New china, Grenoble

Avis sur

New china, Grenoble

Evaluation générale (5): Evaluation totale New china, Grenoble

 

Tous les avis sur New china, Grenoble

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


Un faux restaurant chinois

3  16.08.2008

Avantages:
Buffet à volonté salé et sucré

Inconvénients:
Super gras, pas terrible, un peu cher pour ce que c'est

Recommandable: Non 

pokinatcha_punk

Plus à mon sujet: Un poil exigeante, je n'aime pas les sociétés qui nous prennent pour des idiots et nous bananent pou...

Membre depuis:20.10.2000

Avis:31

Lecteurs satisfaits:8

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 11 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Je ne vais pas souvent au restaurant, mais quand l'occasion se présente, je ne vois pas la raison de refuser une invitation.
Me voilà donc partie pour le restaurant New China de Pont-de-Claix, autrement dit, de Grenoble, Restaurant où j'avais déjà mangé avec les mêmes personnes l'an passé.

DESCRIPTION

Situons les lieux : Pont-de-Claix est au sud de Grenoble, enfin "de l'autre côté" pour moi qui suis venue de Chambéry. Certes il existe aussi un New China plus près de chez moi, mais je n'y suis jamais allée.
Donc, Pont-de-Claix fait partie de la banlieue grenobloise autrement appelée agglomération grenobloise (ça fait mieux que banlieue...). Le restaurant n'est pas difficile à trouver, une fois sorti de la rocade, il suffit de continuer toujours tout droit, le restaurant se trouve au bord de la rue principale. Le quartier n'est pas des plus beaux, mais je n'étais pas venue faire une promenade touristique.

Avant de venir vous mettre les pieds sous la table, n'hésitez pas à réserver, ça vous évitera d'attendre les jours d'affluence.

Une rapide description du restaurant en lui même : de l'extérieur, il ressemble plus à un grand entrepôt qu'autre chose. Une enseigne lumineuse, une porte, des fenêtres, bref, ne vous attendez pas à un toit de pagode et des boiseries sculptées et peintes.
A l'intérieur, c'est un restaurant assez clair, les murs ont été peints de fresques chinoises (d'un pinceau un peu naïf quand même, on est loin du chef-d'œuvre). De nombreuses tables, quelques paravents eux-aussi peints de façon naïve, des lanternes rouges accrochées au plafond, voilà pour la déco. Musique d'ambiance chinoise, qui ressemble plus à une improvisation au synthé et à la guitare, et qui finira par vous taper sur les nerfs avant la fin du repas.

COMMENT CA SE PASSE ?

Le New China fonctionne sur le principe des buffets à volonté.
Vous vous installez à table, table sur laquelle se trouve la carte des vins (pas terribles à mon humble avis, et vu que mes connaissances en vins sont plutôt médiocres, je ne suis pas forcément un avis fiable là-dessus).
Un serveur (ou une serveuse) vient vous demander dans un français plus qu'approximatif si vous désirez prendre un apéro et/ou du vin. Le cocktail maison n'est pas mauvais bien qu'assez sucré (une sorte de liqueur de litchee avec un fruit non identifié au fond du verre).

Ensuite, c'est comme à la cantine : vous vous levez, vous allez chercher une assiette et vous vous servez au buffet, à l'aide de pinces toute grasses. Bien sûr la taille des assiettes est ridicule, en fait il s'agit d'assiettes à dessert ! Comme ça vous n'en prenez pas trop à la fois pour qu'ils puissent rentrer dans leurs frais, les pauvres... et eux ont moins de pertes.

DANS NOS ASSIETTES

Le choix est loin d'être aussi vaste que dans un restaurant chinois traditionnel : des nems rachitiques d'environ 2 cm de diamètre pour 6 cm de long, quelques pseudo-suchis, une sorte de samosas, 4 salades, à peu près autant de viandes, 2 sortes de nouilles sautées, des beignets de légumes ou de crevettes et 2 variétés de riz. Plus, si vous avez la chance d'avoir les fours remplis, des raviolis chinois et des espèces de bouchées à la viande.
J'ai pu goûter l'an passé aux brioches cuites à la vapeur et fourrées de viande mais pas de ça cette année, dommage.

Pour le buffet sucré, mélangé au buffet salé, vous aurez un peu plus de choix : des beignets de fruits (pomme, ananas, banane), de la salade de fruit, du raisin, des kakis à moitié desséchés, des gâteaux au manioc, des friandises chimiques gélifiées vertes, roses ou blanches avec ou sans fruits, du gâteau au chocolat, du flan aux raisins, diverses glaces et les nougats (caramel-sésame-cacahuète, dur ou mou), gingembre confit et compagnie.

IMPRESSIONS GUSTATIVES SALEES

Si vous voulez manger de bons plats chinois, ne franchissez même pas le seuil de ce restaurant, vous serez plus que déçu. La nourriture a été occidentalisée au possible : peu d'épices, pas de saveurs trop contrastées pour ne pas choquer les palais européens (qui ne savent pas ce qu'ils ratent en refusant de mélanger le sucré et le salé, sorti du lapin au pruneau...). En prime, on dirait qu'ils ont versé des litres d'huile dans le riz, tout est gras, même les suchis.

D'ailleurs, parlons-en des suchis. J'ai voulu essayer car je n'en avais jamais goûté. D'un côté je me suis dit que les suchis n'étaient pas du tout chinois et n'avaient pas leur place dans ce restaurant et je ne m'attendais pas à quelque chose de formidable. Mon instinct ne m'a pas trompée. J'ai choisi un suchi rond avec la feuille d'algue enroulée autour du riz et au centre un morceau rose. Qui n'avait pas l'air d'être de la crevette (je n'aime pas ça, il y en avait juste à côté). Surprise, en le regardant de plus près, je m'aperçois que le morceau rose n'est autre qu'un bout de saucisse de Strasbourg ! Eh ben, pour le dépaysement, on ira voir ailleurs ! Au niveau du goût : très salé, pas sensationnel, j'essaierai dans un vrai restaurant japonais... de toutes façons, je n'aime pas les saucisses de Strasbourg, vu les cochonneries qu'il y a dedans !

Pour le reste : le riz cantonais est huileux, gras au possible. Je n'ai pas goûté à tout, évitant la viande, fuyant les cuisses de grenouille frites mais me servant copieusement en beignets de légume. J'avoue qu'ils ont été mes favoris de la partie salée : haricots verts, oignons et carottes, pâte bien croustillante, ça me va. En fait ce que j'ai réellement préféré, c'était les samosas aux légumes qui étaient le seul plat un tant soit peu épicé (mais pas de quoi faire venir les larmes aux yeux non plus hein) mais point de samosas lors de mon deuxième passage. Oui, le service, ou disons, le remplissage des bacs en métal, n'est pas aussi rapide que le pillage des clients, ce qui fait que régulièrement des plats sont vides.

Niveau salade, je n'ai là non plus pas tout testé, simplement la salade de poulet (sans prendre de poulet ^^) qui contenait des morceaux d'oignon énormes (pour ceux qui aiment, ce qui n'est pas mon cas lorsqu'il est cru ou peu cuit), et une salade avec des légumes. Sorti de ces oignons, il n'y a pas grand chose à dire dessus, elles n'ont rien de transcendant (ni de chinois d'ailleurs).

Les nems aussi m'ont déçue, leur seul avantage étant la croustillance. Quant à la sauce nuoc-mam pour les tremper, elle était bien fade... certainement coupée à l'huile de tournesol où je ne sais quoi.

J'ai tout de même apprécié les nouilles sautées mêmes si elles manquaient comme tout le reste d'épices et étaient trop grasses à mon goût. On pouvait y rajouter des cacahuètes concassées et de la sauce aigre-douce, à part dans des bols situés à côté des plats.

ET LE DESSERT ALORS ?

Au niveau du sucré, toujours le même principe de l'assiette à dessert et du service au buffet. J'ai voulu tester les gâteaux au manioc et les morceaux de kakis mais ma maladresse légendaire a refait surface au moment où je ramenais mon assiette chargée de beignets et de friandises : je me suis pris une chaise dans la main et la moitié de mon assiette a valdingué de tous les côtés. Je suis vite retournée m'assoir comme si de rien était (en frottant mon doigt devenu tout rouge et gonflé...) et un serveur a nettoyé mon bazar dans la minute qui suivait.

Du coup je n'ai pas pu goûter les gâteaux de manioc ni les kakis car il n'y en avait plus lors de mon deuxième passage. Je me suis contentée des beignets de fruits, ma préférence allant à la banane car la pomme n'avait pas de goût, et de trucs chimiques verts (à la menthe), roses (framboise ? cerise ? nul ne le sait), et blancs (avec des morceaux de pêche) Un peu de nougat et de gingembre confit (pas très fort...). Il parait que les glaces sont délicieuses, mais pour ma part je n'en ai pas mangé.

Lors du dessert, un serveur vient vous demander (dans un semblant de français) si vous désirez un café ou autre, et si vous lui préciser "après le dessert", il reviendra vous demander tous les quart d'heure "Café maintenant ?", à traduire par "Désirez-vous votre café maintenant ?" mais quand on ne maitrise que quelques mots de français, difficile de faire des phrases correctes (avec des verbes conjugués par exemple, et des articles avant les noms...). La plupart des serveurs ne parlent pas très bien, une seule en fait des trois que j'ai entendus parlait comme vous et moi, les autres n'avaient qu'un vocabulaire réduit, ce que je trouve bien dommage.

FIN DU REPAS

Le café finit, le patron (ou en tous cas, un responsable) vous apporte la note en vous précisant qu'il faut payer à la sortie (lui non plus ne maîtrisait pas la langue de Molière). Ca donne un peu le sentiment qu'on veut vous chasser, mais rien ne vous empêche de rester encore trois quart d'heure à table avec la note posée dessus.
D'ailleurs la note est un peu élevée par rapport à la qualité de la nourriture : 20 € par formule "buffet" plus en tout 60 € pour une bouteille de rosé, 6 cocktails maison et 5 cafés.

CONCLUSION

Personnellement, je préfère manger dans un petit restaurant chinois, qui ne fait pas à volonté mais qui vous sert un repas correct, épicé et bien plus "chinois" que cette espèce de cantine sino-occidentale.
Pas terrible, je trouve aussi dommage que les employés ne sachent pas conjuguer un verbe en français, sans compter qu'une des serveuses faisait preuve d'une motivation en dessous de tout ce qu'on pourrait attendre : limite en train de soupirer en débarrassant une assiette, molle, trainant des pieds et faisant la moue toute la soirée.
En prime, on était placé sous la climatisation, alors qu'il ne faisait que 16° dehors, résultat aujourd'hui j'ai encore les épaules toutes contractées et les trapèzes durs comme du bois...

New China reste un lieu où l'on peut s'empiffrer à volonté, en changeant vaguement de la nourriture habituelle, mais à éviter si vous souhaitez bien manger ou être vraiment dépaysé.

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
timbraulot14

timbraulot14

26.02.2012 11:51

C'est toujours le souci des chaines de restau que ce soit en gastronomie française ou étrangère et d'autant plus chinoise. Mieux vaut un petit restau de quartier

Moloch_de_BarBack

Moloch_de_BarBack

29.08.2008 13:36

Quel appêtit féroce. Un avis nippon ni movè qui tourne au son et marche à la baguette. ;o)

Laetitia_cmoi

Laetitia_cmoi

19.08.2008 17:13

Excellent avis bien détaillé !... qui donne pas trop envie d'y mettre les baguettes (^_^)

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Evaluations d'avis
L'avis sur New china, Grenoble a été lue 3625 fois et a été évaluée:

exceptionnel (43%) par:
  1. Moloch_de_BarBack
  2. Laetitia_cmoi
  3. R._Kraal
et aussi par 3 autres membres

"très intéressant" (43%) par:
  1. runnerar
  2. lastar.com
  3. diempat
et aussi par 3 autres membres

"intéressant" (7%) par:
  1. timbraulot14

"peu intéressant" (7%) par:
  1. cedema

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec New china, Grenoble
publicité