Avis sur "La fin du monde - NAP"

publié le 22/12/2003 | magestic
Membre depuis : 30/11/-0001
Avis : 37
Lecteurs satisfaits : 0
Plus à mon sujet :
Super
Avantages Excellents même si un peu dépassé.
Inconvénients Néant, RAS, Négatif..
très intéressant
Textes
Musique
Arrangements
Créativité
Chant/voix

"Les New African Poets et la Fin du Monde.."

Les New African Poets annoncent la fin du monde, mais surtout la fin d’un monde. Un monde dans lequel le rap français se limitait à deux pôles : Paris et Marseille. Les N.A.P. font exploser Strasbourg juste avec l’album bande-son de l’Apocalypse. Abd-Al Malik, Bilal, Mohammed, Karim, Mustaph et Aïssa portent dans le cœur les racines d’un quartier que nul ne parviendra jamais à leur arracher : le Neuhof. Réunis en 1988 par amour du rap, les six poètes entament leur carrière et taillent la route ensemble. Comme chaque groupe de l’époque, les N.A.P. doivent d’abord faire leurs preuves chez eux, puis sur les scènes alentour. Mais la formation trouve vite ses marques et sa réputation s’étend vite.
De concert en concert, les N.A.P. forgent leur style, s’affirment et séduisent le public comme quelques-uns de leurs congénères, à l’image des Little, groupe phare des débuts du hip hop hexagonal basé à Vitry-Sur-Seine dans le Val-De-Marne, et formé du duo de rappeurs Ronald L et Sulee B. Une rencontre décisive puisqu’en 1994 Sulee, derrière la console cette fois, signera la production musicale de “Trop beau pour être vrai”, le premier maxi-single du groupe auto-produit (phénomène assez rare à l’époque pour être souligné) sur le label High Skills, tout juste crée par les N.A.P. au cœur du Neuhof. Strasbourg existe désormais sur la carte du rap français.

Dans un genre à l’audience encore réduite à l’époque, le groupe réussit à se faire un nom et à défaut d’une large reconnaissance publique, il obtient tout de même un accueil chaleureux du milieu, des quartiers comme des professionnels. Des débuts plus qu’encourageants. Les N.A.P. enchaînent ensuite logiquement sur un premier gros chantier : “L’art perdu du freestyle”, toujours soutenus par Sulee B. Hélas, l’album ne verra jamais le jour, réduit à néant par des soucis contractuels avec les distributeurs potentiels pour lesquels le hip hop ne représentait pas encore une vache à lait, et par des autorisations d’échantillons refusées.
Mais les N.A.P. viennent des quartiers et ils ne sont pas du genre à renoncer. Leur apprentissage des méandres du show-business est une épreuve anodine lorsqu’on grandit au Neuhof. “La Racaille Sort un Disque” atterrit dans les bacs en 1996, toujours sur High Skills, distribué par Night & Day. Cette fois-ci Don Lab, producteur local, et Bilal se chargent de la majorité des instrumentaux de l’album tandis que Sulee B marque sa présence grâce à un titre rescapé de “L’art perdu du freestyle”. Indépendant et fier, ce disque est l’une de surprises rap de cette période puisqu’il s’écoule à plus de 25.000 exemplaires, notamment poussé par le titre “Je viens des quartiers”, hymne underground des quartiers de France. Les N.A.P. deviennent une force majeure du rap français.

1998. Les trompettes annoncent la fin du monde comme l’avènement des N.A.P.. Second album, toujours sur High Skills mais cette fois-ci distribué par RCA/BMG. Le groupe prend une nouvelle dimension et accède à un nouveau statut. Sulee B. Wax (auréolé de récentes productions pour Assassin, Suprême NTM, Hasheem ou encore Sté), Don Lab qui révèle au grand jour ses talents de producteurs, et Bilal au son efficace taillé sur mesure pour son groupe, sont en charge de la “ mise en son ” d’un album qui fera inévitablement date. Les musiques sont larges, oppressantes ou sensibles. Du suave “ Si Loin Si Proche ”, sur lequel on remarquera la voix cristalline de la chanteuse Wallen, à l’angoissant “Au Revoir à Jamais” en passant par le mélancolique “Les Maîtres du Monde”, la formation du Neuhof nous offre un voyage dans les abysses de la vie des quartiers, au fond des existences de ceux qu’on préfère ne pas remarquer juste histoire de se persuader que, “finalement, tout ne va pas si mal…”
Chez les N.A.P., rien n’est gratuit. Et de tels bijoux musicaux méritaient des textes à la hauteur, taillés par des orfèvres. Malik et sa troupe ne trompent pas sur la marchandise. “La Fin du Monde” réunit quelques uns des textes les plus sensibles jamais écrits dans le rap français, avec recul, honnêteté, sincérité et surtout réalisme. Comment ne pas sentir son sang se glacer à l’écoute de “Les Maitres du Monde”, se laisser emporter par “Au Sommet de Paris”, ou s’emballer sur l’imparable hymne des quartiers “La Ligne du 14 ”.
Et comme s’il fallait enfoncer le clou, les plus grands noms du rap français se sont retrouvés sur cette œuvre. Honneur aux dames puisque, outre les chanteuses Wallen et Lisa Doby, la rappeuse Sté mêle ses rimes à celles de Malik sur “Le Chant Des Signes”. Kohndo, lui, vient soutenir les Strasbourgeois dans leur conquête sur “Au Sommet de Paris”, tout comme Rocca, fer de lance de La Cliqua sur “Sans Regret”. Le groupe parisien légendaire Assassin, avec Rockin’Squat et Radical Kicker, unit également ses forces à celles des N.A.P. sur le très politique “Propos Sur Le Pouvoir”. Les Marseillais, quant à eux, ne sont pas en reste loin de là. Ils débarquent même en force et en rangs serrés. A commencer par l’incontournable Shurik’N, membre du groupe IAM, sur le lancinant “Pas Même Un Sourire”. Freeman, autre MC d’IAM, place aussi ses rimes sur le cuivré et mystique “Triangle Des Bermudes” tandis que l’excellent Faf La Rage, vétéran du hip hop phocéen révélé par les “Chroniques de Mars”, se lance dans le polar aux côtés de Malik sur “5 ans de répit ”, l’histoire d’un tueur à gages qui tente d’échapper à un destin qu’il a lui-même dessiné.

Rarement autant de MC’s au talent aussi affirmé se seront pressés sur un même album, rarement un disque de hip hop français aura été aussi dense, fignolé et construit que cette “Fin Du Monde” et rarement un groupe aura tant soufflé le réel jusqu’à nos oreilles sans s’égosiller à appeler à ”rester vrai”.
Le vent du rap français a tourné. Il vient de l’Est et annonce la tempête N.A.P.

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 3993 fois et a été évalué à
75% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • noirsilence publié le 19/07/2006
    remarquablement bien écrit
  • philie2 publié le 23/12/2003
    je ne connais pas du tout! a plus
  • juju86 publié le 22/12/2003
    je ne connaissais pas :)
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : La fin du monde - NAP

Description du produit par le fabriquant

Caractéristiques Principales

Artiste: NAP

Titre: La fin du monde

Style de Musique: Rap

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 11/01/2001