Pornographe (Le)

Avis sur

Pornographe (Le)

Evaluation générale (6): Evaluation totale Pornographe (Le)

 

Tous les avis sur Pornographe (Le)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


Pornoman

4  08.10.2001

Avantages:
ça parle de cu

Inconvénients:
.  .  .  .  .  .

Recommandable: Oui 

gameonline

Plus à mon sujet:

Membre depuis:07.10.2001

Avis:7

Lecteurs satisfaits:3

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 9 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

(((((((((( histoire )))))))))))
Jacques était l’un des réalisateurs pornos les plus en vogue dans les années soixante-dix. Des difficultés financières le contraignent à reprendre cette activité. Joseph, son fils, avait quitté la maison familiale quelques années auparavant en découvrant le métier de son père. Après des retrouvailles timides, Joseph réapprend à découvrir son père au moment où celui-ci cherche un nouveau sens à sa vie.

(((((((((( critiques ))))))))))))
Première sortie plutôt discrète pour « Le pornographe » lors de la 40ème semaine de la critique à Cannes, peu remarqué par le public du Festival malgré le contenu intéressant que nous a concocté Bertrand Bonello, où pornographie rime avec mélancolie. Si le titre, comme l’affiche, nous annonce la couleur, rouge chair, le propos qu’on pouvait craindre (ou espérer) sulfureux se démarque bien vite des derniers longs-métrages pour lesquels le sexe était le vecteur même de l’histoire. Loin des provocations tièdes de Breillat, des pérégrinations philosophico-hard de « Baise-moi », Bonello évoque la crise intérieure d’un pornographe, d’un homme avant tout, un être humain faible, qui doute, qui n’en peut plus de douter.
Jacques s’est lancé dans la pornographie à une époque où ce genre de cinéma, un genre neuf, détruisait l’ultime rempart des interdits, le dernier bouclier du « cinéma à papa ».
Un acte révolutionnaire en somme. Jacques est un technicien du porno, un petit artisan qui revient dans le milieu en tentant d’y apporter des choses nouvelles, des angles personnels, intimes, presque naïvement devant l’ampleur du commerce qu’est devenu le sexe à l’écran, surtout depuis l’arrivée de la vidéo.
A travers le retour de Jacques dans ce métier qu’il sait faire le mieux, Bonello pose ouvertement la question de l’obscénité. Qu’est-ce que la pornographie aujourd’hui, certaines émissions de télé ne sont-elles pas plus obscènes que le travail de Jacques ? La réal TV n’est-elle pas un modèle de pornographie ?
Après tout, pourquoi le cinéma X n’est-il pas considéré comme un cinéma d’auteur ?
Il bénéficie tout au moins des mêmes handicaps (manque de financements, marginalité, etc).
Jean-Pierre Léaud s’avère surprenant, très convaincant de lassitude, pornographe blasé devant le spectacle de la chair, pas vraiment joyeuse d’ailleurs.
Dommage pourtant que ce film introspectif au sujet attachant s’emmêle si souvent, et avec un manque de modestie agaçant, dans certaines voies inattendues comme la décharge des idées pseudo-révolutionnaires concons de Joseph et sa joyeuse bande de muets volontaires.
Bref, de bonnes idées, un traitement visuel soigné, de grands acteurs, et un film poseur !
Voilà pourquoi le film intimiste français a si mauvaise réputation, non pas qu’il soit mauvais, mais, enfermé dans le propre carcan de son aura surdimensionnée, il s’écoute parler avant de s’adresser au spectateur.
« Le pornographe » n’échappe malheureusement pas à la règle.

bye les amis !!!!!! ciaonautes
gameonline !!!!!!!!


Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
Fuchinran

Fuchinran

18.02.2002 17:07

La mode est depuis 2 ou 3 ans au porno dit "intellecturel" avec la vague Breillat déjà amorcée depuis un long moment (3615 Fillette, Amour Impossible...).... Je crois que c'est ce qui me dérange le plus dans ces oeuvres dans la mouvance de RomanceX, le carnacier Baise moi qui n'a rien d'intellectuel même si certains soutiennent son intellectualité dans la mesure où le livre comme le film (qui n'a rien de cinéastique) véhiculent une idéologie et maintenant le pornographe ! Breillat est connue pour intellectualiser sa vision de la pornographie. J'apprécie assez peu son cinéma, mais elle au moins a le mérite d'être "cinéaste" en dépit de ses raisonnements souvent boiteux et de son impression d'être la spécialiste du sujet. A mes yeux pourtant, tout ce cinéma accessible en sale mais clairement X reste quand même trop charnel pour mériter l'étiquette intellectuelle même si à la base aborder un sujet tabou avec autant d'audace est vraiment une idée intéressante ! Les prestations d'acteurs issus du porno pour permettre une plus grande crédibilité (et médiatisation, Titof après Rocco) tue un peu aussi le jeu des acteurs professionnels qui privilégient quand même l'émotion à la crudité, y compris dans des scènes hards ! Peut-être sont-ils plus performants, mais c'est au détriment de l'histoire et de l'ambition du propos ! Quel propos d'ailleurs ? Pour moi, le film n'a pas de but (même le réalisateur serait prêt à le reconnaître) malgré une tentative avortée d'emprunt à Godard, mais il se débat entre la tentation populiste pour démocratiser une pornographie moins mécanique et renouveler un secteur en sacré manque d'inspiration car limité dans ses possibilités et un certain vide autour de ce thème archi-connu mais survolé et qui a oublié de creuser la psychologie des personnages ! Un sacré gâchis de pellicule ...

lucieros

lucieros

14.10.2001 12:48

bien détaillé continu

crioly

crioly

09.10.2001 11:41

sympa ton pseudo ! à+

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Pornographe (Le) - avis par lulu.bonheur Xécrable
  très intéressant
Pornographe (Le) - avis par Tete-en-Fete Grave et lumineux
  très intéressant
Pornographe (Le) - avis par franzsof Du sexe, une histoire et rien d'autre...
  très intéressant
Pornographe (Le) - avis par patcho Je fais du PORNO.... et Alors ?
  très intéressant
Pornographe (Le) - avis par Pacotille Faille spatio temporelle
  très intéressant
Evaluations d'avis
L'avis sur Pornographe (Le) a été lue 2519 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (100%) par:
  1. okilod
  2. bastien7
  3. sdfrimette
et aussi par 14 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité