Kensington Square - Vincent Delerm

Images de la communauté

Kensington Square - Vincent Delerm

> Voir les caractéristiques

95% positif

4 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Kensington Square - Vincent Delerm"

publié le 25/03/2010 | boubinette2
Membre depuis : 28/04/2004
Avis : 1862
Lecteurs satisfaits : 303
Plus à mon sujet :
Merci pour le FDQ ! :p / Merci pour vos lectures !
Excellent
Avantages De gros coups de coeur
Inconvénients Certains titres, un peu moins
très intéressant
Textes
Musique
Arrangements
Créativité
Chant/voix

"*Et Le Baiser qui a suivi Fut le tout Premier*"

.

.


En matière de musique, je « touche à tout », si je puis dire.
Mais plus les années passent (plus je « vieillis » ^^) plus j’apprécie une certaine partie de la chanson française (que je n’aimais pas quand j’étais plus jeune) ; c’est comme on pourrait dire la « nouvelle scène française ».
Des petits bijoux s’y trouvent. OVNI du monde de l’industrie musicale, ils se font discrets le plus possible mais font mouche à chaque album, auprès de leur auditoire surtout ; auprès de la critique, parfois.

Delerm fait partie de ces personnes qui ne font pas de concessions pour l’industrie musicale.
Il est lui-même et puis c’est tout.
Avec moi, en tout cas, le naturel, ça paye.
Ca rend passionnée, même.

.

.

C’est réellement difficile d’écrire sur un album ; et je m’aperçois que, contrairement à ce que je pensais, ça l’est d’autant plus sur un album qu’on adore.
J’ai essayé d’écrire sur les albums de Biolay, pour l’instant, je ne trouve pas les mots.
Peut-être que j’arriverai mieux avec Delerm, pour un début.

.

.

Deuxième album de Vincent Delerm ; on peut dire que « Kensington Square » était « attendu au tournant », comme l’indique Fnac.com

Je vais essayer de vous en parler un petit peu.

.

.

S’il fallait un titre d’introduction pour cet album (et cet avis), il s’agirait inévitablement des « Filles de 1973 » : assez connu. Ca tombe bien puisque c’est le 1er titre de l’album :o)

Delerm y dépeint toute une génération de nanas qui avaient leurs habitudes, s’appropriaient « leur » époque.
Le refrain se retient facilement : « Les filles de 1973 ont trente ans, la la la la », mais les couplets ne sont pas aussi « simples » et donnent vraiment le sourire.
Je ne suis pas de cette génération, pour autant ces mots me touchent.

Dans l’ordre général, j’aime ce genre de chansons qui évoque le passé sans « pathos », plutôt en récupérant les « petits bons moments » qui font que l’on se dit « c’est ça la vie, pas autre chose » !
Pour moi, cette chanson, c’est ça !
Des « petits riens, qui font TOUT ».
Ces mots posés sur une musique sublime, c’est cette première chanson. Très réussie.

.

.
Une chanson que j’adore également, plus « subtile » si je puis dire, c’est la seconde de l’album. « Quatrième de couverture ».
Un petit bijou selon moi.
Un homme et une femme sont devant l’étalage d’un bouquiniste et « dansent une sorte de valse » avec leurs mains qui feuillettent différents bouquins.

On imagine bien tel ou tel personnage, tel caractère selon les livres qu’il regarde.
J’aime énormément la poésie de cette chanson ; ses petits moments qui font vraiment sourire « Qu’allez-vous donc penser de moi si j’attrape en rayon les années Platini ? »
Une chanson vraiment super, souvent rigolotte, mais qui en dit aussi beaucoup sur une histoire de couple peu ordinaire finalement :p

La musicalité de la chanson fait beaucoup pour ce titre : cela donne une « cadence » à l’histoire, comme dans beaucoup de chansons de Delerm ; cela fait partie à part entière de la chanson.
On entend souvent dire que Delerm « ne sait pas chanter » : moi je dis qu’il pose les mots, les phrases, d’une façon extraordinaire qui sublime chaque titre. Preuve en est dans ce titre ! Après chacun son opinion, hein :p

.

.

MON coup de cœur dans cet album, je n’ai pas à hésiter plus de 3 secondes pour vous l’avouer.
C’est le troisième titre de cet album : « Le baiser Modiano ».
Un titre au piano, extrêmement touchant, qui raconte, une fois de plus une petite histoire « banale », mais qui en dit énormément.

Un titre qui fait sourire quand on s’imagine la scène : un couple (qui ne l’est pas encore, on présume, mais est sur le point de l’être : le meilleur moment, n’est-ce-pas ?) aperçoit Patrick Modiano dans la rue, et s’imagine qu’il habite le quartier, et part à sa recherche.
On ne dirait pas comme ça, mais cette chanson est une extraordinaire chanson d’amour ! Si, si ! Je vous jure !
D’ailleurs, le titre se finit sur un baiser pas comme les autres ; une extrême sensualité se dégage à la fin de ce titre : on imagine ce couple tout simple, « sous les réverbères, sous la pluie » et ça fout des frissons. C’est tout.
Il n’en faut pas plus pour être heureux après tout.
Et c’est ça Delerm.

.

.

« Kensington Square » est le titre de l’album ; et un titre musicalement très intéressant. Il me parle un peu moins au niveau des mots, cela dit c’est un titre de qualité.

.

.

« Evreux » est un titre extrêmement troublant. J’aime ce genre de titres chez Delerm. Autant j’adore le Delerm qui me fait rire, autant je sur-affectionne le Delerm qui me « touche ».

On part d’une situation super simple (comme souvent) : dans un restaurant vietnamien un peu glauque, que Vincent nous décrit allègrement, un couple est en train de dîner : ça peut virer au pathétique, vu comme ça, mais ça veut dire beaucoup sur les personnes qui sont au centre de l’histoire.

J’aime ce qui est suggéré : ce qui laisse à penser qu’un couple va se former, ou qu’un couple n’est plus en phase et va se séparer.
C’est tout ce qui se joue dans ce titre et c’est très touchant : on est dans la « vie normale », sauf que deux êtres sont ensemble, et leurs deux vies se jouent dans cet endroit plus que banal.
Nous ne sommes que des humains, après tout.
Cette chanson a un côté tragique qui me touche : est-ce-que l’on peut faire quelque chose pour son destin ? Choisit-on de le faire ? Prend-t-on ce risque ?

.

.

Dans un domaine moins « tristounet », Anita Pettersen est un titre que j’ADORE !
Le personnage principal est invité à un mariage, dont apparemment il se fout un peu ; et se retrouve à côté d’une invitée qu’il ne connaît pas, appelée Anita Pettersen.
Il se fait donc un petit cinéma, a envie de connaître sa voisine Norvégienne.

Une chanson super intéressante sur la connaissance de l’autre, qui fait beaucoup rire et, une fois de plus, qui est faite de « petits riens » qui sont au final plus intéressants que ce fameux mariage censé, à la base, en dire « beaucoup plus », non ?
Moi je pense que les « petits riens », sont nettement plus intéressants que les grands discours :p

.

.

Je n’ai pas envie de détailler tous les titres, dans l’ordre, de cet album, mais je vous ai parlé de mes coups de cœur.
Cet album est vraiment un condensé de titres très qualitatifs ; tantôt rigolos, tantôt touchants ; parfois (et souvent même !) les deux !
Connaissez-vous beaucoup de chanteurs/auteurs qui en font de même, au final ?


Merci pour vos lectures !!

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 948 fois et a été évalué à
79% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • adhishatz publié le 27/03/2010
    je ne suis pas du tout réceptive a cet artiste!!
  • tequiladrenaline publié le 27/03/2010
    Delerm... je peux pas... je supporte pas sa voix... :(
  • Tchao22 publié le 27/03/2010
    Je n'avais pas tout écouter de l'album, mais j'avais trouvé ça pas trop mal...
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Kensington Square - Vincent Delerm

Description du produit par le fabriquant

Caractéristiques Principales

Nombre de CDs: 1

Artiste: Vincent Delerm

Titre: Kensington Square

Style de Musique: Chanson Française

Label: Warner

Date de Sortie: 2004

EAN: 3283451052522

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 03/11/2007