Rolls Royce Silver Shadow II

Avis sur

Rolls Royce Silver Shadow II

Evaluation générale (4): Evaluation totale Rolls Royce Silver Shadow II

 

Tous les avis sur Rolls Royce Silver Shadow II

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


3/3 Le silence est d'or, l'ombre est d'argent

5  09.11.2007

Avantages:
Ca roule  !

Inconvénients:
Peut être le coût ?

Recommandable: Oui 

jgdfrc

Plus à mon sujet: De passage : "Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, qu'il n'en est sur c...

Membre depuis:11.08.2005

Avis:105

Lecteurs satisfaits:48

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 26 membres de Ciao en moyenne: exceptionnel

Pour commencer, je fais les remerciements d'usage à Tim pour m'avoir créé la rubrique afin de vous présenter mon gros jouet à l'endroit qui va bien. Je suis un peu déçu que ciao ne l'ait pas promu "produit de la semaine", ça nous aurait changé des insipidités habituelles et pour une fois j'aurais pu concourir. Mais bon, il en faut pour tous les goûts, et puis je suis sur qu'il y a des lecteurs qui trouveront cet objet insipide, ou pire.

J'ai hésité très longtemps avant d'écrire sur ce sujet, tant le mythe est fort, et les propriétaires de RR plus ou moins bien perçus (souvent mal et à juste titre d'ailleurs). Mais après avoir tourné autour du pot, je vous livre finalement cet avis qui fait suite aux 2 précédents (Ma caisse de beauf et En route pour la légende), il termine cette mini trilogie. Allez, après c'est fini, je ne vous gonfle plus avec des Rolls-Royce.

J'ai déjà fait l'historique de la marque, donc je vais rentrer directement dans le vif du sujet, mais avant d'attaquer la deuxième du nom, il faut déjà présenter ...


La Silver Shadow (I ?)
------------------------------

Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, Silver Shadow signifie "Ombre d'Argent", ce qui explique le titre de l'avis. Pour économiser quelques frappes, je l'écrirais SS dans la suite.

De même, je vais maintenant abréger la marque à RR (moi je prononce Reuh-Reuh, mais vous faites comme vous voulez, et puis vous n'êtes pas obligés de lire à voix haute).

En 1966 donc, la SS succède à la Silver Cloud III. Elle en conserve à peu près l'avant, mais perd beaucoup du galbe de son aïeule. Elle est quand même beaucoup plus en courbes que celles qui lui succéderont, qui feront vraiment dans le rectangle anguleux et carré.

Mais la SS est une révolution chez RR qui s'était, il faut bien l'admettre, quelque peu endormi sur une réputation légèrement surfaite. Par rapport à la concurrence, c'est une actualisation, un peu tardive, mais "vieux motard que j'aimais" comme disait mon copain Contrepété.

Voyons ces principales innovations :

- C'est la première RR monocoque autoportante (comme quasiment toutes les voitures actuelles), Vauxhall le faisait depuis 1937 et Ford depuis 1950.

- C'est aussi la première RR à avoir 4 roues indépendantes. Elle est équipée du correcteur d'assiette hydraulique de Citroën, comme sur les DS. D'abord sur les 4 roues, il se limitera aux roues arrières à partir de 1969, les sacs vomitoires à l'avant faisant un peu désordre (à l'arrière c'est plus discret).

- C'est encore la première de la marque à avoir des freins à disques, sur les 4 roues. Ces freins sont gérés par un triple circuit hydraulique d'une complexité inouïe qui est en fait un espèce d'ABS avant l'heure.

- Boite automatique, à 4 rapports pour les premières versions anglaises (à conduite à droite) et à 3 rapports pour les autres. La boite 3 rapports sera généralisée sur tous les modèles à partir de 1968.

- Vitres électriques et assise des sièges avant à réglages électriques de série (mais les dossiers sont à réglage mécanique et manuel).

- Direction assistée de série.

- Climatisation de série, à partir de 1969 (la clim. existait en option depuis 1953).

- Généralisation du verrouillage centralisé en 1971 et du régulateur de vitesse à partir de 1973 (ne se fera sur les voitures françaises qu'au troisième millénaire).

- Elle gagne beaucoup en maniabilité, prenant des dimensions raisonnables par rapport à la Silver Cloud : 5,19 m de long contre 5,34 ; 1,80 m de large contre 1,90 m; et surtout un rayon de braquage qui de 6 m se réduit à 4,70 m.

- Dans ses premières versions, elle gardera le moteur V8 de 6,2 l de la Silver Cloud, mais passera à 6,75 l en 1970.

Bref, pour ceux qui s'y connaissent un peu en histomobile, il n'y a pas d'énorme innovation (à part le pré-ABS), simplement une mise à niveau.

Mais ces modifications vont permettrent un changement notable de stratégie, qui correspond bien à l'évolution des mœurs. La SS est la première RR baptisée "Owner Driver", traduction : propriétaire conducteur ou conducteur propriétaire, si vous préférez.

Ca veut tout simplement dire que les chauffeurs à son maîmaître, c'est fini ! Sauf pour les nostalgiques, ceux qui n'ont jamais su conduire, qui n'aiment pas ça, qui n'ont plus de permis, les alcooliques invétérés, la reine d'Angleterre, et tous ceux qui ont des scrupules à virer de bons et loyaux serviteurs asservis par la famille depuis plus de générations qu'on ne s'en rappelle.

Et pourquoi c'est fini les chauffeurs ? Parce qu'à partir de la SS, c'est devenu possible de conduire soit même sa RR. Avant la direction était dure, il fallait 200 manœuvres pour faire demi tour dans les quartiers paumés quand on visitait les pauvres, il fallait sans cesse calculer combien de temps on mettrait pour s'arrêter avant le prochain panneau Stop, et non pas de l'autre coté du carrefour, ou dans la première 2 CV venue (voir le film « Le Corniaud ») ...

Bref, si vous croyiez que les chauffeurs c'était de la frime, et bien vous aviez tout faux. Chauffeur de RR, c'était dans la tradition du conducteur de diligence, d'ailleurs la place n'est pas particulièrement confortable sur les vieilles RR, surtout celles où il est dehors sous la flotte. Ne parlons même pas du costume ridicule avec ses culottes de cheval traditionnelles, rappelant qu'il s'agit d'un métier de larbin d'un autre siècle.

L'image de meilleure voiture du monde en prend un petit coup, s'pas ? A sa sortie, la SS a été comparée à la Mercedes 600, qui était sensiblement moins chère, plus performante et sécurisante. Mais les Mercedes n'auront jamais le charme d'une RR (même en frimant avec un "Peace and Love" mal imité au milieu du capot). BMW, l'éternel rival, l'a bien compris (en rachetant RR en 1998 pour ceux qui n'ont pas lu l'avis précédent) …

Allez, j'arrête d'égratigner le mythe, j'exagérais juste ce qu'il faut pour bien faire comprendre la "révolution de l'Owner Driver" chez RR. Entrons maintenant, il serait temps, dans le véritable sujet de l'avis …


La Silver Shadow II
--------------------------

Que je vais dénommer SSII, toujours la même radinerie de caractères.

Tout ce que j'ai dit précédemment sur la SS reste valable, mais il ne faut pas perdre de vue que ce ne sont que des généralités. La particularité des RR étant d'être fabriquées à la commande, il existe de très nombreuses exceptions qui ne répondent pas forcément aux spécifications données.

Et puis RR à quand même une culture de la perfection. Au fils du temps de nombreuses petites améliorations sont apparues, tant et si bien qu'en 1977, RR annonce avoir fait plus de 2 000 modifications depuis le début des presque 12 années de production de la SS pour justifier une nouvelle dénomination sous la forme de ce fameux II.

Techniquement, elle gagne surtout une direction à crémaillère, contre une à bielles sur la SS. La suspension avant est un peu améliorée, pour assurer une meilleure tenue en courbe. Eh oui, avec plus de 60 % du poids sur le train avant, la bête est sous vireuse ! La climatisation devient automatique à 2 niveaux, vous pouvez maintenant geler des pieds et transpirer de la tête ou l'inverse, au choix. Un contrôle électronique de la carburation apparaît pour faire baisser consommation et pollution.

Au niveau look, assez peu de différences. Les pare chocs, entièrement chromés sur la SS gagnent un gros bandeau protecteur en caoutchouc, ils perdent un peu de charme, mais ça reste plus joli qu'un chrome tout bosselé et rayé. Les petites grilles d'aération placées sous les phares de la SS disparaissent et un léger spoiler discret apparaît à l'avant. Ce sont les principales modifications visuelles.

Qu'elles soient de première ou de deuxième génération, la dénomination Silver Shadow s'applique aux berlines "normales", mais la même base sera déclinée en :

- Cabriolets sous le nom de Corniche.

- Coupés 2 portes sous le nom de Camargue.

- Versions longues sous le nom de Silver Wraith. La version longue ne fait que 10 cm de plus, mais elle renoue avec la tradition du chauffeur. Théoriquement (en option) l'habitacle est séparé en deux parties disposant chacune de son autoradio et de sa clim, pour que chacun puisse péter tranquillement au rythme de sa musique.

- On la trouve aussi chez Bentley sous la seule lettre T. Les Bentley T cabriolets et coupés porteront le même nom que les RR : Bentley T Corniche et Bentley T Camargue. Il ne semble pas qu'il y ait eu de version longue au catalogue Bentley, qui je le rappelle ne se différencie de RR quasiment
Photos pour Rolls Royce Silver Shadow II
  • Rolls Royce Silver Shadow II Photo 60919743 tb
  • Rolls Royce Silver Shadow II Photo 60919744 tb
  • Rolls Royce Silver Shadow II Photo 60919745 tb
  • Rolls Royce Silver Shadow II Photo 60919746 tb
Rolls Royce Silver Shadow II Photo 60919743 tb
Devant La Cathédrale
que par la calandre.

Pour la deuxième génération elles garderont toutes le même nom, juste suivi du II en chiffres romains, sauf la Bentley T2 qui semble avoir bénéficié du chiffre arabe.


Ma mienne à moi
------------------------

Vous pouvez encore zapper, si vous en avez assez. Parce que moi je ne fais que commencer. Je suis un incorrigible bavard, mais il y a des sujets pires que d'autres, comme ma Reuh-Reuh.

Alors la mienne, elle vient d'Amérique du nord, je ne sais pas si c'est des USA ou du Canada, ni pour qui elle a été faite, mais c'est sur qu'elle en vient. A ce titre elle est équipée de pots d'échappement catalytiques et fonctionne donc au sans plomb, ce qui est un avantage notable et n'est pas le cas des européennes. C'est d'ailleurs ce petit détail, qui après une longue réflexion m'a décidé à l'acheter.

Autres particularités, elle a une sirène américaine d'origine (pour faire l'andouille aux mariages), elle n'a pas de fonction "appel de phares" (ils doivent se faire des bras d'honneur, c'est plus distingué) et avait un compteur gradué en miles. Je dis avait, car je l'ai fait changer, il ne fonctionnait plus, ce qui fait que je ne sais pas combien de kilomètres (ou de miles) elle a. Assez bizarrement, ce compteur, comme sur d'autres RR US que j'ai pu voir s'arrêtait à 90 miles/h (144 km/h), assez surprenant pour une voiture qui plafonne à 200 km/h. Enfin, maintenant j'en ai un qui va jusqu'à 220 km/h, donc je sais assez facilement avec combien de points sur mon permis je joue.

Elle semble être revenue en Europe via la Belgique, ce qui lui aurait valu l'ajout d'un feu anti-brouillard arrière, que j'ai viré, d'abord parce qu'il était très laid, et ensuite parce que ça ne sert à rien qu'à éblouir les gens qui suivent. Assez bizarrement, il est inscrit sur la carte grise qu'elle a été mise en circulation le 1er janvier 1980. Le jour de l'an étant férié dans pas mal de pays, je soupçonne une bidouille à l'importation. Mais bon les ricains sont capables de tout, il y en a bien qui croient vraiment qu'Adam a accouché d'Eve et qui préfèrent qu'on enseigne à leurs enfants qu'une femme peut être enceinte tout en restant vierge, au lieu de la théorie de l'évolution ; alors délivrer une carte grise un jour de fête … (j'ai bien écrit un avis pour l'ouverture des magasins le dimanche !)

Comme vous le verrez mal sur les photos, je précise qu'elle est marron et non pas bordeaux, c'est un marron qui contient du rouge, mais c'est marron quand même. On me dit souvent qu'elle est bordeaux, surtout l'été en plein soleil, et encore plus quand on la regarde avec des lunettes de soleil, mais moi je dis qu'elle est marron, non mais. Si vous en voulez une bordeaux, vous n'avez qu'à vous l'acheter (tant qu'à faire prenez une Cadillac bordeaux, ça ira mieux). En plus, elle a été repeinte (couche d'entretien que ça s'appelle), quand on sait qu'à la base, il y a théoriquement 12 couches de peinture, celle là doit en avoir au moins 13. Avec un peu de chance celui qui a fait faire ça était superstitieux et il en aura fait mettre 2.

Les cuirs ont aussi été refaits, sauf les accoudoirs des portières, ce qui permet de vérifier que ça a été très bien fait et dans la bonne teinte. Teinte qui s'appelle magnolia, moi j'aurais dit crème, mais va pour magnolia, tant qu'on en me dit pas bordeaux …

A part ça, tout le reste est d'origine, sauf ce qui ne l'est pas. Je l'ai eu juste avec la carte grise et pas une seule facture, donc en fait je n'en sais rien. Mais le tableau de bord et les boiseries sont en marqueterie de loupe d'orme et ronce de noyer, d'après des plus spécialistes que moi, sans que je ne sache qu'est ce qui est quoi, tant que c'est pas du Formica, ça me va.

A l'avant, il y avait des super carpettes en laine de moutons, très épaisses. C'est hyper agréable l'été pour conduire pieds nus, mais très dur à nettoyer quand on a les pieds pleins de boue l'hivers. Moralité, elles sont maintenant dans le coffre et j'ai mis des petits tapis à 10 Euros le jeu pour essuyer mes gros écrase-m…..

A l'arrière les passagers doivent se contenter d'une simple moquette pure laine, mais ils ont quand même des reposes pieds assez confortables et chaque portière a son cendrier et son allume cigare chromé (la loi Evin n'était pas encore passée par là). Les 2 custodes arrières (montants du toit) incorporent un grand miroir de courtoisie avec son petit éclairage.

Je ne vais pas détailler toutes les commandes, il y a évidemment toutes les classiques, même si leur emplacement est parfois un peu surprenant, comme la clé de contact au tableau de bord à gauche du volant, plus :

- Une batterie de voyants dont l'allumage en marche ne doit pas être bon signe (circuits hydraulique, huile, …).

- Une Commande d'ouverture électrique de la trappe à carburant (il y a un dispositif mécanique de secours dans le coffre des fois que …).

- A coté du compteur de vitesse, un bloc rond comprenant voyants de température moteur, ampèremètre, pression d'huile et jauge à carburant (pas de compte tours).

- Un petit bouton génial qui fait basculer la jauge à carburant en jauge à huile et évite de se salir les mains (ben voui, c'est une anglaise, mais jusqu'à présent elle ne consomme pas une goutte d'huile).

- Thermomètre analogique de température extérieure (qui est très optimiste et anticipe manifestement le réchauffement climatique) et pendule analogique aussi.

- Le régulateur de vitesse est situé sur le levier de commande de la boite automatique, au volant. Il n'est pas très subtil dans les réglages, chaque pression fait accélérer de 5 km/h et pour décélérer, il faut l'éteindre et le régler à nouveau. Par contre il tient très bien la vitesse choisie sans broncher, que le terrain soit plat ou en pente.

- Il y a aussi un autoradio Blaupunk d'origine (avec antenne électrique) et un lecteur de k7 Kenwood qui semble aussi être d'origine (jamais essayé). Plus un chargeur 10 CD dans le coffre, qui est un rajout ultérieur malheureux. Le CD est malheureux, parce qu'il est commandé (par câble) avec un petit boîtier en plastique très moche, doté d'un afficheur LCD, qui jure complètement avec le reste de la voiture. En plus il avait été fixé par un scratch collé sur la partie en cuir du tableau de bord. Le scratch n'ayant pas tenu, ça a laissé une trace de colle aussi moche que le boîtier. Je l'ai fait déplacer à un endroit où on le voit plus. On ne peut quasiment plus s'en servir, mais ce n'est pas un problème, je n'ai pas de CD de toute façon. Et puis je n'ai pas acheté une voiture réputée pour son silence pour y faire du bruit.


La conduite
----------------

Au niveau gabarit, je n'ai pas eu le moindre problème. Il faut dire que je l'ai achetée en tant que 3ème voiture, et qu'elle succède à mon grand Voyager (un de mes premiers avis Ciao), qui avait pris cette position après avoir été mon véhicule principal pendant quelques années. Donc j'étais habitué à un paquebot de plus de 5 m de long (5,07 + attelage, contre 5,19 pour la SSII) et sensiblement plus large (1,95 contre 1,80). Elle est très maniable, faire un créneau ne pose que le problème de trouver un minimum de 5,5 à 6 m de libres.

Niveau conduite, c'est très simple, 2 doigts pour tourner le volant et un pied pour accélérer/freiner. Pas besoin d'autre chose. Les vitesses passent d'une manière totalement imperceptible. C'est ma première voiture à boîte automatique, je n'étais pas très chaud, mais là c'est particulièrement convaincant.

Il n'y a pas vraiment de doutes à avoir, c'est une autoroutière et pas une voiture de sport. Sur autoroute à 120-140 km/h elle est parfaite, elle semble avoir été faite pour ça, et c'est d'ailleurs dans ces conditions qu'elle consomme le moins. Au delà (ben oui, au début mon compteur ne fonctionnait pas), on n'a pas l'impression qu'on va décoller comme sur une Ferrari, plutôt qu'on va chavirer. C'est un peu l'effet gerbifiant de la DS, la limite du compteur d'origine commence à s'expliquer.

Sur les petites routes, il n'y a pas intérêt à trop attaquer, d'abord elle est sous vireuse et aussi la direction est tellement assistée qu'elle a un petit retard. Ca m'a valut quelques sueurs froides dans les débuts, juste le temps de comprendre qu'il ne servait à rien de se crisper sur le volant, mais d'anticiper très légèrement le cap. Y a pas à dire c'est comme un bateau sous pas mal d'angles.

En ville elle est très agréable, trop même. Car malgré ses 2,2 tonnes, le moteur qualifié de suffisamment puissant par le constructeur (qui a toujours refusé de communiquer un chiffre, mais qu'on estime néanmoins à 220 chevaux et à vue de nez ça les fait bien) procure bien des surprises. La pédale d'accélérateur étant un petit peu dure, j'ai tendance à appuyer un chouia fort. Je ne compte plus les fois où démarrant en première position à un feu, j'ai eu la surprise d'apercevoir les autres voitures très loin dans le rétroviseur, même d'autres caisses de frime et même certaines qui avaient en plus un petit clignotant bleu sur le toit.

Une petite précision, c'est une propulsion, c'est à dire que c'est les roues arrières qui propulsent (ou poussent) la caisse, contrairement aux tractions où c'est les roues avant qui tractent (ou tirent) le tas de boue. C'est du pinaillage, mais si le pléonasme "traction avant", inventé par André Citroën pour bien mettre en évidence l'aspect révolutionnaire de son invention, est à peu près correct ; l'expression "traction arrière", que même des soit-disant professionnels emploient est une connerie qui se contredit d'elle même tout en exprimant 2 concepts antagoniquement incompatibles qui ne vont pas ensemble, et seules les blondes décérébrées (tant que je suis dans les pléonasmes qui disent 2 fois la même chose) ont des excuses pour associer ces mots. Notons aussi que personne ne dit "propulsion arrière", on se demande pourquoi.


Coût et entretien
-----------------------

Pour le prix d'achat je ne vous le dirais pas, na ! Ca serait un peu indécent par rapport à ceux qui ont du mal à payer leur Twingo d'occasion et ça foutrait trop les boules à d'autres. Je dirais juste qu'au bout de 3 ans et demi en ayant continué à regarder les prix, j'ai manifestement fait une assez bonne affaire, surtout que les cotes grimpent tranquillement, mais régulièrement.

Pour info, on en trouve à partir d'environ 6 000 Euros (à peu près 40 000 F). Mais il ne faut pas se leurrer, à moins de tomber sur un vendeur fou (il l'a peut être achetée à un écossais, avec un fantôme en prime qui lui fait très peur), d'avoir énormément de chance, ou de coucher très beaucoup, à ce prix il faut s'attendre à avoir des frais délirants à faire dessus (rajoutez tout de suite un zéro, ça sera plus près du coût final).

L'entretien, ça a été ma bête noire pendant les premiers 18 mois, impossible de trouver un mécano compétent dans ma région. J'ai perdu mon temps avec quelques guignols qui m'ont promis qu'il savaient faire, et au pied du mur il n'y avait plus personne. J'en ai trouvé un super bien, qui a la même que moi, en version longue (Silver Wraith II), et bien qu'il fasse toutes les marques de voitures, il a reconnu ses limites et m'a même avoué que sur la sienne il y avait un certain nombre de choses auxquelles il n'oserait pas toucher.

Donc quand j'ai fini par trouver un spécialiste, à 120 km de chez moi, ses tarifs sont passés au second plan, tellement j'étais content de trouver enfin quelqu'un pour corriger les quelques petits problèmes de mon engin. Heureusement, d'ailleurs, parce que la facture que j'ai payée ferait passer le prix d'une Logan neuve pour celui d'une miniature chinée dans un vide grenier. Mais bon encore quelques petits pinaillages de carrosserie et elle sera dans un état concours.

L'entretien régulier, c'est à dire révision-vidange est à faire tous les 5 000 km. Dans mon cas, c'est une fois tous les 2 ans en y couplant le contrôle technique, et en ayant parcouru une distance moindre.

Toujours sans avancer de chiffre, je dirais que l'entretien va de cher à très cher. Mais il faut relativiser. Une voiture neuve perd environ la moitié de sa valeur en 4 ans. Ce type de voiture ne perd plus de valeur, au contraire elle en prend. Il faudrait plutôt comparer ça à un investissement, vu que les SICAV et autres produits financiers ne rapportent actuellement que des clopinettes, quand ils ne perdent pas.

On peut donc rapprocher ce genre d'achat d'un placement qui a toutes les chances d'être aussi intéressant que ce que peut proposer un banquier, avec un avantage de taille, c'est qu'entre temps on peut en profiter. J'ai soigneusement comptabilisé tout ce qu'elle m'a coûté et je reste persuadé que je si je la revendais, ce qui n'est pas dans mes intentions malgré quelques propositions que j'ai eues, je ferais un petit bénéfice confortable.

Au niveau consommation (la question à laquelle j'ai toujours droit), il faut compter un minimum de 17 litres au 100 km, à vitesse stabilisée (autour de 110 km/h sur autoroute), avec un maximum qui doit se situer au delà des 45 litres, si vous faites le kéké en ville. La moyenne raisonnable pour des parcours mixtes avec un "pied léger" se situant dans les 22-25 litres. Le réservoir fait 106 litres, il faut donc 2 cartes bancaires "normales" pour faire le plein à une pompe en libre service. Cette consommation peut paraître énorme, et elle l'est, mais il faut bien alimenter les 6,75 litres du moteur (toujours pour ceux qui n'y connaissent rien, un moteur essence de plus de 2 litres est déjà considéré comme "gros", avec 6,75 litres on est dans la catégorie moteurs de camions).

L'aspect consommation entraînant assez logiquement des réflexions sur la pollution, je vais prendre les devants sur d'éventuels commentaires simplistes. Oui, cette voiture pollue, sûrement plus que d'autres, bien qu'au dernier contrôle technique elle était tout à fait dans les normes d'une voiture moderne, alors que son âge lui donnait droit à pire. Sachant que je l'utilise quand même assez peu, là encore il faut relativiser.

Aussi, avant de faire des remarques moralisatrices sur le sujet, vérifiez préalablement que vous ne prenez pas l'avion (moyen de transport de très loin le plus polluant) pour, par exemple, aller chercher le soleil bien plus loin que nécessaire ; que vous ne changez pas de téléphone portable et autres gadgets technologiques tous les ans ; que vous n'avez pas benné vos tubes cathodiques en état de marche pour acheter des écrans plats qui consomment 2 fois plus d'énergie, ou encore tout simplement que vous n'êtes pas un cinéphile compulsif, le cinéma étant la deuxième industrie la plus polluante, juste après celle du pétrole (mais, ça on ne le dit jamais, c'est plus politiquement correct de taper sur les automobilistes, que de s'attaquer aux médias dans leur ensemble).

Pour terminer sur le coût, au niveau assurance, bien qu'elle soit en carte grise normale, elle est assurée en véhicule de collection, c'est loin d'être cher, je paie 144 euros par an au tiers. Pour l'assurer tous risques il me faudra une expertise que je ferais peut être quand les petits détails de carrosserie déjà évoqués seront réglés.


Une Reuh-Reuh pour quoi faire ?
---------------------------------------------

Vu la consommation et le risque élevé de vandalisme (j'y ai déjà eu droit avec mon cratcrat), il est clair que je ne m'en sers pas tous les jours, mais minimum une fois par mois, parce que une voiture qui ne roule pas s'esquinte. Donc cette question, la première posée par ma compagne quand je lui ai signifié mon intention d'achat, vu qu'elle n'a aucun intérêt pour la chose, j'y ai été confronté.

Pas évident d'y répondre. La première raison, c'est pour me faire plaisir, parce que j'en avais et l'envie et les moyens. Mais ça n'est pas vraiment suffisant comme réponse. Alors en vrac :

- Pour se marrer. Par exemple quand je vais au resto avec, si on m'a vu arriver, j'ai systématiquement droit à la poignée de main du patron ou du chef, ou des 2 quand ce n'est pas la même personne (sauf chez Mac Do, pourtant je vais au drive-in, ils ne peuvent pas ne pas la voir), et dans certains de ces restaurants, avec mon jean pourri, si j'arrivais en 2CV, je ne suis pas sur qu'on me laisserait rentrer.

- Pour se la péter. Bien que ce ne soit pas vraiment mon style, et même au début j'étais très gêné du regard des autres quand je la conduisais. A tel point que je me suis acheté une casquette en cuir, avec laquelle on me prend juste pour le chauffeur, et ça me va mieux. Par contre je dois avouer que jusqu'à il y a quelques mois, j'adorais terminer mes vadrouilles par un petit tour au pied de La Cathédrale (de Chartres, il n'y en a pas d'autre qui s'écrive avec une majuscule, ça se saurait), rien que pour voir les appareils photo des touristes oublier quelque temps leur premier objectif et mitrailler ma bagnole. Maintenant on ne peut plus, sauf exception festive, approcher La Cathédrale en voiture. Evidement, si vous faites ça à Paris dans le 16ème ou à Neuilly, ça ne produit pas le même résultat, mais chez moi, c'est un peu ploucland, et un plouc en Reuh-Reuh n'y passe pas inaperçu.

- Pour impressionner les cons. Là, je pense surtout à une fois où un petit merdeux frimait avec une BMW devant une terrasse de café et où je lui ai cassé sa baraque, juste en faisant mon créneau. Ceci dit, ça reste un jeu de con, et il est à peu près certain que si j'en avais rajouté, je risquais de me faire casser la tête.

- Pour enquiquiner les péteux et pétasses. C'est un peu la même chose que juste au dessus, sauf que là ça ne concerne pas ceux qui voudraient être pris pour plus que ce qu'ils sont, mais ceux qui n'ont aucune considération pour les autres qui ont moins qu'eux. Je pense en particulier à une sortie que j'ai faite avec un club RR, où il n'y avait évidemment que des RR, et où manifestement je dérangeais avec mes jean et tee-shirt. J'avoue que je le fais un peu exprès, mais dans autres fringues je ne suis pas à l'aise. Et ils ont été quelques uns (pas tous quand même) à me faire sentir que nous n'étions pas du même monde, ce que je confirme.

- Pour faire de nouvelles connaissances. Entre les 2 extrêmes précédents, il reste quand même pas mal de gens. Et pour moi qui suis assez casanier, et plus timide qu'il n'y paraît, ça a souvent été l'occasion de lier contact avec diverses personnes. A commencer par les membres du club de collectionneurs de véhicules dans lequel je suis rentré à l'occasion, qui sont pour la grande majorité des gens très sympas, ouverts, passionnés et passionnants.


Scènettes en vrac
-------------------------

Lors d'une sortie club, après avoir terminé une visite de musée, tout le monde prend son temps pour regagner son véhicule. Evidement dans un petit village, plusieurs dizaines de véhicules hors normes, et parfois hors d'âge, ne passent pas inaperçus, d'où attroupement de badauds. Je m'installe dans ma voiture, un quidam vient me tailler la bavette, à la portière, pendant 10 minutes. Le convoi commence à se former, je dis au revoir à mon interlocuteur et il répond « Vous pouvez démarrer que j'entende le bruit du moteur ? ». J'aurais pu lui répondre qu'évidemment j'allais démarrer, je n'allais pas laisser les copains du club se barrer sans moi, mais il y avait plus simple : « Le bruit du moteur ? Mais il tourne depuis le début de notre conversation ! ». Voilà pour le silence …

Retour de virée, tard le soir, je fais le plein à une station service "normale" (j'avais qu'une seule carte bancaire), je vais payer à la caisse. L'employé semble passablement bourré, il me dit « Vous en avez une belle voiture ! C'est une Jaguar ? ». Sans me démonter, je lui réponds « Oui, bien sur c'est très caractéristique l'éléphant au milieu du capot ! », et il me répond « J'en étais sur, je suis incollable en voitures américaines ! » (note pour ceux qui n'y connaissent rien, mais qui ne se sentent pas obligé de la ramener, Jaguar est tout aussi anglais et peut être même plus que RR, et c'est sur des Bugatti qu'on pouvait voir un éléphant dressé sur les pattes arrières trompe levée).

Lors d'une exposition. Un curieux un peu chiant et pédant « Oui, ben c'est jamais qu'une grosse 404 ! ». « Oui monsieur, et en version pick-up diesel c'est parfait pour faire un "taxi-brousse" ! ».

Une autre expo. Un visiteur à son fils « Tu vois ça ? C'est la voiture de la reine d'Angleterre ! », « Oui monsieur (je ne contredis jamais les gens dans ces circonstances), d'ailleurs son cadavre est dans le coffre et je ne sais pas trop comment m'en débarrasser ! ».

Sur le parvis de La Cathédrale (toujours la seule …), un dimanche matin, lors d'une manifestation caritative avec le club (balades payantes au profit d'un foyer d'enfants malades), je suis assis sur un banc avec 2 SDF (qui eux sont là pour faire la manche à la sortie de la Messe) en train de discuter de choses et d'autres, y compris de RR. Un "client" qui a prit son ticket cherche le chauffeur de la RR, ça fait plusieurs fois qu'il demande et qu'on lui désigne le banc où nous sommes assis, manifestement ça ne lui convient pas, je fais l'andouille comme si je n'avais rien vu, ni entendu, un copain vient finalement me chercher. J'ai cru qu'il n'allait jamais monter dans la voiture, j'ai rarement fait un tour avec un passager si peu bavard, lol.

Lors d'un mariage, où les mariés m'avaient demandé la plus grande discrétion sur les conditions de la prestation. Un invité quelque peu snobinard « Vous pouvez me donner les coordonnées de votre patron pour que je loue la voiture ? », « Demandez aux mariés, ils vous donneront mon mail s'ils le veulent, moi je ne suis pas là pour faire ma pub ! », « Parce qu'elle est à vous la voiture ? Ben ça, j'en reviens pas ! »... Je fais bien le chauffeur, hein ?

A propos de mariages, j'en fais très peu, seulement via des connaissances, et ça me gonfle. En plus je suis obligé de me déguiser (je ne les fais pas en jeans pourris, j'en met des neufs), et puis faut faire très attention à ce qu'on dit. Au début avant la cérémonie, traditionnellement je transporte la promise, et en ouvrant la portière il faut dire « Si mademoiselle veut bien se permettre », ensuite je transporte le jeune couple et là, c'est « Si madame veut bien se permettre », et quand je les ramène le soir pour le dernier déchargement, ça devient « Si madame veut bien se faire mettre ». Et y a pas intérêt à cafouiller ou brûler les étapes, parce que qui c'est qui va nettoyer les cuirs s'ils se mettent à consommer sur ma banquette ?

Allez j'arrête là, sinon ça va être un gros avis, et il me reste quand même, selon la règle des avis, la …


Conclusion
----------------

Cette voiture est un bijou, je lui colle 5 étoiles, parce que je ne peux pas en mettre plus, et pis j'en ai déjà mis 5 à mon X-Trail, je ne peux pas faire moins non plus.

Je dois quand même, avec une indulgence flegmatique mais objective, lui reconnaître un défaut. Si le passager avant peut bénéficier d'une jouissance totale des 2 rétroviseurs extérieurs, le conducteur voit surtout les bas cotés dans le rétro de droite sur une conduite à gauche. Il y a un peu d'humour british, dans l'angle de réglage minimal de ce rétroviseur, qui rappelle qu'une vraie RR est anglaise et a le volant à droite …

Dans le premier des 3 avis, j'ai dit que je ne la voyais pas vraiment comme une voiture, plutôt comme une œuvre d'art, une sculpture technologique ou un gros bibelot. Je réitère, pour moi ça s'apparente plus à la fascination sincère que l'on peut avoir vis à vis d'un diamant, qu'à une voiture qu'on exhibe pour se prouver quelque chose.

Je pense qu'elle est la charnière entre les plus anciennes, qui sont plus jolies mais moins agréables à conduire, et les plus récentes, que je trouve nettement plus moches, et surtout encore plus chères … Et puis elles sont, comme toutes les bagnoles modernes, bourrées d'électronique, ce qui posera des problèmes insolubles ou extrêmement onéreux en vieillissant.

Donc c'est un excellent compromis dans la gamme RR, suffisamment moderne, notamment pour la carburation au sans plomb, pour être agréable à utiliser, suffisamment ancienne pour avoir un vrai charme.

J'ai eu de la chance dans ce délire qui s'est fait au feelling, après avoir vu quelques quasi épaves vendues à prix d'or. Mais maintenant que je l'ai, sauf gros soucis financiers, je la garde, me ferais bien enterrer dedans tiens, vu que ma petite famille s'en fout, lol.

Si l'aventure vous tente, sachez que je n'ai suivi aucun des conseils que l'on peut trouver pour ce genre d'achat. A savoir : ne jamais acheter ce genre de voiture sans son carnet d'entretien et historique complet, ne surtout pas acheter un modèle américain (réputation d'avoir été mal entretenu), se faire accompagner par des gens compétents ... Et au final, vous savez quoi ? Je vais vous donner un bon conseil : méfiez vous des bons conseils !

Bon globalement l'avis est fini, mais une fois n'est pas coutume, pour ceux qui y comprennent quelque chose, je met les caractéristiques techniques, parce que ciao ne les a pas et qu'elles ne sont pas évidentes à trouver.


Caractéristiques techniques
--------------------------------------

Type du moteur : V8 à 90°
Energie : Essence sans plomb
Disposition du moteur : Longitudinal avant
Alimentation : 2 carburateurs horizontaux
Distribution : Arbre à cames central
Nombre de soupapes : 2 par cylindre
Alésage & Course : 104.1 x 99.1 mm
Cylindrée : 6750 cc
Compression : 8.0
Puissance : Suffisante d'après le constructeur. Estimée à environ 220 chevaux
Boite de vitesses : Automatique à 3 rapports
Puissance fiscale : 39 chevaux
Transmission : Propulsion
Direction : Crémaillère, assistée
Suspensions : Bras longitudinaux à correcteur d'assiette hydraulique Citroën
Longueur : 519 cm
Largeur : 180 cm
Hauteur : 151 cm
Cx : Non communiqué. Fortement handicapé par la calandre
Freins Avant : Disques à double étriers
Freins Arrière : Disques
Pneus Avant : 205 VR15
Pneus Arrière : 205 VR15
Poids : 2100 kg à vide (+/- 2200 avec le plein)
Vitesse maximum : Environ 190-200 km/h
Consommation : Effrayante
Réservoir : 109 litres
Climatisation : Automatique de série
Autoradio : Blaupunkt de série
Sièges avant : Réglage électrique
Portières : Condamnation centralisée
Prix de base en € : CODEVI + Livret A + Plan d'Epargne Logement + Tirelires des enfants
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis voiture

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
jacquesherve

jacquesherve

01.07.2012 12:32

si j'arrivais en 2CV, je ne suis pas sur qu'on me laisserait rentrer.====> Reste à savoir comment cela se passerait avec une ...Charleston !

jacquesherve

jacquesherve

01.07.2012 12:26

SupErbe Avis ! Il est à noter que ce modèle est assez élégant par rapport aux modèles plus récents et qu'au vote du titre de Voiture Européenne de l'année, le modèle fut détrôné par ....la Renault 16 !

justin.coup

justin.coup

05.05.2009 18:14

Oh l'autre comment il se la pète !

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Rolls Royce Silver Shadow II - avis par fredericox1976 Un autre monde
  très intéressant
Evaluations d'avis
L'avis sur Rolls Royce Silver Shadow II a été lue 8940 fois et a été évaluée:

exceptionnel (68%) par:
  1. jacquesherve
  2. aymericbordelais
  3. justin.coup
et aussi par 25 autres membres

"très intéressant" (32%) par:
  1. diva09
  2. sopham
  3. luftnorth
et aussi par 10 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Rolls Royce Silver Shadow II
publicité