Avis sur

Resident Evil 4 (GameCube)

Evaluation générale (27): Evaluation totale Resident Evil 4 (GameCube)

1 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 68,90 EUR à 68,90 EUR  

Tous les avis sur Resident Evil 4 (GameCube)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


¡ Te voy a matar !

5  07.06.2005

Avantages:
Beau, bon, prenant, haletant, mythique  !

Inconvénients:
Manque le strife  !   !   !  Mais il est tellement bien déjà comme ça  !

Recommandable: Oui 

foxinet

Plus à mon sujet:

Membre depuis:01.01.1970

Avis:60

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 16 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Quatre grands gaillards ayant entamé leur vingtaine d'années se retrouvent assis, comme tous les samedi soirs après un bon restaurant japonais.

Ils ne sont pas que jeunes, la nature a également su les doter d'autres qualités telles que la beauté, l'intelligence et la force. Ces caractéristiques sont encore plus marquée chez le maître des lieux (enfin, leur fils).

Le bouton de marche s'allume, les notices d'usage défilent (Jeu : attention, peut faire peur ! Nous : bou ah ah ah ah, bien sûr, aux fillettes de 10 ans et moins !), l'écran de générique apparaît enfin, et nous voilà déjà en train de charger la partie.

Prise en main de la manette et c'est parti :

"Aaaaaaaaaahhhhhhh, derrière toi !!!!"
"Où ça, où ça, où ça ?"
"Attention, il y en a un autre à ta droite !"
"aaaaaaaah, vite, mon fusil à pompe ! ! ! "
"Non tu n'as plus de munitions !"
"Vite, le pistolet, tires, bon sang, mais tires !"
"Attends, je dois recharger !"
"Cours dans un coin pour ça ! !"
"Non, pas dans ce coin, il y a un type avec une tronçonneuse !!!"
"Hein ?"
"sproutich !"

"..."

"Vous êtes mort. Recommencer ? OUI / NON"

"..."

"Qui veut essayer ? Moi j'ai des crampes au doigts."
"Heu, pas moi, je me réserve pour la scène d'après."
"Heu, pas moi, je suis un peu fatigué, mais jouez, j'aime bien regarder"
"Bon, j'ai compris, je recommence, à moins que l'heureux propriétaire du jeu veuille essayer ?"
"Je dois me griller une clope d'abord pour m'en remettre"
[Attention, fumer nuit gravement à l'entourage de vos testicules]

Et oui, ce jeu est malsain, violent, gore, prenant, captivant, traumatisant, enivrant, effrayant bref en un mot génial.

Et surtout mes parents se sentent désabusés de voir 4 personnes de notre âge s'émoustiller comme de vulgaires adolescents pré-pubères qui regarderaient un film d'épouvante un jeudi soir sur la six. (Bon, j'admets que nous voir crier et sursauter à notre âge doit un peu refroidir les espoirs de mes géniteurs en ma génération).

Resident Evil 4° du nom et 6° de la série (si, si, il y a eu 0 et code Véronica aussi) est ce que de nombreuses personnes attendaient : Celui qui remettrait tout à zéro et offrirait un plaisir de jeu renouvelé.

Dès le début du jeu, l'éditeur nous fait savoir qu'on va avoir droit à de nombreuses nouveautés, Umbrella Corporation, l'ennemi légendaire qui est à l'origine

Photos pour Resident Evil 4 (GameCube)
  • Resident Evil 4 (GameCube) Photo 4817681 tb
  • Resident Evil 4 (GameCube) Photo 4817732 tb
  • Resident Evil 4 (GameCube) Photo 4817783 tb
  • Resident Evil 4 (GameCube) Photo 4817924 tb
Resident Evil 4 (GameCube) Photo 4817681 tb
La jaquette du jeu, sobre mais efficace
de tout a été dissoute par le gouvernement des États-unis, il n'y a plus de zombis, et tout semble rentré dans l'ordre. Mais la fille chérie du président a été enlevée. Vous, Leon Kennedy, survivant du deuxième épisode, avez été choisi pour la retrouver. Vous êtes donc envoyé en mission dans un mystérieux pays d'Europe dont on nous tait le nom...
[A ceci près que votre solde d'argent est compté en pesetas et que les ennemis vous insultent en espagnol, mais sinon rien ne permet de deviner votre localisation]

La petite introduction, plutôt bien faite, vous montre en compagnie de deux agents de sécurité du coin. Ils s'arrêtent, vous laissent descendre, et là surprise, la cinématique se bloque. Plus rien. Un jeu qui plante au bout de 5 minutes c'est rageant.
"Bon, on fait quoi, on relance ?"
"Mouais, c'est bizarre quand même, un bug dès le début.. Ah, attends, il a un peu bougé là."
"heu, j'ai touché la manette, tu crois que c'est ça ?"
"Non, tu plaisantes, ré-essayes pour voir ?"
"Ah oui, c'est bien ça, on n'est plus dans la cinématique, on est dans le jeu."

Et oui, vous avez là le premier effet RE4 dès le départ : ce jeu est une monumentale claque graphique dans votre face. De nombreuses images et vidéos avaient circulé, mais difficile d'y croire tant que vous ne voyez pas la bête tourner.

C'est beau, c'est bien modélisé, c'est réaliste, ça fourmille de détails.

Et ça donne envie de mettre plein de claques aux développeurs qui exploitent aussi peu la GameCube pour leur jeux (cf mon avis sur Pokémon Colusseum).

Très rapidement vous êtes pris dans l'action. Un premier villageois que vous allez interroger se retourne et essaye de vous achever à coups de hache. Vous vous défendez (une hache contre votre 9 mn si si, vous êtes dans votre droit à légitime défense). D'autres villageois arrivent, vous vous enfuyez, vos guides disparaissent, les villageois vous encerclent, vous attaquent, vous paniquez, et soudain...

La cloche du village sonne et ils rentrent tous à l'intérieur de l'église.

Vous l'avez compris, ce jeu ne vous laissera pas une minute de répis, entre scènes d'actions intenses et coups de scénario parfois perplexes, parfois intrigants.

Les explorations vous feront passer successivement du village des tarés au château d'une secte pour arriver enfin à un complexe militaire théâtre d'étranges expériences dans des laboratoires souterrains. Tous ces lieux sont liés, notamment par des ennemis que vous retrouverez au fur et à mesure et qui ne manqueront pas de vous en faire baver devant l'ingéniosité et le machiavélisme de leurs pièges.

Pour agrémenter les scènes d'action classiques, une petite nouveauté fait son apparition, le Quick Time Event, mode de jeu que les amateurs de l'excellentissime série Shen Mue connaissent déjà (et dans un autre genre ceux de Parappa the rapper). Vous assistez à une scène d'action et soudain, une commande apparaît à l'écran. Si dans la seconde qui suit vous n'avez pas appuyé sur les boutons indiqués, il se passe un événement peu pratique pour la suite l'aventure (mais sur ce coup là les développeurs ne se sont pas vraiment foulé, en général c'est toujours votre mort pur et simple de manière plus ou moins stylisée).

Le vice de ce mode de jeu est bien évidement de vous demander ça au moment où vous vous y attendez le moins. C'est plus rigolo comme ça (et ça permet de faire tourner la manette plus souvent).

La prise en main du personnage est assez immédiate, l'ancien mode de jeu a été abandonné et remplacé par un nettement plus intuitif et original (le perso se dirige dans la direction vers laquelle vous appuyez. Oui, bizarrement ils n'y avaient jamais pensé avant).

Pour viser vous pouvez paramétrer entre la visée normale ou inversée (qui allez savoir pourquoi est plus instinctive chez moi). Là, prenez la pause, allongez l'arme de votre choix (l'arsenal est assez varié pour que vous trouviez votre bonheur), guidez le petit point rouge de la visée laser sur la tête de l'ennemi et appuyez sur le bouton de tir !

"Loupé !"
"hein, c'est impossible, j'avais sa tête en pleine trajectoire ! Attendez, je recommence et.. oh non, ce n'est pas vrai..."
"Oh les salauds, ils ont osé !"

Et oui, autre sursaut majeur, bien que très très méchants et pas gentils pour d'obscures raisons (du moins au début), les ennemis n'en restent pas moins des humains. Et quand ils se savent visés, ces charmants princes n'hésitent pas à se déplacer et éviter de se faire plomber. Ne prenez donc pas trop votre temps et pensez à l'efficacité. Surtout quand vous arriverez face à de nombreux ennemis courant à toute vitesse pour avoir l'honneur de vous hacher menu, vous broyer, vous découper, ou tout simplement vous faire présent d'une bougie rouge à la fil étincelant (ceux-là ne les laissez surtout pas s'approcher. Enfin, réflexion faite, n'en laissez aucun s'approcher !)

La difficulté monte progressivement tout au long du jeu, heureusement la puissance de vos armes également. Mais bon, lorsque vous entamez le deuxième cd du jeu et que les ennemis vous attaquent à coups de sulfateuse et de lance-roquettes, vous venez presque à en regretter vos hommes masqués armés de tronçonneuse (j'ai dis presque).

La difficulté en prend tout de même un sacré coup assez rapidement dans les premières heures de jeu lorsque par un malin plaisir sadique, les concepteurs du jeu ont décidé de vous faire retrouver la fille du président, celle-là même que vous étiez parti sauver.

Comment dire...

Cette gamine est un boulet.

Un vrai, tout le temps en train de se plaindre, pleurnicheuse, toujours en train de se mettre en situation de danger. Il n'y a pas de doutes, il s'agit bien de l'élément le plus réaliste du jeu !

Pour contraster il y a heureusement vous, Leon S. Kennedy, beau gosse parmi les beaux gosses, avec en plus le style, toujours la petite phrase ironique quand il faut, pas de doutes, le héros c'est vous ! La comparaison qui me viendrait le plus à l'esprit serait un Foxinet avec les cheveux plus longs et un meilleur accent anglais. Celles et ceux qui ont la chance de le connaître ne me contrediront point je pense.

La durée de vie est très honnête, nous en sommes actuellement à plus de vingt heures de jeu et avons encore quelques longs moments à passer avant de le terminer (5 longs chapitres à traverser avant de pouvoir dire "J'ai fini" et surtout "je recommence").
L'action est suffisamment variée pour que vous n'ayez pas une impression de déjà vu. Bien que les ennemis soient assez semblables, les scènes auxquelles vous serez confrontés vous surprendront par leur mise en scène : un coup sur une barque à moteur en train d'affronter une baleine mutante à coups de harpon, plus loin dans un wagonnet de mineur en train de dégommer à tout va pour vous retrouver pourchassés par une statue géante dont vous réchapperez pour devoir attaquer un camion en flammes qui menace de s'écraser contre vous.

Si vous arrivez à respirer entre deux scènes, c'est pour mieux vous faire stresser face à un ancien camarade d'armée dans un combat au couteau haletant, suivi d'une traversée du couloir aux multiples rayons de sécurité (hommage au "film" ?), qui vous mènera à encore d'autres surprises torturées et torturantes pour votre pauvre petit esprit.

Croyez-moi, ce jeu se révèle plein de surprises et d'innovations, le tout servi par une ambiance sonore fantastique (musiques stressantes à souhait, voix des ennemis qui peu à peu se transforment en cris animaux dans lesquels vous discernez toutefois des paroles de haine peu amicales) bref la meilleure réalisation GameCube à ce jour qui vous donnera de nombreuses sueurs froides, et pourtant, à peine la console éteinte, la seule chose que vous arrivez à penser est

"Vivement samedi prochain qu'on continue après le Jap !"

[Attention, restaurant japonais non fourni avec la boite, disponible en option selon votre lieu d'habitation]

Pas de doutes, Baten Kaitos terminé, je cours m'acheter ce jeu !

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
reid59

reid59

17.10.2006 18:23

j'ai moi meme fait un avis sur RE4 ps2, que dire de plus, une merveille ce jeu j'adore les modes mercenaries, par contre si tu es parvenu a finir la mission Ada (le bosse de la fin précise moi car je mers chaque fois > points faibles du boss, armes etc...)

homework

homework

07.08.2006 13:04

Un bijou !

homework

homework

07.08.2006 13:01

Le vice de ce mode de jeu est bien évidement de vous demander ça au moment où vous vous y attendez le moins. C'est plus rigolo comme ça (et ça permet de faire tourner la manette plus souvent). ---> Surtout quand une énorme pierre va vous broyer tout entier ou nager pr rejoindre rapidement l'embarcation avant que le monstre-qui-a-vraiment-une-sale-gueule ne vous bouffe ! o_O

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Nintendo Gamecube Pack Resident Evil 4

Nintendo Gamecube Pack Resident Evil 4

pack gamecube incluant la console GameCube et une manette signées Resident evil ...

plus

annonce

50,00 € PriceMinister 535 Evaluations

Frais de port: 12,80 EU...

Livraison: 2-​5 Jours

     Plus  

PriceMinister

Resident Evil 4

Resident Evil 4

...

annonce

149,90 € Amazon Marketplace Jeux Video 100 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace Jeux Video



publicité
En lire davantage sur ce produit
Evaluations d'avis
L'avis sur Resident Evil 4 (GameCube) a été lue 3620 fois et a été évaluée:

exceptionnel (33%) par:
  1. Modeno
  2. kyrya
  3. Aurore_B
et aussi par 9 autres membres

"très intéressant" (64%) par:
  1. homework
  2. pofdega
  3. steeve_1975
et aussi par 20 autres membres

"intéressant" (3%) par:
  1. MilDimonis

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité