Avis sur

The Charlton's Fashion Academy (PC)

Evaluation générale (1): Evaluation totale The Charlton's Fashion Academy (PC)

1 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 3,99 EUR à 3,99 EUR  

Tous les avis sur The Charlton's Fashion Academy (PC)

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Styliste d'un jour

4  21.02.2010

Avantages:
*   *   *

Inconvénients:
*   *   *

Recommandable: Oui 

Détails:

Graphisme

Son

Jouabilité

Difficulté

Durée de vie

plus


Luciolee

Plus à mon sujet: 30/06/2012 : Je passe en khâgne (= le retour sur Ciao n'est pas d'actualité ^^')

Membre depuis:30.11.2008

Avis:221

Lecteurs satisfaits:76

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 23 membres de Ciao en moyenne: exceptionnel

.

.

.¤°o°¤.

Styliste d'un jour

.
.

Hi ! Me voici aujourd'hui avec un avis divertissement ; un avis CD-Rom plus précisément.

Question jeux de PC, mes préférés sont ceux d'enquête. Mais il est vrai que j'aime bien les jeux vidéos de garçon aussi tels que Resident Evil, Metal Gear et autres... quoique je les préfère sur consoles. Cependant, je ne suis pas totalement bloquée sur un type de jeux particulier. Je peux parfaitement jouer avec des divertissements destinés aux enfants ; ainsi, vous pouvez me voir m'amuser avec des Adibou (et j'ai même pas honte de le dire lol) et des jeux pour filles.
Dans cette dernière catégorie, ma préférence va aux jeux de stylisme. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'idée de créer quelque chose me plaît particulièrement.

The Charlton's Fashion Academy est un miracle. Une perle, un joyau tombé du ciel qu'il fallait absolument que je possède. Un mélange de jeu de stylisme et de jeu d'enquête ! Le mixe de ce que je préfère ! À sa sortie, en 2006, il coûtait 39€99. J'eus beau déployer tout le charme de mon sourire et de battre des cils à en attraper une crampe aux paupières, je n'obtins qu'un «Non» ferme et définitif pour toute réponse à la très modeste demande de me l'acheter. Quelques mois plus tard, son prix descendait à 29€99 et c'est à ce prix que je réussis à l'avoir.

Dernièrement, durant les soldes, je l'ai vu dans des bacs à Carrefour où il y avait des cd-rom en vrac à 5€. Aurais-je du attendre quatre ans avant de l'acheter ? Non, je serais passé à côté d'un des meilleurs jeux de stylisme que je n'ai jamais vu.

Laissez-moi vous le présenter.

.

.

.¤°o°¤.

J'ai toujours rêvé d'être designer

.
.

La Charlton's Fashion Academy, une célèbre école de stylisme se situant en plein coeur du quartier de Greenwich Village, à New York, accueille les futurs stylistes de demain. L'élite avec, pour eux, les meilleurs professeurs.
Les cours se déroulent tranquillement mais de mystérieux actes de sabotage apparaissent : les créations se retrouvent lacérées, il y a le feu dans l'atelier de stylisme... Les actes de vandalismes se font de plus en plus présent et le coupable doit être démasqué.

Entre cours de création, d'esthétisme et autres ; Carole se met en tête de démasquer le coupable.

.

.

.¤°o°¤.

Personnages de l'Académie

.
.

Carole : Jeune fille talentueuse, créative et vive de dix-sept ans passionnée par la mode et tout ce qui y touche. Elle se met en tête de «sauver l'académie» des actes de dégradations qu'elle subit. Il s'agit du personnage que l'on incarne.

Sandy : Elève de la Charlton's Fashion Academy, c'est une amie de Carole. Elle est un peu extravagante mais est toujours prête à aider.

Martin : Elève assez antipathique qui évite de rester avec les autres. Peu aimable, il n'a pas d'amis et ça ne semble pas le déranger plus que ça.

Eleanore : Elève la plus brillante de l'académie, orgueilleuse, elle est sûre d'elle en se qui concerne ses talents. Méprisante envers les autres, elle ne supporte pas avoir de la concurrence.

.

Mme Stevenson : Directrice de la Charlton's Fashion Academy, elle tient également le rôle du professeur de maquillage. Elle est néanmoins plutôt sévère et ne supporte ni les retards, ni que l'on conteste son autorité.

M. MacAlister : Ancien grand couturier, il travaille maintenant dans la Charlton's Fashion Academy en tant que professeur de stylisme. D'un naturel bienveillant, il est toujours là pour donner des conseils et encourage.

Angelo Montana : Professeur de photographie italien, il est dynamique et très apprécié par les élèves qu'il aime encourager. Malgré qu'il habite à New York, il a toujours la manie de placer des mots italiens dans ses phrases.

.

.

.¤°o°¤.

Deux modes

.
.

Il est possible de jouer en deux modes : celui aventure, qui combine les cours de stylisme avec l'intrigue qui se concentre autour de la découverte du mystérieux saboteur ; et le mode libre où l'on joue dans les différents ateliers sans règles, sans intrigue... comme un mode sans fin.

.¤°o°¤.

Mode aventure

.

On contrôle donc Carole, à l'aide des touches fléchées ou de la souris.

Dans ce mode-ci, tout s'organise autour de notre emploi
Photos pour The Charlton's Fashion Academy (PC)
  • The Charlton's Fashion Academy (PC) 1 - The Charlton's Fashion Academy (PC)
  • The Charlton's Fashion Academy (PC) 2 - The Charlton's Fashion Academy (PC)
  • The Charlton's Fashion Academy (PC) 3 - The Charlton's Fashion Academy (PC)
  • The Charlton's Fashion Academy (PC) 4 - The Charlton's Fashion Academy (PC)
The Charlton's Fashion Academy (PC) 1 - The Charlton's Fashion Academy (PC)
La pochette de devant
du temps
. Cependant, et c'est un bon point, c'est nous qui décidons de son organisation : chaque mois, on a un thème de mode (par exemple «ethnique») et durant ces quatre semaines il faut que l'on habille, maquille, photographie et entraine à défiler nos mannequins. C'est au joueur de choisir s'il fait lundi stylisme ou plutôt mardi, ou vendredi. L'emploi du temps est totalement modifiable tant que l'on n'a pas passé le jour. (voir photo 3)
Dans cet emploi du temps, on voit également nos notes. Et bien oui ! Le jeu se déroule dans une académie, il faut donc que ça soit un minimum crédible. On a une note sur vingt pour chaque activité par mannequin, la moyenne de ces notes fera que l'on participera ou non, à la fin du mois, au défilé. Maintenant que j'y pense, je ne sais pas ce qu'il se passe si on ne réussit pas à obtenir d'assez bons résultats. Faut-il recommencer le mois en entier ? Ou continue-t-on le jeu ? Aucune idée ; comme quoi c'est facile de réussir.

Pour organiser notre agenda, on a six activités.

.

Stylisme -
Depuis cet atelier, on créer les vêtements qui correspondent au thème du mois. Il se divise en trois parties, la première est là où l'on choisit la coupe des vêtements. Au début, on n'a pas beaucoup de choix, ce qui peut être frustrant, mais d'autres se «débloquent» à la Bibliothèque (voir plus bas) ; les vêtements peuvent être choisis dans autant de catégories qu'en vrai : T-shirts, pulls, gilets, vestes, jupes, pantalons/shorts, robes... même les sous-vêtements peuvent être changés !
La seconde partie est le choix des motifs, couleurs et imprimés du tissus. Les choix augmentent au fil du jeu. La troisième, elle, est consacrée aux accessoires : chapeaux, chaussures, lunettes et sacs. Eux ne se débloquent pas mais s'achètent.
Le système de notation se fait en étoiles, il y en a dix (voir photo 4) et une demie étoile correspond à un point. La note augmente selon le respect du thème mensuel. Par exemple, avec le thème ethnique, la note augmentera si vous choisissez de mettre un pantalon en jersey à votre mannequin, mais baissera si vous lui mettez un baggy.

Il est difficile d'obtenir la note maximale (c'est à dire vingt) dans cet atelier mais, en cliquant sr une icône, on peut demander l'avis de M. Mac Alister, le professeur de Stylisme, qui indiquera si quelque chose ne va pas (mais n'indiquera pas quoi).
C'est l'activité que je préfère car j'adore essayer de faire la meilleure combinaison possible c'est à dire une jolie tenue qui correspond bien en même temps au thème du mois.

.

Esthétisme -
Il faut que le mannequin soit belle si jamais elle défile. Cet atelier aussi se divise en trois parties mais est un peu moins intéressant que le premier. Tout d'abord, on doit maquiller le mannequin : fond de teint, blush, rouge à lèvre, fard à paupière, lentilles et mascara ! C'est bien sympa car c'est plutôt réaliste : si jamais, par exemple, on mettant du fond de teint à un mannequin, on lui en met dans l'oeil, soit elle nous lance un regard noir, soit elle secoue la tête l'air de dire «mais c'est pas possible d'être nul à ce point» en tout cas elle ne reste pas stoïque ! Autre chose bien sympa, c'est la diversité des choix, on trouve les produits déclinés en beaucoup de nuances, exemple, pour les nuances de rouge à lèvre rouge, il y a le choix être rouge carmin, rouge cerise, rouge sang, rouge sanguin et rouge bourgogne ! Ce qui fait que pour chaque produit de maquillage il y au moins une vingtaine de choix et si on se trompe, pas besoin de tout recommencer, il y a le démaquillant (disponible en disque pour les grosses erreurs ou sur du coton tige pour les rectifications). Le truc très regrettable c'est que le joueur n'est pas libre de faire ce qu'il veut. On nous indique quelles couleurs il faut utiliser pour avoir la note maximale, pareil pour les seconde et troisième parties de l'atelier qui servent, respectivement, à la coiffure et à la manucure. Comme on nous indique ce qu'il faut faire, bien sûr il est facile d'obtenir vingt mais, ça finit par lasser.

.

Photographie -
Ici, il faut faire dix photos du mannequin. On peut choisir le décor (qui doit être accordé en fonction du thème du mois), la façon de se tenir du mannequin (debout, assise ou semi-assise), le format de la photo (portrait ou paysage) et le filtre.
Lorsque tout ça est réglé, on peut commencer à prendre les photos. Il est indiqué s'il faut prendre une photo en pied, à partir du buste ou un portrait. Une photo parfaitement réussie = 1 étoile, il faut donc faire aucune erreur sur les dix photos pour obtenir la note de vingt sur cet atelier ; c'est difficile car trois critères sont pris en compte pour qu'une photo soit réussie :
  • Le cadrage
  • La netteté
  • Le décor
    Autant le dernier n'est pas bien compliqué, autant les deux premiers le sont parce que le mannequin ne reste pas statique, il change de pose très régulièrement donc c'est facile de se retrouver avec une photo floue ou mal cadrée.
    J'aime cet atelier car à chaque fois j'essaye de faire dix photos parfaites... sans jamais réussir (si, j'ai réussi qu'une seule fois !) c'est frustrant mais amusant.

.

Défilé -
La prise en main est épineuse au début. On est sur le podium, il faut diriger le mannequin soit avec les touches fléchées soit avec la souris, tout en appuyant une touche du clavier (indiquée évidemment) pour que le mannequin ait la démarche voulue et, lorsque le mannequin arrive sur une zone spécifique du podium (indiquée aussi) il faut appuyer sur une touche du clavier (toujours indiquée) afin qu'il prenne la pause.
Ca a l'air plutôt compliqué d'ici mais, une fois qu'on a compris, ça va tout seul. La seule chose que je reprocherai peut-être à cette activité est le fait que l'enchaînement soit le même pendant tout un mois. Ce qui veut dire que si on a trois mannequins à préparer, il faudra faire le même enchaînement trois fois ! Ca finit par être ennuyeux surtout lorsque ce dernier est long.

.

Bibliothèque -
C'est l'endroit où l'on peut débloquer des vêtements. Je trouve le principe assez sympathique : M Mac Alister a quatre questions à nous poser et il faut chercher les réponses dans les livres ! Si on répond juste à au moins trois des questions, on débloque un certain nombre de fringues.
J'aime bien ce principe car ça peut permettre d'apprendre des choses qu'on ne savait pas ! Par exemple, c'est grâce à ce jeu que j'ai appris que le mohair venait de la chèvre angora (d'accord, vous avez le droit de vous moquer de l'inculte que j'étais) ou encore que la soie vient du bombyx du mûrier. Les personnes souhaitant seulement se divertir pourront trouver cette activité ennuyeuse mais je trouve que si un jeu peut faire apprendre des choses, c'est top !

.

Shopping -
L'intérêt d'avoir de bonnes notes, outre le fait de participer au défilé, est que ça rapporte des Tokens, la monnaie de l'académie. Avec on achète des produits de maquillage, de nouveaux coloris d'accessoires... dans la partie Shopping. Cet «atelier» sert également lorsqu'il nous reste encore du temps à la fin du mois, alors que nos mannequins sont tous prêts, on met autant d'activité shopping que de jours libres et ça sert à avancer rapidement (car on n'est pas oublié d'acheter quelque chose à chaque fois).

.

Bijoux -
Je ne dirais rien de très précis excepté qu'il s'agit de l'activité la plus ennuyante du jeu ; on a un modèle de colliers et de bracelets, et il faut le reproduire. Comme je n'aime pas passer dix minutes à me dire «c'est cette perle puis celle-ci» ça me gonfle rapidement. En plus, il s'agit d'une activité facultative donc, n'étant pas encore masochiste, je l'évite.

.

Les cours sont donc complets et plutôt réalistes. Il y a bien sur quelques petits bémols qui font que l'on peut finir par s'ennuyer mais, pour éviter ça, il y a l'histoire qui se déroule parallèlement. Elle est simple mais elle y a de qipo faore avec.
L'académie s'établit sur deux étages plus le rdc (rez-de-chaussé et non pas réseau de confiance ^^) et il faut souvent faire le tour de l'académie pour trouver ce que l'on cherche : personnage, objet... j'avoue que ça peut énerver car même en faisant courir Carole (shift + touches fléchée haut), elle a la démarchee des personnages dans Alerte à la Malibu ! Mais si, si, quand ils courent au ralentit lorsqu'ils vont sauver quelqu'un ! Bref, elle est lente et pour les personnes qui ne sont pas très patientes, il faut savoir contrôler son soi profond pour ne pas balancer soit des noms d'oiseaux à Carole, soit l'ordi par la fenêtre.

Dés le début, on a l'impression de connaître le coupable des sabotages mais au fil du jeu, on découvre beaucoup de choses qui donnent un sérieux tournant à l'affaire. Le dénouement final du jeu n'est absolument pas ce que l'on pensait au début. On pourrait croire que ce côté a été délaissé mais non, je trouve l'histoire bien recherchée. Il faut néanmoins que je précise que l'enquête est très facile à résoudre, ce qui correspondra aux plus jeunes mais laissera probablement les plus grands sur leur faim.

Autre mauvais point, le réalisme ! Autant les graphismes lors des ateliers sont satisfaisants, autant lorsque l'on est en vadrouille dans l'académie ils sont carrément peu crédibles ! Quand on parle à un personnage, il reste impassible même lorsque sa dernière réplique est «ok, je vais faire diversion» il reste planté là ! Je veux bien jouer à des jeux pour petits mais je ne suis pas totalement naïve non plus. Ce manque de réalisme me donne l'impression que Carole est seule dans l'académie ! Ca ne la rend pas très vivante en tout cas... Pareil lors des cinématiques, on se demande si le jeu n'a pas été crée en 1990 tellement c'est peu travaillé. Après tout dépend de la façon dont on prend les choses : je trouve que le plus important c'est la qualité des graphismes durant les ateliers, par conséquent je passe un peu l'éponge pour les cinématiques (surtout qu'il y en a relativement peu).

La durée de vie du mode aventure est courte entre dix et quinze heures ; peut-être plus pour les plus petits. Mais, heureusement, après l'aventure il y a le mode libre !

.

.¤°o°¤.
Mode libre

.

«Mode libre», ce nom peut évoquer beaucoup de chose... On peut entre autre croire que, en choisissant ce mode-ci, on a la possibilité de vagabonder dans l'académie à loisir. Mais pas du tout ! Dans le mode libre, point d'académie, point d'élèves, point de professeurs, point de règles. Juste les ateliers et nous !

Il faut d'abord choisir avec quel mannequin on souhaite travailler (et avec qui on a déjà travaillé dans l'aventure) puis le lieu dans lequel on veut défiler. On ar

De là, on peut naviguer entre les différentes activités :
  • Stylisme
  • Esthétisme
  • Photo
  • Book (enfaite ce sont les photos qu'on a prises précédemment)
  • Bijoux
  • Défilé

Pour mon plus grand bonheur, nous ne sommes pas obligé de passer par toutes les étapes avant de défiler ! Heureusement ! D'ailleurs, puisqu'il n'y a aucune règle et aucun professeur, il n'y a pas de note. On peut donc laisser libre cours à notre imagination et ne respecter aucun code : qui a dit qu'on ne portait pas une robe de soirée avec des baskets en toile ? Et qui va nous empêcher d'associer un rouge à lèvre rouge bourgogne avec un fard à paupière vert absinthe (à part votre raison) ?! Personne ! M. Mac Alister et Mme Stevenson ne sont pas là pour réprimer notre imagination (ou notre folie, au choix). Et puis, si on a envie d'utiliser le rouge à lèvre comme du blush, on fait ce qu'on veut !

Cependant, bien que ce mode soit accessible sans avoir joué une première fois à celui aventure ; je conseillerais tout de même de choisir celui-ci après avoir terminé une fois l'histoire ! Car on ne peut pas débloquer d'objets puisque les activités Bibliothèque et Shopping sont absents et, les objets présents dans ce mode sont ceux qu'on a dans le mode aventure. C'est à dire que si vous n'avez pas débloqué tel ou tel vêtement, acheté tel ou tel accessoire/maquillage en mode histoire ; il ne sera PAS présent dans le mode libre. Et oui ! Il faut donc terminé une première fois le mode aventure pour disposer de tous les objets.
Il s'agit d'un inconvénient pour les personnes qui ne souhaitent pas passer par le mode histoire, mais sinon ça ne dérange pas plus que ça.

.

Par contre, bien que le mode libre soit appréciable pour la liberté, on finit à un moment par s'ennuyer à cause de l'absence d'objectif. L'ennuie arrive toutefois longtemps après avoir joué.

.

.

.¤°o°¤.

Conclu(fa)s(h)ion

.
.

The Charlton's Fashion Academy est un très bon jeux de stylisme qui diffères des autres tel que Jeune Styliste par le fait qu'il soit très complet : il ne se contente pas de proposer la création de vêtements mais aussi de préparer le mannequin jusqu'au défilé. Par ailleurs, toujours contrairement à des jeux contre Jeune Styliste, on travaille sur des personnes 3D et non sur du papier. C'est toujours plus réaliste.

L'intrigue parallèle dans le mode histoire est simple mais permet de casser la routine des mêmes activités et, malgré sa simplicité, est plutôt sympa à résoudre. Ce n'est néanmoins pas pour l'enquête qu'il faut acheter The Charlton's Fashion Academy car le niveau des «énigmes» ne volent pas bien haut.

Les inconvénients sont les graphismes totalement obsolètes qui font apparaître l'académie comme vide de toute présence, excepté celle du personne que l'on incarne, et les règles et consignes qui empêchent de faire ce que l'on veut. Dans le mode libre, alors qu'on aurait pu croire que c'était le mode parfait pour jouer sans fin et sans lassitude, c'est justement l'absence de règles et de consignes qui poussent au bout d'un certain temps à l'ennuie.

Alors oui, The Charlton's Fashion Academy a des limites, comme tous les jeux, mais il s'agit du cd-rom de stylisme le plus complet que je n'ai trouvé. Et pourtant j'en ai joué à des jeux de ce genre ! Au prix qu'il coûte actuellement, cinq misérables euros, ce n'est pas un gros investissement pour un jeu fera plaisir à beaucoup de personnes (d'accord... de petites filles !).

Je lui accorde quatre étoiles, je ne peux pas lui en donner cinq vu les petits bémols retrouvés par-ci par-là.

Merci de votre lecture =D

Et moi, je vous préviens, dans cinq ans, ne vous étonnez pas si la marque de haute couture la plus prisée sera Luciole(e) !
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
tequiladrenaline

tequiladrenaline

24.02.2010 14:29

rEpassée !

willymax

willymax

24.02.2010 00:28

super avis bien détaillé

lastar.com

lastar.com

23.02.2010 21:44

- E -

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
The charlton's fashion academy

The charlton's fashion academy

Avec Fashion Academy sur PC, devenez enquêtrice dans l'univers impitoyable de la ...

plus

annonce

3,99 € Amazon Marketplace Jeux Video 99 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace Jeux Video



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur The Charlton's Fashion Academy (PC) a été lue 1690 fois et a été évaluée:

exceptionnel (68%) par:
  1. kikibou
  2. tequiladrenaline
  3. lastar.com
et aussi par 16 autres membres

"très intéressant" (32%) par:
  1. boubinette2
  2. willymax
  3. tweetyc
et aussi par 6 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec The Charlton's Fashion Academy (PC)
publicité