Beggars Banquet - Rolling Stones (The)

Images de la communauté

Beggars Banquet - Rolling Stones (The)

Rock/Pop - Enregistrement Studio - 1 CD(s) - Label : Decca - Distributeur : Universal Music - Date de Sortie : 17/05/1999 - EAN : 42284447126

> Voir les caractéristiques

95% positif

4 avis de la communauté

Avis sur "Beggars Banquet - Rolling Stones (The)"

publié le 05/09/2004 | religionnaire
Membre depuis : 10/06/2004
Avis : 98
Lecteurs satisfaits : 0
Plus à mon sujet :
Super
Avantages la pochette qui déchire
Inconvénients le temps passe
très intéressant
Textes
Musique
Arrangements
Créativité
Chant/voix

"Beggars Banquet"

Le Religionnaire n’a jamais été un fan des Stones et ne le sera probablement jamais. Voilà donc une merveilleuse phrase pour commencer n’est ce pas ?
Alors pourquoi donc en parler ? Et bien pourquoi pas au juste ?

Longtemps, j’ai été réfractaire à ce groupe pour une bonne raison : le son. Les Stones ont probablement produit le rock le plus pur de tous les temps. Ce rock « stonien » représente le rock dans sa définition la plus pure c'est-à-dire tout autant influencé par le blues que par la country.
Mais le problème n’est pas là. Le son est pour moi beaucoup trop brut, beaucoup trop crade (d’ailleurs ce sont eux les vrais précurseurs du grunge). Je dirais même que leur musique manque d’un certain charme, manque de profondeur, manque d’âme en fait.


Une aberration qui m’est insupportable c’est cet espèce de rivalité et de comparaison avec les Beatles. Aberration car la comparaison est totalement inadaptée pour une raison simple : Sans les Beatles, les Stones n’auraient jamais eu le moindre succès. Les Stones font parti de ces groupes qui ont profité de la porte ouverte par les Beatles vers les USA dans les années 60. C’est ce qu’on a appelé la « british invasion » qui a été entièrement déclenché par les Beatles et dont ont profités de nombreux groupes anglais comme les Kinks, les Who, les Zombies et bien sur les Stones. Quoi qu’il en soit la comparaison reste pour moi stupide tant les Beatles sont inégalables dans l’inspiration, la qualité et la régularité par ailleurs.

Bon revenons à nos moutons. Constatant le succès incroyable de ce groupe à travers les années j’ai décidé de ne pas abandonner et j’ai donc acheté 2 albums. Le Religionnaire ayant des goûts de luxe, il s’est lâché sur les versions remasterisées digipack de Beggars Banquet et Let it Bleed. Les multiples écoutes forcées n’ont pas réussi à faire passer la sensation de vide et le fade de cette musique…

Mais récemment, je me suis mis à plus apprécier et particulièrement Beggars Banquet. Je ne sais pourquoi…

Pour la petite histoire cet album marque le retour au rock pur et dur après un détour plus ou moins psychédélique. Brian Jones est sur le declin c’est le moins qu’on puisse dire et il aura définitivement disparu sur l’album suivant Let it Bleed…
Ce qui saute tout de suite à l’oreille, c’est la prépondérance de la section rythmique. Les percussions sont crues et tribales et les solos (guitare ou clavier) se font rares ou discrets.

Je vous rappelle que nous sommes en 1968, année de la sortie d’Electric Ladyland de Hendrix, de Music From Big Pink de The Band, d’Astral Weeks de Van Morrison (que je ne comprend toujours pas) et du premier Leonard Cohen. Le hard rock n’ayant pas encore fait sa réelle apparition (le premier Led Zep sort en 1969), on peut facilement concevoir que le son « stonien » est perçu à l’époque comme sale et violent ce qui rajoute énormément à son charme. Et ce qui fait qu’aujourd’hui ça ne fait plus le même effet.


Je disais donc avant de m’égarer que recemment j’ai commencé à prendre du plaisir à écouter cet album. Je ne peux expliquer pourquoi malheureusement. Cela dit je ne comprend toujours pas leur succès… (ça doit être mon jeune age).

Traversons le ensemble avec les meilleurs morceaux :


1. Sympathy for the Devil : une des plus connues et c’est bien légitime car une puissance impressionnante s’en dégage. Ne seraient ils pas aussi précurseurs du rock satanique ? Par ailleurs les percus fleurent bon l’Afrique…

6. Street Fighting man : c’est la meilleure de l’album, le thème principal est une vrai bombe (riff+voix parallèlement).

7. Prodigal Son : La seule qui ne soit pas d’eux mais elle est magnifiquement interprétée et fleure bon la country

9. Factory Girl : j’avoue apprécier la country ce qui guide forcement mes choix. Celle-ci est très bucolique et traditionnelle.

10. Salt of the Earth : le son est particulièrement pourri mais c’est une belle chanson tout de même…


Bon je dirais pour conclure qu’il ne faut jamais désespérer.


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 982 fois et a été évalué à
79% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • Diana_Chasseresse publié le 09/09/2004
    je ne suis pas fan des rolling stones...mais j'écoute un peu, de temps en temps...je serai plutôt fan de Satriani, Santana...enfin..de grands guitaristes quoi !!!! bisous..
  • cbyt publié le 09/09/2004
    Quoi qu’il en soit la comparaison reste pour moi stupide tant les Beatles sont inégalables dans l’inspiration, la qualité et la régularité par ailleurs ====> Je suis pas convaincu que les Beatles aient vraiment été réguliers dans leurs compositions et puis ils ont eu une durée de vie beaucoup plus courte que les Stones. Mais bon, je vais lancer de débat. Je suis juste d'accord pour dire qu'il ne sert à rien de les comparer
  • the666souls publié le 08/09/2004
    ou le télécharger....
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Produits similaires les plus recherchés

Information produit : Beggars Banquet - Rolling Stones (The)

Description du produit par le fabriquant

Rock/Pop - Enregistrement Studio - 1 CD(s) - Label : Decca - Distributeur : Universal Music - Date de Sortie : 17/05/1999 - EAN : 42284447126

Caractéristiques Principales

EAN: 42284447126

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 06/06/2011