Sega Saturn

Avis sur

Sega Saturn

Evaluation générale (21): Evaluation totale Sega Saturn

 

Tous les avis sur Sega Saturn

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Le soldat inconnu...

4  20.08.2002

Avantages:
Pas chère; bons jeux; rare ;þ

Inconvénients:
Dure à trouver; jeux aussi; ludothèque limitée en europe .  .  .

Recommandable: Oui 

gusseuh

Plus à mon sujet: Bon bé, me v'là de retour, même si les anciens de mes lecteurs/chroniqueurs favoris ont tous plus ou...

Membre depuis:23.08.2000

Avis:131

Lecteurs satisfaits:14

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 5 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Souvenez-vous... 1993.
Le monde des consoles de jeux est en ebullition; Panasonic a sorti sa 3DO, Sega son 32X et Atari, toujours en avance, a sorti la première 64 bits de l'histoire, la Jaguar. Les bides de ces trois systèmes vont démolir les deux premiers constructeurs, mais Sega persévère.
Réutilisant la structure du 32X, en boostant largement ses capacités de calcul, le constructeur nippon est le premier à annoncer sa machine nouvelle génération.
Nintendo, de son côté, continue de se croire seul au monde et d'engranger les dividendes de la Super NES et de sa prodigieuse Game Boy.
Fin 94, Sega sort donc son nouveau système, rapidement suivi de quelques hits dantesques : Panzer Dragoon, Virtua Cop, Daytona USA... Des jeux d'action très typés arcade, qui trouveront rapidement leur public au Japon.
Mais un nouveau larron, trahi par Nintendo dans le projet d'une console commune, sort sa première console. Son nom ? Playstation. Le constructeur ? Sony.
Les deux consoles se talonnent en terme de ventes, les éditeurs alignent des titres révolutionnaires mettant en avant les capacités des deux machines. Rapidement cependant, les développeurs font remarquer que la Saturn, moins puissante en terme de 3D, est bien plus difficile à programmer.
Sega n'en a cure, et sort sa console en Europe et aux USA à un prix prohibitif (3500 FF !!), rapidement suivi par Sony.
L'occident réserve un accueil bien moins chaleureux à la Saturn, et la Psx devient rapidement le plus gros parc installé.
Au Japon, les deux consoles sont au coude-à-coude. Biohazard chez Sony, Virtua Fighter 2 chez Sega, les gros hits sortent à une cadence soutenue.
Mais une firme, ancienne alliée de Nintendo, prépare la pierre tombale de Sega. Cette firme, discrète depuis l'avènement des 32 bits, se nomme Squaresoft. Inconnue en Occident, sa série phare Final Fantasy s'apprête à atteindre son 7° volet.
Et à la sortie de ce fameux FF7, la rupture est nette : graphiquement exceptionnelle, dotée de cinématiques somptueuses, cette superproduction vidéoludique met une claque aux joueurs du monde entier, et le jeu est distribué dans le monde entier.
Sega ne peut aligner en face que Grandia et les Sakura Taisen, jeux qui ne sortiront malheureusement jamais du Japon. Ces titres se vendent bien, mais aucune comparaison possible avec le carton phénoménal du jeu de Square.
C'est là que commence le calvaire de Sega: la Saturn se vend de moins en moins, les éditeurs tiers la fuient, et alors que Sony gère son image avec une armada médiatique impressionnante, Sega préfère utiliser ses maigres ressources (déjà sacrément entamées par les échecs des Mega CD et autres 32X...) pour développer les ultimes grands jeux de sa console.
Ceux-ci seront les meilleurs jeux de la Saturn, sans conteste, mais les ventes ne seront jamais assez bonnes pour équilibrer le combat Saturn/Playstation.
Les derniers jeux sortis en Europe sont donc de pures merveilles, pour la plupart introuvables aujourd'hui : Panzer Dragoon Saga (dont l'échec cuisant poussa Sega à dissoudre l'équipe de développement, la Team Andromeda), Shining Force III, Deep Fear...
Le parc de Saturn dans le monde sera, à terme, pitoyable: 8 millions de consoles, donc 6 au Japon...
D'autant qu'entre temps, Nintendo est venu grignoter des parts de marché à l'omnipotente Playstation avec sa console 64 bits.
Que reste-t-il aujourd'hui de la Saturn ? Une machine mal-aimée, jamais réellement exploitée, dont la ludothèque est moyenne en Occident mais exceptionnelle au Japon. Elle fait aujourd'hui le bonheur des trocs et marchés au puces, et une véritable scène s'est créé sur internet; possibilité de copier les jeux, émulation, tout est fait pour qu'elle soit enfin reconnue pour ce qu'elle est : une console techniquement mal équilibrée, mais dotée de nombreux jeux exceptionnels (et souvent exclusifs).
Il est d'ailleurs à noter que la puce permettant de faire passer les jeux gravés sur Saturn est totalement illégale. En effet, alors que la puce Playstation permet de faire passer jeux gravés ET jeux imports (ce qui lui donne droit à une distribution légale), la puce Saturn ne fait passer QUE les copies. D'où l'absence quasi-totale de piratage de proximité (ce qui constitue, pour la Playstation, l'un des meilleurs arguments de vente... Ne nous leurrons pas)...
Bref, c'est une console intéressante pour les gens qui aiment les jeux anciens ou hors-norme, mais qui rebutera clairement les djeun's en quête de jeux beaux. Et uniquement beaux.
On trouvera par exemple nombre de très bons jeux de baston en 2D (Street Fighter Zero 1 à 3, X-Men children of the Atom, King of Fighter 94 à 98, Darkstalkers 1 à 3, Pocket Fighters...) mais aussi des RPG d'anthologie (Shining Force III 1, 2 et 3; Panzer Dragoon Saga; Shining The Holy Ark; Phantasy Star Collection; Mystaria; Albert Odyssey; Dragon Force...) ou encore des Shoot'em up parmi les meilleurs (Radiant Silvergun; Layer Section; Thunderforce 5; Strikers 1945 1 et 2; Don Pachi...) et bien sur les exceptionnels jeux fait maison (Nights; Burning Rangers; Worldwide Soccer 97; Athlete Kings; Winter Heat...). Certains titres qui ont fait la gloire de la Playstation ont fait un passage plus ou moins réussi sur Saturn, dont le cas exceptionnel de Tomb Raider qui fut une exclusivité Saturn, avant de devenir LA série phare de la Play (Tomb Raider; Resident Evil; Wipe Out 2097; Rayman...)
Il est malheureusement à noter que les bons jeux, en version européenne, deviennent très difficiles à trouver. Un exemple flagrant : en 1998, Panzer Dragoon Saga a été tiré à 5000 exemplaires pour toute l'Europe. Allez le trouver à un prix abordable aujourd'hui...
Il faut donc parfois se retourner vers les versions japonaises ou les copies...
D'autant que nombre de très bons jeux ne sont sortis qu'au Japon ( les fameux Radiant Silvergun, Sakura Wars et autres Shining Force III scenario 2 & 3...) et sont aujourd'hui des pièces de collection (150 euros pour Radiant Silvergun et Shining Force III scenario 2...).


Mon top 5 :
1/Panzer Dragoon Saga (RPG)
2/Nights (Voltige !)
3/Shining Force III (Tactical RPG)
4/Bomberman (Délire)
5/Radiant Silvergun (Shoot vertical d'exception)
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
bouikbouik

bouikbouik

07.12.2007 02:29

Tres objectif,très bon et surtout très vrai...Trop vrai...

Cobra35

Cobra35

09.11.2004 19:52

Je possède moi aussi cette console, je te remercie d'ailleurs cet avis. Eh vi, tout comme toi je pense qu'elle a été mal aimée et ceci, principalement dû a la playstation et final fantasy VII qui fut un véritable coup de grace. (j'avais d'ailleurs entendu dire qu'a la sortie de FFVII, tous les japonais s'étaient rapatriés sur cette console pour pouvoir jouer aux ff, un peu bête comme attitude mais bon.....chacun son avis) Pour ma part, avant la saturn j'avais une super nes, mais la nes 64 ne m'attirait pas trop à l'époque, et vu qu'un membre de ma famille avait la psx, j'ai voulu revenir à sega (ma première sega etant une master system), j'étais d'ailleurs ravi d'avoir une saturne, mais lorsque les jeux ont été arrêtés d'être commercialisé se fut l'écatombe, puisque now à part d'anciens titres on ne peut plus trouver grand chose. Pour ma part, je suis quand même toujours fidèle à la saturn, et je la conserverai (comme mes autres consoles d'ailleurs). merchi pour cet avis. ++

foxinet

foxinet

08.01.2003 20:42

Et oui, je crois que tu as très bien résumé la situation. Cette console ne s'adresse qu'aux vrais amoureux du jeu vidéo, pas aux joueurs ocasionnels. Et malgré tout ce que j'ai pu entendre sur cette console, il est rare de voir des gens refuser des parties à 7 à Bomberman. Comme quoi, elle a vraiment été mal aimée.

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Sega Saturn - avis par alargeau La Saturn, cette console méconnue.
  très intéressant
Sega Saturn - avis par megateuf83 Vous voulez rire?
  très intéressant
Sega Saturn - avis par mesrouilles Saturn : l'incomprise !
  très intéressant
Sega Saturn - avis par neo3210 quel dommage !!!
  très intéressant
Sega Saturn - avis par saturn a ma saturn
  très intéressant
Afficher tous les avis
Evaluations d'avis
L'avis sur Sega Saturn a été lue 2774 fois et a été évaluée:

exceptionnel (9%) par:
  1. bouikbouik

"très intéressant" (82%) par:
  1. Cobra35
  2. Maxvador
  3. foxinet
et aussi par 6 autres membres

"intéressant" (9%) par:
  1. gwegz

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Sega Saturn
publicité