Classics II – Era

Images de la communauté

Classics II – Era

> Voir les caractéristiques

100% positif

2 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Classics II – Era"

publié le 25/01/2011 | runnerar
Membre depuis : 11/09/2003
Avis : 603
Lecteurs satisfaits : 186
Plus à mon sujet :
Excellent
Avantages le style le cote mystique et reposant
Inconvénients me concernant rien
très intéressant
Textes
Musique
Arrangements
Créativité
Chant/voix

"Relaxation"

Classics II – Era

Classics II – Era

Aujourd’hui, un petit avis musical et sur un genre musical que j’affectionne particulièrement.

Je veux parler d’ERA et de son dernier album.
Il faut bien dire que j’ai un léger faible pour le côté mystique qui se dégage de ce style de musique.

C’est à chaque fois avec plaisir que je découvre et me rend acquéreur des albums du genre.

Parler de la musique n’a jamais été une chose facile pour moi, il faut dire que je manque cruellement de repères en la matière.
Aussi souvent mon appréciation se limite à un j’aime ou alors je n’accroche pas vraiment, en général j’emploie ce dernier terme pour ne pas heurter la sensibilité de mon interlocuteur.

Pour en revenir à mes qualités de critique musical, autant le dire tout de suite, je suis nul et inculte dans ce domaine.
Aussi, vais je aborder le sujet sous un autre angle.
Je vous rassure je vais vous parler de ce dernier album « Era Classics II », on a déjà une information capitale le sujet abordé touchera des morceaux musicaux connus des musiques classiques du Mozart, du Tchaïkovski, Beethoven, Bach.
Alors évidemment, il faut déjà aimer le genre, c’est mon cas, vous vous dites comment un tel ignorant peut apprécier cette musique ?
C’est la magie de la musique, c’est que le rustre local peut aimer.

Maintenant voyons ceque je trouve dans cette musique que d’autres ne m’apportent pas enfin pas de la même façon.

Là actuellement, j’écris mais je le fais en musique et je n’écoute rien de moins qu’Era et depuis que mes enfants me l’ont offert à Noël, j’ai dû passer les 10 morceaux de l’album 20 fois.
J’adore le côté reposant et propice à la réflexion, c’est souvent allongé dans mon canapé en méditant me laissant bercer par la musique homogène et non agressive que je trouve la solution à bien des problèmes.

Il est rare que je me lance aussi dans un récit sur ciao sans mon fond musical et ma préférence va souvent vers des interprétations musicales sur base de chœurs et incantation qui ne m’éloigne pas de mon sujet, dans les phases de doutes et circonspections, la tête en arrière les yeux dans le ciel, les oreilles largement ouvertes c’est tout mon esprit qui s’envole pour trouver la quiétude.
Un état proche de béatitude comme le morceau numéro 1 avec « ave paternum deo » peut en procurer, pratique des chœurs

Dans ma vie, j’ai deux hobbies la course à pied qui m’apporte cette même sensation et la peinture sur figurine pour ceux qui me lise à l’occasion savent que je tombe dans la warhammer mania, c’est souvent un travail de précision et peu de musiques se prêtent à l’exercice.
Aussi au fil du pinceau fleurant avec élégance sur les reliefs de mes horribles création la douceur musicale accompagne mon geste le rendant plein de certitude et d’émoi.

Pour continuer sans faillir voici une adaptation d’une œuvre de Mozart des arrangements qui sont l’œuvre de Eric LEVI comme l’ensemble de l’album , « Mozart Requiem avec Madeus » même tempo, on se rend compte que Mozart est décidément indémodable.

Douceur en entame pour ce troisième morceau, un adagio en G mineur une inspiration, une belle plainte légère fluette comme la brise qui pousse une feuille loin de son arbre déchéance d’une vie qui s’éloigne inexorablement, amour impossible et que la fragilité du temps interrompt, on se laisse porter tout en souhaitant une fin heureuse, vivement le voyage retour
« abbey road blues »

le voyage se poursuit la malheureuse feuille choit au fil de l’eau douce et régulière, seul de léger et tenus soubresauts amènent de la vie sur une inspiration de Bach on cherche le ciel bleu pour prendre à nouveau son envol, « A brand New Day » mais rien n’y fait et la malheureuse feuille ne peut s’arracher à l’étreinte du fluide.
C’est un superbe morceaux qui vous emmène au fil de l’eau un brin agité mais pas trop.

Le clocher résonne des « voxifera » de Eric LEVI c’est la rébellion la fin du voyage de la feuille et l’on finit d’écrire l’histoire sur une simple feuille évidemment et le tumulte remplace la douceur tranquille pour crier au vent sa révolte. La vie prend le pas et tout s’anime réveillant l’ album un morceau hyper connu le classique d’Era c’est VOXIFERA dynamique et un brin bruyant mais toujours envoûtant.

La tension est retombée et le guerrier trouvera le repos dans ce Prélude écrit par le même Eric LEVI, on replonge dans la mélancolique douceur, c’est pas à mettre entre les mains des dépressifs. C’est une pose comme le fameux trou normand dans un repas bien chargé…

Nous arrivons au 7 mon morceau favori, et celui de ma fille qui elle est un ange le morceau est arrangé par monsieur LEVI c’est une adaptation d’une sonate de Beethoven, « I’m no Angel » dés les premières notes on sort de notre torpeur, et puis doucement on se laisse couler dans le cuir du fauteuil, une voix s’élève et vous enivre, vous accapare et ne vous lâche plus, on ne voudrai que j’avais ne cesse la complainte, c’est l’heure ou je lâche pinceau et clavier pour ne faire qu’une chose ---- rêver ---- fuir cette pesante réalité pour monter plus haut aller plus loin oublier toute cette insignifiance et me sentir vivre, je me sens léger comme ce vent si libre d’aller ou bon lui semble s’en devoir toujours rendre des comptes à tout le monde …
C’est mes 4 minutes 30 de liberté à moi…

Dur d’atterrir, de retomber, lancinant comme un faux air d’opéra, reposant o ne relâche cependant pas l’écoute et « Journey » est un doux bonheur pour les oreilles…on retombe dans le genre plus lancinant mais qui reste tout de même prenant.

Accélération, c’est plus rapide sur un concerto pour violon de Tchaïkovski, c’est une œuvre majeure de l’artiste aussi connue qu’indémodable, on l’entend régulièrement pour le néophyte que je suis souvent on n’arrive pas à mettre un nom sur son créateur, en l’entendant je me rappelle un film tout aussi mystique que peu connu « ladyhawke » le faucon et le loup amour éternel voués à ne jamais le vivre ensemble


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 2706 fois et a été évalué à
92% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • anneline publié le 03/02/2011
    J'aime beaucoup....@++
  • lbutin3845 publié le 29/01/2011
    bel avis. Penses a lire les mieux aussi stp.
  • stessy45 publié le 27/01/2011
    J'aime bien écouter era de temps en temps en je trouve que c'est vraiment reposant et relaxant,ça me fait décompresser...
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Classics II – Era

Description du produit par le fabriquant

Caractéristiques Principales

Style de Musique: New Age

Année de Sortie: 2010

Label: Universal Music Division Mercury

Studio / Live: Studio

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 24/10/2010