Atom Heart Mother - Pink Floyd

Images de la communauté

Atom Heart Mother - Pink Floyd

Rock/Pop - Enregistrement Studio - 1 CD(s) - Label : EMI Music Distribution - Distributeur : Plastic Head - Date de Sortie : 26/09/2011 - EAN : 509990...

> Voir les caractéristiques

100% positif

1 avis de la communauté

Avis sur "Atom Heart Mother - Pink Floyd"

publié le 03/12/2015 | Oeil-de-cyclone
Membre depuis : 06/11/2013
Avis : 566
Lecteurs satisfaits : 17
Plus à mon sujet :
Excellent
Avantages A voir dans l'avis
Inconvénients A voir dans l'avis
très intéressant
Textes
Musique
Arrangements
Créativité
Chant/voix

"Atom Heart Mother (1970) - Pink Floyd"

Préambule

"Atom heart mother", fréquemment écrit "Atome Heart Mother" par les Français, fait figure de dinosaure dans la disco du Floyd.
Album très atypique sorti en 1970, il se veut très symphonique à l'image du premier morceau fleuve.

Track-List

1. Atom Heart Mother 23'39
2. If 4'31
3. Summer '68 5'29
4. Fat Old Sun 5'24
5. Alan's Psychedelic Breakfast 13'00

L'écoute

"Atom heart mother" et ses presque 24 minutes. Il offre en continu une série de morceaux collés les uns aux autres, le thème de cette longue pièce étant principalement joué par une section de cuivres.

La première partie « Father's shout » introduit l'ensemble avec emphase pour atterrir avec douceur sur « Breast milky » où le thème général est repris au son d'un violon lointain soutenu par un clavier étoilé, la guitare de Gilmour, tout en glissade, viendra consolider le tout.

La fin de cette partie voit arriver une cohorte d'instruments sur le chorus de guitare dont une partie de chœurs très féeriques. Ces chœurs se prolongeront sur « Mother fore », superbe plage où justement les voix sont les piliers d'une musique magicienne et d'un lyrisme classique ambitieux, cette partie étant sans doute la plus géniale de cette longue suite.

« Funky dung » est plus conventionnel avec cet orgue Hammond tendu comme un filet sous les pas titubants de la superbe guitare de Gilmour mise en valeur par un solo débridé et salvateur. Des voix sépulcrales déclamant des paroles incompréhensibles remplacent progressivement la six cordes dans une ambiance jazzy psyché déroutante.

Le thème du départ est à nouveau repris sur « Mind your throats please » avec les cuivres du début juste avant de retomber dans une atmosphère inquiétante distillant l'angoisse d'un mauvais rêve, images vues au travers d'un prisme.

Souffle.
Retard.
Grondements.
Cette ambiance effrayante sera balayée par une autre faite de vide et de silence où un piano mouillé fera apparaître des ectoplasmes des morceaux précédents.

Les cuivres cognent pour entrer dans cet univers embrouillé. Ils y parviendront sur « Remergence » et apparaîtront dans toute leur magnificence, brillants, conquérants.

La musique s'apaise, se réveille du cauchemar aux accents d'un violon bien connu avec la reprise du thème redondant. La musique reprendra un peu de vigueur et tous les instruments se mettront à l'unisson dans un final clair et enfin serein, aux résonances de happy end hollywoodien.

La seconde face, moins grandiloquente, s'ouvre sur « If » et des doux arpèges de guitares à peine soutenus par un très léger piano. Le titre fait très meuble ciré à l'ancienne dont le vernis serait resté impeccable.

Sous l'ironie, la chanson est néanmoins très réaliste et bien ancrée dans son époque. Le piano démarre sur « Summer'68 » avec un refrain cuivré et encordé à la manière des Fab Four.

Pink Floyd nous offre là une très belle chanson, très pop et qui apporte une vraie bouffée d'air frais. Le morceau est signé Wright, clavier du groupe. « Fat old sun » plutôt folk avec une slide-guitar nuancée, très calme et très posée, réduit le feu sous les notes en servant un morceau très seventies.

« Alan psychédélic breakfast » propose de nous faire suivre les aventures d'Alan se préparant son ptit déj dans la cuisine. Dans un murmure de voix, le titre démarre en calant des temps forts sur des craquements d'allumettes d'Alan, occupé à priori à allumer sa cuisinière.

Rien ne nous sera épargné dans ce breakfast, de la cuisson des œufs et du bacon jusqu'au machouillage du dernier atome de l'ensemble, but ultime du truc. Chaque événement est jalonné de petites musiques sans paroles déclinées la plupart du temps sur une guitare acoustique ou au piano seul, avec toujours en fond, les bruits du repas de l'ami Alan.

Le titre se finira tout naturellement sur la vaisselle, puis le claquement de la porte de la cuisine, et en final, la goutte d'eau tombant dans l'évier à un rythme métrono-
miquement régulier.

Mon Avis

Atom Heart Mother (et pas Atome Heart Mother !) est un album du Floyd attirant avec un lot de morceaux inventifs et variés.
Ce n'est pourtant pas le disque que je recommanderais pour une première approche. "Dark side of the moon" ou "The wall" se prêtant plus à la découverte du groupe.

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 366 fois et a été évalué à
71% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • willymax publié le 30/01/2016
    je le connais moins
  • Silencer publié le 14/12/2015
    Un avis d'une sensibilité et d'une justesse déroutante! Bien plus beau que le disque...
  • gatsu publié le 03/12/2015
    merci pour cet avis
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Atom Heart Mother - Pink Floyd

Description du produit par le fabriquant

Rock/Pop - Enregistrement Studio - 1 CD(s) - Label : EMI Music Distribution - Distributeur : Plastic Head - Date de Sortie : 26/09/2011 - EAN : 5099902894027

Caractéristiques Principales

EAN: 5099902894027

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 18/10/2011