en coup médiatique, il est devenu l'une des personnalités les plus influentes de la planète (dixit le New York Times en 2004)
L'anecdote people de l'année fut son intervention aux MTV Awards 2009, où il monta sur scène pour décréter que le clip de Taylor Swift était à chier au regard de celui de Beyoncé (Single Ladies). Par la suite, un micro innocemment laissé allumé fit dire à Barack Obama que Kanye West était un jackass. S'en suivirent de nombreuses excuses publiques (de la part de Kanye West hein, pas trop d'Obama)
Pour plus d'informations, faites donc un tour du côté de chez Wikipédia.

Myspace: http://www.myspace.com/kanyewest
Site officiel sympatoche et auto-célébrateur: http://www.kanyeuniversecity.com/
.

---------808s & HEARTBREAK


lien deezer: http://www.deezer.com/fr/music/kanye-west/808s-heartbreak-257366
1) Say you will (06:18)

Cette introduction dure 6min. Autrement dit, Kanye West marque le coup. Un rythme saccadé qui dure du début à la fin, deux notes de synthé qui circulent sans arrêt, comme les battements d'un coeur musical. Jla trouve vachement forte cette chanson, je ne m'y ennuie pas une seconde. Pourtant, elle serait presque faite pour.
Hey hey, hey, hey, don't say you will, one day you will, I pray you will
When I grab your neck, I touch your soul
Take off your cool, and lose control

2) Welcome to Heartbreak (04:23)

le clip (l'effet pixel c'est normal): http://www.dailymotion.com/video/x92cn6_kanye-west-welcome-to-heartbreak-hd_music
Des violons ouvrent cette track, et cassent avec l'ambiance pesante de 'Say you will' pour nous emmener vers ce featuring avec KiD CuDi (le protégé de Kanye West, cf. mon avis sur son premier album), plutot pas mauvais. Alors oui, on entend déjà les ravages de l'Autotune (modulation de la voix), mais Kid Cudi sauve tout ça de son rap discret mais efficace, le bougre (oui, je l'aime).
Dad cracked a joke, all the kids laughed
But I couldn't hear him all the way in first class
Chased the good life my whole life long
Look back on my life and my life gone
Where did I go wrong?
3) Heartless (03:31)

le clip: http://www.metacafe.com/watch/2795546/kanye_west_heartless/
Après un petit passage par l'Autotune, Kanye West nous rappelle qu'il sait aussi rapper, au cas où on l'aurait oublier. La prod est simple mais efficace. On fait balancer nos têtes quand on la met sur l'autoroute cette chanson. Et c'est ça qui est bon. (le clip aussi d'ailleurs)
In the night, I hear them talk, the coldest story ever told.
Somewhere far along this road, he lost his soul ... to a woman so heartless
4) Amazing (03:58)

le clip: http://www.youtube.com/watch?v=PH4JPgVD2SM
Chanson de l'album la plus efficace à mon goût. Young Jeezy en featuring fait des coups de pression sur chaque refrain et ça nous fait marrer. Le piano en arrière plan redonne de la mélodie là où l'autotune aurait tendance à en enlever. A 2min26, Young Jeezy entre en scène et nous sort un rap bien degueu, pas tant dans le flow que dans la voix. Tout ceci est chargé, trop chargé, et pourtant ça marche parfaitement.
I'm a monster, I'm a maven. I know this world is changin'
Never gave in, never gave up, I'm the only thing I'm afraid of
And, no matter what you'll never take that from me
My reign is as far as your eyes can see
5) Love Lockdown (04:30)

le clip: http://www.youtube.com/watch?v=HZwMX6T5Jhk
Premier single de l'album, il a porté Kanye West à la controverse, face à des fans quelque peu réticents vis à vis de l'autotune, utilisé de façon quasi systématique par Lil Wayne ou Kanye West depuis que l'autre abruti de T-Pain en a fait son fond de commerce. Du coup, Kanye West en a enregistré une seconde version mise en vente sur Itunes, qui plut mieux.
I'm not lovin' you the way I wanted to
Where I wanna go, I don't need you
I've been down this road, too many times before
I'm not lovin' you the way I wanted to
Cette track est très étrange. Quand on arrive au refrain, on s'attend à un truc classe et bien posé, et en fait j'ai toujours l'impression que Kanye West claudique un peu sur cette chanson, comme dans le clip d'ailleurs: d'où ils sortent ces indigènes? Jsais pas, j'accroche pas. Pour moi, ça ne marche qu'à partir de 3min30 ce rythme un peu sauvage, pas avant, où il coupe trop avec la nonchalance de Kanye West.
Pour les curieux, je vous conseille le remix méconnaissablement doux de dear Flying Lotus: téléchargement gratuit par ici :http://rcrdlbl.com/artists/Flying_Lotus/track/Kanye_West_-_Love_Lockdown_Flying_Lotus_Remix (de rien ;])
6) Paranoid (04:37)

le clip, avec Rihanna, que je n'aime pas trop (pas tant Rihanna que le clip): http://www.wat.tv/video/kanye-west-paranoid-2009-1lbno_1g181_.html
Je trouve cette track géniale. Sur l'album, elle est en feat avec Mr. Hudson. Kanye West nous sert une track toute fraîche, dans laquelle je lui pardonnerais presque l'autotune. Je sais pas, on a envie de se trémousser sur cette prod très eighties alors qu'à l'origine cette track est censée faire peur un peu.
Baby, don't worry about it
Hey there, don't even think about it
You worry bout the wrong things, the wrong things
7) RoboCop (04:34)

(sample de "Kissing in the rain" de Patrick Doyle)
Je sais pas, j'aime pas cette track. Ya des violons qui viennent nous rappeler que Kanye West peut se payer toutes les instru du monde. Il nous fait une track commerciale au possible, qui sent bon le sable chaud et les nuits des bals de promo américains.
About the baddest girl I ever seen, straight up out a movie scene
Who knew she was a drama queen, That a turn my life to Stephen King
Up late night like she on patrol, checking everything like I'm on parole
I told her some things she doesn't need to know, She never let it go
8) Street Lights (03:09)

Elle m'a étonné cette chanson. Il y a des suspens dignes de bons morceaux d'electro, à croire que la coproduction de Mr Hudson n'a pas amené que du rap. Les choeurs me font frissonner en réveillant mes instincts d'attirance pour les moments pendant lesquels on se retrouve un peu pommé dans les rues, un casque sur les oreilles et les yeux un peu brouillés, par la fatigue et l'ennui (sauf que Kanye, lui, peut se payer un taxi).
All the Street Lights, glowing
Hhappen to be just like moments passing, in front of me.
So I hopped in the cab and I paid my fare
See I know my destination, but I'm just not there

9) Bad News (03:58)

(sample de "See Line Woman" de Nina Simone)
L'intro est triste, comme celle de chansons R&B à la Marvin Gaye (si si), l'autotune en plus, et les clap clap de la prod aussi. Les violons sont là pour enfoncer le clou dramatique, et ça marche plutôt bien. Le piano arrive aussi pour tenter de nous faire chialer, et ça fonctionnerait presque. Ce n'est pas du grand Kane West, c'est juste un nouveau. Et c'est qu'il est assez efficace le bougre.
Didn't you know, i was waiting on you
Waiting on a dream that'll never come true
Didn't you know i was waiting on you
My face turnt to stone when I heard the news
10) Tell Everybody That You Know / See You In My Nightmares (04:18)

Lil' Wayne s'incruste par ici, avec, une fois n'est pas coutume, l'autotune chargé à bloc. Kanye West s'énerve sur cette chanson, il rame avec sa gorge et sa prod pour nous faire sentir la cassure nette d'un engagement amoureux qui a foiré. Pour une fois que Lil Wayne ne se balade pas sur le toit d'une limousine, je suis ravie.
LW: I got the right to put up a fight but not quite cause you cut off my light
But my sight is better tonight and I might see you in my nightmare,
Oh how did you get there cause we were once a fairytale. But this is fair well
KW: I got my life and its my only one. I got the night, I'm running from the sun
So goodnight, I made it out the door
11) Coldest winter (02:45)

(des bouts de "Memories Fade" de Tears for Fears)
Une des chansons les plus pop de cette album. Kanye West tire dans les aigus de temps en temps. Chanson très cucu s'il en est, appréciable si l'on n'écoute pas trop les paroles. La prod est pas mauvaise, même si on a compris après 10 chansons qu'il appréciait les boum boum saccadés. Certains adorent cette chanson, j'ai un peu de mal. Même si elle ne fait pas mal aux oreilles non plus. Yavait un coeur sur la pochette, j'aurais dû m'y attendre. Et puis, elle est courte cette track, donc relativement efficace tout de même.
If spring can take the snow away, can it melt away all our mistakes?
Memories made in the Coldest Winter
Goodbye my friend, I won't ever love again
12) Pinocchio Story (06:02)

En vrai, cette track est un freestyle live enregistré à Singapour. Personnellement, j'ai tendance à frissonner dès lors que j'entends des jeunes filles en fleur crier à la gloire de sir West. Cette chanson conclut bien cet album. Tout en coeur et en tristesse (faut croire que sa strip-teaseuse aux lentilles blanches fut sa muse) (en vrai je suis jalouse hein). C'est doux et larmoyant, et puis ça nous rappelle qu'au moins une fois dans notre vie il faudra assister à un de ces concerts. Ce live est pas vraiment mal, même si j'avoue avoir du mal à comprendre tout ce qu'il dit.
Do you think I sacrificed real life. For all the things, the flashing lights
There is no Gucci I can buy, There is no Louis Vuitton to put on

Kanye West paraît triste et fait sa crise de l'artiste déprimé. Il a perdu sa maman (on ne prévient jamais assez des dangers de la liposuccion), ça doit être pour ça. Il conclut cet album en douceur, comme pour fermer le rideau d'un album fait pour fonctionner, qui a fait le plein d'étoiles chez Rolling Stone comme chez USA Today. Cet album est définitivement unique dans la discographie plus funky de Kanye West. Il vaut la peine d'être écouté, pour se rappeler que le rap est aussi fait de coeurs brisés (si). Et puis merde, Kanye West reste un roi, quoiqu'en dise Obama.


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 1234 fois et a été évalué à
58% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • Foxspy publié le 18/02/2010
    Avis très intérEssant.
  • chabannou publié le 27/12/2009
    Je ne connais pas assez mais ton avis donne envie
  • evilash publié le 27/12/2009
    sinon très bel avis, bien sûr ! :))))
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : 808s & Heartbreak - Kanye West

Description du produit par le fabriquant

1 CD(s) - Rap - Label : Roc-A-Fella - Distributeur : Universal Music - Date de Sortie : 01/12/2008 - EAN : 602517872790

Caractéristiques Principales

EAN: 602517872790

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 25/07/2011