Phosphore

Avis sur

Phosphore

Evaluation générale (32): Evaluation totale Phosphore

 

Tous les avis sur Phosphore

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Pourquoi deuxième guerre mondiale ne se dit pas...

5  22.05.2007

Avantages:
plein de truc supers interessants

Inconvénients:
le prix

Recommandable: Oui 

bob_borane

Plus à mon sujet:

Membre depuis:11.06.2004

Avis:166

Lecteurs satisfaits:55

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 21 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Bonjours à tous!

Eh oui,, voilà un deuxième avis sur un magazine que je vous livre, après celui que j'ai fais sur Arthelius. Mais non, rassurez vous, Phosphore ce n'est pas le produit de la semaine, c'est juste la revue à laquelle j'ai été abonné pendant un an. Et il ne m'a pas laissé indifférent. Pourquoi? Parce qu'il est tout simplement génial, et complet. Mais qu'est ce que serait un "bon avis" ciao sans les 100 lignes de blabla qui précède le titre? Pas grand chose, alors hop, je me lance, il faut dire que j'ai quelques heures devant moi ( plus de devoirs!!!!ahahahhah)


========================
=====PhOsPhOre , c'est quoi???=====
==============================


On connaît tous les magazines ou les journaux pour les jeunes, que ce soit les clés de l'actualité pour les infos, Muze pour la musique, Arthelius pour les séries ou les cahiers de l'ONISEP pour l'orientation. Mais tous ne parlent que d'un thème, sont ancrés dans un sujet bien précis. Ainsi, celui qui n'aime pas la musique n'achète pas Muze, celui qui n'aime pas les séries Arthelius, ect...
Phosphore, c'est l'alliance de tout ce qui constitue un magazine pour "les jeunes". Des enquêtes, des dossiers,de la musique, du cinéma, des jeux vidéos, de l'orientation, et aussi même de la psychologie, c'est tous les thèmes qui sont abordés dans la chaque magazine. Une polyvalence qui est un atout majeur puisque tout le monde trouvera son bonheur.

Quand je dis "jeune", je parle surtout des lycéens; le lecteur de Phosphore n'est pas majoritairement au collège, ni trop en post bac. C'est donc une revue adressée aux 15-18 ans qui vise essentiellement des thèmes qui intéressent cette tranche d'âge. Moi qui suis en plein dedans, je ne pouvais pas demander mieux.

C'est un magazine mensuel, qui existe apparemment depuis très longtemps (plus de vingt cinq ans), édité chez Bayard Jeunesse.
Assez connu, assez populaire, assez apprécié, il a su se faire une vraie place dans le rayon presse, et ce malgré son prix : 5.95 €, ce qui n'est franchement pas donné.
Et c'est d'ailleurs à cause de ce prix que je n'ai pas renouvelé l'abonnement.

======================================
===== PhOsPhOre, comment attirer l'oeil du lecteur=====
=============================================


Comme dans mon avis précédent je vais me focaliser uniquement sur un seul numéro, mais en ayant toujours le recul sur l'ensemble du magazine et de mon avis dessus. C'est juste pour vous donner un peu les exemples de ce qu'on peut retrouver dans un numéro. J'ai choisi l'édition de janvier 2006 parce que c'est pour moi celui qui reflète le plus l'esprit du magazine, et celui que j'ai préféré surtout.

La couverture est tout de suite attrayante. Pour tous les numéros, il y a un gros portrait de quelqu'un de connu, ils essaient toujours de varier entre les comédiens, les chanteurs ect. Ici, surprise, c'est la grosse tête de PPDA qu'on voit en gros plan, mais pas n'importe lequel PPDA...celui des guignols! C'est le gros article de cette édition, apparenté à la rubrique "télé". Au dessus de la tête de la marionnette on a le logo en rouge et en noir.
Et autour, éparpillés un peu partout sur la couverture, les sujets des autres thèmes qui seront abordés dans les différentes rubriques, notamment les violences urbaines ou la guerre des kilos.

Bref, c'est une page tout ce qu'il y a de banal, qui ne se différencie pas vraiment des autres magazines, à part que là on s'imagine assez bien que c'est adressé à un public relativement jeune.

===================================
=====PhOsPhOre, ou comment parler de tout=====
=========================================


Chaque mois, on retrouve les mêmes rubriques qui constituent le magazine:

==Une enquête
Ici, ils ont décidé de nous parler des relations entre les jeunes et les kilos! Excellent thème, il faut dire que ce sujet prend beaucoup de place à l'adolescence. Cette enquête s'étale sur 4 doubles pages.

==Une rubrique Télé
C'est la rubrique Star qu mois qui accueille l'article le plus important du magazine, c'est à dire celui consacré aux Guignols de l'info, qui cartonne sur Canal + depuis pas mal de lustres. Sur deux doubles pages, on découvre les coulisses, les anecdotes, l'histoire de cette émission.

==Une rubrique Cinéma
Deux doubles pages également : sur la première, un article consacré à Luc Besson, son oeuvre, ses projets, et sur une deuxième page, une présentation des nouveaux films à paraître sur les écrans, avec résumé et bien sûr, avis de la rédaction. Sans oublier les sorties DVD et ce qui se mijote dans les coulisses!

==Une rubrique Musique
Un jeune sans musique ça n'existe pas. C'est pourquoi Phosphore y consacre cinq doubles pages. On a toujours le droit à un grand article sur un chanteur, un groupe, ici les Ogres de Barback ( je connais pas). Ils en profitent également pour essayer de répondre à des questions, par exemple " singles: de l'art ou du marketing?", ce qui peut être très intéressant, et dans chaque numéro, il y a un "match" entre deux groupes ou chanteurs au cours duquel on compare les voix, le parcours, les textes etc et à l'issue duquel on détermine un gagnant. Pas mal pour les fans. Enfin bien entendu, les nouveautés dans tous les styles musicaux ( pop, rock, rap, métal, variété...)

== Une rubrique jeux vidéos/ BD
Une double page où sont présentés les nouveaux jeux, les nouveaux mangas ou les nouvelles bandes dessinées.

==Un dossier
Un des articles les plus importants du magazine: le dossier sur les banlieues : interview, données statistiques, la question est posée: comment régler le problème des banlieues, quelles sont les solutions qui ont déjà été apportées? A savoir que janvier 2006, date de parution du magazine, c'était quelques mois seulement après les émeutes des banlieues. Un dossier sur trois double pages.

==Une rubrique études
Toute une moitié du magazine est réservée à cela: l'orientation, les études supérieures, les métiers. Souvent il y a des tests et des conseils qui permettent de dessiner notre profil de lycéen, ou qui permettent de nous aider à mieux travailler, ou à mieux choisir notre orientation. C'est ce qui caractérise Phosphore.

==Les points sur l'actualité
Entre chaque rubrique, on a des pages sur l'actualité, qui concerne autant la société, que le sport, l'Europe ou les sciences, histoire de se mettre au courant de se qui se passe autour de nous, et un peu plus loin dans le monde.

== La rubrique " et moi?"
Ben oui, parce qu'un jeune se pose beaucoup de questions sur lui même, Phosphore est là pour vous répondre, et même prendre soin de vous. Ca peut être très léger comme le montre le test qui mesure votre capacité à draguer, très sérieux lorsqu'on nous incite à porter le préservatif, et très noir lorsqu'il y a des articles sur les suicides des jeunes. Bref, pour tout savoir sur les soi même et sur les autres adolescents, c'est dans cette rubrique qu'il faut aller!

== Le Livret de culture générale
Un livret détachable qui se trouve au milieu du magazine. A chaque fois, plusieurs thèmes sont abordés, ici le Corbusier (le quoi???), la Bosnie, une étude sur les tsunami, une article sur Francois Miterrand, et les jeux (intelligents bien sûr). C'est aussi la dedans qu'il y a des analyses de l'étymologie de tel ou tel mot, ou qu'on explique que telle ou telle expression ne se dit pas. Très intéressant. Mais que serait le livret de culture générale sans son questionnaire de culture générale?
C'est l'instrument redoutable qui permet de vous affirmer que vous êtes une cruche...


Et chaque mois, c'est organisé de la même manière. En feuilletant le magazine, on ne se rend pas compte qu'il existe en fait des rubriques, on a plutôt l'impression que c'est fouillis et qu'il y a plein d'informations mises les unes après les autres. Un vrai magazine pour ado!


===================================
=====PhOsPhOre : comment nous intéresser=====
=========================================


Là encore comme dans mon avis sur Arthelius, je passe sur les articles un peu plus de temps, car les titres c'est bien beaux, mais est ce qu'à la lecture, c'est aussi bien?
Je vais pas faire tout le magazine bien entendu, mais juste quelques points par ci par là.
En commençant par l'article qui a fait la couverture, c'est à dire celui sur les guignols de l'info. Accueillis par des magnifiques photos de marionnettes dont Chirac en Baba cool, l'article parle des coulisses, de cette sensation étrange de se sentir parmi les morts lorsqu'on se retrouve dans la réserve. Il nous fait part aussi des problèmes que connaît le programme, du mode de fonctionnement, on nous raconte des anecdotes, bref c'est très drôle. Mais si ce n'était encore que cela. Bien moins superficiellement, on soulève le problème de l'influence des Guignols dans la vraie vie politique. Sont ils totalement neutre??


Je suis ensuite allé voir l'enquête du mois: la relation qu'entretiennent les jeunes avec le poids. Entre les problèmes d'obésité, ou d'anorexie, les adolescents sont parmi les plus touchés. Normal donc que l'article soit intéressant. Phosphore est parti à la rencontre de plusieurs personnes qui ont accepté de répondre à quelques questions : "quand t'es tu pesé pour la dernière fois?" ou "as tu déjà fais un régime?".
On apprend des informations très intéressantes, par exemple que 1.2% des enfants de riches sont obèses, contre 17 % des enfants de pauvres, ou que l'Amérique verra toute sa population obèse en 2230. Il y a des témoignages, des interviews, des études sur le culte de l'apparence... Un Tableau récapitule d'ailleurs le taux de personnes en surpoids en Europe. La France devrait apparemment se réjouit de n'avoir qu'environ 1/2 d'hommes et 1/3 de femmes en surpoids. (contre 3/4 et 2/3 en Allemagne!).
L'avantage de cette enquête, c'est qu'on n'a pas l'impression de se retrouver devant un article classique. Certes, on y dit la même chose, mais avec une manière de parler moins convenue, et avec plein d'images autour. On pourrait obtenir la même chose dans un journal, mais ça serait sans doute moins amusant à lire.


Le dossier sur les banlieues aussi m'a paru intéressant. Peut on en guérir les maux? Phosphore s'accorde à dire oui, en montrant qu'il peut exister des solutions à l'emploi, à la sécurité, au logement ou à l'éducation. Il y a d'ailleurs une image qui m'a bluffé, c'est le "avant/après" d'une tour HLM. Dans l'image du passé un voit un bâtiment sinistre, une barre horrible qu'on voit par dizaines dans les cités. Dans l'image du présent, c'est un magnifique immeuble à l'apparence d'un hôtel de luxe. Ca tend à montrer quelque part qu'il faut changer la vision des banlieues.
Il y a également une bande de données statistiques: 86 % des jeunes pensent que la police devrait être plus respectueuses, 82 qu'elle devrait être plus présente .On apprend aussi que 73 % d'entre eux pensent qu'ils pourraient s'en sortir s'ils le voulaient vraiment.
Ce dossier est très attirant, parce qu'il traite un problème d'actualité de manière captivante avec une vision optimiste. En plus, j'aime bien ces petites données de sondages qu'on nous donne Phosphore en fait partout, et pas seulement dans le dossier.


La rubrique consacrée à l'orientation est elle aussi très bien. Dans ce numéro, le test c'est " faites vous évaluer par votre entourage", ainsi grâce à eux, vous saurez si vous êtes plus actif, littéraire, logique, méditatif, réalisateur ou communicatif.
Chaque mois on a quelque chose dans le genre, pour tester notre caractère, ou notre façon de travailler. Les solutions au test sont toujours agrémentées de conseils sur l'orientation. Un bon espace pour ceux qui se sentent perdus. Surtout que les témoignages d'élèves sur leurs difficultés à choisir la suite de leurs études nous permettent de nous sentir un peu moins seuls dans nos incertitudes.


Je vais pas faire tout le magazine comme ça bien que j'en ai envie, parce que toutes les rubriques sont différentes et intéressantes, on a envie d'en parler. Mais pauvres ciaonautes, déjà que je doute que vous ayez tenu jusqu'ici, je voudrais pas achever les plus courageux.

=======================
=====PhOsPhOre, à acheter?=====
=============================

Vous l'aurez compris, j'adhère totalement à Phosphore. C'est le magazine que je prends le plus de plaisir à lire,d 'ailleurs je me précipitait dessus dès que je le recevais. J'ai été très déçu de ne pas avoir pu renouveler l'abonnement...

Franchement, si vous avez entre 15 et 19 ans, c'est fait pour vous! Il y a tout pour vous plaire. Déjà parce qu'on parle de tout, il n'y a pas un thème plus privilégié que les autres, en ouvrant Phosphore, on trouvera toujours des infos sur l'actualité, des infos sur le ciné, la télé, la musique, les jeux vidéos, les livres, des enquêtes, des dossiers, des interviews, des images, des conseils pour l'orientation. En fait, ce magazine, c'est tout ce dont une personne jeune s'intéresse, il y a tout pour s'informer, s'amuser, s'étonner, s'émouvoir.

Les articles ne sont pas écrits de manière superficielle, ils sont assez recherchés dans les questions qu'ils soulèvent, les thèmes qu'ils abordent: ils ne se contentent pas de rester à la surface. De plus, le tout est écrit avec un équilibre dans le langage, c'est à dire assez décontracté, mais toujours avec un certain sérieux. Ainsi, si vous lisez Phosphore, vous ne passez ni pour l'intello de service qui se drogue au Monde Diplomatique, ni pour la cruche écervelée qui lit Star Club.

Surtout qu'en plus de lire des choses intelligentes, on s'instruit! Le livret de culture générale est d'ailleurs un bon exemple où on développe des thèmes qui n'ont rien avoir les uns avec les autres juste pour solidifier la culture générale. Le test de culture générale est d'ailleurs très marrant, même s'il est un peu dur : qui sait qui était Gustave Klimt, quelle passion fit la renommée de Diane Fossey ou qui a fondé le scoutisme. Ce que j'aime également dans ce livret, c'est la dernière page, l'espace "linguistique" où on nous explique des expressions, des mots. Saviez vous que "la deuxième guerre mondiale" ne se disait pas? Du moins pas pour les optimistes, car "deuxième" suggère qu'il y en aura au moins un troisième, alors de "seconde" marque un arrêt. C'est plein de petites choses pas essentiellement importantes qu'on apprend, mais qui sont toujours bonnes à savoir.

Si on devait trouver un inconvénient à Phosphore, c'est son prix. Presque six euros par mois, c'est cher, même si ce magazine est complet et très informatif. Je pense qu'à cause de ça il peut freiner les gens à acheter: De plus, c'est plutôt un magazine que les parents achètent pour leurs enfants plutôt que le contraire. Rarement on dépenserait autant pour avoir des conseils sur notre orientation. Personnellement, je préfère m'acheter à manger.
Mais le prix ne m'empêchera pas de mettre 5 étoiles à ce produit, que je conseille vivement. Phosphore, à acheter, à lire, à aimer!

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
desarticulee

desarticulee

07.01.2010 02:52

c'est bien léger Phosphore, mais tout adolescent se doit presque d'en avoir parcouru ne serait-ce qu'un exemplaire..

lapintue

lapintue

04.07.2007 22:18

Ogres de Barback --------tu connais pas? ro l'inculte..........lol j'aimais bien aussi ce mag....Tré bon avis bye

lecochonou

lecochonou

12.06.2007 20:49

j'adore ce magazine, mais un peu cher je trouve!très bon avis!

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Phosphore a été lue 953 fois et a été évaluée:

exceptionnel (32%) par:
  1. nnanounette
  2. toshiya
  3. kris_tof
et aussi par 7 autres membres

"très intéressant" (68%) par:
  1. desarticulee
  2. hcisab
  3. lapintue
et aussi par 18 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité