Avis sur

Pro Evolution Soccer 2008 (PS3)

Evaluation générale (22): Evaluation totale Pro Evolution Soccer 2008 (PS3)

4 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 0,90 EUR à 7,20 EUR  

Tous les avis sur Pro Evolution Soccer 2008 (PS3)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Un épisode 2008 qui tient la route, mais...

4  26.06.2008

Avantages:
éditeur puissant, graphismes acceptables, prise en main immédiate, multi offline génial

Inconvénients:
bande - son nulle, graphismes "seulement" acceptables, gameplay parfois étrange, jeu en réseau mauvais

Recommandable: Oui 

Détails:

Graphisme

Son

Durée de vie

Jouabilité

plus


aloisio007

Plus à mon sujet:

Membre depuis:05.05.2008

Avis:16

Lecteurs satisfaits:3

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 3 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Quelques heures à peine après PES 2008 sur Wii, au tour de la version PS3 de passer sur le grill ! Arrivé dans nos rayons fin octobre 2007, le jeu verra la version 2009 débarquer dans un peu plus de quatre mois, ce qui laisse encore une certaine durée de vie à l'opus 2008.


La série

Rapide flash back pour présenter la saga Pro Evolution Soccer, pour les éventuels néophytes : c'est la suite des ISS sur Playstation 1, rebaptisée ainsi lorsqu'ils virent le jour sur Playstation 2, console qui a longtemps eu ce jeu en exclusivité, offrant à ses possesseurs le choix entre PES ou FIFA, le principal concurrent... Depuis 2007 et la version communément appelée "PES 6", la série se trouve également sur la Xbox 360 de Microsoft, même si ce premier épisode s'était avéré relativement décevant. La version PS2, de son côté, dominait encore et toujours un FIFA toujours trop arcade...

Ce PES 2008 est donc le tout premier à apparaître sur Playstation 3 (et simultanément sur Xbox 360, les deux versions étant quasiment identiques après l'installation d'un patch gratuit qui corrige des bugs mineurs sur la console de Sony.

A noter qu'une version assez "spéciale" est parue sur Wii fin mars. Quand à la version 2009, elle est annoncée pour fin octobre ou début novembre à en croire les sites spécialisés...


T'es pas là pour parler de PES 2008, par hasard ?

Si et j'y viens !

Une base de données correcte

Tout d'abord, PES 2008 c'est une base de données qui n'atteint toujours pas celle de FIFA, EA Sports disposant de toutes les licences officielles existantes dans le monde (ou pas loin, en tout cas) ; mais qui s'améliore d'année en année. On aura ainsi droit à tous les clubs des premières divisions françaises, italiennes, espagnoles et néerlandaises sous licence, auquel s'ajoutent les clubs de Premier League anglaise au complet, mais sans leurs équipements officiels, exception faite de Tottenham et de Newcastle. On trouve en revanche une bonne vingtaine de clubs issus d'autres championnats et eux sous licences officielles : le FC Porto, le Benfica Lisbonne, le Sporting, les deux clubs de Glasgow, Fenerbahce, Galatasaray, le Dynamo Kiev, Sao Paulo, le Bayern Munich... tiens, le Bayern. C'est l'unique club allemand de la partie, la Bundesliga étant une nouvelle fois absente. Vous avez en revanche une vingtaine de clubs "vierges" (dix huit, pour être exact) que vous pouvez très bien remplacer par des clubs absents du jeu : les allemands donc, mais aussi la Ligue 2, ou le championnat polonais. Pour ma part, j'ai recréé la poule B de la 2ème division de district du Cantal, mais je doute que ça vous intéresse (ou alors on se connaît, c'est obligé !).

Au niveau des sélections on en trouve une cinquantaine avec tous les pays majeurs et pas mal d'autres aussi. Certains n'ont pas les vrains noms et ce sera à vous de les remettre (Allemagne, Bulgarie, Slovaquie...). Si certaines sélections ont à leur tour leur équipement officiel (le Brésil et le Portugal en tête) on ne peut que regretter l'absence du Sénégal par exemple.

Mauvais point en revanche du côté des transferts. Evidemment, il y a eu des transferts au mercato hivernal, il est donc normal que certains clubs ne soient pas à jour. Et je parle même pas de l'attaque de l'équipe de France, puisque vous pourrez aligner un carré offensif composé de Saha, Trezeguet, Cissé et Wiltord. Pas sûr que vous gagnerez beaucoup de matchs, mais vous serez peut-être pas éliminés au premier tour de l'Euro. En plus, vous pouvez même faire jouer Vieira dans le jeu : la bonne blague !

Blague à part, plusieurs transferts de l'été dernier n'ont donc pas étés pris en compte. Vous avez toujours Traoré et Pancrate au PSG, mais pas Ceara. Je sais pas si vous gagnez au change en fait. Les supporters marseillais se réjouiront d'avoir toujours Beye dans l'effectif, mais les monégasques regretteront l'absence d'Adriano.

Mais ce qu'il y a de bien (ou pas...) c'est vous pourrez mettre le jeu à jour vous mêmes. Et vous plaignez pas, nos collègues sur Wii n'ont pas cette chance. La chance d'avoir un éditeur puissant offrant pas mal de possibilités.


Le "mode modifier

Plutôt qu'éditeur, l'expression "mode modifier" parlera plus aux habitués des Pro Evolution Soccer. Quand aux autres, ils se coucheront moins c... plus intelligents ce soir !

Vous pouvez donc faire les transferts entre clubs, laisser libre un joueur qui est au chômage ou dans un club ne figurant pas dans le jeu (comme le regretté Nilsson, si des stéphanois me lisent !), ajouter des joueurs en sélection nationale (et en enlever : Cissé, Landreau...) et renommer les joueurs/équipes n'ayant pas de licence officielle.

Je vous parlais de la possibilité de créer ses propres clubs, elle est donc là (sinon je n'en aurais pas parlé, CQFD). La création de joueurs est très détaillé, vous pouvez régler chaque paramètre du visage (nez, oreilles, yeux) sur de multiples paramètres, ainsi que la morphologie du joueur, sa coiffure, sa pilosité, ses informations de base (droitier ou gaucher, poste(s) occupé(s), âge...) et enfin établir ses compétences dans les divers domaines, sans limite à ce niveau-là. Vous pouvez très bien créer un joueur nommé "Chuck Norris" et lui donner la statistique maximale de 99 dans tous les domaines... Ah ah, qu'est ce qu'on s'amuse ! Mieux que les Sims !

Mais la déception, au niveau de la création des équipes, c'est le peu de possibilités offert par la retouche ou la création des meillots. Vous n'avez le choix qu'entre une douzaine de modèles prédéfinis (contre une soixantaine auparavant), sans la possibilité de rajouter des sponsors. Vous ne pouvez pas non plus modifier l'écusson de l'équipe. Ou pour être exact, il y a un système très foireux pour le faire : vous devez le prendre en photo avec l'Eye Toy ou le scanner, l'importer dans le jeu sous un format et une résolution bien précise (et de très mauvaise qualité au passage) et l'imputer sur l'équipe correspondante. Idem pour les maillots si vous voulez retrouver les sponsors officiels. Le hic ? La place est extrêmement limitée puisque vous ne pourrez éditer que huit maillots maximum de la sorte. En faisant l'impasse sur les maillots des gardiens, je vous conseille de le faire pour Arsenal, Manchester, Chelsea et Liverpool : on trouve des tutoriaux sur le net qui expliquent très bien la procédure en détail. Mais graphiquement, le résultat est loin de valoir les maillots déjà présents au départ...


Puisque t'en parles, graphiquement, ça donne quoi ?

Ca donne... un résultat mitigé. Les joueurs sont très bien modélisés, au moins pour les stars, même si certains ont un visage plus détaillé sur FIFA. Mais sur PES, on reconnaît chaque joueur au premier coup d'oeil gràce à sa morphologie, son allure... des choses qui ne s'expliquent pas, comme un charme particulier que dégage la série et qu'EA Sports ne parvient pas à reproduire.

A coté de ça, les ralentis sont affreusement saccadés, le public en 2D toujours aussi peu réaliste, et les stades pourtant peu nombreux (plus qu'un seul stade français : Louis II... no comment) beaucoup moins ressemblants que chez la concurrence. Les quelques animations sont pourtant bien foutus, la pelouse assez ressemblante. Y à prendre et à laisser dans ces graphismes, mais on n'aura pas besoin de faire appel à Arthur pour en conclure que la Playstation 3 est capable de beaucoup mieux.


Le plus important : le gameplay

C'est quand même le must dans un jeu de foot : le gameplay.

L'un des petits défauts récurrents dans PES, c'est qu'il y a toujours une façon de marquer plus simple à mettre en oeuvre que les autres. Je n'ai pas suffisamment en mémoire les versions précédentes pour mettre une année sur chacune de ces actions, mais on a eu droit à un épisode om les buts sur corner ne se comptaient même plus, un autre qui faisait l'apologie des tirs de loin, d'autres où les passes en profondeur étaient reines ou encore où les coups francs rentraient comme dans du beurre.

Cette année, la solution la plus simple pour marquer s'appelle : débordements sur le côté, repiquage au centre, passe en retrait à l'attaquant. En fait, si vous parvenez à éliminer le défenseur latéral avec votre ailier (ce qui est pas trop difficile en général, les bons latéraux ayant des statistiques étonnamment basses en défense pure), c'est gagné. Car vous repiquez vers la furface, l'un des défenseurs centraux va aussitôt venir à votre rencontre. Votre avant-centre, en véritable renard des surfaces, va venir se placer là où le stoppeur aurait du le marquer. Vous lui faites la passe légèrement en retrait, et le pauvre gardien ne peut rien à bout portant.

Des gardiens qui sont d'ailleurs bien mauvais dans l'ensemble. On a l'impression que Buffon est du niveau de Landreau, et Landreau du niveau de... je ne sais pas qui, mais pas de Buffon en tout cas. Ils vont prendre d'innombrables buts casquettes, entre des tirs sur le poteau qui leurs reviennent dessus avant de finir dans les filets, des frappes de loin molles en apparence, des lobs alors qu'ils se couchent, des coups francs où ils ne bougent pas, des centres sur lesquels ils ratent leurs sorties... et ils ne sont pas aidés par des défenseurs qui ont pris la facheuse habitude de marquer contre leur camp sans que vous les contrôliez. Additionnez cet étonnant cocktail au fait qu'avec un frappeur pas trop maladroit (oubliez Jean-Claude Darcheville) il est très facile de cadrer une frappe sans avoir véritablement à doser la jauge de puissance, et vous obtenez des matchs qui se terminent le plus souvent sur des scores de baby foot.

Le nouveau système implanté par Konami était pourtant prometteur : TeamVision. En gros, quand vous jouez contre l'ordinateur, le jeu est capable d'apprendre à long terme votre style de jeu et donc d'anticiper en conséquence. Si vous marquez tous vos buts suite à des débordements, la défense s'excentre vers l'aile ; si c'est votre n°10 qui fait tout le boulot, les défenseurs centraux montent davantage sur lui dès qu'il a le ballon, etc. Après de très nombreuses heures de jeux, j'avoue ne pas avoir vu l'efficacité de ce système. Mais je ne suis pas forcément le bon client pour, puisque je change très souvent d'équipe et m'adapte à son style. Je joue beaucoup avec les ailiers à Manchester, je cherche la tête d'Adebayor à Arsenal, je passe mon temps à frapper de loin avec les artificiers de Chelsea ou de Liverpool, et je passe la défense en revue avec les techniciens du Barça. De quoi faire tourner TeamVision en bourrique.

PES a donc pris un tournant plus arcade au moment où FIFA s'affirme comme une réelle simulation, mais ce n'est pas forcément pour déplaire. Evidemment c'est beaucoup moins réaliste au niveau des scores ou même de certains buts marqués. Mais ça n'en demande pas moins d'entraînement pour réussir à maîtriser certains aspects du gameplay, et notamment en défense où je suis moi-même très perfectible, ayant tendance à commettre beaucoup de fautes.

A ce sujet, deux nouveautés destinés à compliquer la tâche aux arbitres font leur apparition. Vous pouvez désormais, lorsque vous êtes juste derrière un joueur, lui tirer discrètement le maillot pour le ralentir. Malheureusement, les arbitres le voient presque à chaque coup. Et quitte à ce qu'il y ait coup franc pour l'équipe adverse, autant y aller un bon coup les deux pieds en avant, au moins vous avez une petite chance de blesser l'adversaire. L'autre nouveauté, c'est les simulations, dont l'ordinateur a tendance à user et à abuser. Ca peut marcher, mais c'est rare... Disons qu'une fois sur six ou sept, l'arbitre se laisse flouer, en moyenne.

Konami a également pris l'habitude d'ajouter chaque année un petit geste technique supplémentaire réservé à quelques spécialistes du genre. Après le flip flap de Ronaldinho et Ronaldo l'an dernier, ou le coup du foulard de Recoba et Roberto Carlos auparavant, c'est cette année la "Drogba". Un geste qui consiste à faire passer, lorsque le ballon est à l'arrêt, sa jambe derrière son pied d'appui pour pousser le ballon dans l'autre direction. Un geste réservé à quelques rares joueurs comme Drogba (sans blague ?) ou Henry, et qui s'avère très déconcertant quand on est le défenseur ainsi mis dans le vent, et très marrant quand on est l'attaquant dans une partie multi.


Le multi, parlons-en !

Pour une soirée chez vous, PES reste le jeu qui vous fera passer un super moment avec d'autres fans de foot. Gràce à ses scores fleuves (qui limitent les risques de match nul de surcroît), à sa prise en main relativement aisée, à la possibilité de marquer à n'importe quel moment, et finalement que ce n'est pas toujours le meilleur qui l'emporte afin de préserver un minimum de suspense, ce qui est impensable sur un FIFA.

En revanche, au niveau du online, Grands Dieux ! Je crois n'avoir jamais vu un système online aussi mal foutu depuis que j'ai acquis cette Playstation 3. Pas de tournois, pas de 2 contre 2 ou d'autres modes de jeux, rien que des simples matchs. Et même pas la possibilité de défier directement un ami, vous pouvez seulement créer une salle de match "et donc attendre que quelqu'un vous défie, et ainsi accepter ou refuser sa proposition, ou en rejoindre une existante (donc défier quelqu'un qui attend...). Si l'on ajoute qu'il y a énormément de lag même entre deux adversaires ayant une excellente connection, et que le classement est envahi de cheaters qui sont en tête sans avoir jamais joué sans que Konami ou Sony s'en soucient, et vous abandonnerez bien vite cet aspect-là du jeu.

Multi online décevant, mais un multi offline qui assurera une super ambiance chez vous. Heureusement parce que pour l'ambiance, faudra pas comptez sur nos chers commentateurs que sont...


Christian Jeanpierre et Laurent Paganelli !

Les commentaires de Christian Jeanpierre n'ont pas changé depuis le dernier opus, ou presque. S'il ne vous a pas saoulé une fois pour toutes pendant l'Euro 2008, le jeu sera la goutte qui fera déborder le vase, avec des remarques ternes, sans interêt ou mal placées, la faute en incombant aux développeurs. Quand à Paganelli, s'il sort quelques phrases comiques "Je vais laisser ma femme pour aller faire la fête avec eux !" on imagine sans mal que l'ancien stéphanois est plus à l'aise au bord d'un terrain en direct, que dans un studio à lire un texte...

Le public est certes pas mauvais au niveau de l'animation sonore, mais quand on a attendu les supporters de Liverpool chanter "You'll Never Walk Alone" dans le jeu concurrent, ils deviennent quand même durs à supporter...


Rapidement : les modes de jeux

Je le gardais pour la fin, et je ne vais pas faire un pavé dessus dessus, puisqu'ils n'ont pas varié. On retrouve un entraînement sans grand intérêt, les matchs amicaux, le Réseau, le mode Modifier, la Galerie, une Ligue des Masters dont la difficulté a été accrut (en ce qui concerne le marché des transferts) et les traditionnel championnats et coupes : Coupe du Monde, Coupe d'Europe, ligues nationales... Tout ça pour bien peu de bonus à débloquer, exception des équipes "Legends" contenant des joueurs à la retraite depuis plus ou moins longtemps. Mais jouer avec Papin et Rocheteau, si ça c'est pas la classe !


Le verdict tant attendu

Fan de PES devant l'éternel, je conseille encore et toujours cette version 2008, désormais trouvable pour une bouchée de pain en occasion. Mais je suis conscient que même un aficionado comme moi n'avait jamais trouvé autant de défauts à un Pro Evolution Soccer, la faute en partie à un concurrent, FIFA pour ne pas le nommer, qui a pondu un magnifique jeu cette année. La version 2009 devra donc subir un certain nombre d'améliorations pour ne pas... dans un premier temps, subir mes foudres !

Plus sérieusement, le jeu conviendra au moins à ceux qui ont des amis qui aiment ce genre de jeu et qui veulent surtout y jouer à plusieurs, ou encore à ceux qui aiment créer des équipes persos. Au niveau du solo ça se vaut, et les fans du jeu en réseau passeront leur chemin très probablement !

Merci de m'avoir lu !

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
lebruleur

lebruleur

30.10.2009 18:37

avis bien structuré

chrodrig

chrodrig

21.07.2008 20:57

Bravo pour cet avis! E!

mesbonsplansadmin

mesbonsplansadmin

07.07.2008 23:06

Un avis complet ;) j'adore pes ;)

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Guide Officiel Pes 2008 Pour Pc, Ps3, Xbox360

Guide Officiel Pes 2008 Pour Pc, Ps3, Xbox360

Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints à dépenser sur PriceMinister! ...

plus

annonce

0,90 € PriceMinister 535 Evaluations

Frais de port: 4,60 EU...

Livraison: 2-​5 Jours

     Plus  

PriceMinister

PES 2008 : Pro Evolution Soccer

PES 2008 : Pro Evolution Soccer

...

annonce

5,00 € Amazon Marketplace Jeux Video 99 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace Jeux Video



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Pro Evolution Soccer 2008 (PS3) a été lue 1169 fois et a été évaluée:

exceptionnel (75%) par:
  1. chrodrig
  2. mesbonsplansadmin
  3. Vicenzooo
et aussi par 3 autres membres

"très intéressant" (25%) par:
  1. lebruleur
  2. megateuf83

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
Order up !! (PS3) Order up !! (PS3)
Sport & Simulation - Public : 3+
Ce produit n’a pas encore été évalué. Evaluer maintenant
Achetez-le pour seulement 10,00 €
FIFA 14 (PS3) FIFA 14 (PS3)
Sport & Simulation - Sortie : 2013 - Public : 3+
5 Avis
Achetez-le pour seulement 37,90 €
Wolfenstein : The New Order (PS3) Wolfenstein : The New Order (PS3)
Sport & Simulation
Ce produit n’a pas encore été évalué. Evaluer maintenant
Achetez-le pour seulement 34,80 €
publicité