Avis sur

Too Bad - Buju Banton

Evaluation générale (1): Evaluation totale Too Bad - Buju Banton

4 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 7,20 EUR à 9,69 EUR  

Tous les avis sur Too Bad - Buju Banton

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Pas si mauvais ce Too Bad

4  08.03.2007

Avantages:
Du bon ragga

Inconvénients:
Quelques titres moyens

Recommandable: Oui 

Détails:

Textes

Chant/voix

Musique

Arrangements

Créativité


Faulk

Plus à mon sujet:

Membre depuis:30.10.2006

Avis:14

Lecteurs satisfaits:1

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 7 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

D'habitude, je n'apprécie pas particulièrement le ragga, ni le dancehall, pas plus le soca, et là pourtant, c'est une bonne surprise.

L'artiste

Buju Banton, de son vrai nom Mark Anthony Marie, est un artiste jamaïcain, né en 1973. Il a commencé son parcours dans l'industrie du disque en 1985, avec un 'ganja tune' d'anthologie. Ce titre « The ruler », est directement propulsé aux premières places du top 40 pendant quelques semaines.
Son nom vient du terme Buju qui en jamaïcain se dit pour un enfant joufflu, et de Banton qui signifie avoir un talent d'élocution, mais aussi un ton hautain. Pour autant Banton vient également en référence à Burro Banton, un autre toaster qui était le modèle du chanteur lorsqu'il était petit.

Buju Banton, s'est fait remarquer en europe et en Jamaïque en 1992, avec le titre « Boom Bye Bye ». C'est d'ailleurs pour ce titre qu'il a longtemps été interdit de scène en Angleterre et aux Etats-Unis. Buju a cédé à la tendance trop répandue dans le ragga/dancehall d'appeler au meutre d'homosexuels. Voici le refrain de la chanson
« (Its like) Boom bye bye/Inna batty bwoy head/Rude bwoy no promote no nasty man/Dem haffi dead/Boom bye bye »
D'ailleurs, le débat à ce sujet a été très chaud en Grande Bretagne jusqu'en 2005. Beenie Man, Capelton, Elephant Man, Bounty Killer ou Vibz Kartel se sont vus interdits de concerts, mais c'est encore une autre histoire, que je raconterai peut-être prochainement.

Buju Banton aka Gargamel, s'est lui, excusé depuis longtemps pour ses propos, et s'est assagi sur les paroles de ses chansons, même s'il éprouve encore un plaisir non dissimulé a parler de sexe, à la limite du hard dans certains de ses titres.

Le Disque

Ce « Too Bad » a été nominé au Grammy Awards 2007, et est clairement dédié au marché américain. En effet, Buju Banton, a créé une société de production Gargamel, pour être indépendant et ne plus dépendre des producteurs jamaïcains qui selon lui le brimait.
Too Bad, fait très très grand bruit en ce moment, puisque l'un des titres de l'album, un autre ganja tune tourne en boucle sur l'ile. Le top 40 n'existe plus depuis quelques mois suite à des tentatives de fraudes, mais la rue ne trompe pas. Le titre Driver A passe jusqu'à 4 fois d'affilée sur Irie FM, la radio du pays, à tous les coins de rues, et en boucle dans les taxis. En effet, sur ce morceau, Buju Banton passe une commande a son chauffeur
«  Je veux que tu livres ça pour moi/ ne parle à personne en chemin/ contente toi de faire ce que je te dis / fais gaffe à toi et reviens en un seul morceau, Lord have mercy/ driver! Ne t'arrête pas en route, dépose cette Arizona au Alba Mall/et respecte la vitesse autorisée parce que si tu te fais arréter par les Feds, c'est la fin de tout »
Un tel succès ne s'est jamais vu depuis les années 80.
Buju Banton, joue de son côté Dr Jeckill/Mr Hyde, alternant les paroles brutales et les fondements rasta, les chants doux suivis de cris rauques.

Your Night Tonight - L'album commence par un titre très ragga, avec des basses qui tapent fort, et Buju Banton use de sa voix grondante sans en abuser. On est prit à froid, mais après les premières mesures, les épaules roulent d'elles même.

Try Offa Yuh - le riddim de cette chanson rappele beaucoup ceux du hip hop, avec des basses omniprésentes, et des aigus, qui vrillent un peu les oreilles, pas des plus agréable. Mais le chanteur maitrise completement la mélodie et pose un flow rapé assez sympa, je dois avouer

Nothing - Cette fois, c'est le dance hall qui est visité, Buju Banton ne crie pas, et est même plutôt calme, la partie musicale n'est pas des plus origniales, mais sympathique. Le titre se laisse écouter sans difficulté mais sans non plus attirer l'attention.

Too Bad - Buju commence par quelques phrases parlées, avant d'attaquer franchement. La chanson se caractérise par la répétition du terme too bad. La voix rocailleuse charme. Du dance hall classique, mais pas désagreable.

Waistline - Une fois de plus, on commence par un petit discours. Mais cette fois, le riddim est bien, pesant, je n'ose pas trop me prononcer, mais il me semble que c'est même une vraie batterie qu'on entend, c'est assez rare pour qu'on le fasse remarquer ! Une partie vocale énergique, ce titre est une bonne surprise après les deux précédents assez décevants. J'ai même été déçu qu'il se termine.

Jig - Encore une fois, l'instrumental rappele ceux du hip hop. Buju Banton se fait plaisir sur ce titre, et ça s'entend. Sa voix grondante nous fait hocher la tête.

Me & Oonu - Sur ce morceau, une intro latino nous met dans l'ambiance avant que le toaster ne se lance sur un riddim samplé d'un classique que je n'arrive pas à retrouver. La troisième chanson de suite à être vraiment agréable.

'Til It Bent - De nouveau du ragga entrainant, les basses sont puissantes sans pour autant alourdir le morceau. Buju Banton abuse a nouveau de la répétition des mots, dommage, la fin du morceau se profile sans qu'on le regrette vraiment.

Hey Boy - Une intro rappelant ses débuts de chanteur, tant par le phrasé que par la musicalité du titre. Banton enchaine les paroles avec une rapidité impressionnante. Vraiment agréable, on se croirait revenir 15 ans en arrière avec les premiers émois sur du ragga.

Go Slow - Tout est dans le titre, la musique se fait appaisée, Banton aussi, sa grosse voix nous berce pour ce titre faisant l'appologie du cannabis.

Driver A - Ahhhhh, le titre qui fait un carton dans son pays natal, et on comprend pourquoi ! Cette fois le riddim est emprunté à Sly & Robbie, les légendes du dub. Une guitare basse pose le rythme que quelques cuivres viennent réhausser. Cette chanson est un vrai plaisir, et on ne peut pas s'empécher de la repasser deux fois de suite.

Girl U Know - Un vrai morceau reggae, pas de vrais instruments, mais une boite à rythme. Pour autant que ce soit par les choeurs féminins, ou le chant de Buju Banton, on retrouve un peu de roots qui charme dès les premières mesures.

Lonely Night - Mon deuxième coup de coeur après le fameux Driver A. La voix est tellement calme et douce qu'on en arrive à douter qu'elle appartienne à Banton. Des percussions nyahbinghy, une guitare, une basse, du reggae appaisant.

Who Have It - A croire que le morceau précédent avait pour seul but de nous endormir pour mieux nous assener du ragga tonitruant juste derrière. En tout cas c'est la réaction immédiate. Les basses nous sortent de la torpeur pour profiter pleinement de ce titre vif et agressif.

Better Day Coming - Un morceau agréable, très habituel pour du ragga, mais la voix apporte une signature particulière, qui finalement séduit.

Dun & Dupes (feat Pinchers) - Le riddim est clairement dance hall, le featuring apporte une touche de légereté pour un morceau dans la continuité de l'album.

Fast Lane - Le dernier titre de l'album, à nouveau une femme qui fait les choeurs, des basses discrètes et Banton qui se fait charmeur. On finit sur un morceau agréable, différent du reste du cd, mais montrant la capacité du toaster à s'adapter à beaucoup de styles.

Mon Avis

Ce Too Bad comprend 17 titres, mais assez inégaux, certains auraient pu être supprimés sans que cela nuise à l'album.
Ce disque se rélève être une bonne surprise, un des meilleurs sorti par Buju Banton depuis quelques années.
Les différents titres plairont certainement aux habitués du style, tout comme aux « natty boy » ainsi qu'aux personnes cherchant à connaître le ragga/dance hall.A tester ...
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
cali29

cali29

10.03.2007 14:28

je suis peut etre "old school" mais le fait qu'il ait tenu de tels propos notamment sur les homosexuels ne me donne pas envie de le connaitre ! très bon avis

totomimi

totomimi

09.03.2007 14:08

Bon avis..a+

janachouette

janachouette

08.03.2007 22:10

J'aime bien ce chanteur.

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
TOO BAD

TOO BAD

Date de sortie: 2010-10-04, CD, GARGAMEL MUSIC

annonce

7,20 € Amazon Marketplace Musique 100 Evaluations

Frais de port: 2,49 EUR

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace Musique

Buju Banton Too Bad

Buju Banton Too Bad

Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints à dépenser sur PriceMinister! ...

plus

annonce

8,14 € PriceMinister 535 Evaluations

Frais de port: 3,05 EUR

Livraison: 2-​5 Jours

     Plus  

PriceMinister

TOO BAD

TOO BAD

Date de sortie: 2010-10-04, CD, GARGAMEL MUSIC

annonce

9,69 € Amazon Musique 777 Evaluations

Frais de port: 2,79 EUR

Livraison: Habituellement expédié sous 24 h.​.​.

     Plus  

Amazon Musique



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Too Bad - Buju Banton a été lue 1414 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (100%) par:
  1. le.rutt2
  2. cali29
  3. totomimi
et aussi par 7 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
Art and Life - Beenie Man Art and Life - Beenie Man
2 CD(s) - Reggae - Label : EMI - Distributeur : Universal Music - Date de Sortie : 10/07/2000 - EAN : 724384909321
2 Avis
Achetez-le pour seulement 1,35 €
More Fire - Capleton More Fire - Capleton
1 CD(s) - Reggae - Label : VP - Distributeur : ADA/Arvato Services - Date de Sortie : 15/05/2000 - EAN : 54645158725
2 Avis
Achetez-le pour seulement 4,90 €
Tropical Storm - Beenie Man Tropical Storm - Beenie Man
1 CD(s) - Reggae - Label : Virgin - Distributeur : EMI Operations/CEVA Logistics - Date de Sortie : 19/08/2002 - EAN : 724381313428
1 Avis
Achetez-le pour seulement 1,50 €
publicité